Google déclenche la guerre des Android

Christophe Laporte | | 12:55 |  66

Google redoute le scénario du pire concernant son système d'exploitation : que celui-ci soit massivement adopté - les chiffres sont incontestables - mais que le géant de l'internet n'en retire quasiment aucun profit.

Aux États-Unis, Amazon a montré la voie, expliquant par l'intermédiaire de son patron, Jeff Bezos, qu'elle le considérait comme le Linux des systèmes d'exploitation pour les terminaux mobiles (lire : Amazon considère Android comme un Linux). Un Linux sur lequel elle supprime tout ce qui ne lui plait pas (l'écosystème Google en quelque sorte) et ajoute toutes les briques nécessaires à la mise en place de son écosystème.

Mais ce qu'il se passe avec Android aux États-Unis est bien peu de choses par rapport à ce qui est en train de se jouer en Chine. Les géants chinois notamment Baidu et Alibaba, ont créé depuis plusieurs années déjà leurs propres systèmes d'exploitation qui sont des dérivés d'Android.

Chez Alibaba, on préfère parler de distribution Linux pour son système d'exploitation, Aliyun, alors que chez Google, il est présenté comme étant un fork d'Android non compatible. Ce projet lancé pour la première fois en juillet 2011 a nécessité trois ans de développement. L'équipe en charge de son élaboration est sans commune mesure avec celles d'iOS ou Android, si l'on en croit les responsables d'Alibaba : elle est composée de 1600 ingénieurs.

Si d'un point de vue technique, Alibaba se garde bien d'évoquer Android, le géant du commerce en ligne n'hésite pas à afficher ses ambitions : "nous voulons être l'Android de Chine", arguant que le système d'exploitation de Google tel qu'il est n'est pas adapté aux chinois.

Bien entendu, Aliyun a recours à son propre système de cartographie et d'emails. Sur certains points, la logique de ce système d'exploitation est assez originale : les applications prennent la forme de web-apps qui sont stockées sur des serveurs distants.

Très silencieuse sur cette question depuis le début, Google a fini par sortir de sa réserve. Le géant a fait pression sur Acer pour qu'il ne commercialise pas son premier smartphone équipé d'Aliyun. Selon le Wall Street Journal, Google aurait menacé Acer de rompre les accords de licences qui les unissent et leurs partenariats. Le lobbying de Google a payé. Acer a annulé à la dernière minute la conférence de presse durant laquelle il devait dévoiler le CloudMobile A800.

Est-ce que Google parviendra à convaincre ses partenaires de rester à l'écart ? Rien n'est moins sûr, Aliyun connait un succès grandissant. Acer a affirmé pour le moment qu'elle repoussait le lancement de son téléphone en attendant de trouver un accord avec son partenaire.

Officiellement, c'est la question de la compatibilité des applications Android - très médiocre avec Aliyun - qui pose problème à Google. Dans un billet, Andy Rubin explique qu'Android est un système ouvert, mais que les partenaires de Google ont des responsabilités en matière de compatibilité d'applications notamment. Pour résumer les propos du responsable de Google, les membres de l'Open Handset Alliance (dont Acer fait partie), l'organisme censé chapeauter le développement d'Android, n'ont pas à commercialiser des smartphones qui mettraient à mal la compatibilité avec les apps Android.

Ce à quoi Alibaba a répondu que son système d'exploitation ne fait pas partie de l'écosystème Android. Et par conséquent n'a aucune obligation vis à a vis de Google ou de l'Open Handset Alliance.

La partie de ping-pong a continué. Andy Rubin a répliqué en affirmant qu'Aliyun utilisait le moteur d'exécution, le framework et les outils d'Android, et avait en quelque sorte des obligations. Et d'ajouter que l'App Store d'Aliyun contenait des apps Android, dont certaines avaient la particularité d’être piratées.

En guise de conclusion, Rubin estime qu'Alibaba doit se décider. Soit elle doit adhérer à l'OHA et garantir la compatibilité, soit elle peut ne pas être compatible. Mais dans ce cas, il ne faut pas compter sur les membres de l'Open Handset Alliance. Mais les partenaires de Google l'entendent-ils de cette oreille ?

