Apple Pay : Lydia et le Crédit Mutuel Arkéa (Fortuneo) compatibles aujourd'hui

| 05/12/2017 08:48 | 72 commentaires

De nouveaux acteurs français prennent en charge Apple Pay à partir d’aujourd’hui. L’application Lydia, qui sert de porte-monnaie mobile, vient d’être mise à jour pour tirer parti d’Apple Pay.

C’est aussi le grand jour pour le Crédit Mutuel Arkéa, qui comprend les fédérations Crédit Mutuel de Bretagne, Massif Central et Sud-Ouest, ainsi que la filiale Fortuneo et le nouveau service Max. La compatibilité avec Apple Pay doit intervenir dans la journée.

Mise à jour à 9 h 15 : la compatibilité au Crédit Mutuel Arkéa est effective. Des clients du Crédit Mutuel Massif Central et Fortuneo ont pu enregistrer leur carte bancaire dans l'application Wallet.

> Accéder aux commentaires

Prise en main de l'app B.tv sur Apple TV : adieu la Bbox Miami ?

| 05/12/2017 08:00 | 52 commentaires

Et si les fournisseurs d’accès à internet arrêtaient d’imposer leur décodeur TV (pas souvent réussis) pour proposer à la place une simple application ? C’est un projet auquel réfléchit Bouygues Telecom depuis un moment et qui semble se concrétiser avec le portage de son service B.tv sur Apple TV et Xbox One.

Cliquer pour agrandir

Ce service, déjà disponible sur smartphone, tablette et ordinateur, est inclus dans toutes les offres fixes de Bouygues Telecom, ainsi que dans certains forfaits mobiles — il coûte autrement 5 €/mois. Il donne accès à plus de 70 chaînes de télévision en direct.

Le voir débarquer sur Apple TV, c’est l’occasion de débrancher le vieux décodeur TV Sensation ou la brûlente (contraction de brûlante et lente) Bbox Miami pour profiter, peut-être, d’une utilisation plus agréable.

Nous avons pu tester la première bêta de B.tv sur Apple TV — les inscriptions au bêta test sont toujours ouvertes. On ne s’attardera pas sur les bugs (pas très nombreux, mais ennuyeux) qui ne sont pas anormaux à ce stade du développement et qui, on l’espère, seront corrigés dans la version finale.

Si vous avez déjà essayé myCanal ou Molotov sur tvOS, vous ne serez pas dépaysé par B.tv qui a un fonctionnement assez similaire.

Quand vous regardez une chaîne, un glissement du bas vers le haut sur la Siri Remote affiche la liste des chaînes. Les programmes en cours sont mis en avant et on peut voir en un coup d’œil où en sont leur diffusion. Les quatre catégories (divertissement, sport, cinéma et jeunesse) présentes dans le menu contiennent uniquement des chaînes payantes, à ce stade en tout cas.

Un glissement du bas vers le haut : liste des chaînes. Cliquer pour agrandir

Un glissement du haut vers le bas affiche les informations sur le programme, les options audio et les régla...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Le Smart Keyboard ne répond parfois plus à l'appel de l'iPad Pro

| 04/12/2017 23:30 | 29 commentaires

Le Smart Keyboard de l'iPad Pro aurait quelques soucis depuis iOS 11. On peut lire sur Twitter comme sur les forums d'assistance d'Apple (ici, ou encore ) des témoignages selon lesquels la tablette affiche un message d'erreur lors de la connexion avec le clavier : l'accessoire n'est tout simplement plus pris en charge.

Les claviers Bluetooth ont des qualités, mais il faut d'une part penser à les recharger de temps en temps et surtout, la fiabilité toute relative de la technologie sans fil oblige fréquemment à une reconnexion « manuelle » dans les réglages de l'iPad. Le Smart Connector est censé éliminer la problématique de la recharge (les périphériques compatibles tirent leur jus de la tablette) et de la connexion, qui passe par trois points de contact.

Mais la fiabilité du Smart Keyboard laisse à désirer ces derniers temps. iOS 11 semble poser des soucis à de nombreux utilisateurs, et iOS 11.2 n'a pas l'air de les régler. Certains d'entre eux ont obtenu le remplacement du clavier, mais aussi de l'iPad Pro, parfois à plusieurs reprises. Et a priori, il n'y a pas d'autre solution que d'en passer par le SAV d'Apple…

> Accéder aux commentaires

L'iPhone X va connaitre un gentil petit succès en fin d'année

| 04/12/2017 22:30 | 73 commentaires

L'iPhone X a un avenir doré sur tranches, à en croire deux études d'analystes. Et ce, malgré les prix stratosphériques des deux versions commercialisées par Apple. Pour commencer, IHS Markit a établi que 2% des iPhone en circulation dans le monde étaient des iPhone X, trois semaines après le lancement de l'appareil.

