Google développerait un service de cloud gaming

Mickaël Bazoge |

Le jeu vidéo en streaming commence à s'installer dans le paysage, avec des solutions matures chez Sony (PlayStation Now), chez Nvidia avec GeForce Now ou encore Shadow (notre test). Un nouvel acteur s'intéresse à ce secteur, et pas n'importe lequel : Google serait en plein développement d'une solution permettant de jouer à des jeux moulinés par un serveur.

La Shield TV de Nvidia propose un service de streaming de jeux vidéo, GeForce Now.

The Information, qui rapporte cette rumeur, indique que le service de cloud gaming du moteur de recherche (nom de code : « Yeti ») est conçu pour être utilisé sur un téléviseur avec une manette sans fil. Une première version impliquait de posséder simplement un Chromecast pour profiter de cette plateforme dont le ticket d'entrée aurait été très bas — le module de streaming de Google coûte une trentaine d'euros.

Il semble toutefois que Google a changé son fusil d'épaule et décidé de concevoir un boîtier et une manette dédiés à ce service. Il y a des chances pour que l'ensemble soit proposé à beaucoup moins cher qu'une console de salon classique. Un service de jeu en streaming doit offrir d'excellentes performances réseau : Google est justement un spécialiste des serveurs.

Reste à savoir maintenant sur quel terrain Google veut jouer. L'entreprise discuterait avec des développeurs, mais on ne sait pas s'il s'agira de jeux Android, de titres exclusifs, de jeux PC optimisés… On ignore aussi le modèle économique, même si l'abonnement mensuel aurait du sens.

Lire les commentaires →

Thumper fait danser les pouces sur iOS

La Rédaction |

Après la PS4 et la VR, Thumper sort sur iOS à 5,49 €. Ce jeu consiste à contrôler un avatar (un scarabée) qui glisse sur des rails et qui affronte des sortes d’aliens géants.

C’est un jeu de rythme qui se joue à la verticale avec le pouce. Les bases apparaissent simples, mais au fil des niveaux la difficulté augmente.

Les graphismes sont vraiment magnifiques. Ce jeu sorti initialement en 2016 sur Windows et PlayStation a très bonne réputation. Il ne convient pas aux appareils antérieurs à l’iPhone 5s, l’iPad Air et l’iPad mini 2.

Article écrit par Ghislain Beignon stagiaire de 3e.

Lire les commentaires →

mPOP, un tiroir-caisse pour iPad sur l'Apple Store

Florian Innocente |

Le mPOP n'est pas le produit le plus sexy disponible sur l'Apple Store mais l'offre en équipements compatibles iOS pour des points de vente continue de s'étoffer. Depuis peu de temps, Apple référence ce système de caisse pour iPad/iPhone destiné aux boutiques (il n'est pas nouveau en soi, si vous en utilisez déjà un vos commentaires sont les bienvenus). Ce mPOP de Star Micronics y est vendu 779 €.

Ce bloc comprend une imprimante Bluetooth pour la sortie des tickets de caisse, quatre ports USB pour la recharge du terminal iOS (et d'autres appareils), un lecteur USB de code barre ainsi qu'un support pour poser une tablette. Enfin, un verrou Kensington permet de le fixer au comptoir.

Lire les commentaires →

La liste des matériels audio devenus incompatibles avec Spotify Connect

Florian Innocente |

Plusieurs équipements audio sont en train de perdre leur compatibilité avec Spotify Connect ou doivent être mis à jour pour conserver cette fonction. Elle permet à un ampli (cela vaut aussi pour des enceintes) de se connecter directement au service pour recevoir la musique.

Spotify a confirmé à The Verge qu'il avait mis à jour sa plateforme de distribution le mois dernier : « ce qui signifie que Spotify Connect n'est plus intégré dans certaines enceintes et TV d'ancienne génération. Dans certains cas, les fabricants peuvent mettre à jour leurs firmwares pour devenir compatibles avec la nouvelle plateforme ».

Les bénéfices de cette plate-forme remise à neuf ne sont pas expliqués mais pour des propriétaires de bons matériels audio qui avaient pris l'habitude de profiter de Spotify Connect, la pilule est amère. D'autant que cette fonction entre dans le cadre de la formule payante. Rien n'empêche de continuer à faire passer le son de Spotify par d'autres biais (Bluetooth, AirPlay, câble…), mais on perd le côté pratique qu'offre cette liaison directe entre l'appareil et le service de streaming.

