Test du casque Bluetooth Parrot Zik

monsieursapin |

Parrot est une entreprise française spécialisée dans les produits sans fil. Connue pour son AR.Drone et les autoradios, elle commercialise aussi depuis l’année dernière un casque Bluetooth dessiné par le designer Philippe Starck. Proposant un système antibruit actif, des commandes tactiles et une forme originale, le Parrot Zik est-il à la hauteur de son prix (250 € environ) ?

Un casque conçu en collaboration avec un grand nom le rend-il meilleur ? La réponse dans notre test du Parrot Zik.

Un ovni sur terre

Le Parrot Zik n’est pas un casque banal. Son arceau entortillé et ses écouteurs creusés font de lui un vrai ovni. Parrot a eu la bonne idée de sortir des sentiers battus pour le placement de ces composants. En résulte un design audacieux qui divisera à coup sûr. Sa fabrication et ses matériaux nobles respirent la solidité et même après un an d’utilisation intense, il ne présente que très peu de marques d’usure.

Il alterne entre un plastique avec une finition "soft" et un plastique brillant imitant la couleur aluminium présente sur l’arceau. Surplombé par du vinyle, celui-ci se poursuit en deux parties en aluminium, soutenant les écouteurs. Rien ne craque et le jeu est inexistant au niveau des jointures du périphérique. Ce beau bébé de 325 grammes en impose, et ne conviendra de fait pas à toutes les carrures.

Confortable, mais pas infaillible

Le Zik appartient à la famille des casques circum-auraux. Il entoure vos oreilles et les mousses amples et bien fournies se posent contre votre crâne. Elles sont étonnamment confortables et se font très vite oublier. La profondeur des écouteurs et satisfaisante et comme avec le Turtle Beach i30, les porteurs de piercing ou de lunettes ne seront pas ennuyés. L’arceau est ample et présente un fin rembourrage. Il ne compresse pas et s’en sort très bien, que ce soit avec les petites têtes ou les grosses.

Cependant, le problème de ce Parrot Zik est ailleurs. Comme on l’a déjà dit, ses 325 g entachent sérieusement son confort global. D’heure en heure, il se fait de plus en plus lourd et devient difficile à supporter. C’est fort dommage quand on sait qu’individuellement, les différentes parties du casque s’en sortent avec brio.

Un son paramétrable

Parrot n’a pas laissé de côté les performances audio du casque. Par défaut, le rendu sonore est plutôt flatteur, sans bien sûr prétendre rivaliser avec les meilleurs casques. Les basses sont mises en avant comme sur la plupart des casques modernes, sans que les médiums ne soient trop en recul et que les aigus ne perdent trop en définition. Le rendu est assez chaleureux sans être trop écrasant, mais certains déploreront que le Zik n’offre pas un son plus neutre ou franchement meilleur que des casques moins chers.

Le Parrot Zik possède une annulation active du bruit. En écoutant l’environnement autour de vous, ce système antibruit va "inverser" tous les sons et les rediriger vers vos oreilles. Cela permet à l’auditeur de n’entendre que sa musique. Pas moins de quatre micros sont à l’oeuvre et le tout assure une bonne isolation phonique. En mode passif, le son pèche, comme avec le reste des casques ayant un dispositif antibruit. La sortie est plate et les aigus franchement criards. On a l’impression de porter des écouteurs filaires de très mauvaise qualité. Un passage dans les réglages du casque réglera une partie des problèmes.

D’ailleurs, ces réglages sont nombreux et une application a même été développée pour l’occasion. Parrot Audio Suite [2.5 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – 44,2 Mo – Parrot SA] est un vrai centre de contrôle. Il permet de modifier l’égaliseur, d’activer ou non l’antibruit, de consulter la batterie restante et propose même des fonctions exclusives, comme le Parrot Concert Hall ou le Tuned by Lou Reed. Ces paramètres créent des atmosphères particulières à appliquer à votre musique. Inutiles pour certains, ils offrent une alternative aux réglages initiaux, mais vous remarquerez assez vite qu’ils ne font rien d’autre que de ruiner l’équilibre sonore du Zik.

