Les calculatrices programmables n’ont plus la cote au bac

Nicolas Furno | | 12:53 |  59

Si vous êtes passé (plus ou moins) récemment sur les bancs d’un lycée, vous avez sûrement utilisé une calculatrice dite « scientifique ». Ces appareils savent faire des calculs de base, bien sûr, mais aussi afficher des graphiques et même créer des programmes en utilisant du Basic. On peut ainsi enregistrer des formules complexes pour gagner du temps et obtenir très rapidement un résultat, ou bien même créer de vrais jeux.

Oui, mais voilà : ces calculatrices beaucoup plus puissantes que les premiers ordinateurs sont aussi capables d’enregistrer n’importe quel texte… y compris des antisèches. Nombreux sont ceux qui créent des programmes avec toutes les formules importantes, voire avec des citations ou même des manuels complets. Et qui, pendant les épreuves du baccalauréat, n’ont plus besoin d’en retenir autant que leurs camarades plus consciencieux.

L’Éducation Nationale ne veut plus de cette triche et les calculatrices que l’on peut programmer ne seront plus les bienvenues à partir de 2018. Du moins, pas celles qui n’auront pas été spécialement conçues pour les examens : Casio, comme Texas-Instrument commercialisent ainsi des modèles avec un « Mode examen ». Une fois activé, ce mode limite d’une manière ou d’une autre les fonctions de l’appareil et en fait une bête calculatrice, pas plus intelligente que celles qui ne servent qu’aux opérations arithmétiques de base.

LED allumée : cette calculatrice est en mode examen.

Le ministère a pensé à tout, puisque ces nouvelles calculatrices indiquent qu’elles sont en mode examen grâce à une LED qui s’allume à l’avant. Les surveillants devront donc rester vigilants et veiller à ce que chaque LED reste bien allumée pendant toute la durée de l’examen.

Comme le note Rue 89 qui rapporte l’information, cette décision n’est pas forcément la meilleure. D’une part, parce qu’elle n’empêchera certainement pas la triche (sur certains modèles, le mode vide la mémoire, mais il suffit de l’activer, puis de créer un nouveau programme avant l’examen). Mais aussi parce qu’elle va surtout aider les constructeurs de calculatrices, qui pourront vendre à nouveau des millions d’appareils. Les anciens modèles deviendront obsolètes et il sera impossible de récupérer la calculatrice de son grand frère.

Les smartphones sont interdits depuis longtemps dans les salles d’examen et plus récemment, ce sont les montres connectées qui ont été bannies. Inutile, donc, de compter sur l'Apple Watch pour stocker tous vos cours de math…

Catégorie : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


59 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Fennec72 09/04/2015 - 13:03 via iGeneration pour iOS

Dans les années 90, aux bac scientifiques, pour certaines épreuves, il me semble que l'éducation nationale avait trouvé un autre type de parade:
Donner avec le sujet une feuille contenant toutes les formules et noter uniquement sur le raisonnement ce qui rendait inutiles les antisèches.

avatar fousfous 09/04/2015 - 13:11 via iGeneration pour iOS

@Fennec72 :
Nous pour certaines matières a la fac on a le droit à une feuille A4 on on peut noter ce que l'on veut.

Ou sinon y en a un qui a trouvé l'idée de nous prêter de vielles a calculatrices collège pour le devoir.

avatar pommecroquee 09/04/2015 - 14:34 via iGeneration pour iOS

@Fennec72 :
Ils donnent plus la feuille de formule mais en laisse traîner dans les sujets maintenant.

avatar Mr. THZ 09/04/2015 - 13:04 via iGeneration pour iOS

J'y passe l'année prochaine xD

avatar anti2703 09/04/2015 - 13:04 via iGeneration pour iOS

Enfin pour avoir passé un bac l'année dernière qui venait juste d'être réformé je peux vous dire qu'il n'y à même pas eu besoin de tricher avec de telles calculatrices. Pendant mes épreuve de maths et de mécanique , les seuls formules à utiliser étaient données et expliquées dans le sujet... En gros on ne demande plus qu'aux élèves de terminal d'avoir un peu de bon sens et de savoir lire.
C'est pas les calculatrices ou les montres connectées le problème, c'est l'éducation nationale...