Tous les équipements touchés par cette mise à jour ne sont pas mangés à la même sauce, heureusement. Spotify héberge une liste (US, FR) de ceux devenus irrémédiablement incompatibles (pas mal chez Onkyo, Philips) et de ceux qui peuvent recevoir un nouveau firmware (c'est le cas de plusieurs chez Marantz, Pioneer, Yamaha, Denon…).

Il n'est pas inutile d'aller aussi sur les sites des fabricants. Denon par exemple donne un calendrier plus précis de la distribution du firmware, étalée entre décembre dernier et mars prochain en fonction des amplis.

Lire les commentaires →

iOS 11.3 bêta 2 débride bien les iPhone ralentis

Stéphane Moussie |

iOS 11.3 va avoir un effet un peu magique sur les iPhone 6 et ultérieur qui étaient devenus lents. Dans ses nouvelles explications sur le mécanisme de bridage en cas de batterie vieillissante, Apple indique que « sur les appareils passant à iOS 11.3, la gestion des performances sera initialement désactivée. »

Nous avons pu le vérifier avec un iPhone 6 Plus (dont la batterie n’a pas été remplacée). De très lent, il est devenu quasiment aussi rapide qu’à l’origine après l’installation d’iOS 11.3 bêta 2. La différence est flagrante, en particulier avec le clavier qui souffrait d’une latence énorme, comme le montrent les vidéos ci-dessous.

iOS 11.3 bêta 1
iOS 11.3 bêta 2

Geekbench confirme ce progrès : les performances du CPU sont en hausse de 50 % environ par rapport aux versions précédentes d’iOS (1 416 points en single-core et 2 667 points en multi-core). On retrouve les scores d’un iPhone 6 Plus neuf, et sans changer de batterie.

Surprise à ce sujet, iOS 11.3 bêta 2 ne recommande pas de changer la batterie de cet iPhone. La nouvelle section « État de la batterie » indique que sa capacité maximum est de 89 % et qu’elle est en mesure d’assurer des performances optimales.

C’est surprenant dans le sens où notre iPhone 6 Plus était donc bridé par iOS alors que sa batterie n’était en fait pas si usée que ça. Il apparaît qu’Apple avait bridé (très) en amont les performances de notre iPhone pour prolonger la durée de vie de sa batterie et éviter au bout du compte des arrêts inopinés.

Lire la suite et les commentaires →

Les développeurs ne peuvent plus utiliser les émojis d'Apple dans leurs apps

Mickaël Bazoge |

De temps à autre, et pour des raisons qui ne regardent qu'elle, l'équipe de l'App Store invente des règles pour interdire des applications. La dernière du genre concerne les émojis et plus précisément, les émojis dessinés par Apple. Sam Eckert, le développeur de Bittracker en a fait les frais. Une mise à jour de son application a été rejetée car elle comportait des émojis d'iOS dans les captures d'écran de présentation, mais aussi dans les menus de l'app.

La mise à jour contrevient à l'article 5.2.5 du guide des bonnes pratiques édicté par Apple, selon lequel les développeurs ont interdiction d'exploiter des images et du contenu provenant d'Apple et qui sont protégés par le droit d'auteur. Rien dans les guidelines ne précisait spécifiquement les émojis d'Apple, il fallait sans doute deviner.

Après en avoir discuté au téléphone avec l'équipe en charge de vérifier les apps, Sam a eu la confirmation que les applications ne peuvent plus utiliser les émojis d'Apple dans leurs menus, descriptifs et autres éléments d'interface (exception faite du clavier virtuel d'iOS bien sûr, et lorsque l'utilisateur fait appel à des émojis dans une app).

Les développeurs sont libres d'utiliser des émojis, mais qui ne soient pas ceux d'iOS. Pas évident quand on n'a pas forcément de budget pour créer des icônes. Ils peuvent toujours faire appel à des ressources open-source pour agrémenter l'interface de leurs applications, mais on aurait pu penser qu'Apple offrirait plus de souplesse en ce qui concerne les émojis.

