Une tech plus verte : comment Commown et Telecoop veulent (ne pas) vous faire changer de téléphone et de forfait

Anthony Nelzin-Santos |

Les Français consomment 12 Go de données chaque mois depuis leur smartphone, qu’ils conservent moins de trois ans. Entre Paris et Strasbourg, Telecoop et Commown veulent inverser la tendance. La première propose un forfait facturé au gigaoctet consommé, et la deuxième baisse le tarif de la location des smartphones d’autant plus que vous le conservez longtemps. Des modèles originaux qui séduisent un public croissant, et font réfléchir aux usages du numérique.

Alors qu’elle dépassait péniblement vingt mois en 2017, la durée d’utilisation individuelle d’un smartphone tourne maintenant entre deux et trois ans. Le subventionnement recule aussi fortement que le prix des appareils augmente, et le renouvèlement régulier se justifie moins qu’à une époque. L’Arcep déplore toutefois que cette durée reste « cependant éloignée des cinq voire dix ans de durée de vie potentielle des terminaux mobiles. »

Le Fairphone 4 démonté. Image iGeneration.

Cela tombe bien, Commown « veut allonger le plus possible la durée d’exploitation des terminaux », déclare son cofondateur Adrien Montagut. Plutôt que de vendre des appareils, l’entreprise propose une location sans option d’achat associée à une offre de services. Pour 29,60 € par mois, l’offre « Essentiel » comprend un smartphone 5G doté de 256 Go de stockage avec un écran et une housse de protection, la prise en charge des dommages réparables sans franchise, le remplacement de la batterie au besoin, et même le prêt d’un appareil le temps de la réparation.

L’offre « Sérénité » à 38,60 € par mois ajoute une assistance téléphonique et le remplacement de l’appareil en cas de vol ou de dommages irréparables sans franchise. À l’issue de la période d’engagement de douze mois, la mensualité baisse de 10 %, un dégrèvement « conditionné à la responsabilité du client, c’est-à-dire l’absence de casse ou d’incident de prélèvement », détaille le cofondateur de Commown. Le tarif baisse annuellement, pour tomber à 11,85 € la cinquième année.

« C’est une grosse motivation pour garder son téléphone pendant cinq ans », conclut Adrien Montagut. La location revient à 1 314,60 € sur cette période, un surcout de 595 € par rapport à l’achat du téléphone, qui valorise l’offre de services à dix euros par mois. Commown compare ses offres aux assurances proposées par les opérateurs et les distributeurs, et garantit « le meilleur prix à service équivalent », en promettant de s’aligner avec une remise de 10 % si vous trouvez moins cher sur cinq ans.


avatar clem1074 | 

10€ 0 go si j’ai bien compris, ça pique un peu quand même de ne pas avoir ne serait-ce que 1 ou 2 go.

avatar fousfous | 

Ah la fameuse pollution du numérique...
Il ne faut pas le nier, mais c'est tellement ridicule à côté d'autres secteurs. Un iPhone c'est un plein de carburant en équivalent CO2 par exemple.

avatar raoolito | 

@fousfous

« mais le Haut conseil pour le climat assure que le déploiement de la 5G augmentera significativement les émissions de gaz à effet de serre », notamment par le biais du renouvèlement précoce des terminaux."

voilà c'est pas vraiment le reseau le soucis

avatar Lu Canneberges | 

Mais ooui les Licoornes en foorce ce sooir !!!

🦄🦄🦄

[Les Licoornes sont un collectif de 9 — bientôt 10 😇 — entreprises coopératives dont le but est de construire une alternative coopérative pour chaque domaine de la vie économique et sociale, en gros. Commown & Telecoop en font partie bien sûr ! 🥰]

avatar d3th3n | 

Pas de pomme à manger... dommage... plus aucun intérêt pour moi...

avatar perick | 

Consommer moins pourquoi pas… pour plus cher, j’ai du mal à voir l’intérêt

CONNEXION UTILISATEUR