Catégorie : 
Tags : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


66 Commentaires

avatar djmat 17/09/2012 - 13:03

"Est-ce que Google parviendra à convaincre ses partenaires de rester à l'écart ? Rien n'est moins sûr, Aliyun connait un succès grandissant". Tous les membres de l'OHA peuvent utiliser des systèmes concurrents tel WP par exemple mais à partir du moments où ils font un téléphone Android ça doit etre du made in Google c'est pas compliqué. Que des constructeurs cheap comme Acer, Huwaei, ZTE... soient attirés par ce système c'est possible. Que des poids lourds comme Samsung, HTC, Sony, Asus etc soient attirés par cette usine à gaz qu'est Aliyun c'est totalement faux. De toute manière il reste Motorola et les Nexus qui représenteront toujours Android quoiqu'il arrive. On ne voit pas non plus comment Samsung pourrai se désolidariser d'Android. Pour moi le scénario du pire n'est tout simplement pas envisageable.

avatar napuconcture 17/09/2012 - 14:51

L'engagement des membres de l'OHA à ne pas proposer de fork non compatible d'Android fait parti des conditions d'acceptation dans l'OHA. Google à juste fait un rappel de ces status. Cela ne me choque pas outre mesure. Ce qui m’embête plus c'est que systématiquement Google prends le dessus sur l'OHA et que les communications sont émises au nom de Google et pas de l'OHA.

avatar napuconcture 17/09/2012 - 15:57

Le second problème est que Aliyun possède un store au même titre qu'Amazon, Google,Microsoft, ou Apple et qu'un grand nombre de ces applications sont piratés et appartiennent à des membres de l'OHA (et en particulier Google).

avatar cadou 17/09/2012 - 14:35

Rien à voir mais j'ai rien pu lire à cause de la pub des deux cotés de la page. Sérieux vous frappez fort là, j'ai les yeux qui partent dans tout les sens. Je reviendrais quand la pub sera finie ! Tchao !

avatar lol51 17/09/2012 - 14:36

Quand on prends ses désirs pour la réalité. SI il a quelques chose à gagner à faire des téléphone Aliyun, tous les constructeurs iront y faire un tour. A fortiori les gros, qui ne se laisseront pas distancer par des challenger sur l'émergence d'un nouvel os, et surtout en chine.

avatar Billytyper2 17/09/2012 - 17:32

Je pense que Samsung a tout ce qu'il faut pour sortir un fork d'Android...

avatar tef45 17/09/2012 - 13:06

Google n'a pas tort, c'est un peu comme-ci j'achetais un plat traiteur, que je le proposerai dans un plat un peu plus joli, que je changeais légèrement la tête du plat et que je m'en attribuais tous les mérites. Le marché chinois n'en est de toute faon pas à sa première incartade du genre. Entre les faux Apple Store, les app piratées dispo sur le market d'Alibaba, ou la politique protectioniste chinoise, on n'en sortira pas, jusqu'au jour où la Chine entrera en récession et c’est tout le mal que je souhaite à ce pays qui cherche, en s'appropriant Android, à contrôler encore plus le web, d'ou les web-app qui ne sont certainement pas là par hasard, ni la non-compatibilité (ou la mauvaise), des app Android.

avatar tef45 17/09/2012 - 13:32

Ce n'est pas parce que des resto le font que c'est quelque chose de bien pour autant, ce n'est pas éthique. Pleins de gens piratent la musique, ça n'est pas pour autant bien de le faire. Mon analogie à du sens car c'est exactement ce qui se passe ici.

avatar kefoo 17/09/2012 - 13:12 via iGeneration pour iPad

Ce n'est pas un certain Steve Jobs qui parlait de risque de problème de fragmentation avec Android sur le long terme?

avatar iguan 17/09/2012 - 13:30

Depuis le Kindle Fire, je m'attendais à ce que ce genre de problème arrive un jour. Malheureusement je doute que Google puisse y faire grand chose, ce qui est dans Android AOSP est libre et donc n'a pas besoin de l'aval de Google, si derrière certains acteurs souhaitent l'utiliser pour faire un fork d'Android, c'est leur droit. Le monde de l'open source regorge de fork de plein de projets en tous genres, si Google voulait éviter cela, ils ne fallait pas rendre Android open source.