avatar pommecroquee 09/04/2015 - 14:33 via iGeneration pour iOS

@anti2703 :
+1

avatar C2SC3S 09/04/2015 - 13:16 via iGeneration pour iOS

Je vois mal les bacheliers se pointer aux épreuves littéraires avec une calculatrice , aussi ( ceci dit pour les citations ).

avatar fousfous 09/04/2015 - 13:21 via iGeneration pour iOS

@C2SC3S :
C'est vrai qu'on a été choqué pour le bac de philo de ne pas pouvoir utiliser la calculatrice

avatar wsalado 09/04/2015 - 13:19 via iGeneration pour iOS

Sinon il y a une solution : bosser !
Après une calculette type Casio collège suffit ;) même à bac + 5...

avatar patrick86 09/04/2015 - 13:56

Et oh ! C'est du travail de rentrer tout ça dans la machine !

avatar C2SC3S 09/04/2015 - 14:11 via iGeneration pour iOS

@patrick86 :
Très vrai ! Et la meilleure façon , peut être , pour assimiler le cours , allez savoir .
Mais même en maths , lors de mon bac (E), il y a trèèès longtemps, les exercices étaient tournés de telle façon que la Texas était inutile .

avatar occam 09/04/2015 - 16:31

« Et la meilleure façon , peut être , pour assimiler le cours , allez savoir . »

Vous ne croyez pas si bien dire.

Notre prof de chimie, il y des lustres, permettait l'utilisation ouverte des antisèches, à condition qu'ils fussent le résultat du travail individuel. Mieux encore, il prenait la qualité des antisèches en compte pour la note finale. Une partie du cours était même dédiée à l'étude des meilleures méthodes de compactification du savoir essentiel sur un antisèche de taille prescrite, en fonction des besoins mnémoniques de chaque élève.

Peu à peu, il nous fallut nous rendre à l'évidence: il s'agissait d'une arme pédagogique redoutable. Le seul fait de disposer d'un antisèche calmait les plus anxieux d'entre nous. Pour les autres, la simple élaboration d'un tel outil rendait son utilisation pratiquement superflue, car en fait, nous apprenions à apprendre !

Le dit prof de chimie finit par se faire remarquer. Heureusement, il n'était pas fonctionnaire de l'Éducation Nationale, notre lycée était en Suisse, et on le nomma titulaire de la chaire de didactique de l'enseignement de la chimie à l'université, le premier du genre.

Comme quoi, à l' Éd Nat, il faudrait un peu oublier d'être con, parce qu'il y a des gens qui font un travail remarquable parmi les profs.
Il faudrait leur lâcher les baskets.

avatar jackhal 09/04/2015 - 22:03

il ne s'appelait pas Eric Cartmanez ton prof, par hasard ?

avatar occam 09/04/2015 - 22:28 (edité)

Ah, sire, ah que(ue) non point, sire!
Vous avez trop aiguisé votre crayon en glânant Vot'Tube, sire.
Vous fîtes ce que vous pûtes, mais à force de trop astiquer votre trompette, vous finîtes vainement par sonner le branle-bas.

avatar osc 10/04/2015 - 08:11 via iGeneration pour iOS

@wsalado :
Dans certaines facultés d'économie (Strasbourg, Toulouse), la totalité du parcours jusqu'au Master 2 se fait grâce à une calculatrice… collège, alors que le niveau en maths est assez avancé (statistiques inférentielles, économétrie, algèbre linéaire, etc.). Ça doit coûter 30€ aux étudiants, cad rien. L'Éducation Nationale et TI doivent être bien proches, pour justifier pareil engin…

avatar dvpod 09/04/2015 - 13:23

En lisant l'article, j'ai tout de suite pensé "quelle soudures va il falloir faire pour allumer la LED quand la calculette n'est pas en mode examen" :D

avatar albert einstein 09/04/2015 - 13:40

Évidemment les examinateurs sont des lapins de trois semaines...
La LED devra clignoter.. N'oubliez pas le circuit intégré avec vos soudures... S'il reste de la place dans la calculatrice...