Le taux d'adoption de l'iPhone X est particulièrement élevé dans les pays où les modèles Plus sont populaires, les marchés où les consommateurs sont prêts à payer plus cher pour des smartphones dotés de grands écrans et d'un double appareil photo. En bref, les pays où les fins de mois sont les moins difficiles : la maison d'analyses cite Singapour, le Danemark, la Suisse et le Japon.

Cliquer pour agrandir

Aux États-Unis, sur cette même période de trois semaines, l'iPhone X connait le même succès que l'iPhone 8 Plus à son lancement ; soit un taux d'adoption supérieur à ceux de l'iPhone 8 et de l'iPhone 7 Plus. Seul l'iPhone 7 a connu un meilleur démarrage, toujours de l'autre côté de l'Atlantique (au Japon, le taux d'adoption de l'iPhone X est similaire à celui de l'iPhone 7).

Les ventes de l'iPhone X vont également faire chauffer le panier moyen qui devrait dépasser les 700 $, une première dans l'histoire de l'iPhone et un sacré bond en avant : ce panier s'est établi à 618 $ au troisième trimestre. IHS Markit s'attend à la meilleure année pour l'iPhone, rien de moins, avec 88,8 millions de smartphones écoulés… uniquement au dernier trimestre. Soit le plus grand volume d'iPhone livrés en trois mois !

Autre étude, mais même son de cloche : Mark Maskowitz de Barclays a interrogé 1 000 consommateurs américains, britanniques, chinois et allemands. 62% d'entre eux ont l'intention d'acquérir un nouveau smartphone, et pour plus de la moitié d'entre eux (54%), le choix se portera sur un iPhone. 35% s'offriront un iPhone X.

Barclays prédit un panier moyen de 823 $, 123 $ de plus (!) que chez IHS Markit, un chiffre qui pourrait être moins élevé en réalité puisque 31% des utilisateurs d'iPhone prévoient l'achat d'un modèle "classique" (non X). 23% de ceux qui possèdent un smartphone Android ont l'intention de passer sur iPhone, un chiffre qui passe à 37% sur le très important marché chinois.

> Accéder aux commentaires

Facebook lance un Messenger pour les enfants

| 04/12/2017 21:30 | 13 commentaires

Votre enfant est trop jeune pour être autonome sur les réseaux sociaux mais il a envie ou besoin de discuter avec des proches ou des camarades.  Facebook lance aux États-Unis une nouvelle app de chat baptisée "Messenger Kids".

Tout comme YouTube a une version Kids aux contenus choisis pour un très jeune public (jusqu'à 11 ans), Facebook a voulu concevoir un espace de discussion protégé.

À en croire le réseau social, il ne fait que répondre une demande de parents et d'associations qui ont été consultés et qui ont exprimé le besoin d'une app très encadrée. On pourrait y voir un moyen pour Facebook de fidéliser de jeunes utilisateurs avant l'adolescence et avant qu'ils ne s'envolent pour d'autres réseaux concurrents, mais non. Rien de tout cela.

Cliquer pour agrandir

Messenger Kids permet donc aux utilisateurs de discuter par écrit ou en vidéo (avec 3 autres personnes simultanément). Il y a tout un assortiment de masques et de filtres à appliquer sur les visages ou de gif rigolos. Il n'y a pas de pub et l'enfant peut éventuellement bloquer certains contacts.

L'élément critique dans ce type d'apps est précisément la liste des personnes avec qui on est susceptible de parler. Facebook a trouvé une astuce : ce sont les parents et eux seuls qui décident qui peut discuter avec leur(s) enfant(s).

Gestion des contacts, sur Facebook, de l'app Messenger for Kids Cliquer pour agrandir

L'administration de l'app Kids se fait depuis l'app Facebook principale du parent, son enfant n'ayant pas à créer un compte sur le réseau social. Après avoir installé Messenger Kids puis s'être identifié pour ajouter un compte au nom de son enfant, le parent administre les droits d'accès depuis son smartphone, dans un nouvel onglet de Facebook. Ce sont ainsi les parents qui doivent accepter mutuellement que leurs enfants puissent se retrouver en ligne.