avatar napuconcture 17/09/2012 - 14:37

"Mais ne pas le rendre open source cela sous entendait, accepter de payer certaines technologie pour une distribution payante..." Aucun rapport, le système aurait pu être fermé et gratuit ou fermé et payant ou libre et payant, cela n'aurait pas d'impact sur la violation ou non de brevets logiciels lorsqu'ils s'appliquent.

avatar napuconcture 17/09/2012 - 15:39

Bien-sur que le code est liée à une entité : c'est le droit d'auteur ou copyright ou autre. L'entité détentrice d'Android peut être Google en closed source, l'OHA, ou en opensource Google, l'OHA, ou chacun des créateurs pour chacun des fichiers, ou la FSF (en copyleft). Cela n'a pas le moindre rapport. Google à récupéré non pas du code à Oracle, mais du code à IBM qui avait une licence auprès de SUN pour pouvoir produire sa propre version de Java en libre et non libre.

avatar napuconcture 17/09/2012 - 21:42

Les brevets d'Oracle ne sont pas utilisés. Le copyright sur le code à été utilisé, cela n'a pas été retenu car le code Oracle et Google est radicalement différent. Le copyright sur les api n'a pas été retenu ce qui est une bonne chose, pourquoi ? car sinon chaque éditeur pourrait faire pression sur les développeurs utilisant ses api pour violation de copyright. iOS est fermé, l'IPhone est fermé. Android est ouvert et opensource et libre. Les implémentations faites par Google utilisent des fork privé d'Android qui ne sont pas libres, mais qui restent ouvert. La plupart des constructeurs permettent l'installation sur leur terminaux de système Android basés sur Android OpenSource Project (AOSP) : les fameux fork. Il n'est pas permis aux partenaires du projet Android de participer à des projets concurrents d'Android puisque c'est incompatible avec les objectifs du projet et du consortium qui est de prévenir non pas les forks mais les forks non compatibles au sein de l'ensemble des partenaires en l’occurrence un système tiers utilisé par Acer. Les forks sont possible en dehors comme l'on montré Amazon, Archos, et bien d'autres sociétés. Redhat procède de la même manière avec RHEL, JBoss, pareil pour SuSE. Par ailleurs et c'est également important Acer permettrait de fait via son partenaire Alibaba, la distribution d'application contrefaite de son autre partenaire Google. Il y a donc un conflit Google Alibaba pour contrefaçon (piratage des applications Google) Il y a donc un conflit Google Acer pour contrefaçon (piratage des applications Google) Il y a donc un conflit OHA Acer pour violation des règles de conduite du consortium. Acer à visiblement souhaité ne pas présenter un produit litigieux et à semble t-il réaffirmer sont adhésion à l'OHA.

avatar napuconcture 17/09/2012 - 15:42

" idem avec le Nexus dont la version d'Android est considérée comme propriété de Google avec un code non accessible." Comme pour tous les autres constructeurs Android. Il ne faut pas mélanger les licences, Android est sous licence Apache sauf le kernel et quelques éléments qui sont en GPL/LGPL. La base d'Android est libre toutes les implémentations des constructeurs sont propriétaires, notamment car tous les composants technologiques ne leur appartiennent pas.

avatar napuconcture 17/09/2012 - 19:14

Acer peut sortir un fork ou utiliser un fork. Acer ne peut juste pas participer à Android et participer à un produit concurrent d'Android et non compatible basé sur Android et réclamer l'accès aux applications Google qui elles ne sont pas libres. Samsung et Sony participent à des fork d'Android : Cyanogen ( dont le fondateur est d'ailleurs employé par Samsung). Android est libre la licence d'utilisation le garantie.

avatar PtitRital67 17/09/2012 - 14:34

t'as pas tout compris à l'article non ?

avatar lol51 17/09/2012 - 14:39

non il a pas tout compris...

avatar Abudah237 17/09/2012 - 14:20 via iGeneration pour iPhone

C'est un peu l'arroseur arrosé. Ils font subir à Google pour Android ce que Google à fait à Sun pour Java : réutiliser le système en le rendant incompatible, empêchant son créateur d'en retirer quoi que ce soit.

