L'art sur iPad s'expose à San Francisco

PierrickAubert |

Depuis le 26 octobre et jusqu'au 20 janvier prochain, le peintre et photographe britannique David Hockney présente sa série "Bigger Yosemite" au De Young Museum de San Francisco. Une exposition de peintures numériques, c'est-à-dire des créations réalisées sur iPad et des impressions pouvant faire plus de 3,5 mètres de haut.

David Hockney, Yosemite I, October 16th 2011.

En 2009, David Hockney a commencé à utiliser les iPhone pour créer de véritables oeuvres d'art. Désormais connu et reconnu, l'artiste âgé de 76 ans voit grand. La preuve avec ses dernières toiles : une série de travaux à grande échelle portant le nom de "Bigger Yosemite".

Après avoir travaillé sur le smartphone d'Apple, David Hockney a opté pour l'iPad en 2010 et il est désormais possible de découvrir son travail au De Young Museum de San Francisco. Certains tableaux ont été imprimés et mesurent plus de 3,5 mètres de haut.

David Hockney, Yosemite II, October 5th 2011.

Avis aux amateurs qui souhaitent eux aussi créer leurs toiles sur iPad, David Hockney utilise l'application Brushes. L'artiste aime l'ergonomie et la portabilité, voilà pourquoi il a jeté son dévolu sur l'iPad comme support de création.

David Hockney, A Bigger Matelot Kevin Druez 2, 2009.

Lors d'une exposition à Paris il y a trois ans, Hockney expliquait au public : "parfois je suis tellement concentré et j'essuie mes doigts à la fin pensant que j'ai de la peinture sur les mains". Pour cette exposition outre-Atlantique, le public peut découvrir 17 peintures réalisées sur un iPad et imprimées, ainsi que 147 autres œuvres numériques diffusées sur sept écrans LED.

[Via : TUAW]


avatar jarno24 | 
Rien de neuf techniquement : la palette graphique permettait déjà cela, et bien plus. Mais cela rappelle la révolution de l'aquarelle et des tubes de gouache qui ont fait sortir les peintres de leur atelier en leur permettant de peindre sur le motif. C'est au tour de la création numérique de devenir ultraportable.
avatar alushta | 
L'artiste de 76 ans sur iPad ... Génial !
avatar YanDerS | 
1830, et pourquoi donc? toi qui as l'air de t'y connaitre en croutes de 1830, t'aurais quelques exemples pertinents pour qu'on puisse comparer et juger ?
avatar lol51 | 
On peut apprécier ou non le travail d'Hockney. Force est de constater qu'ici l'artiste surfe sur la vague du hype de l'iPad... Et vu sa production sur la tablette, je suis persuadé que s'il avait s'agit de n'importe quelle peintre numérique du dimanche comme on en croise de plus en plus, he bien il n'aurait pas eu les honneurs de l'expo.
avatar lol51 | 
Tu n'as visiblement pas compris mon commentaire... On ne parlait pas de hype à Propos des fauves mais ça revenait au même. On ne parlait pas de hype à propos des impressionnistes mais ça revenait au même. Ils étaient mal aimé car cassaient les canons de la production picturale en place. Grace en partie à une révolution technologique ces gens se retrouvaient à l'avant garde. Mais les avant gardes ça fait un moment que c'est fini. Et là on a bien une sorte de révolution technologique, mais on a plutôt droit à l'arrière garde picturale. C'est du conventionnel en peinture numérique. Cette expo n'existe que par le nom du peintre.
avatar lol51 | 
Je connais bien des illustrateurs qui en speedpainting font beaucoup mieux que ça en 10 minutes. Que le temps qu'il a pris pour faire ces images soit long ou pas ça n'enlève rien à la pauvreté de la démarche et à mon sens surtout à la médiocrité du résultat. Pour un artiste établi comme lui je trouve que ça la fou mal. Des fois que ça n'ai pas été clair, j'admire le travail d'Hockney par ailleurs… ça n'empêche jamais d'avoir un sens critique sur des œuvre et une démarche quel que soit la renommée de l'artiste...
avatar YanDerS | 
thibaud-chosson [01.11.2013 - 19:11] via MacG Mobile "@dafico : Je ne connais pas ses toiles, je parle de ce qu'on voit dans l'article." sauf que quand on dit "mais alors là le gars est loin d'avoir du talent...", on ne parle pas des œuvres en question, on parle du gars, en l'occurence de David Hockney, qui, parce qu'il a fait des œuvres qui ne te plaisent apparemment pas, est donc sommairement décrété comme dépourvu de talent. Sans nuance aucune pour inflechir le sens du propos. Or sais-tu au moins de qui tu parles ? je sens arriver l'argument de comptoir du même tonneau que celui sur Picasso et les dessins d'enfants
avatar fredbern78 | 
Attention Hockney est connu depuis bien avant d'avoir commencé à peindre sur iPad hein!
avatar alushta | 
Francis Kuntz01/11/13 14:21 Et pourtant mon pauvre, si tu savais toutes les merdes exposes et qui se vendent des millions. Enfin... probable... que tu as le droit de le croire et le dire. Une oeuvre attise la critique de toute façon, de facto. Mais s'ils se vendent c'est ptêt plus à cause de la notoriété ou de l'investissement que pour l'œuvre lui même. On achète le nom.
avatar jt_69.V | 
Pile-poil pour ce week end :p
avatar tipablo | 
Je suis certain que Boulet fait d'aussi jolies choses. Et lui, on l'expose moins. Aaaaah, le milieu de "l'art" contemporain...
avatar jarno24 | 
Faut quand même reconnaître qu'il n'y a pas de quoi se relever la nuit.
avatar jarno24 | 
Je parle des œuvres numériques. J'aime énormément ses toiles.
avatar lol51 | 
On est d'accord...
avatar tanpax | 
Je pense que David Hockney est reconnu depuis longtemps dans le monde des galeries d'art, en tradi à la peinture, et c'est parce que c'est lui qui se met à la peinture numérique sur iPad, que ça provoque une admiration d'une certaine élite ("comment ça le fait une œuvre sur iPhone de Hockney en [url=http://www.newyorker.com/online/blogs/newsdesk/2011/06/cover-story-he-draw-on-ipad.html#slide_ss_0=1]couv du New Yorker[/url] !"). Mais objectivement, il faut bien reconnaître que d'un point de vue technique (y compris au doigt sur iPad), c'est un peu pauvre, et maladroit (les formes de brosses numériques utilisées de façon aussi basique n'ont pas autant de charme que des traces de pinceaux traditionnels). Enfin, ça ne sert à rien de comparer son travail à ce que font des speedpainters talentueux, le public visé n'est pas du tout le même. PS : sinon, on ne dit pas "palette graphique".

CONNEXION UTILISATEUR