Pour l'heure, Facebook va tester l'accueil fait à cette app sur le sol américain uniquement. Elle arrivera sur Android et sur les tablettes Amazon dans les mois à venir...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Le déploiement d'Apple Pay Cash aux États-Unis a commencé

| 04/12/2017 20:17 | 30 commentaires

Dans la confusion qui a entouré la mise en ligne de la version finale d'iOS 11.2 ce samedi, Apple avait laissé Apple Pay Cash dans les notes de version ; or, le service de paiement entre particuliers n'avait pas été activé. Le déploiement a en fait débuté ce lundi soir chez les utilisateurs américains.

Apple Pay Cash fonctionne dans Messages ou via Siri (iPhone comme iPad). Il faut au préalable créditer une carte spécifique disponible dans l'app Wallet, ou le menu Wallet et Apple Pay sur iPad. Les transactions sont bien sûr sécurisées avec Touch ID ou Face ID. Les frais sont de 3% si la carte Apple Pay Cash est créditée avec une carte de crédit. Il n'y a aucun frais avec les cartes de débit.

Merci Laurent

On ignore quand Apple Pay Cash sera plus largement disponible ailleurs dans le monde, même si le constructeur a déposé la marque pour l'Europe le 31 août dernier.

> Accéder aux commentaires

La version finale de tvOS 11.2 est maintenant disponible

| 04/12/2017 19:01 | 41 commentaires

iOS 11.2 a fait une apparition surprise ce week-end pour régler un vilain bug, mais la version finale de tvOS 11.2 a attendu quelques jours de plus. La patience paie, puisque cette mouture est maintenant disponible pour tous.

tvOS 11.2 n'est pas une mise à jour de maintenance. Les propriétaires d'Apple TV 4K ont droit à un nouveau réglage qui permet de désactiver l'upscale automatique (pour le HDR et le nombre d'images par seconde, du moins) pour les contenus qui ne sont pas dans les formats les plus élevés.

Cliquer pour agrandir

L'algorithme mis au point par Apple est certes performant, mais il ne convient pas nécessairement à toutes les vidéos. tvOS 11.2 restaure également la catégorie « non lus » du partage familial pour les films, séries TV et vidéos perso ; il y a aussi le support des promotions pour les abonnements pour le lancement d'une nouvelle app.

> Accéder aux commentaires

All the Rings en fait plus avec les cercles d'Activité

| 04/12/2017 18:00 | 16 commentaires

Remplir les cercles d'Activité, c'est une obsession pour bon nombre d'utilisateurs d'Apple Watch. Mais si cela permet de décrocher des trophées, force est de constater qu'Apple n'en fait pas grand chose par la suite. L'application All the Rings se propose d'en accomplir plus, en exploitant les mêmes données qu'Activité.

Cliquer pour agrandir

Après avoir autorisé All the Rings à piocher dans la base de données HealthKit, l'application affiche les cercles comme dans Activité. On obtient néanmoins tout de suite plus de statistiques en touchant une journée, en particulier le pourcentage réalisé pour chaque cercle.

Le deuxième onglet liste le nombre de jours consécutifs où on a atteint l'objectif de chaque cercle (espérons que vous faites mieux que moi). L'onglet des entraînements est autrement plus intéressant que celui de l'app Activité puisqu'on peut y consulter les stats de ses exercices ; il est ainsi plus facile d'évaluer la torture l'activité la plus efficace. Des outils de tri sont aussi disponibles.

Enfin, des panneaux statistiques dédiés à chaque cercle sont proposés dans le quatrième onglet. Sur une période de temps donnée (de 30 à 365 jours), on peut connaitre ses performances en termes d'objectifs atteints (et ratés…), les meilleurs jours, les moyennes, etc.

All the Rings complète à ce point Activité qu'on aimerait qu'Apple s'en inspire pour améliorer sa propre application de suivi. All the Rings est proposé gratuitement au téléchargement, on peut en profiter comme on le souhaite mais un abonnement est disponible pour activer des fonctions supplémentaires comme des alertes, un compagnon pour Apple Watch plus complet, l'importation et l'exportation des données, ainsi que la suppression du bandeau de pub. Comptez 3,49 € pour un mois, 10,99 € pour l'année. Une licence perpétuelle est aussi proposée à 21,99 €. Enfin, un achat intégré à 3,49 € permet de supprimer la pub pour toujours.

