App Store

EPresse ne peut plus utiliser Google One Pass



Conçu en réponse au Kiosque et aux abonnements in-app d'Apple, One Pass de Google devait permettre à tous les éditeurs de presse de gagner de l'argent en vendant des articles ou des abonnements. Avantages de cette solution, la liberté et le prix : l'éditeur peut choisir librement son prix et obtenir de ses abonnés de nombreuses informations personnelles. Mieux, Google ne prélève que 10 % du prix de vente, contre 30 % chez Apple (lire : Abonnements in-app : Google répond à Apple avec le Pass média).

En France, plusieurs éditeurs de presse se sont rassemblés en un groupement d'intérêt économique nommé ePresse. N'acceptant pas les conditions imposées par Apple, ce groupe avait décidé de se tourner vers l'offre de Google (lire : ePresse a signé un accord avec Google). L'offre devait être lancée le premier février 2012, soit demain, mais la conférence de presse a été annulée.

ePresse application

En cause, un changement opéré unilatéralement par Google dans son offre qui empêche ePresse de l'utiliser. Le géant de la recherche n'explique pas la nature des changements effectués, mais le responsable de Google Actualités en Europe et au Moyen-Orient indique : "Nous avons écouté les retours de nos utilisateurs et de nos partenaires et nous avons décidé de modifier One Pass".

En attendant d'en savoir plus sur ces changements, ePresse se trouve dans une situation pour le moins inconfortable. ePresse (Gratuit), son application iPhone et iPad, propose pour l'heure des achats in-app. Si Google ne peut plus les aider, ils n'auront que deux choix : rentrer dans les rangs d'Apple et intégrer le Kiosque comme l'ont déjà fait Le Point, La Tribune ou France Soir en France ou bien développer leur propre système de paiement et d'abonnement.

Après le départ de Frédéric Filloux qui était à l'origine d'ePresse, ce groupement d'éditeurs perd encore un peu plus de légitimité avec ce nouveau coup dur.

[Via : L'Express]

Vos réactions

Artanis [31.01.2012 - 13:11] via MacG Mobile

Dépendre de Google n'est pas vraiment mieux que dépendre d'Apple. Les deux ont montré qu'ils pouvaient modifier sans concertation leurs conditions du jour au lendemain. Cela dit, du pour de vue de l'utilisateur, je préfère clairement l'offre d'Apple.

joneskind [31.01.2012 - 13:28] via MacG Mobile

Ça n'a pas grand chose à voir avec l'article, mais vous avez vu l'appli du Monde "M Magazine" ? C'est gratuit, ça donne accès au magazine M du monde, gratuit lui aussi. Les mag font entre 150 et 250 mo, et sont riches en contenu multimédia, galeries, photos 3D, clips, videos, sudoku interactif. Le tout est super fluide sur iPad 1, et super agréable à utiliser. On est infiniment loin de la liseuse de PDF ! Le seul défaut de cette appli, c'est qu'elle n'est pas intégrée au kiosque justement. À télécharger d'urgence !

rikki finefleur [31.01.2012 - 13:40]

la liberté de la presse et celle de l'informatique en général va vraiment vers des jours sombres avec l'apparition de ces stores monopolistiques obligatoires

lmouillart [31.01.2012 - 13:45]

Tu peux rajouter dans ta liste tous les biens culturels : livres, films...

DG33 [31.01.2012 - 14:18] via MacG Mobile

@rikki finefleur :
pouvez-vous préciser en quoi ?

lmouillart [31.01.2012 - 15:27]

Je veux lire les journaux X Y Z il faut un android pour les acheter, je veux A B ah non la il faut un ipad. Ah je peux les lires sur mon mac ? Heu non, donc sous Windows alors ? non plus.

Ok j'ai un amis qui me les a offert je peux donc maintenant les lires sont mon appareil ? ah non il y a des DRM qui l'en empêche.

Livres, BD, Comics, Films, Clips.

Ces pratiques devraient être cassés par l'état ou la commission européene.

