L'édition 2021 du MWC ne rameute pas les foules

Mickaël Bazoge |

Avec un peu de chance (ou beaucoup), la situation sur la plan sanitaire devrait être un peu meilleure d'ici cet été. La GSMA, qui organise le Mobile World Congress (MWC), a annoncé cette semaine le retour à une édition physique du grand salon européen de la téléphonie après son annulation l'an dernier.

Une présentation comme on n'est pas prêt d'en revoir de si tôt.

Le MWC21 se tiendra donc du 28 juin au 1er juillet à Barcelone, en présentiel. Une décision qui peut étonner, sachant le brassage de population qu'occasionne une telle manifestation internationale. Mais l'organisateur se veut confiant dans son plan de sécurité sanitaire « Committed Community », qui a reçu l'aval des autorités de la ville et de la Catalogne. Tests réguliers des participants, traçage des contacts, environnement sans contacts, révision de la restauration, mise en place de jauges, équipes médicales renforcées, mesures de distanciation physique…

Pour ceux qui ne pourront se rendre sur place (des restrictions sont toujours en place dans les transports aériens), le GSMA prévoit que certains éléments du salon se tiendront en ligne. Cette édition du MWC ne ressemblera donc à aucune autre… si elle se tient : même si les vaccins donnent de bons espoirs, qui sait comment évoluera le contexte sanitaire dans quelques mois.

Et puis les grandes marques et les grands constructeurs pourraient se montrer rétifs. Plusieurs d'entre eux ont déjà fait savoir qu'ils ne participeront pas : c'est le cas de Nokia, d'Ericsson et de Sony qui vont se faire porter pâle. Le risque d'entraînement est réel, d'autres entreprises pourraient décider également d'attendre des jours meilleurs, voire de se contenter d'événements en ligne. Après tout, ça n'a pas si mal fonctionné l'an dernier.


Tags
avatar tempest | 

Mais Nokia, Sony et Ericsson existe toujours ? 🤣🤣🤣

avatar Nesus | 

@tempest

Nokia fut l’entreprise à détenir le plus de brevets sur la télécommunication mobile, via la 2G et 3G. Ça a certainement dû changer avec la 4G et 5G, mais personne ne peut rien construire sans utiliser un de leur brevet. Donc même sans rien construire, ils restent indispensables dans la téléphonie mobile. Sans compter qu’ils sont les principaux fournisseurs de l’infrastructure qui permet le gsm.
Ils seront les fabriquant du réseau 5G de la lune, de Free en France ainsi qu’en Italie.
Ils ont déjà décroché avec ericson les plans de développement de la 6G pour l’UE. Bref, ils sont très loin d’avoir disparu.

Sony effectivement en terme de téléphone portable, je pensais qu’il avait arrêté. Mais vu qu’ils équipent 90% des apn du marché, je comprends qu’ils puissent se déplacer. Et vu le nombre de composants qu’ils sont susceptibles de fabriquer, ça doit être un sacré marché pour eux.

avatar Bigdidou | 

La news non plus.

CONNEXION UTILISATEUR