Une pluie de bonnes idées

À première vue, les commandes physiques du casque sont inexistantes. On a beau faire le tour de l’appareil, seul le bouton d’alimentation se devine sous la tranche d’un des écouteurs. Eh bien, c’est plutôt logique, car Parrot a implémenté des commandes exclusivement tactiles. Là où les constructeurs se compliquent la vie pour placer intelligemment les contrôles de lecture ou d’arrêt, la marque française à fait le choix de privilégier les gestes tactiles. Très bien pensés et facilitant grandement l’utilisation au quotidien, on a du mal à comprendre pourquoi la marque française est la seule à faire ça. Peut-être pour une question de coût...

Autre bonne idée, l’intégration d’un capteur de présence au niveau d’un des écouteurs. Il va automatiquement contrôler la lecture et la pause de votre musique dès que vous enlevez ou mettez le casque. A priori gadget, il se rend vite indispensable quand on y a goûté. Le temps de réaction est à peu près d’une seconde.

Dernière trouvaille, la batterie amovible. Accessible en soulevant le capot aimanté de l’écouteur gauche, elle pourra facilement se changer au cas où. Elle a une capacité de 800 mAh et propose un peu moins de 6 heures d’autonomie en mode actif. Satisfaisant pour 2 à 3 sessions d’écoute.

En conclusion

L’impression finale est plutôt bonne. Comme la plupart des casques Bluetooth du marché, le son ne plaira pas à tout le monde. Toutefois, Parrot a pallié ce défaut en laissant la liberté à l’utilisateur de le paramétrer comme il le souhaite. Les ajouts tels que le capteur de proximité et les contrôles tactiles sont de vraies bonnes idées. L’utilisation y est facilitée et le confort augmenté.

Malgré cela, le prix peut freiner la plupart d’entre vous. Environ 250 €, ce n’est pas un petit investissement. Il est en concurrence avec le Sennheiser MM 550-X ou le Turtle Beach i30 que l’on avait eu l’occasion de tester, mais son design le sort du lot.

Note

Les plus :

- Design
- Finition
- De bonnes idées
- Facile à utiliser

Les moins :