Mr.20 [31.01.2012 - 20:42]

C'est la première fois que je lis un commentaire intelligent de ta part ! Effectivement les DRM et autre systèmes de blocage des contenus doivent être supprimés. Une solution : du contenu accessibles sur le site des éditeurs comme le fait Mediapart par exemple.

Marc-Alouettes [01.02.2012 - 11:55]

@Mr.20 :"C'est la première fois que je lis un commentaire intelligent de ta part ! "

Une fois n'est pas coutume (malheureusement pour nous) :(

DrFatalis [01.02.2012 - 16:22]

Et le syndicat CGT du livre, tu appelle ça comment ?

DrFatalis [01.02.2012 - 16:22]

Et le syndicat CGT du livre, tu appelle ça comment ?

dway [31.01.2012 - 14:05] via iGeneration pour iPad

Faut arrêter de dire qu'apple préleve 30%. C'est valable que pour les amerlocs. Partout ailleurs dans le monde c'est de l'ordre de 40%. Apple s'engraisser sur les non patriotes, faut s'y faire :)

Domsou [31.01.2012 - 14:33] via MacG Mobile

@dway :
Il faut le répéter encore une fois : ces 30% ne vont pas "dans la poche d'Apple" qui a des frais de son côté.

marc_os [31.01.2012 - 15:32]

C'est bien connu, tous les restaurateurs sont des voleurs: Un plat qui me revient à 5 Euros si je le fais chez moi, le restaurateur me le vendra 20 Euros !
:P

yoa [31.01.2012 - 16:08]

Il faut le répéter encore une fois : Apple IMPOSE l'utilisation de son système d'abonnement à tous les éditeurs.

Le problème du In-App "made in Apple" n'est pas les 30% mais cette volonté à cloisonner les éditeurs de contenus et les consommateurs dans un écosystème fermé, non interopérable et anticoncurrentielle.

Bref Apple fait du Microsoft, c'est de bonne guerre, mais c'est moralement tout aussi discutable.

Artanis [31.01.2012 - 22:54] via MacG Mobile

@yoa :
le problème d'Apple, c'est qu'ils ne transmettent pas les informations personnelles des abonnés. Étonnamment, sur ce point, mes intérêts divergent de ceux des éditeurs.

yoa [01.02.2012 - 11:16]

C'est vrai.

Apple s'autorise a être le seul à collecter et exploiter vos données personnelles pour vous afficher des publicités bien ciblées.

Franchement, entre Apple et les éditeurs, je ne suis pas bien que l'un vaille l'autre. Au contraire, il est préférable d'avoir plein de petits acteurs qui en connaissent un peu sur nous, qu'un seul gros acteur qui connaisse tout. Dire le contraire est hypocrite.

Artanis [31.01.2012 - 14:09]

Personnellement, je vois la liberté de presse bien plus abîmée par ses journalistes/mécènes que par Apple. Enfin, on parle peut-être pas de la même France...

Il y a eu des exemples de journaux/libres/films censurés par Apple, ou c'est juste un amalgame grossier?
La dernière fois que j'ai regardé, on trouvait sur le Store le contenu que les éditeurs avaient bien voulu y mettre. De même que sur le Kindle Store. Et d'autres...

McFlan [31.01.2012 - 14:21]

Qui parle d'atteinte à la liberté de la presse ?

Francis Kuntz [31.01.2012 - 14:27]

"rikki finefleur" quelques posts plus haut ...

Francis Kuntz [31.01.2012 - 14:26]

Hahaha, il n'y a que des news drôles aujourd'hui.
Après Samsung qui se prends sa veste par l'EU, maintenant les gens de l'édition se prenne aussi une chasse pour avoir été trop gourmand.

La journée de la justice ^^

toucan39 [31.01.2012 - 15:03]

Ne pas oublier la TVA, les 30 % ne sont pas du bénéfice la preuve la rentabilité des Stores sont faibles.

domartini [31.01.2012 - 15:26]

Ca va creer des opportunitées pour les startups comme Cleeng, crée par un groupe d'anciens d'Apple, et permettre a un plus grand nombre de sites de beneficier de ce type de services. Merci Google !

toucan39 [31.01.2012 - 22:03]

il faudra faire payer le service, comme Apple ne fait pratiquement de bénéfices sur ces boutiques iTune, sauf à ajouter de la pub, je ne vois pas trop la solution viable.

Éric L [31.01.2012 - 15:36]

J'ai une question bête : si je vais sur le site de mon quotidien, que je m'abonne, ils peuvent m'envoyer chaque matin un pdf par email que je lirais avec good reader ou autre sur mon ipad, ça marcherais non ?
Certe c'est moins performant que l'offre d'apple qui push le journal il me semble mais le journal ne donne pas 30% à Apple au passage et moi j'ai mon journal sur ma tablette, pourquoi se prendre la tête si il est si facile de contourner Apple ?

yoa [31.01.2012 - 16:19]

C'est un problème de visibilité.

Apple interdit les mécanismes d'abonnement autre que le sien pour toutes les applications iOS (ainsi que les liens vers les sites d'abonnements). Donc, si un éditeur ne s'enferme pas dans le système Apple, la visibilité de son abonnement pour un utilisateur iBidules est fortement réduite.

C'est le cas de l'application Kindle d'Amazon qui ne permet pas l'achat de livre à travers son application.

L'objectif de Apple est de rendre captif le maximum d'acteurs (consommateur, éditeur, ...) en cloisonnant son écosystème. Malheureusement, le seul gagnant de ce type de pratique est Apple.

Johnny B. Good [01.02.2012 - 08:17] via MacG Mobile

@yoa :
comme tu dis, c'est un problème de visibilité.

Les éditeurs veulent être sur l'App Store, et contourner le système en même temps. Je suis désolé, mais la visibilité offerte par l'App Store a un coût : celui de se conformer aux règles décrites par Apple.

Si l'App Store offre une telle visibilité, c'est pour une raison : c'est une plateforme bien fichue et unifiée. Ce sont ses règles qui l'ont placé là où il est.

Vouloir être sur l'App Store pour profiter d'une bonne visibilité et ne rien devoir à Apple, c'est vouloir le beurre et l'argent du beurre, quand même.

yoa [01.02.2012 - 11:07]

Encore une fois tu confonds tout.

AppStore est le magasin d'applications d'Apple. Chaque éditeur qui y publie des applications verse un "abonnement" annuel et 30% sur ces ventes. Il n'y a pas de problème là-dessus, même si on peut se poser la question du danger d'avoir qu'un canal de diffusion.

Ensuite, Apple propose un système d'achat/abonnement In-App qui prélève 30% sur chaque transaction. Soit aucun problème. Cependant Apple OBLIGE tous les éditeur à passer par son système et interdit toutes implémentation ou communication d'un système concurrent. Qui est Apple pour se permettre d'imposer des choix de développement ?

Si personne ne comprend le problème liberticide pour le développeur comme pour l'utilisateur de ce type de mesure, c'est bien dommage. J'espère simplement que, contrairement à MacOS, la part de marche de iOS deviennent si insignifiante que les méthodes Apple ne se généralisent pas.

Marc-Alouettes [01.02.2012 - 15:50]

@yao : iOS n'est pas du tout fermé. C'est OS est celui qui rapporte le plus aux développeurs (et de très loin). Je comprends que tu puisses être un FanDroïd mais permet que, nous autres préférions, un OS beaucoup plus sécurisé sans obsolescence programmée.

toucan39 [31.01.2012 - 21:49]

Peut être mais ça risque d' être au même tarif, il faut mieux utiliser la solution mise en place par Apple.
Car à la place d' un PDF on va avoir une autre qualité avec des fonctionnalitées multimédia.

BananaYatta [31.01.2012 - 16:22] via MacG Mobile

A-ah !

Utiliser les mêmes identifiants que les forums