avatar MacTHEgenius 09/04/2015 - 13:58 via iGeneration pour iOS

@dvpod :
J'ai pensé à la même chose. L'élève moindrement bidouilleur sera capable de faire allumer la LED même si la calculatrice n'est pas en mode Examen :P

avatar jojo5757 09/04/2015 - 14:04 via iGeneration pour iOS

@dvpod :
Hehe j'ai pensé exactement la même chose, ça ne doit pas être bien compliqué...

avatar Titi37460 09/04/2015 - 13:23 via iGeneration pour iOS

Pour certaines filiaires j'ai même vu au bac une partie de l'examen en QCM
Il était même précisé qu'il ne fallait absolument pas justifier sa réponse
On s'adapte au niveau des élèves pour ne pas affoler les famille et les médias
On passe que question pour un champion a Money drop

avatar leaggael 09/04/2015 - 13:26 via iGeneration pour iOS

J'ai passée mon bac en 2007 et cette année là pas de calculatrice en physique-chimie. On avait des propositions de calcul et de réponses. Il fallait raisonner et choisir la bonne réponse. Certaines étaient très piègeuses mais je pense que c'est la meilleure technique pour empêcher la fraude avec les calculatrices programmables.

avatar joneskind 09/04/2015 - 13:26

Et évidemment, personne ne sera assez intelligent pour brancher la LED directement sur une petite pile à l'intérieur de l'appareil, voire carrément hacker la ROM pour rendre cette stratégie inopérante... Et pendant ce temps là le système éducatif est incapable de prendre en considération les nouveaux moyens techniques de ses étudiants.

Personnellement, je me fous pas mal que mes étudiants soient capables d'apprendre par cœur des données. J'attends bien plus d'eux qu'ils sachent les traiter et les assimiler.

Et de toute façon dans les matières techniques, peu importe qu'on sache ou pas ses formules si on est incapable de les mettre en pratique.

Bref, c'est vraiment complètement con.

NB: Qu'on le veuille ou non, l'outil informatique fait de nous des hommes augmentés. Autant le prendre en considération dès maintenant.

avatar albert einstein 09/04/2015 - 13:36

IGEN.fr.. Inspection générale de l'éducation nationale..??
Il faut lire le texte...http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=87354

Spécificités de la calculatrice :
- la neutralisation temporaire de l'accès à la mémoire de la calculatrice ou l'effacement définitif de cette mémoire ;
- le blocage de toute transmission de données, que ce soit par wifi, Bluetooth ou par tout autre dispositif de communication à distance ;
- la présence d'un signal lumineux clignotant sur la tranche haute de la calculatrice, attestant du passage au « mode examen » ;
- la non réversibilité du « mode examen » durant toute la durée de l'épreuve. La sortie du «mode examen» nécessite une connexion physique, par câble, avec un ordinateur ou une calculatrice (1).

