Brutalisme : et si on faisait des apps… moches ?

Anthony Nelzin-Santos |

Le « brutalisme » serait la dernière tendance du web design. Il ne s’agit pas de construire des sites web avec du béton, mais de les dépouiller de toute forme de raffinement, de les rendre intentionnellement inconfortables (mais pas nécessairement illisibles). Un concept qui pourrait s’appliquer aux applications iOS, comme le montre le graphiste Pierre Buttin.

Google Maps. Image Pierre Buttin.
Google Maps. Image Pierre Buttin.

S’il n’existe pas de « mouvement brutaliste » organisé, de nombreuses créations brutalistes se rejoignent sur le site Brutalist Websites, créé en 2014 par Pascal Deville, directeur artistique de l’agence de publicité Freundliche Grüsse. Le « brutalisme » ne se définit pas par un style unifié, mais emprunte diverses directions graphiques pour aboutir au même objectif.

App Store. Image Pierre Buttin.
App Store. Image Pierre Buttin.

Le sarcasme et le désenchantement ne sont jamais loin, mais le « brutalisme » interroge aussi les « bonnes pratiques » qui confinent au diktat. Deville parle de « rudesse et de dédain pour le confort et la facilité d’utilisation » comme « réaction […] à l’optimisme et à la frivolité du webdesign contemporain. » Ce dédain aboutit parfois, de manière paradoxale, à des sites confortables et simples d’utilisation.

Amazon. Image Pierre Buttin.
Amazon. Image Pierre Buttin.

Buttin se demande donc si cette tendance, appliquée aux applications, ne pourrait pas « rendre les apps plus agréables et faciles à utiliser ». Si certaines de ses réinterprétations semblent tout droit sorties d’une réalité parallèle, d’autres semblent particulièrement réalistes. Celle d’Instagram, notamment, vaut son pesant d’or.

YouTube. Image Pierre Buttin.
YouTube. Image Pierre Buttin.

avatar iTouchKiller | 

Certains on du temps à perdre pour créer ce type de graphismes.

avatar Mathias10 | 

Oui en gros il emprunte une méthode d'ideation qui consiste à transformer quelque chose de bien en quelque chose d'absurde pour ensuite le transformer en quelque chose d'innovant.

avatar Lestat1886 | 

??‍♂️??‍♂️

avatar Maitre muqueux | 

Comme snap chat ?

avatar fkdev | 

La démarche est bizarre car il enlaidit des apps déjà désignées au lieu de repartir de zéro. Par exemple, transformer le bouton flottant de Google Maps en gros pavé rectangulaire n'a pas de sens.
J'aimerais bien un vrai courant pour revenir à des apps plus simples utilisant les contrôles, polices et icônes standards du système avec des animations qui ont du sens.

avatar marc_os | 

@fkdev :
Moi ce que j'aimerais voir, ou plutôt lire, ce serait des commentaires écrits en français. Ça ne maitrise pas sa langue, mais ça donne des conseils en CONCEPTION.

avatar cocotux | 

@marc_os

Tu t'es trompé de forum, les aides pour la langue française c'est pas ici

avatar marc_os | 

@ cocotux
Le gars qui confond désigner et concevoir, c'est ici que je l'ai vu et pas ailleurs.

avatar pim | 

C'est une bonne idée déjà empruntée par Apple depuis iOS 7. Avant les apps empruntaient à la comparaison avec un objet réel car il fallait en expliquer l'usage. Maintenant ce n'est plus nécessaire et toute la décoration ne fait qu'alourdir l'interface visuelle. C'est particulièrement visible sous iOS avec les roues pour entrer une date, celles avant iOS 7 étaient géniales mais d'une lourdeur incroyable. Faites le test vous serez surpris ! (Testez les apps qui sont encore 32 bits sur votre iPhone pour trouver un exemple !).

Sur internet certains font éloge de simplicité sur leurs sites internets depuis toujours. Par exemple la page de Richard Koch est un exemple absolu :

http://pages.uoregon.edu/koch/

Ce type est un génie dans son domaine, il doit avoir 250 de Q. I. Et connaître un nombre de langages de programmation dément, mais il offre une page perso aussi dépouillée que génialement utile ! (pour l'utilisateur de LaTeX, s'entends). La simplicité au milieu du domaine le plus complexe des mathématiques !

avatar occam | 

@pim

Rien d'exceptionnel là-dedans, vous auriez tout aussi bien pu citer le site de Cosma Shalizi, statisticien de grande valeur. Ou une demi douzaine d'exemples du même acabit.
http://bactra.org
La différence, c'est que Shalizi explique clairement qu'il s'en fout, il ne prétend pas à un raffinement quelconque, il fait le strict minimum, c'est le contenu qui l'intéresse.

avatar pat3 | 

@pim

"Sur internet certains font éloge de simplicité sur leurs sites internets depuis toujours. Par exemple la page de Richard Koch est un exemple absolu :

http://pages.uoregon.edu/koch/"

C'est pas de la simplicité là, c'est juste une absence de css? On revient au premier site de Tim Berner-Lee.

avatar cocotux | 

@pat3

Je me suis fais la même réflexion ^^ C'est moche !

avatar hmmmr | 

Beaucoup de sites brutalistes sont plus lisibles et efficaces que bien des sites material/parrallax/easingJs dans tous les sens..
Pour certain c'est la maitrise de l'erreur, et ca donne des resultats etonnants, pour d'autre c'est au contraire le minimalisme et l'efficacité (craiglist, (feu) ffffound, etc..)