Lire les commentaires →

iPad : un nouveau trépied Joby et une coque étanche LifeProof en vente sur l'Apple Store

Florian Innocente |

Apple s'est assurée l'exclusivité de la vente d'un nouveau trépied pour iPad de la marque Joby. Le GripTight GorillaPod Stand Pro (69,95 €). L'accessoire est compatible avec les modèles Air, mini et les versions 9,7" (habillés ou non d'une coque).

Il est apparement un peu trop juste pour bien tenir l'iPad Pro 10,5". Une fois positionnée la tablette peut être orientée en portrait ou paysage, les pieds sont flexibles et terminés par des embouts en caoutchouc pour ne pas glisser.

Pour ceux qui utilisent leur iPad 10,5" dans des conditions climatiques difficiles ou a proximité de l'élément liquide, l'Apple Store vend une coque nüüd de LifeProof, un spécialiste de ce genre de protections. Elle est vendue 129,95 €.

La tablette est complètement enfermée dans la coque et peut être immergée jusqu'à 2 m de profondeur. Il ne s'agit pas de pouvoir l'utiliser sous l'eau mais de ne pas subir les conséquence d'une chute dans l'eau. La protection contre la poussière et les chocs, dans une certaine mesure, est également au programme.

Lire les commentaires →

Node, une multiprise Lightning en forme de croix

Stéphane Moussie |

Vous avez besoin de charger deux appareils Apple en même temps, mais manque de chance, vous n’avez qu’un câble Lightning sous la main ? Le Node est un petit accessoire qui répond à ce cas de figure. C’est une multiprise en forme de croix qui possède deux prises Lightning femelles, dont une pour brancher un chargeur, et deux prises Lightning mâles pour brancher des appareils en manque de jus. La deuxième prise femelle peut servir à recharger un Apple Pencil.

Est-ce que c’est si pratique que ça ? On en doute. Et l’absence de mention MFi ne rassure pas sur la compatibilité avec l’iPad, qui demande plus de puissance. Pour 19,95 $ (environ 16 €), mieux vaut acheter plusieurs câbles Lightning MFi.

Lire les commentaires →

Pourquoi Apple a attendu un mois avant de communiquer sur le principal correctif d'iOS 10.2.1

Mickaël Bazoge |

Pourquoi diable Apple a-t-elle attendu un mois avant d'indiquer qu'iOS 10.2.1 empêchait les extinctions inopinées d'iPhone ? Cette mise à jour a été mise en ligne le 23 janvier, mais c'est un mois plus tard qu'Apple communiquait sur le correctif de ce bug qui à l'époque touchait les iPhone 6/6 Plus, 6s/6s Plus et iPhone SE. En fait de « communication », le constructeur s'est contenté d'une explication sibylline envoyée à une poignée de sites américains, sans évoquer le bridage des performances des appareils.

Ce délai s'explique par la volonté d'Apple de vérifier si la mise à jour avait bien eu les effets escomptés. C'était le cas : iOS 10.2.1 a réduit les risques d'arrêts inopinés de 70% sur l'iPhone 6, et de 80% sur les iPhone 6s. C'est ce qu'explique la Pomme dans le courrier envoyé au sénateur américain John Thune, qui s'interrogeait sur les pratiques de l'entreprise.

Cette dégradation des performances instaurée en douce est revenue comme un boomerang dans la tête d'Apple en fin d'année dernière, obligeant le constructeur à mettre en place un programme de remplacement de batterie à 29 € et de nouvelles options dans iOS (lire : iOS 11.3 affiche l'état de la batterie de l'iPhone).

Dans le même courrier, on apprend qu'Apple envisage la possibilité de rembourser les utilisateurs qui ont fait remplacer la batterie de leurs iPhone au prix normal de 89 €.

Lire les commentaires →

Apple détaille la fonction de bridage des performances de l'iPhone, et comment la désactiver

Mickaël Bazoge |

Dans une note technique, Apple revient sur la fonction d'état de la batterie, apparue avec la bêta 2 d'iOS 11.3. La Pomme confirme que les iPhone 8/8 Plus et X bénéficient d'une conception matérielle et logicielle « plus avancée » qui optimise les performances globales du système.