> Accéder aux commentaires

iOS 11.2 a amélioré ses bugs (en emojis)

| 04/12/2017 17:15 | 33 commentaires

… et on nous avait pas prévenu ! 😳

iOS 11.2 est sortie précipitamment ce week-end pour corriger le bug du 2 décembre et cette mise à jour contient quelques petites nouveautés ici ou là. Mais la vraie nouveauté était passée inaperçue : Apple a modifié quelques emojis dans la longue liste

Les emojis modifiés d’iOS 11.2. Cliquer pour agrandir
Les emojis modifiés d’iOS 11.2. Cliquer pour agrandir

Deux insectes ont été modifiés entre iOS 11.1 et iOS 11.2. La coccinelle a très peu changé, puisqu’il faut vraiment regarder de près pour noter la différence unique : un petit peu d’ombre sur l’œil blanc. C’est plus net pour la fourmi, avec un tout nouveau dessin qui éloigne la bête de la réalité et s’approche davantage d’un personnage de film d’animation.

iOS 11.1 à gauche, iOS 11.2 à droite. Cliquer pour agrandir
iOS 11.1 à gauche, iOS 11.2 à droite. Cliquer pour agrandir

Les changements sont également discrets pour les couverts, qui adoptent un aspect métallique plus réaliste. Quant au tumbler, il revient au design plus transparent d’avant iOS 11.1, mais affiche toujours du whisky sans glaçon comme il se doit.

iOS 11.1 à gauche, iOS 11.2 à droite. Cliquer pour agrandir
iOS 11.1 à gauche, iOS 11.2 à droite. Cliquer pour agrandir

Comme on ne se lasse jamais des nouveautés en matière d’emojis, encore deux exemples pour la route. L’appareil photo est toujours représenté par un compact, mais il remonte dans le temps et opte pour un look rétro plus en phase avec les modèles du moment. Et le globe opte pour des couleurs plus réalistes, et des continents moins verts.

iOS 11.1 à gauche, iOS 11.2 à droite. Cliquer pour agrandir
iOS 11.1 à gauche, iOS 11.2 à droite. Cliquer pour agrandir
...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Dialog Semiconductor admet qu'Apple peut développer son propre contrôleur d'énergie

| 04/12/2017 16:15 | 3 commentaires

Fournisseur d'Apple pour le contrôleur de la consommation électrique sur les iPhone, iPad et Apple Watch, Dialog Semiconductor a fini par admettre que sa relation avec son client pourrait se distendre à l'avenir.

Lors d'une conférence téléphonique avec des investisseurs et par un communiqué de presse, Jalal Bagherli, patron de cette entreprise anglo-allemande a réitéré qu'aucun changement n'était prévu à ce jour dans ses relations avec Apple.

Dialog Semiconductor est entouré en vert sur cette carte-mère d'iPhone 7

Des propos déjà tenus la semaine dernière lorsqu'un quotidien japonais a affirmé qu'Apple se préparait à concevoir ce composant majeur sans l'aide de son fournisseur. Jalal Bagherli a toutefois concédé que cela pourrait changer à l'avenir et, comme pour préparer le terrain à une mauvaise nouvelle, il déclare :

Bien que Dialog s'attende à rester le principal fournisseur d'Apple en circuits intégrés de gestion de l'énergie (PMIC), Dialog reconnaît qu'Apple a les ressources et les compétences pour concevoir en interne un PMIC, et que potentiellement il peut le faire dans les toutes prochaines années.

Et d'indiquer que ses relations commerciales avec Apple, pour 2018, ne devraient souffrir d'aucun changement. Coté en bourse, Dialog Semiconductor se doit d'afficher une certaine transparence vis-à-vis de ses investisseurs, surtout s'il s'avérait plus tard qu'il a caché à ces derniers des éléments allant dans le sens d'un désengagement d'Apple.

Dialog Semiconductor affirme par ailleurs que les efforts de développement pour les produits de 2019 sont bien avancés. La signature du contrat de fourniture pour cette échéance est prévue en mars prochain. L'entreprise se dit entièrement disposée à faire le maximum pour répondre aux exigences de technologies, qualité, prix et volumes réclamées par Apple.