- Onéreux
- Lourd
- Un son à paramétrer au préalable
7.5
10
avatar Lulu633 | 
Après avoir lu des dizaines de tests de casques bluetooth, je me suis décidé il y a quelques semaines pour le Bose AE2W, concurrent à un prix assez semblable au Parrot. Ayant mis les 2 sur mes oreilles avant achat, le confort et le poids sont incomparables face au Parrot, mais je n'ai pas pu juger de la qualité sonore, excellente cependant sur le Bose. Bref ravi de mon achat, c'est un concurrent à ne pas négliger même si il n'est pas mentionné dans votre test. Par contre, il n'a pas la réduction de bruit active comme le Parrot mais est bien isolé naturellement.
avatar Workke | 
J'ai le Parrot depuis Août 2012, très bon casque. Surement le meilleur casque nomade actuellement sur le marché. Pas sans défauts évidemment (surtout au niveau qualité sonore) mais vraiment très réussi pour son côté nomade. Pour répondre à thehope : Il n'est précisé nulle part que le casque fonctionne en bluetooth et en filaire, c'est bien le cas ? Oui, les deux. Mais en filaire on perd tous les avantages (commandes tactile, fonction appels, réduction de bruit, réglages sonores...), la qualité sonore est globalement mauvaise et le niveau de son plutôt faiblard Peut on téléphoner avec, et est-ce confortable/pratique ? Oui, ça marche très bien grâce aux nombreux micro qui permettent de réduire les bruits pour l'écoute mais aussi pour la prise de son destinée à l'interlocuteur. La prise d'appel se fait avec les commandes tactiles, très pratique. Que peut on faire avec les gestes tactiles ? (Play/Pause, precedent/suivant, Vol+/-, prendre un appel … ) Tout ce que tu as mis entre parenthèses. Play/Pause + Prise d'appel/Raccrocher : un appui simple ; Suivant et Précédent : Glissé gauche ou droit ; Monter ou Baisser le niveau du son : Glissé haut ou bas. Combien de temps faut il pour recharger la batterie ? Quelques heures, c'est pas aussi rapide qu'un SmartPhone malheureusement. Le câble fourni, bien qu'ayant l'air de bonne facture, est mauvais. Le cache de prise USB se casse très vite. Peut on en acheter d'autres séparément ? Oui, ainsi que le cache aimanté de l'oreille gauche (celle qui contient la batterie). J'en ai perdu un récemment en pleine rue et sans m'en rendre compte, probablement en baissant mon casque des oreilles vers mon cou. Résultat des courses : 17 € sans fdp chez Amazon avec un bon délai d'attente (15 € + fdp sur la boutique officielle, en stock en même temps que chez Amazon lors du réapprovisionnement). Plutôt pénible... Concernant la boite et les accessoires, qu'est-ce qui est fourni ? Pas d'étui de transport (on en trouve un officiel sur le site vendu 40 €) mais une simple pochette en tissu. Câble mini jack et USB fourni mais pas de chargeur (fonctionne avec celui de l'iPhone).
avatar lol51 | 
Ce Zic est un très bon casque. les fonctionnalités sont largement au dessus de ce que propose la concurrence. La réduction de bruit active est pas mal même si pas aussi importante que sur un bose QC15. Là ou le casque est en retrait c'est sur la qualité audio. Un filaire au même prix est bien meilleur. Notez que ce Zic respecte quand même mieux le spectre sonore qu'un béats studio qui bouffe tout le spectre pour ne mettre en avant que des basses et des aigues, le Zic bien paramétré s'en sort pas mal avec du jazz, de l'electro et du roc, alors qu'un beats... Après, si on est capable de mettre 250€ dans un tel casque on est peut être capable de faire un petit sacrifice pour monter en gamme à 300/350€ ont de bien meilleurs casques au niveau qualité sonore. Mais là vraiment, ça n'a plus rien à voir.
avatar lol51 | 
@ franfran94800 : le blue bud X n'a rien a voir avec le parrot zic. C'est un casque intra oriculaire qui est loin de proposer toutes les fonctionalités du zic. Et en plus de ça le son de ces petits écouteurs n'est même pas au niveau de ceux fournis en standard par Apple. En dehors de l'aspect sans fil je ne leur trouve aucune qualité.
avatar lol51 | 
@ franfran94800 : le blue bud X n'a rien a voir avec le parrot zic. C'est un casque intra oriculaire qui est loin de proposer toutes les fonctionalités du zic. Et en plus de ça le son de ces petits écouteurs n'est même pas au niveau de ceux fournis en standard par Apple. En dehors de l'aspect sans fil je ne leur trouve aucune qualité.
avatar lol51 | 
@ franfran94800 : le blue bud X n'a rien a voir avec le parrot zic. C'est un casque intra oriculaire qui est loin de proposer toutes les fonctionalités du zic. Et en plus de ça le son de ces petits écouteurs est juste au niveau de ceux fournis en standard par Apple. En dehors de l'aspect sans fil je ne leur trouve aucune qualité.
avatar lol51 | 
@ franfran94800 : le blue bud X n'a rien a voir avec le parrot zic. C'est un casque intra oriculaire qui est loin de proposer toutes les fonctionalités du zic. Et en plus de ça le son de ces petits écouteurs est juste au niveau de ceux fournis en standard par Apple. En dehors de l'aspect sans fil je ne leur trouve aucune qualité. Sans parler de la fiabilité qui ne semble pas être au top.
avatar lol51 | 
@ franfran94800 : le blue bud X n'a rien a voir avec le parrot zic. C'est un casque intra oriculaire qui est loin de proposer toutes les fonctionalités du zic. Et en plus de ça le son de ces petits écouteurs est juste au niveau de ceux fournis en standard par Apple. En dehors de l'aspect sans fil je ne leur trouve aucune qualité.

CONNEXION UTILISATEUR