Contrairement à ce que dit l'article... "Les surveillants devront donc rester vigilants et veiller à ce que chaque LED reste bien allumée pendant toute la durée de l’examen"... La sortie du mode examen nécessitera de brancher la calculatrice par câble... Apportez vos Mac en même temps

avatar patrick86 09/04/2015 - 13:55

" la neutralisation temporaire de l'accès à la mémoire de la calculatrice ou l'effacement définitif de cette mémoire"

Je sens que sur les Casio Graph 100, dans lesquelles on peut ajouter des executables directement dans le menu principale, ça va être de la rigolade cette mesure. :)

avatar P_LHomme 09/04/2015 - 13:39 via iGeneration pour iOS

Pas besoin de calculatrice pour faire des maths ! On est beaucoup trop dépendant de la calculatrice au lycée et après quand on doit s'en passer dans les études supérieures ça complique les choses.

avatar DarKOrange 09/04/2015 - 13:40 via iGeneration pour iOS

LOL ils sont super réactifs à l' éducation nationale, 30 ans que ça existe et que ça se fait...

avatar PierreBurgi 09/04/2015 - 13:42 via iGeneration pour iOS

@Lhomme

Tu veux dire que les maths se font à la main sur une bonne feuille ?

En effet, j'ai fait des maths assez poussés, et notre prof n'avait jamais recours à la calculatrice. Étonnant.

avatar TOONS56 09/04/2015 - 13:44

Bac 2004, ça commence à faire...nos profs nous ont dit de tout mettre dans la caltoche! Bref...mais bon de toute manière rien que le fait de mettre les anti sèches faisait apprendre les formules et on s'en servait peu sauf pour les formules compliquées éventuellement.

avatar r e m y 09/04/2015 - 13:45 via iGeneration pour iOS

Faut s'adapter aux évolutions techniques!
Désormais l'épreuve de philo devra être rédigée en 140 caractères maxi (sans oublier les hashtags devant le nom des auteurs cités)

avatar Fennec72 09/04/2015 - 14:00 via iGeneration pour iOS

@r e m y :
Prochains sujet de philosophie :
"Un tweet vaut-il mieux qu'un poke?"
Vous avez 2 h!

avatar r e m y 09/04/2015 - 16:55

Réponse: "J'aime"

avatar LittleBigFrancois 09/04/2015 - 13:57 via iGeneration pour iOS

En 2010, les formules des maths étaient données mais la calculatrice programmable était autorisée
Aujourd'hui en école d'ingénieur, c'est au choix de l'enseignant de nous autoriser une calculatrice programmable, une calculatrice type "collège" certifiée non programmable par le secrétariat ou pas de calculatrice du tout.

avatar iRobot 5S 09/04/2015 - 14:10 via iGeneration pour iOS

Bac 2012 les profs nous disaient de mettre ce qu'on voulais dessus.
La veille du bac de Physique chimie j'avais panique et j'avais rentré une bonne partie de mes formules, mais je le suis aperçu le lendemain que je les connaissais.

Ceci dit ca ne peut faire de mal à personne de connaître ses formules, et comme dit plus haut, pour les études supérieures il y a même plus de raisonnement que de calcul, d'onces calculatrices devient très secondaires.

avatar iRobot 5S 09/04/2015 - 14:11 via iGeneration pour iOS

@iRobot 5S :
*donc

avatar SugarWater 09/04/2015 - 14:24 via iGeneration pour iOS

Y a plus qu'à créer l'apps qui allumera la led pour simuler le mode examen youhou!

avatar 0MiguelAnge0 09/04/2015 - 14:32 via iGeneration pour iOS

Une LED! Juste superbe de conneries. Je prédis de nombreuses LED connectées directement sur la batterie...

avatar jojostyle94 09/04/2015 - 14:43 via iGeneration pour iOS

J'avais tous mes schémas d'ampli op sur ma ti-89!! C'était plutôt cool..

avatar skynext 09/04/2015 - 14:55 via iGeneration pour iOS

En Belgique la calculatrice (graphique comme scientifique) est totalement bannie à l'examen d'admission à polytechnique et dans ma classe on ne peux pas non plus les utiliser lors d'intéros, je suis étonné de voir qu'en France elle sont encore autorisées,..

avatar Exandrek 09/04/2015 - 15:07 via iGeneration pour iOS

En Suisse, les calculatrices programmables sont bannies de tout examen ou travail noté. Les élèves reçoivent un TI 30 Eco RS en début de scolarité et aucun modèle plus performant que celle-ci n'est autorisé (enfin, dans mon canton en tous cas, vive le fédéralisme !)

avatar occam 09/04/2015 - 17:04

J’ai aussi passé mon bac en Suisse, bien avant vous. C’était la dernière classe d’un lycée public en Suisse alémanique à utiliser la règle à calculer (link pour les djeunz qui n’ont pas connu cette époque ancestrale: http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Règle_à_calcul&oldid=113230348l ). C’était infecte; mais 35 ans après, je sais toujours estimer à vue les exposants, logarithmes et racines carrées.