D'ailleurs le site de la WWDC 2016 etait plutot brutaliste.

http://www.zone-numerique.com/wp-content/uploads/2016/04/officiel-la-wwdc-2016-aura-lieu-du-13-au-17-juin.jpg

Pour les app par contre les exemples ne me convainc que moyennement, c'est un peu grossier parfois car juste visuel et ne sert pas la fonction (More en biais ??)

avatar mirando | 

Bon faudrait arrêter. On a deja Du subir le flat design qui a souvent complexifié la compréhension et La simplicité d'utilisation.

Les personnes âgées étaient plus à l'aise sur les premier iPhone sous l'ère jobs que sous ceux de Ive.

avatar deltiox | 

Ça me rappelle le maniérisme côté peinture
Cela ne respecte pas les proportions, c'est plutot moche mais c'est voulu

Bon, le truc c'est que je n'arrive pas à comprendre le délire inhérent

avatar marenostrum | 

C'était pas voulu, ils croyaient faire mieux. Ils prenaient les classiques pour des incapables de réaliser les détails parfaits.

avatar occam | 

Comme s'il n'y avait pas déjà assez de laideur autour de nous, il faut que la connerie prétentieuse s'en mêle.

Mais qu'espérer du directeur d'une agence semblant sortir tout droit d'une parodie de S.J. Perelman dans le New Yorker, et dont le sigle, « Freundliche Grüsse » se traduit par « Faithfully yours ».

Pourquoi pas « Veuillez agréer, cher Pigeon, l'expression de ma contemption la plus sincère », tant qu'on y est ?

avatar Seby59th | 

" Celle d’Instagram, notamment, vaut son pesant d’or."

Alors là il faudrait m'expliquer qu'est-ce qui pèse quoi... ???

avatar Fego-007 | 

@Seby59th

En gros c est deja de La Merde ??

avatar kiddsoso | 

Ca sert à rien et c'est moche

avatar kyobo | 

@kiddsoso

A kiddsoso et toutes les autres personnes qui critiquent : je ne vous comprends pas. Je conçois que l'on puisse critiquer une app parce qu'elle a une fonction et peut plus ou moins bien fonctionner. En revanche que vous le vouliez ou nom le brutalisme est une forme d'art et dire que "c'est moche" ou "ça sert à rien" c'est extrêmement réducteur et en dit long non pas sur l'art mais sur vous même et votre capacité à être ouvert d'esprit. Pour ma part je trouve le brutalisme intéressant et comme toute autre forme d'art, méritant qu'on si intéresse. Merci MacG !

avatar Bigdidou | 

@kyobo

On ne peut pas non plus être ouvert à tout.
Et puis, en art aussi, il y a des escrocs (euphémisme inside).

avatar alan1bangkok | 

De toutes façons , rien ne peut être pire que cette ? de Flat Design

avatar Average Joe | 

C'est pour ça que je m'accroche à Mavericks pour mes deux Mac.

avatar Gregoryen | 

En fait c'est style prototype..

On dirais le style année 90's ! Moi perso j'adore ce style d'app moche.

J'ai même créer un Piti site ( pas encore fini ) avec WordPress et un des thèmes ressemblais à ces vieux sites comme il fait lui et j'ai adoré !!!

avatar House M.D. | 

Ça rappelle un peu l'époque System 7 ou Windows 3.11...

avatar fousfous | 

Bof rien d'innovant la dessus, y a 20 ans c'était comme sur les ordinateurs...

avatar Lio70 | 

En somme, rien de neuf. 80% des apps continueront d'avoir l'air de ce quoi elles ont toujours eu l'air. Dans ce domaine comme dans d'autres, on utilise le prétexte d'innovation pour excuser l'incompétence et l'indigence.

avatar xavier25 | 

Ça ressemble aux maquettes de sites / apps que je réalise avec Keynote. Bref c'est pas nouveau et l'étape suivante s'appelle le design. Il a juste arrêté son projet à la phase prototype pour économiser, mais je ne suis guère convaincu du résultat !

avatar Hertzfield | 

En fait, c'est du développement stopper à la phase de zoning ?
Comme une pre Alpha Alpha Alpha d'Alpha ?

avatar radeon | 

Et pourquoi pas une roue triangulaire tant qu'on y est

avatar mandrak134 | 

Naze

avatar mat 1696 | 

En gros, tu as une idée de projet, mais tu n'es nullement designer, alors tu crée ton prototype dans Photoshop (ou même Pages) en mettant des zones de texte entourées de noir pour chaque fonction... et voilà tu publie ton site/app! Pas besoin d'acheter les droits pour les images, de payer des graphistes, ...

avatar hmmmr | 

@mat 1696

Si l'experience UI/UX est bien pensée, un site ou une app fonctionne et est agréable a utiliser meme sans jolis dégradés ou boutons de toutes les couleurs..

avatar macinoe | 

J'avoue que c'est assez jouissif de voir une réaction au "tout esthétique" qui va vers le " tout fonctionnel".