Au vu de cette situation mêlant optimisme à court terme mais inquiétudes sur le moyen terme, l'action de Dialog Semiconductor a continué de dévaler la piste, perdant un plus plus de 20 %. Elle est à environ 24 € au lieu des 37 € qui prévalaient avant le retour de cette rumeur.

En avril dernier la même hypothèse...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Fin, un assistant vraiment intelligent, mais pas très artificiel

| 04/12/2017 15:20 | 6 commentaires

Siri, Google, Alexa, Cortana ou encore Bixby : les assistants vocaux intelligents se multiplient à un rythme effréné et tous les acteurs majeurs s’y mettent. Pourtant, s’ils offrent tous des démonstrations impressionnantes sur le papier, ils déçoivent souvent à l’exécution. Non pas que ces assistants soient mauvais, mais ils ne sont pas du tout au niveau d’un humain et ils ont encore tous beaucoup de mal à comprendre des requêtes au-delà des plus simples.

Si vous cherchez un assistant qui vous permet davantage que de lancer un minuteur, régler un réveil ou allumer des lampes, Fin est peut-être la solution. Cet assistant vocal n’est pas récent, il a été ouvert en bêta en 2015, mais il est indéniablement le plus impressionnant de tous. Vous pouvez lui demander des requêtes extrêmement complexes, qui impliquent de gérer les calendriers de plusieurs personnes, ou même d’acheter des produits en votre nom, et Fin se débrouille pour les appliquer.

Vous vous en doutez sûrement, il y a un mais dans l’histoire. Certes, Fin est très intelligent, mais il y a une bonne raison à cela : ce n’est pas un robot nourri au machine learning qui vous répond, c’est un véritable humain. L’idée est en fait d’avoir à disposition un assistant comme si vous en embauchiez un, mais sans avoir à embaucher quelqu’un et en payant en fonction de l’utilisation à la minute près. Il reste quelques processus informatisés et automatisés, notamment pour trier les requêtes et évaluer leur difficulté, mais des humains restent au cœur de l’expérience.

Cela ne veut pas dire que Fin est bon marché, ce n’est pas du tout le cas. Au minimum, cet assistant coûte 120 $ par mois, sachant que vous paierez 1 $ par minute de travail facturé. En majorité, les utilisateurs du service paient entre 500 et 5 000 $ par mois, autant dire que c’est encore un luxe que la majorité ne peut pas s’offrir. Et le service est encore limité aux États-Unis, de toute manière.

L’app iOS de Fin, l’un des canaux qui permettent de contacter l’assistant. Un module Alexa existe aussi, pour utiliser l’assistant chez soi. Cliquer pour agrandir
L’app iOS de Fin, l’un des canaux qui permettent de contacter l’assistant. Un module Alexa existe aussi, pour utiliser l’assistant chez soi. Cliquer pour agrandir

Ce n’est clairement pas la réponse aux défauts des assistants vocaux actuels, mais dava...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Des idées plus ou moins nouvelles pour améliorer les notifications d'iOS

| 04/12/2017 14:20 | 13 commentaires

Repenser les notifications d’iOS, c’est la tarte à la crème des designers logiciel en herbe. Un certain Kauhi Hookano y va de sa proposition qui comprend des idées déjà vues et d’autres plus originales.

Cliquer pour agrandir

Dans le centre de notifications d’abord, il y a l’idée de regrouper les notifications par application pour optimiser l’espace occupé et s’y retrouver plus facilement. Les groupes n’afficheraient pas plus de trois notifications, il faudrait appuyer sur un bouton pour voir la liste complète.

Cliquer pour agrandir

On pourrait effacer toutes les notifications d’un groupe ensemble ou bien le faire individuellement. Quant au bouton qui sert à effacer l’intégralité des notifications, il pourrait aussi servir à les restaurer au cas où.

Cliquer pour agrandir

En dehors du centre de notifications, l’étudiant imagine des notifications qui s’afficheraient même quand le mode « Ne pas déranger » est activé, mais de manière plus discrète. Il s’agirait juste d’une ligne de texte et de l’icône de l’application tout en haut de l’écran, à la place de la barre de statut.

Quant aux bannières traditionnelles, elles ne s’afficheraient plus au-dessus de la barre de statut et de l’application en cours, mais elles feraient descendre l’interface, un peu à la manière de la fonction « Accès facile ». Cela évite de bloquer l’accès aux boutons qui se trouvent en haut de l’écran, justifie Kauhi Hookano, mais en contrepartie on peut penser que cela favoriserait les taps accidentels.

Ces dernières idées ne semblent par ailleurs pas très bien adaptées à l’iPhone X, mais à sa décharge, le jeune...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Les terminaux Android toujours aussi peu gâtés en mises à jour système

| 04/12/2017 10:41 | 71 commentaires

Deux ans après avoir comparé la durée pendant laquelle les iPhone et les Nexus ont droit aux mises à jour d’iOS et Android, Android Police refait un point. La situation est toujours la même, constate le site spécialisé : quand l’iPhone se prévaut de cinq ans de suivi maximum (iPhone 5 et iPhone 4s), les Nexus ne connaissent pas les versions d’Android qui sortent trois ans après eux.

Cliquer pour agrandir

L’écart serait encore plus criant en prenant en compte les smartphones des fabricants tiers non supervisés par Google, les Nexus faisant figure de bon élève dans l’écosystème Android. Sans compter qu’aujourd’hui encore, des smartphones (OnePlus 5T, Razer Phone, Honor…) partent avec un train de retard en n’intégrant pas la dernière version d’Android disponible.

Il convient toutefois de nuancer cette comparaison. Le support logiciel des terminaux Android ne se termine pas à la dernière grande version d’Android reçu. Google continue de faire passer des nouveautés via les Google Play Services qui sont indépendants de la version du système.

À l’inverse, iOS est monolithique : quand un iPhone n’a plus droit aux mises à jour majeures, il dit définitivement au revoir à toutes les évolutions. Aussi, un vieil iPhone doit parfois faire l’impasse sur des nouveautés. Le dernier exemple le plus notable est ARKit : cette technologie de réalité augmentée demandant beaucoup de puissance, l’iPhone 5s sorti en 2013 n’est pas compatible avec elle en dépit du fait qu’il tourne sous iOS 11. De manière générale, les iPhone restent tout de même mieux servis que les terminaux Android en support logiciel, notamment sur le plan de la sécurité.

Google a fait un petit pas en avant avec les Pixel 2 qui auront trois ans de mises à jour logiciel minimum, contre deux ans garanties pour la première génération de Pixel et les Nexus. Avec Android Oreo et le Project Treble, la firme essaye aussi de faciliter les mises à jour pour les fabricants tiers en rendant le système un peu plus modulaire.

> Accéder aux commentaires

Premières impressions sur les HomePod en tests

| 04/12/2017 08:41 | 85 commentaires

Le bêta-test du HomePod en France se poursuit à bonne allure et nous avons reçu quelques commentaires à propos de l'enceinte intelligente d'Apple. Comme expliqué précédemment, plusieurs HomePod circulent dans l'Hexagone (il en va de même en Allemagne, pays où Google et surtout Amazon ont déjà lancé leurs enceintes connectées).

À ce jour, Apple n'a montré son HomePod en public qu'une seule fois, lors de sa présentation aux États-Unis. La brève prise en main offerte à quelques journalistes dans les locaux d'Apple était très encadrée et orientée musique.

En France (et probablement sur le même mode Outre-Rhin), Apple organise des séances ponctuelles d'évaluation avec des candidats choisis parmi ses employés. On leur fournit une liste de questions variées qu'ils doivent soumettre à Siri, puis ils notent la pertinence et la justesse des réponses. D'autres passent plus de temps avec l'engin pour l'évaluer dans un contexte identique à celui des futurs clients.

L'enceinte n'a pas exactement le même Siri que celui présent aujourd'hui sur nos iPhone. Ainsi que l'avait expliqué Phil Schiller, le HomePod utilise un assistant optimisé pour les questions sur la musique et 13 autres thématiques plus générales. Une sélection de domaines et d'actions les plus à même de répondre à la majorité des besoins : actualité, bourse, rappels, podcasts, circulation, domestique, sport, envoi de messages, conversion d'unités, traduction, etc.

Nos contacts s'accordent sur un point : il y a encore beaucoup de travail sur la capacité de Siri à répondre correctement aux questions. Le Siri américain — dont le développement est évidemment plus avancé — est bien plus performant et profite en outre de la nouvelle voix à la tonalité plus naturelle et à l'élocution plus fluide (lire aussi Face à la concurrence, Siri cherche une voie singulière).