avatar -oldmac- 17/09/2012 - 14:36 via iGeneration pour iPhone

On peut rajouter aussi le fait que SameSung fait tous son possible pour masquer Android avec ses nouveaux devices. D'ici que SameSung produise son propre fork en remplacement d'Android et de Bada, il n'y a pas loin. Du coup le nombre d'activation d'Android va superbement chuter ...

avatar lol51 17/09/2012 - 14:41

Que Samsung propose son propre fork, on en parle depuis déjà pas mal de mois...

avatar napuconcture 17/09/2012 - 15:47

Il aurait effectivement mieux fallut fait une catégorie linux embedded pour tablette, smartphone, netbook/laptop, box. Cela aurait permis de compter les forks sans ambiguité.

avatar FabienR. 17/09/2012 - 15:20 via iGeneration pour iPhone

L'open source c'est bien pour la recherche et le développement de nouvelles idées à titre expérimental. Des qu'il faut en faire du buisness ça devient une grosse connerie. En même temps quand on voit le bordel que c'est autour d'Android ça donne pas envie de sortir de notre prison dorée qu'est iOS. Et encore pour ceux qui en veulent la clé il y'a toujours le jailbreak alors c'est la situation parfaite.

avatar napuconcture 17/09/2012 - 15:59

Le jailbreak est illégale et lourdement condamné en France, de plus techniquement ce n'est pas une solution viable.

avatar PtitRital67 17/09/2012 - 16:57

elle est bonne la drogue que tu prends ?

avatar napuconcture 17/09/2012 - 17:22

La violation de propriété intellectuelle a t elle été autorisée depuis peu ?

avatar PtitRital67 17/09/2012 - 17:38

depuis quand modifier un système est une violation de propriété intellectuelle ? Mais qu'est ce que tu racontes ?

avatar napuconcture 17/09/2012 - 17:49

iOS n'est pas votre propriété, Apple ne vous en donne pas le droit de le modifier "Vous ne pouvez pas ou vous acceptez de ne pas, que ce soit pour votre compte ou le compte d’autrui, copier (sauf et exclusivement dans les limites permises par la présente Licence), décompiler, procéder à l’ingénierie inverse, désassembler, tenter de dériver le code source du, déchiffrer, modifier ou créer des produits dérivés du, Logiciel de l’iOS ou tout autre service proposé par le Logiciel de l’iOS, ou de toute partie de ceux-ci (dans toute la mesure permise par les restrictions précédemment mentionnées applicables par disposition légale ou dans toute la mesure permise par la présente Licence régissant l’utilisation de composants Open source inclus dans le Logiciel de l’iOS). Toute tentative de ce genre constitue une violation des droits d’Apple et de ses concédants de licence pour le Logiciel de l’iOS. Tout manquement à ces restrictions serait par conséquent susceptible de poursuites et de dommages et intérêts" http://images.apple.com/legal/sla/docs/ios51.pdf http://support.apple.com/kb/HT3743?viewlocale=fr_FR Le Code de la propriété intellectuelle conforte bien entendu cette position.

avatar PtitRital67 17/09/2012 - 18:28 via iGeneration pour iPhone

@lmouillart : Ahhh d'accord même Apple s'en tape didonc "Apple s'est exprimée en février 2009 sur sa position face au jailbreak : « Les techniques de débridage, largement généralisées, font appel à des modifications non autorisées du chargeur d'amorçage et du système d'exploitation », et indique que ceci « conduit à une violation du copyright apposé sur ces programmes »[13]. Apple a précisé que cette opération compromettra la garantie de l'appareil débridé." Je rajoute pour toi : et des milliards de dollar de dommages et intérêt et la morte par utilisation à VIE de produit Samsung

avatar napuconcture 17/09/2012 - 18:53

Nous n'avons pas du lire le même document, les conditions d'utilisation sont pourtant claires et sans ambiguïtés sur ce point.

avatar PtitRital67 17/09/2012 - 22:42 via iGeneration pour iPhone

@lmouillart : Ouais ouais Tu dois certainement faire parti des gens qui pensent que les licences c'est la loi

avatar napuconcture 17/09/2012 - 22:55

En gros la loi (code de la propriété intellectuelle) te dit tu n'a rien le droit de faire, sauf ce que le détenteur des droits t'autorise de faire. 1 - Si tu refuse le contrat tu n'as strictement aucun droit sur l'applicatif. 2 - Si tu l'accepte tu dois t'y conformer, sinon tes droits sont résiliés de fait et tu te retrouve dans le cas 1. C'est valable pour la violation du contrat de licence. Pour le reste l'iphone est un système fermé, casser le système pour élever ses droits est considéré comme du piratage. Contrairement aux USA la France ne prévois pas d'exception. Après c'est comme le trafic, le vol, la fraude, tant qu'on est pas pris on est pas pris, mais cela demeure passible de poursuite pour le 1cas, en plus de l'interdiction de se connecter aux services Apple, et pour le 2nd cas également des poursuites peuvent être déclenchés.

avatar napuconcture 17/09/2012 - 19:22

La licence Android est clair et chaque composant est la propriété de son créateur, Linux est la propriété de Linus Torvalds, Android de l'OHA, etc... Concernant l'équité il n'a jamais été dit qu'Android était équitable ou basé sur un contrat social comme Debian avec des élections, c'est un consortium qui produit un logiciel libre sous licence Apache pour l'embarqué, rien de plus rien de moins. "Au moins Apple se défend lui sur SES brevets, pas sur les brevets des autres..." Quel est le rapport ?

avatar napuconcture 18/09/2012 - 08:08

"Aliyun est basé sur Android ? Non, est-il un fork ? Oui" Oui c'est un fork. Aliyun vole a priori la propriété intellectuelle de Google. Le copyright du fork reste la propriété intellectuelle de l'OHA excepté pour les morceaux de code modifiés par Aliyun et des tiers. "Google ose réclamer des droits sur ce que font les concurrents" Google n'a rien demandé à Aliyun excepté probablement un retrait des applications contrefaites. Google à rappelé à Oracle ses éléments contractuels, Google est mandaté par l'OHA pour piloter les projets et la com relative au consortium. Ce mandat peut être révoqué et par exemple Samsung pourrait prendre ce rôle. Acer aurait très bien pu faire une version d'Android qui ne propose pas les services Google. cf : http://static.googleusercontent.com/external_content/untrusted_dlcp/source.android.com/fr//compatibility/4.1/android-4.1-cdd.pdf Acer peut très bien proposer des smartphones utilisant Aliyun OS en sortant de l'OHA et en faisant supprimer par sont partenaire les application potentiellement contrefaire. De nombreux constructeurs de produits Android ne font pas partie de l'OHA. Il n'est pas nécéssaire d'être membre de l'OHA pour proposer les services Google Android (Gmail, maps, play store, ...) mais il faut passer le CDD principalement pour des raisons de DRM relative au play store (livre, films, applications, musique). En apparté, Je n'ai pas connaissance de personnes ou d'entreprises qui soient au board de la construction d'un logiciel libre majeur et au board de son fork qui prônerait l'incompatibilité avec le premier.

avatar ARTEMIS62 17/09/2012 - 15:29 via iGeneration pour iPhone

C'est bien le pb d'avoir 10 versions d'android...tous les prix sous android ça peut être bien pour le consommateur (histoire d'avoir des smart phones premier prix) après ça multiplie les pb de compatibilité.

avatar PtitRital67 17/09/2012 - 17:09

le bas prix c'est sympa mais à un moment faut accepter que pour avoir un téléphone intelligent il y a un certain prix à payer

avatar ElGringo13 17/09/2012 - 23:41 via iGeneration pour iPad

Il n en reste pas moins que tout ça risque de faire les affaire de Microsoft... Qui a pas etre tout a fait libre peut etre certains accenturons leur investissements sur windows phone. A moi que dans les années à venir seront un bordel sans nom avec 15 000 os plus ou moins semblable mais plus ou moins compatible et dire qu on aura échapper à une dictature de 3 os '-)

avatar kasimodem 19/09/2012 - 09:05 via iGeneration pour iPhone

@hari-seldon : Ah, voila une analyse pertinente, avec tout ce "bordel" autour d'Android, c'est peut être bien les windows phones qui tireront les marrons du feu.

avatar ElGringo13 17/09/2012 - 23:42 via iGeneration pour iPad

Oulala dsl pour les fautes de frappes... Vais me coucher moi