Cette meilleure gestion renforce la précision avec laquelle iOS évitera autant que possible les arrêts inopinés de fonctionnement des smartphones. « Il est possible que les impacts de la gestion des performances soient moins perceptibles sur les iPhone 8, iPhone 8 Plus et iPhone X », écrit encore Apple. Mais au bout d'un moment, les batteries étant ce qu'elles sont, il faudra les remplacer quel que soit le modèle d'iPhone.

Une batterie normale est conçue pour conserver jusqu'à 80% de sa capacité d'origine au bout de 500 cycles de charge complets, explique Apple. Plus le composant se dégrade, plus les performances maximales diminuent.

Le bridage des performances est géré de façon dynamique par iOS sur les appareils « avec une batterie dont la capacité à fournir une énergie maximale instantanée a diminué », et comme promis il sera possible de désactiver cette fonction dans le nouveau panneau État de la batterie, mais seulement après le premier arrêt inattendu. Cette option est disponible sur les iPhone 6/6 plus, 6s/6s Plus, 7/7 Plus et iPhone SE.

Après la première extinction inopinée, le panneau explique que la batterie n'a pas pu fournir « l’énergie optimale nécessaire ». Le mode gestion des performances a été activé afin d’éviter que cela ne se reproduise ; il est donc possible de désactiver ce mode pour continuer à bénéficier de performances maximales, mais attention : il ne sera pas possible de réactiver le bridage des performances. L'option ne sera réactivée automatiquement qu'en cas de nouvel arrêt inattendu.

Lire la suite et les commentaires →

iOS 11.3 affiche l'état de la batterie de l'iPhone

Mickaël Bazoge |

La deuxième bêta d'iOS 11.3 apporte au panneau Batterie un nouveau menu qui donne plus de détails sur la santé de ce composant très fragile. Ce n'est pas une surprise, Apple l'a annoncé à maintes reprises.

Comme il est dit précisément dans le panneau, ce menu État de la batterie est en bêta. Apple explique que les batteries de téléphone, « comme toutes les batteries rechargeables, sont des composants sujets à l'usure qui perdent de leur efficacité au fil du temps ». On y retrouve la capacité maximum de la batterie, 100% sur l'iPhone X vieux de trois mois ci-dessus (ouf). Sur des iPhone plus anciens, le pourcentage est moins élevé :

Sur un iPhone 8 Plus à gauche, sur un iPhone 6s (dont la batterie a été remplacée) à droite. Merci Luc.

Sur cet exemple, on ne peut pas désactiver le bridage, ce qui parait normal puisque l'appareil tout neuf carbure plein pot (de plus, Apple a modifié la gestion des batteries pour les iPhone 8 et X). Sur iPad en revanche, les réglages Batterie ne présentent rien de neuf.

Parmi les autres nouveautés de cette bêta 2, l'App Store affiche un nouveau panneau d'accueil avec en sus des informations sur la gestion des informations de confidentialité. On a eu l'occasion de présenter cette nouveauté d'iOS 11.3 (lire : La nouvelle icône Confidentialité d'Apple en action).

Lire les commentaires →

Batterie : les iPhone 8 et X ont reçu une "mise à jour matérielle" pour mieux gérer leurs batteries

Florian Innocente |

Apple a apporté des modifications matérielles aux iPhone 8 et X qui leur permettront de mieux gérer les extinctions subites dûes à des batteries en fin de vie.

C'est ce que l'entreprise a expliqué au sénateur américain John Thune qui lui avait adressé plusieurs questions le mois dernier, en pleine affaire des batteries. L'une d'entre elles portait sur la présence du système de limitation de la fréquence processeur sur les tout derniers iPhone.

Apple, indique The Verge, lui a répondu la chose suivante :

Les iPhone 8, iPhone 8 Plus et iPhone X contiennent une mise à jour matérielle qui autorise une gestion des performances plus poussée, qui permet à iOS de plus précisément anticiper et éviter une extinction subite.

Ce que ne dit pas clairement cette phrase c'est si ces modèles devront tout de même réduire leur fréquence dans certaines circonstances (mais peut-être moins souvent ou dans des proportions moindres que sur les iPhone plus anciens), ou si cette mesure technique ne sera plus du tout nécessaire. À la fin de l'année dernière, Apple avait dit que sa modification système serait utilisée aussi sur les prochains modèles.