Le bon dosage est sans doute entre les deux, mais bon quand la doctrine esthétisante va trop loin c'est normal de calmer le jeu.

D'autant que l'esthétique pour l'esthétique a certainement beaucoup moins de sens que la fonction pour la fonction.

Le site Craigs list qui est l'equivalent du bon coin américain refute toute forme d'esthétique depuis l'origine.

https://paris.craigslist.fr

Ca ne l'empéche pas d'être le leader sur son marché et de faire très bien ce pourquoi il a été conçu.

avatar hmmmr | 

@macinoe

Je pose un +1 par ici.

avatar greggorynque | 

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec l'article.

Ce qu'ils appellent le brutalisme est effectivement d'office difficile à expliquer puisque c'est un terme issu de l'architecture.

Mais si le brutalisme est un minimalisme extrême poussant au fonctionnalisme, ce ne signifie pas rendre les apps plus moches, mais plus dénuées. Or dans les exemples, les images de droites sont moins dénuées que les images de gauche, elles sont juste plus moches, mais les cases sont dessinées avec des lignes, et les couleurs sont plus marquées.

Le brutalisme dans nos téléphones, c'est iOS 7.

Il a signifié la fin du skeumorphisme et une disparition de la plupart des codes visuels didactiques habituels.

J'ai réutilisé un iPhone sous iOS 7 la semaine dernière, c'est incroyable comme le feeling est à la fois proche et très différent de celui de iOS10. IOS7 est froid, nu, avec peu de volumes et de transitions. C'est différent est c'est pour moi la version la plus "brutaliste" des os jamais créée.

avatar macinoe | 

Ok, mais dans les exemples présentés, je ne trouve pas que la version "brutaliste" est plus épuré bien au contraire.

Si la base est bien une version épuré, le but est bien de mettre en avant les éléments important de l'interface, en se souciant uniquement de l'aspect fonctionnel.

avatar ce78 | 

Pourquoi ce titre ? Les app actuelles sont jolies ?

Ok je sors...

avatar feefee | 

La encore Google Play est largement en avance sur le sujet .

Comme toujours on essaie de copier Google .

avatar coufra | 

Il suffit de voir la carte routière dans la nouvelle 3008 pour constater que Tomtom n'a pas tardé pour utiliser cette nouvelle mode !!!

avatar marc_os | 

R i d i c u l e.

avatar marenostrum | 

le brutalisme vient du mot Brut. on ne polisse pas, on laisse exprès tel quel. pour avoir de l'effet, l'ambiance devenir vivable, il faut l'accompagner avec de la soie, de l'or, ou des grands oeuvres d'art. dans les murs bruts, il faut du Picasso pour décorer et pas des graffitis à deux balles.

avatar marc_os | 

« on ne polisse pas, on laisse exprès tel quel »
Mouais. Mais la création de logiciels, ce n'est pas de l'architecture, et l' "art" n'a en général rien à y faire surtout si c'est pour masquer l'incompétence du développeur en matière d'interface homme machine. La priorité des priorités est que le logiciel soit présenté de manière logique et qu'il soit compréhensible intuitivement sans exiger de l'utilisateur qu'il plonge dans un manuel pour les opérations de bases.
Mais ici, exemple significatif, d'un côté sur la carte Google le type remplace un cercle par un polyèdre à neuf (9 !) côtés et de l'autre l'épingle par ... un cercle !
C'est juste du grand n'importe quoi.

avatar marenostrum | 

j'ai parlé de brutalisme en tant que tendance contemporaine, et pas du gars graphiste. le design d'un app doit rendre meilleur son utilisation sinon y a pas de sens. mais pareil quand il consiste d'une maison, objet, etj. pour ça j'ai dit que pour être vivable, on ne peut pas laisser brut tout le décor. au contraire il faut de l'or une partie (bien polir des petits détails par ci par là), pour récompenser.

du béton partout et des meubles en palettes c'est invivable. pareil pour un app, il faut aplatir que pour rendre plus clair visuellement le truc. pas parce que la théorie dit que ...ça devient original.

avatar ovea | 

@marc_os

Un concept où concours des labyrinthes, que dis-je des méandres de câbles qui dépassent de blocks éventrés … révélé : un monument de brutalism !?!?

avatar pat3 | 

@marenostrum

"on ne polisse pas, on laisse exprès tel quel. pour avoir de l'effet, l'ambiance devenir vivable"
En quelle langue est-ce écrit?

avatar Bigdidou | 

@marenostrum

"le brutalisme vient du mot Brut"
Ah, bon ?
Je pensais que ça venait du mot Talisme, comme talisman, un truc joli, qui porte chance.
Comme quoi, faut se méfier des ses intuitions.

avatar victoireviclaux | 

?!!? Sérieux ?! Je préfère le flat design.

avatar iThomas | 

Horrible.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR