iOS 8 grandit et s’éveille au monde

Anthony Nelzin-Santos | | 00:48 |  26

Apple avait complètement refait la carrosserie d’iOS 7 ? Elle a maintenant complètement refait le moteur, la transmission et l’habitacle d’iOS 8. Et au passage, elle a inventé un nouveau carburant.

Un App Store plus accueillant

« Je lis vos courriers ! », s’est exclamé Tim Cook pendant le keynote d’envoi de la WWDC 2014. De la même manière que certains utilisateurs ont poussé un « enfin » devant leur écran, les développeurs n’ont pas retenu leurs applaudissements face au CEO d’Apple. 

Il faut dire qu’il a répondu à quelques-unes de leurs demandes les plus insistantes, à l’exception de la possibilité de répondre aux commentaires laissés sur l’App Store. La découverte de nouvelles applications est par exemple facilitée par la nouvelle section Explorer et les suggestions de recherche (recherches populaires et recherches liées).

Encore ne faut-il pas seulement trouver des apps, il faut trouver celle qui sort du lot. Les résultats de recherche défilent verticalement et non plus horizontalement, et Apple signale ses coups de cœur par une pastille Sélection de l’App Store.

Pour attirer le chaland, les développeurs peuvent désormais former des bundles d’application, une nouvelle qui a été accueillie avec enthousiasme. Et comme sur le Google Play, les fiches de l’App Store peuvent désormais être illustrées par des vidéos.

Enfin, Apple a fait bon usage de son acquisition de Burstly : l’outil de distribution de versions de développement TestFlight est directement intégré à l’App Store (gratuitement). Les testeurs d’applications retrouveront les nouvelles builds au côté des mises à jour des autres applications, ce qui simplifiera grandement le processus d’évaluation.

Un iOS plus ouvert

iOS 8 s’enrichit de plus de 4 000 nouvelles API, dont les plus importantes vont toutes dans la même direction, celle d’une plus grande ouverture, d’une plus grande modularité, et d’une meilleure communication entre les apps. Grâce au système d’extensions, qui rappelle par certains points feu OpenDoc, les fonctions des applications ne sont plus limitées au strict cadre de ces applications.

Bing Translate, pour suivre l’exemple d’Apple, peut se déclarer comme service de traduction. Dans Safari, on peut alors taper sur le bouton Partager : sur une page rédigée dans une langue étrangère, Bing Translate apparaît parmi les options. Un tap de plus, et la page est traduite, sans que l’on soit sorti de Safari.

De même, l’application Photos peut piocher dans les filtres de VSCO Cam, Mail peut envoyer un lien vers Pinterest — et toutes les apps peuvent placer des widgets dans le Centre de notifications.

Cette flexibilité ne se fait pas au détriment de la sécurité : Apple n’a pas renié le principe du confinement des apps à leur bac à sable. C’est le système lui-même qui fait office de médiateur entre les apps et gère ces extensions. Le principe est le même pour les claviers alternatifs, autre nouveauté d’iOS 8 : par défaut, ils remplacent le clavier de base sans pour autant avoir le droit de sortir de leur bac à sable très restreint, et sont contrôlés très étroitement par le système — mais l’utilisateur peut leur donner la permission de se connecter à internet s’il le souhaite.

Comme prévu, Touch ID est désormais accessible par le biais d’une API. Là encore, le système joue le rôle de chef d’orchestre : les apps ne « voient » jamais l’empreinte digitale, mais reçoivent un « oui » ou un « non » et prennent des décisions en fonction. Il devrait donc être prochainement possible de s’authentifier dans de nombreuses apps simplement en posant son doigt sur le bouton d’accueil.

Les autres API sont sans doute moins visibles, mais n’en demeurent pas moins utiles. Camera Kit offre enfin un accès complet aux fonctions du capteur photo et permet aux développeurs de fournir un contrôle manuel de l’exposition ou de la mise au point. Photo Kit, lui, permet désormais de concevoir des applications de retouche non-destructive.

Apple ne s’est pas lancée dans la domotique, mais a annoncé une API dédiée à ce marché, HomeKit. De la même manière que HealthKit fait le lien entre toutes les apps et matériels « santé », HomeKit doit faire le lien entre toutes les apps et matériels « maison ». L’idée est que l’iPhone ou l’iPad puisse contrôler facilement tous vos appareils connectés, sans avoir besoin de naviguer entre différentes apps — à terme, vous pourrez dire « je vais me coucher » à Siri, et votre appareil iOS déclenchera le scénario prédéfini qui fermera votre volet, verrouillera votre porte et éteindra vos lumières.

CloudKit est censé résoudre les problèmes de stockage et de synchronisation dans le nuage des développeurs — même ceux qui sont récemment passés à Microsoft Azure pour ce genre de choses. Apple offre un ensemble de services complètement gratuit, du moins jusqu’à certaines limites… fixées à 1 Po de stockage et 10 To de bases de données. Enfin, de nouvelles APIs promettent de véritables percées sur le front des graphismes, mais il faudra leur réserver un article pour leur rendre justice.

Et un langage très Swift

D’autant que, l’air de rien, Apple n’a ni plus ni moins que présenté un nouveau langage de programmation, Swift (à ne pas confondre avec l’autre Swift). Présenté comme « rapide » — d’où son nom –, il ne remplace ni le C, ni l’Objective-C, mais les complète à un plus haut niveau et avec une syntaxe « moderne ».

Le code Swift est compilé en langage natif par LLVM, et une app peut tout à fait comporter du C, de l’Objective-C et du Swift. C’est un nouveau langage certes, mais il prend en charge toutes les API Cocoa et Cocoa Touch et intègre ARC. Les développeurs pourront se faire la main avec un bac à sable qui compile le code dynamiquement : le « résultat » apparaît immédiatement, un principe cher à l’ancien ingénieur d’Apple Brent Victor.

Les développeurs pourront soumettre des apps contenant du code Swift dès la disponibilité d’iOS 8 et d’OS X Yosemite cet automne. En attendant, ils pourront consulter l’épaisse documentation fournie par Apple dans le portail qui leur est réservé et dans un livre publié sur l’iBooks Store.

Catégorie : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


26 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Ast2001 03/06/2014 - 07:24 (edité)

Sans vouloir faire un troll à deux balles, je dirais plutôt qu'iOS 8 tente péniblement de rattraper son retard. Les claviers alternatifs, le partage inter-applis, le backup auto des photos en full size, les widgets, les notifications multi-devices, la gestion des bêtas dans le store sont des fonctions qui existent ailleurs (souvent sous une forme plus élaborée - comme les Intents ou les widgets Android).

Je trouve bien ces nouvelles fonctions mais au final, où est l'innovation là dedans ? Dans une base de données 'santé' que tous ceux qui critiquent (avec raison en partie) Google n'auront aucun scrupule à laisser chez Apple ???

avatar Manu 03/06/2014 - 07:46

Pourquoi forcément rechercher l'innovation à tout prix???? et l'éternel comparaison Apple/Google c'est saoulant à la longue.
Un logiciel ça s'améliore et les idées d'autres développements sont autant d'inspiration. Cela a toujours été le cas. Sinon l'informatique n'avancerait pas. Pourquoi ne pas simplement saluer les bonnes initiatives tant que celles-ci enrichissent l'utilisation du logiciel.

avatar Ast2001 03/06/2014 - 08:05

Je suis d'accord. Et les idées se puisent depuis la nuit des temps chez les concurrents. Android a puisé chez iOS et maintenant (depuis quelques années), iOS pompe chez Android. C'est normal.

A côté de cela, l'industrie a besoin de locomotives, de mètres étalon et d’innovations. Longtemps, cela a été Apple et maintenant, c'est plutôt Google. Je ne suis cependant pas certain que cela soit Google pour longtemps encore. Nous verrons bien avec Android 4.5 (5?) annoncé fin du mois. Si Google n'innove plus non plus, nous aurons toute une industrie sans vrai leader.

avatar Xav852 03/06/2014 - 10:16

@Manu

Tim Cook ne se gène pas pour dire que le dernier iOS est installé sur un plus grand parc d'appareil que le dernier Android.

Par contre, quand il présente toutes les fonctions déjà installées sur tous les androphones, bizarrement, il ne rappelle pas d'où ça vient ...

avatar iRobot 5S 03/06/2014 - 15:10 via iGeneration pour iOS

@Xav852 :
Certaines comme pour le clavier viennent d'avant android et iOS !

avatar Manu 03/06/2014 - 18:44 (edité)

En disant cela Tim Cook cherche à attirer les développeurs en leur disant que leur appli en profitant des dernières nouveautés sera utilisée par beaucoup d'utilisateurs. il ne va pas s'attarder sur des fonctionnalités d'applis. C'est du pinaillage de bas niveau.

Son intérêt c'est attirer plus de développeurs sur sa plateforme.

L'avenir de l'informatique c'est le partage, d'où l'intérêt des softs comme git ou github qui permettent de reprendre à son compte ce qu'a développé un autre pour le faire évoluer.

avatar lord danone 03/06/2014 - 11:02 (edité)

T'as raison dans l'ensemble mais là où t'es dans le faux c'est au niveau du "péniblement". Au contraire, les implémentations d'Apple ont l'air très bien pensées et la copie est même améliorée quelques fois. Pour ne donner qu'un seul exemple, même si le système d'extensions ne fait que combler une lacune, son implémentation est pour moi particulièrement élégante et me rassure quand à la capacité d'Apple à toujours avoir une véritable réflexion dans ses choix. Je pense d'ailleurs que pour beaucoup de monde cette WWDC est un soulagement :
On a enfin trouvé le successeur de SJ dans l'exercice difficile des keynote : Craig Federighi
On a un signal fort et positif lancé auprès de la communauté des développeurs : c'est vous qui faites la richesse d'iOS et OSX
Ca c'est un avis perso mais j'ai l'impression qu'Apple veut imposer son écosystème comme celui où l'on n'utilisera pas vos données, sans pubs, le maximum de chose reste dans sa sandbox, etc... et je trouverais ça très intéressant comme positionnement au moment où les craintes envers le numérique sont de plus en plus présentes : c'est pour moi le meilleur argument pour vendre à des tarifs premium et à l'heure où Google réfléchit à mettre de la pub partout ça ne pourrait que renforcer l'attrait vers l'écosystème Apple (et ca serait un véritable pied de nez à tous ceux qui critiquent la fermeture d'iOS)

Bref ca reste que mon avis mais j'ai l'impression qu'Apple est une des seules sociétés à complètement maitriser son truc : on ferme au début (aka iOS 1), et on ouvre progressivement sans se presser en réfléchissant vraiment à faire un truc propre qui restera toujours géré par les OS d'Apple à un moment où à un autre.

avatar Ast2001 03/06/2014 - 11:29 (edité)

Je n'ai aucun doute sur l'implémentation d'Apple mais tu fais de grosses simplifications sur Android et je te conseille de regarder le fonctionnement des Intents et tu verras que c'est magistral (là aussi les applis restent dans leur sandbox). Ensuite, ton discours sur Google met de a pub partout décrédibilise un peu ton propos... Les évolutions d'Android et tout Android lui-même est assez loin de ça...

avatar lord danone 03/06/2014 - 12:08

Euh je ne sais pas si tu as bien lu mais je n'ai pas comparé iOS à Android (je sais très bien qu'Android est aussi bien sécurisé et que les dialogues inter-apps très bien pensés aussi). Par contre au niveau de la pub et de l'utilisation des données perso je fais beaucoup plus confiance à Apple qu'a Google, le dernier vivant encore principalement de ça...
Je voulais juste faire remarquer que ton "péniblement" était en trop car tout est rudement bien pensé. Et sur certains points Apple est de nouveau en avance par rapport à Android (certaines API, continuity, Metal,...) donc résumer cette conférence à de la copie pure et simple c'est un peu être de mauvaise foi.

avatar Ast2001 03/06/2014 - 13:50

Je ne fais pas plus confiance à Google qu'à Apple pour les données personnelles. Quand je vois que certains sont maintenant prêts à laisser Apple héberger des bases de données sur leurs propres paramètres vitaux, je trouve cela hallucinant. Si c'était venu de Google, je pense que ceux qui ne disent rien auraient crié très fort :-)

Ensuite Android n'est _pas_ bâti autour de la pub. Android a (et a toujours eu) un seul objectif, prendre le maximum de places de marché afin que les besoins des utilisateurs (mail, recherche, cartes, musique etc...) qui s'appuient sur des solutions Google puissent fonctionner sur un OS maison. S'ils n'avaient pas fait Android, la puissance d'Apple ainsi que leur pouvoir de nuisance sur Google aurait été considérable.

Donc depuis le début, Android a été construit comme un OS mobile au top. Fonctionnellement, techniquement et esthétiquement parlant. Les mêmes qualités qu'iOS.

Maintenant, je trouve qu'Apple se repose un peu trop sur ses lauriers depuis quelques années là où Google doit continuer à innover (pas forcément simple ni réussi dans tous les cas de figure pour eux - on verra ce que l'avenir montrera).

avatar RBC 03/06/2014 - 14:33

Bien sûr que ton message est un troll à 2 balles et tu essayes de te rassurer comme tu peux MAIS nous n'avons pas dû voir la même Keynote ?
Peut être que tu ne maîtrises pas la langue non plus et tu n'as sûrement rien compris de ce qu'il s'est passé hier soir CAR il y a eu des annonces FRACASSANTES.
Je pourrais t'aider un peu à y voir plus clair mais vu le niveau de tes trolls je doute que cela serve à quelque chose au final...

avatar eastsider 03/06/2014 - 17:40 via iGeneration pour iOS

@Ast2001 :
Fait ... Mais bien fait!

avatar samshit 03/06/2014 - 08:36

vulgaire copie d'android surtout

avatar willymac 03/06/2014 - 09:58

Apple copie Android, Android copie Apple, pareil avec samsung et autres... Non mais sérieux qu'est ce qu'on en a à foutre... C'est gonflant ces remarques à deux balles...

Et si vous voulez vraiment rentrer dans ce jeux, avant qu'apple ne démocratise l'iphone et la manière dont tous smartphones fonctionnent actuellement, la téléphonie mobile serait peut-être encore à l'âge de pierre avec un écran vert et comme jeux le snake...

C'est dingue ces commentaires complètement stérile...

avatar Ast2001 03/06/2014 - 10:20

Comme les tonnes de commentaires 'Samsung sortez vos photocopieuses' :-) là où pour le coup Apple a sorti sa batterie de photocopieuses ;-)

Si cela permettait à tout le monde de comprendre que la copie / l'inspiration est à la base du progrès et si cela pouvait clore une fois pour toutes les commentaires sur les copies, cela serait top :-)

avatar Ast2001 03/06/2014 - 14:00 (edité)

Non, pas vulgaire. Copie ou forte inspiration mais intégrée intelligemment. Comme dans le cas d'Android :-)

avatar Yanik 03/06/2014 - 11:11 via iGeneration pour iOS

Ergonomie et simplicité sont la marque de fabrique d'Apple.
Espérons que de version en version, d'inspirations en inspirations, les Os de la Pomme ne se transforment pas en usines à gaz.

avatar Loothoo 03/06/2014 - 11:22 via iGeneration pour iOS

Je suis sous iOS 8 et je n'arrive pas a faire une réponse rapide aux messages depuis la notification. Je la tire vers le bas, et elle remonte à sa position normale. Il y a un truc particulier à faire ou à activer?

avatar joneskind 03/06/2014 - 12:32

@Ast2001

Je ne vais pas discuter le fait que de nombreuses nouveautés d'iOS8 existent déjà ailleurs depuis longtemps.

Je vais juste ajouter qu'elles existent depuis longtemps… sur Cydia. Et que bon nombre de ces fonctions ont existé sur Cydia avant d'exister sur Android.

Donc la question de savoir si Apple a copié Google… t'admettra qu'elle manque un peu de pertinence.

C'est les développeurs tiers qui ont créé ces innovations, pas plus Apple que Google.

Les widgets et les claviers alternatifs existaient déjà sous Windows CE, eux même inspirés des widgets de Mac OS (c'était souvent les mêmes).

Pas la peine de faire dans le positivisme.

Apple a juste ouvert son OS mobile, avec tout ce que ça implique.

avatar Ast2001 03/06/2014 - 14:02

Si tu veux :-) Mais dans ce cas, il faut de la même façon arrêter de dire Ad nauseam que Samsung ou Google copient Apple :-)

Toute le monde copie tout le monde.

avatar béber1 04/06/2014 - 17:45

Il y aura toujours un retard Apple.

Leur rythme d'intégration de composants ou de configurations sur leurs Mac (par rapport au monde PC), sur leur iMobiles, (par rapport aux autres marques concurrentes, et un Samsung qui fait dans l'inflationnisme technique -comme ce qui s'est passé dans le monde PC) ,
leur rythme d'intégration de fonctionnalités dans leurs OS (regarde l'histoire de l'évolution de Mac OSX ) sont toujours ralentis par un tamis de réflexions.

Ce tamis est surtout constitué de réflexions techniques et stratégiques. Il n'est donc pas linéaire ni exempt d'attentismes et de soubresauts.
Il y a même des reculades ou des branches abandonnées et sectionnées, au grand dam des macusers.
Un des exemples les plus flagrants concerne les ancêtres d'iCloud : d'abord iTools puis..; euh .Mac je crois, puis MobileMe qui a été fermé avec iDisk.

Quand Apple lance une base, que ce soit le Mac, l'iPhone ou l'iPad, les apports -internes ou d'influences extérieures, qui peuvent avoir été des idées internes mises de côté- sont toujours analysés avec un temps de retard causé par une série de tris concernant l'édification de la plateforme logicielle toute entière et un ensemble de services censés la renforcer et lui donner plus d'intérêt.

Hier, on en a eu un exemple patent.
Les uns peuvent pointer du doigt tel ajout ou telle fonctionnalité qu'on avait déjà vu ailleurs, peu importe, Cupertino fait ses choix et continue à bâtir, brique par brique, son univers.

Ainsi, si elle jette avec succès les base d'une iWatch en bracelet-electronique autonome (c'est un exemple de SF), on pourra dire -comme pour l'iPhone- qu'on avait vu des tas de bracelets et montres connectés avec bio-capteurs, etc. bien avant.

Peu importe, car la base aura été réfléchie (c'est ce qu'on attend de Apple et qui fait qu'on suit encore ses keynotes) au point de redéfinir un concept de terminal, et si elle est en pointe dans la première année, elle se fera à son tour copier et dépasser en terme de fonctionnalités intégrées, parce qu'encore une fois, ses concurrents iront toujours avec célérité dans l'inflation pour essayer de se démarquer plus vite que les autres, et parce qu'elle continuera invariablement de suivre son tempo d'intégrations choisies et réfléchies, en attendant d'élaborer en secrêt un autre produit disruptif.

Et rebelotte

avatar ichp 03/06/2014 - 12:48

Personnellement ça fait 4 ans, à chaque WWDC, que je me rends compte à quel point iOS est, fonctionnellement, en retard sur Android.

D'ailleurs c'est assez drôle de voir le changement d'attitude d'Apple et surtout de leur early adopters (pour ne pas dire fanboy !) sur le dénigrement de la concurrence.

On dirait que la guerre thermonucléaire a du plomb dans l'aile.

--

Sinon pour le partage inter-application, c'est une très bonne nouvelle. Le système actuel d'Apple est tellement castrateur pour le développement de la concurrence et l'émergence de nouvelles startups.

avatar béber1 03/06/2014 - 18:07

euh, il y a 4 ans, soit en 2010, Apple lançait l'iPad avec un iOS adapté.

avatar RBC 03/06/2014 - 14:40 (edité)

Moralité : les Androfans ont comme les militants UMP la semaine dernière mal au postérieur ce matin et ils élucubrent, ils élucubrent... (:

avatar JackOne 03/06/2014 - 14:45 via iGeneration pour iOS

Pour les grincheux d'android

iOS est supérieur à Androïd car l'intégration est plus poussée et l'ensemble plus abouti
Même différence entre une Audi et une Seat (qui reste une bonne marque) ; elles offrent les mêmes fonctionnalités de base partagent beaucoup, mais elles ne jouent pas dans la même division.

Ça n'empêche pas l'une de copier sur l'autre et inversement.

avatar fusion 03/06/2014 - 18:50 via iGeneration pour iOS

Il y a certains points où Apple est a la bourre c'est sur. Andro a de chouettes fonctionnalités c'est évident.

Mais bon apple a sa feuille de route et elle l'a suit de près. Moi je suis content de ce que j'ai sur mon iphone 5. Et les nouveautés (qui ne le sont pas, pour certaines, pour les andro users) sont un pas de plus vers un système ultra complet.

Même si je répète que cet iOS 8 pour moi ne méritait finalement qu'un 7.5