Fermer le menu
Nos tests de l'iPhone 6, de  l'iPhone 6 Plus et de l'iPad Air 2 sont en ligne !

Medfield

Toute l'actualité sur Medfield

Android : Orange San Diego et Huawei Emotion UI

31/05/2012 | 11:39

Le smartphone signé Orange qui embarque une puce Intel a troqué l'appellation Santa Clara pour San Diego. L'Orange San Diego donc sera disponible au Royaume-Uni à partir du 6 juin en prépayé au prix de lancement de 200 £ (environ 250 €) avec 10 £ de crédit. Une commercialisation en France devrait suivre cet été.

Pour mémoire, le San Diego utilise un processeur Atom Z2460 cadencé à 1,6 GHz et une puce HSPA+ XMM 6160. L'écran 4,03" affiche une définition de 1024 x 600 pixels. Il est équipé de 16 Go de stockage et d'un capteur 8 MP.

Ce smartphone fonctionnera sous Android Gingerbread (2.3) à sa sortie. Une mise à jour vers Ice Cream Sandwich est prévue au troisième trimestre.

Toujours dans l'univers Android, le fabricant chinois Huawei a annoncé une surcouche pour ses terminaux. Auparavant cantonné à fournir des smartphones en marque blanche destinés aux opérateurs notamment, Huawei compte donc s'émanciper et se différencier en délivrant sa propre expérience utilisateur. Baptisée Emotion UI, sa surcouche sera proposée en mise à jour à partir de juillet.

Sur le même sujet :
- MWC 2012 : aperçu de l'Orange Santa Clara

[Via Engadget et Androblog]

Le premier smartphone Intel sera commercialisé dans quelques jours

18/04/2012 | 00:45

Lors de la présentation des résultats financiers de sa société, le CEO d'Intel Paul Otellini a annoncé que « le lancement du premier smartphone utilisant une architecture Intel » interviendra « plus tard dans la semaine. » Après plusieurs années de développement, la première plateforme d'Intel pouvant concurrencer les puces ARM, Medfield, est enfin prête pour une commercialisation en masse.

Ce premier smartphone devrait être le Lenovo K800, qui sera doté d'un processeur Atom Z240 simple cœur cadencé à 1,6 GHz et d'une solution graphique PowerVR (lire : Motorola et Lenovo utiliseront la nouvelle puce mobile d'Intel). Ce smartphone à écran 4,5" utilise Android 4.0 et sera commercialisé en Chine uniquement, du moins dans un premier temps. L'Orange « Santa Clara » devrait être le premier smartphone à puce Intel disponible en Europe, normalement cet été (lire notre aperçu de l'Orange Santa Clara).

[Via ZDNet]

Intel : "Medfield n'est pas réservé à Android"

12/01/2012 | 17:01

Android a eu la primeur de l'attention d'Intel pour sa nouvelle plateforme mobile Medfield, mais ce n'est qu'une première étape a expliqué l'un des vice-présidents du fondeur.

Lorsque ce développement a été mis sur les rails en avril dernier, explique-t-il, la décision a été prise, au vu de la demande des clients d'Intel, de focaliser les ressources sur Android. Ce qui n'exclut pas d'autres OS à terme, et notamment iOS ou Windows Phone. Intel ne ferme certainement pas la porte à Apple et dit discuter avec « tout le monde ».

Apple toutefois s'est fait une spécialité de concevoir ses puces basées sur des architectures ARM. Mais à l'origine du projet iPhone, Steve Jobs avait une préférence pour Intel, raconte son biographe. Ce n'est que sur l'insistance de Tony Fadell "Monsieur iPod" qui préférait l'option ARM, performante et moins gourmande en énergie, que le patron d'Apple a changé son fusil d'épaule. Le succès de l'iPhone puis de ses concurrents sur ARM aussi a ensuite participé à marginaliser Intel dans les smartphones et plus tard les tablettes.

Cette semaine Lenovo a annoncé un smartphone sur Medfield avant l'été et Motorola Mobility va lancer plusieurs appareils sur cette architecture à partir du second semestre.

intelSur le même sujet :
- Motorola et Lenovo utiliseront la nouvelle puce mobile d'Intel
- Intel présente ses puces Medfield pour smartphones et tablettes...

Motorola : moins de téléphones, plus de Webtop, et des puces Intel

11/01/2012 | 15:46

Le CEO de Motorola Mobility, Sanjay Jha, a profité du CES pour dévoiler la nouvelle stratégie du fabricant. Troisième acteur du marché Android ayant du mal à s'imposer, Motorola est en cours d'acquisition par Google, les autorités de la concurrence américaine et européenne devant encore valider l'accord (lire aussi Du mou dans les résultats de Motorola Mobility). Le futur de Motorola passe par la concentration sur quelques modèles, l'élargissement du concept de Webtop et l'adoption de processeurs Intel.

skitchedSanjay Jha a d'abord annoncé que Motorola devrait dans le futur réduire le nombre de téléphones dans son catalogue, une décision à rebrousse-poil de la stratégie de saturation de ses concurrents (Samsung notamment). Les clients auront certes moins de choix, mais Motorola pourra mieux répartir ses ressources commerciales et marketing et fournir un meilleur suivi technique des différents modèles (mises à jour Android).

Ces différents modèles devraient être tous ou presque compatibles avec le système Webtop présenté pour la première fois l'an dernier sur l'Atrix (lire : Aperçu du Motorola Atrix). Cette fonction, utilisée pour le moment par moins de 9 % des gens qui y ont accès, va être néanmoins musclée : il devrait non plus se résumer à un écran affichant Firefox et les applications Android, mais adopter Chrome et offrir plus de possibilités — aucun détail n'étant donné.

Enfin, Motorola a signé un accord avec Intel l'engageant à utiliser pendant...

Lire la suite

Intel présente ses puces Medfield pour smartphones et tablettes

11/01/2012 | 00:45

À chaque événement informatique, Intel fait la démonstration de ses toujours futures puces mobiles, assurant que les produits finis arriveront dans l'année — on aimerait dire que cette fois c'est la bonne, mais on l'a trop dit par le passé pour continuer à y croire. Quoi qu'il en soit, Intel a présenté sa plateforme Medfield au CES, soit un smartphone et une tablette utilisant une puce Intel Atom Z2460 simple-cœur à 1,6 GHz et un chipset graphique Intel GMA.


Le smartphone de référence présenté ressemblait à tous les autres appareils modernes et était doté d'un écran 4" et d'Android 2.3 Gingerbread. Intel promet avoir enfin réglé les problèmes d'autonomie liés à sa puce et annonce ainsi 45 heures en lecture audio, 8 heures en appels, 5 heures en navigation 3G, et 14 jours en veille.

Le prototype de tablette, lui, utilisait un écran 10" 1 366 x 768, que les journalistes présents n'avaient pas le droit de toucher. Intel promet cette fois 10 heures d'autonomie en usage actif, comme Apple avec son iPad. La plateforme matérielle est la même que le smartphone (avec une puce NFC de plus), et c'est là aussi Android x86 qui est à la manœuvre.