Cette élocution est un élément très important de ces assistants domestiques qui parlent à haute voix dans votre maison et qui, parfois même, lisent des contenus plus ou moins longs. Il ne s'agit pas de personnifier à l'extrême ces objets mais leur bonne intégration dans un foyer passe, entre autres, par cette capacité à "parler normalement", en effaçant au maximum toute sonorité métallique et en gommant les aspérités dans l'enchainement de certaines séquences.

Apparemment, le logiciel utilisé sur ces HomePod français est encore à un stade très préliminaire. Toutefois il est possible aussi que ces HomePod ne soient pas tous équipés de la même version de Siri. Ce qui pourrait expliquer des disparités important...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Des ventilateurs pour refroidir l'iPad

| 03/12/2017 15:00 | 29 commentaires

Il n'y a bien sûr aucun ventilateur à l'intérieur de l'iPad, car les tablettes d'Apple ne sont pas censées brûler les doigts ou les cuisses de leurs propriétaires. Il arrive toutefois que ces appareils chauffent plus que de raison dans certaines situations délicates, quand ils sont exposés en plein cagnard à la plage, ou derrière une vitre par exemple.

L'Active Cooling pour iPad est un accessoire vraiment étonnant. Il se place derrière la tablette et rafraîchit l'appareil de manière assez efficace, comme on le voit dans cette vidéo :

Ce socle comprend 4 ventilateurs (qui produisent 26 décibels de son), ils fonctionnent en micro USB ou avec 8 piles AA. Ce produit s'adresse à des clients bien particuliers : les pilotes amateurs qui installent l'iPad derrière la vitre du cockpit de leurs coucous, ou encore les opérateurs de drones plantés au milieu d'un champ baigné de soleil. C'est assez limité, mais on imagine que ça leur sera bien pratique.

La version à 200 $ est compatible avec l'iPad Air 1 et 2, l'iPad Pro 9,7 pouces et l'iPad 5. Une mouture pour iPad mini est proposée à 180 $.

> Accéder aux commentaires

Nest fait cadeau d'un Google Home Mini pendant un mois

| 03/12/2017 14:00 | 11 commentaires

Alors que se préparerait un retour de Nest dans le giron de Google, les deux cousins sont déjà réunis dans une offre commerciale.

Un assistant Google Home Mini (59 €) est actuellement offert lors de l'achat d'un produit Nest, choisi dans ses familles de thermostat et de caméras. Outre le lien de parenté entre les deux entreprises, l'association tombe sous le sens puisqu'on peut commander les appareils de Nest à la voix via la petite enceinte (lire 15 jours avec le Google Home Mini).

En cette fin d'année, Google multiplie les opérations de cette nature qui visent, essentiellement, à faire cadeau de la petite version de son assistant en échange de l'achat d'un autre article. En plein Black Friday, les deux enseignes sœurs Fnac et Darty en glissaient un dans le chariot une fois passés les 300 € d'achats.

Contrairement aux États-Unis où Google est en position de challenger derrière Amazon, en France et dans plusieurs autres pays européens c'est tout l'inverse. Il est le seul sur le marché à proposer des enceintes intelligentes connectées. Dans l'Hexagone, Amazon et Apple testent en cercle privé leurs enceintes Echo et HomePod. Avec la période des fêtes, c'est le moment ou jamais pour Google de tenter d'occuper le plus de terrain possible. L'offre est valable jusqu'au 31 décembre.

> Accéder aux commentaires

Prise en main de l'étui portefeuille de Noreve pour iPad Pro 10,5"

| 03/12/2017 09:00 | 26 commentaires

Le choix en étuis pour iPad 10,5" est abondant dans les formes et dans les prix. Le fabricant français Noreve nous a envoyé son modèle portefeuille décliné en une large gamme de finitions cuir et de coloris, allant du noir très classique jusqu'au fluo qui claque.

Cliquer pour agrandir

Noreve s'inscrit dans le haut de gamme et le prix le reflète. Il s'agit ici de la finition "Addiction" en cuir Saffiano à 170 € (il y a moins cher, des versions à 90 €, ou plus cher à 195 €). Ce n'est pas particulièrement donné pour les modèles les plus onéreux mais c'est une protection qui se destine à des iPad vendus jusqu'à 1 289 €. Chez Apple, pour une Smart Cover qui ne recouvre que l'écran, comptez entre 59 € et 85 € (la cuir) .