A l’uni, le prof de physique nous apprit qu’il nous fallait nous mettre à la programmation, illico. C’était en FORTRAN ou APL, au choix (moi, APL, j’adore toujours!) et il y avait un examen. Les élèves qui avaient eu l’heur de se former à la programmation sur HP–35 (RPN! je ne vous raconte pas…), passe encore, mais les pôvres nantis qui avaient fait leurs armes sur TI–58/59 étaient largués.

avatar Bidoujam 09/04/2015 - 15:19 via iGeneration pour iOS

En BTS j'avais le droit au cours !!!

avatar maestro22 09/04/2015 - 15:39 via iGeneration pour iOS

Mince je passe en 2019, à un an près je vais devoir racheter une calculatrice. :(

avatar Applesoft 09/04/2015 - 15:40 via iGeneration pour iOS

J'avais une TI 92 à la fin des années 90. C'était le must absolu, tellement mieux que les HP scientistes pourris en mode calcul polonais. Que de souvenirs !

avatar Ast2001 09/04/2015 - 17:16

Oui, TI est aujourd'hui la référence des calculatrices pour le Lycée+ HP a tenté de sortir de ses limbes avec la Prime sans vraiment convaincre et Casio vivote. Le moteur formel que TI a depuis longtemps intégré a fait la différence. Et aujourd'hui, aucune calculatrice n'a encore détrôné la TI-nspire CX CAS. Il en existe d'ailleurs une version pour iPad.

avatar bax137 09/04/2015 - 21:39 via iGeneration pour iOS

@Applesoft :
Je proteste, qu'est ce qu'on a pu s'amuser en bidouillant avec la mythique HP48sx ! Bon, la TI-92 était pas encore sortie...

avatar Link1993 09/04/2015 - 16:21 via iGeneration pour iOS

"Nombreux sont ceux qui créent des programmes avec toutes les formules importantes"

Heu, ouais, si un "syntax error" compte comme un programme... Parce que la majorité des etudiants ne font qu'écrire tout directement...
Ils ne savent même pas utiliser la commande display ou output et les lbl et menus...

avatar r e m y 09/04/2015 - 16:54

Bon si certains sont intéressés, je peux louer la règle à calcul (Texas Instruments) avec laquelle j'ai passé mes examens et concours à la fin des années 70

avatar Ast2001 09/04/2015 - 17:17

La règle à calcul était un petit miracle d'ingéniosité technique et mathématique.

avatar Jean-Jacques Cortes 09/04/2015 - 17:25 via iGeneration pour iOS

De toute façon, que vaut un diplôme obtenu par plus de 90% des candidats dès la première tentative ?
Le permis de conduire auto n'a que 50% des candidats reçus dès le premier examen. Et là, il n'y a pas d'options qui gonflent la note finale au point de dépasser le 20/20. Il faut dire que les pauvres élèves sont notés de facto sur 21 voire 22, grâce aux options, puis cette note est gardée telle quelle en disant que c'est sur 20. D'où le 20,78 obtenu par une candidate.

avatar CNNN 09/04/2015 - 17:44 via iGeneration pour iOS

J'ai eu mon bac grâce à cette calculatrice..
Tous les cours étaient dedans :)
Je vendais les transferts 5€ avec mon câble.
C'était il y a 10 ans... Ça fait bizarre lol

Pages