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Quelle que soit la finition, le modèle de Noreve habille intégralement recto verso. Il y trois petits rangements (pour de grosses cartes de visites) et un plus grand à la verticale dans l'intérieur du rabat. Il y a aussi un petit chevalet à l'arrière pour tenir l'iPad incliné (pour la lecture de films ou faire des présentations). Enfin, la fermeture peut maintenir le Pencil pendant le transport.

Cliquer pour agrandir

S'agissant de cet accessoire, il est bienvenu d'avoir un rangement de prévu, mais il faut vraiment avoir besoin de ce stylet à tout bout de champ. Sinon vous devrez constamment chercher où le poser chaque fois que vous ouvrirez le rabat.

L'enveloppe de cet étui est légèrement rembourrée, ce qui lui donne un toucher agréable et contribue à bien épaissir l'ensemble. Ce n'est pas un étui slim du tout. L'iPad est fermement tenu en position sans que l'écran ne soit recouvert. Par conséquent, ce n'est pas non plus un é...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Si Face ID ne fonctionne plus avec iOS 11.2, redémarrez l'iPhone X

| 02/12/2017 21:33 | 91 commentaires

Le service « contrôle qualité » chez Apple va prendre cher lundi. Le constructeur a dû livrer ce samedi matin — une première à notre connaissance — la version finale d'iOS 11.2 afin de régler un bug très gênant qui faisait redémarrer sans fin l'appareil mobile. Mais dans la précipitation, un autre bug s'est immiscé chez plusieurs utilisateurs d'iPhone X.

Après le redémarrage du smartphone, il est possible que Face ID ne fonctionne plus correctement. Se rendre dans les réglages Face ID et code ne changera rien à l'affaire, l'iPhone affichant un message d'erreur selon lequel « Face ID n'est pas disponible ». Des témoignages sont apparus sur Reddit et sur les forums d'AppleInsider. Le bug ne concerne pas tous les propriétaires d'iPhone X.

Heureusement, la parade est simple. Il suffit de redémarrer à nouveau l'iPhone ((appui long sur le bouton latéral + appui long sur le bouton de volume up) pour retrouver l'usage de l'authentification du visage, du moins est-ce la solution préconisée par plusieurs utilisateurs. Mais avouons que l'effet d'accumulation des problèmes devient de plus en plus pesant, aussi bien pour les utilisateurs que pour la réputation d'Apple.

> Accéder aux commentaires

Un nouveau bug de la Calculette dans iOS 11.2 🤦‍♂️

| 02/12/2017 21:15 | 98 commentaires

Décidément, cette application Calculette pose des problèmes insondables à Apple. Les animations d'iOS 11 étaient parfois trop lentes pour enregistrer correctement les gestes de l'utilisateur. En tapant rapidement 1+2+3, on obtenait 24 (1+23) au lieu de 6… Depuis la deuxième bêta d'iOS 11.2 livrée le 30 octobre, ce bug a heureusement disparu. Et évidemment, tout le monde peut en profiter avec la version finale d'iOS 11.2 livrée en catastrophe ce samedi.

Malheureusement, tous les problèmes de la calculette n'ont pas été résolus. En tapant rapidement l'opération 3+2+1, il arrive que l'application affiche le résultat 7 (au lieu de 6 bien sûr). Idem avec le calcul 6-5-4 : la calculette retourne les résultats -4 ou -5 au lieu de -3. La vidéo ci-dessus, enregistrée par Rob Griffiths (c'est lui qui a aussi découvert le bug du 13e mois de High Sierra) en vitesse normale et au ralenti est un peu désespérante.

Nous avons pu reproduire à plusieurs reprises le bug de la première opération (3+2+1 qui donne 7), mais pas la seconde. Rob explique qu'il ne tape pas à une vitesse « surhumaine », simplement rapidement. Essayez chez vous pour voir ce que ça donne…

> Accéder aux commentaires

iOS 11.2 est censé résoudre le problème de lenteur du clavier

| 02/12/2017 09:56 | 175 commentaires

Est-ce la fin du calvaire ? Des utilisateurs se plaignent d’un clavier particulièrement lent depuis la première version d’iOS 11 sur différents iPhone, même des récents. iOS 11.2 qui vient de sortir est censé corriger ce problème. « Résout un problème pouvant entraîner un manque de réactivité du clavier », peut-on lire dans les notes de version.

Si vous étiez affecté par le bug, dites-nous si la mise à jour a effectivement amélioré les choses.

> Accéder aux commentaires

Pages