Lire les commentaires →

iOS 11.3 : pour restaurer un iPhone avec son Mac, iTunes 12.7.3 sera indispensable

Mickaël Bazoge |

À partir d'iOS 11.3, les utilisateurs qui voudront continuer à restaurer ou à mettre à jour leurs appareils avec iTunes devront se servir d'iTunes 12.7.3. Cette version du jukebox est disponible depuis le 23 janvier, où elle apportait notamment la prise en charge du HomePod.

A priori cela ne posera pas de souci en particulier… exception faite des utilisateurs qui veulent continuer à accéder à l'App Store d'iOS depuis iTunes. Depuis la version 12.7, la porte de la boutique d'applications mobile a été cadenassée, mais Apple laisse toujours la possibilité d'installer iTunes 12.6.3.

Lorsque iOS 11.3 sera en version finale au printemps, (on en est actuellement à la bêta 2), il faudra donc faire un choix : conserver l'accès à l'App Store sans pouvoir restaurer son appareil iOS avec iTunes, ou perdre définitivement la possibilité de fureter sur la boutique avec iTunes. Les aperçus App Store restent eux consultables via un simple navigateur web.

Lire les commentaires →

Deuxième bêta pour iOS 11.3 et tvOS 11.3

Mickaël Bazoge |

Même si Apple veut mettre la pédale douce sur les nouvelles fonctions pour privilégier la stabilité, iOS 11.3 propose tout de même une belle moisson de nouveautés. Il y a évidemment les choses qui sautent aux yeux comme ces nouveaux Animojis, l'affichage clair et net des conditions de confidentialité, la nouvelle icône iBooks, Messages sur iCloud, …

Cliquer pour agrandir

Mais iOS 11.3 cache aussi bon nombre de petites choses que vous découvrirez à cette adresse. Apple livre ce soir une deuxième bêta à destination des développeurs. Les utilisateurs inscrits au programme de bêta-test ne devraient pas tarder à être servis eux aussi. Il n'est pas exclu que des nouveautés fassent leur apparition : le constructeur a fait miroiter de nouvelles fonctions en lien avec la batterie, notamment un réglage pour désactiver la réduction des performances pour épargner la batterie. On vous tient au courant !

En parallèle, Apple fournit également la deuxième bêta pour tvOS 11.3. Cette version aussi propose du neuf dans ses réglages : l'adaptation à la fréquence d'images pour les Apple TV de 4e génération.

Lire les commentaires →

Bruxelles estime que l'acquisition de Shazam par Apple risque de nuire à la concurrence

Mickaël Bazoge |

Plusieurs pays européens, dont la France, l'Italie ou encore l'Espagne, ont demandé à la Commission européenne d'examiner l'acquisition de Shazam, entreprise britannique, par Apple. L'opération, annoncée en décembre dernier, représente un investissement de 400 millions de dollars pour la Pomme… mais il lui faudra passer sous les fourches caudines du régulateur européen. Et ce n'est pas gagné, car la Commission « considère que l'opération risque de nuire à la concurrence » en Europe.

Le communiqué est assez succinct, il explique que c'est l'Autriche qui a ouvert le bal en vertu du règlement de l'Union européenne sur les concentrations. Cette disposition permet à un État membre de demander à la Commission d'examiner une concentration pour déterminer si elle est de nature à affecter les échanges au sein du marché unique, y compris si cette concentration ne revêt pas une dimension européenne.

Bruxelles doit aussi dire si cette concentration est susceptible d'affecter de manière significative la concurrence sur le territoire des États membres qui formulent cette demande. L'Autriche a été suivie par d'autres pays européens.

Selon les éléments présentés par les États, « la Commission considère que l'opération pourrait nuire de manière significative à la concurrence au sein de l'Espace économique européen ». Apple va être notifiée de l'opération.

Lire les commentaires →

Apple pourrait rembourser les remplacements de batteries payés plein pot

Mickaël Bazoge |

Apple pourrait mettre en place un programme de remboursement de batteries pour les utilisateurs qui auraient fait remplacer le composant dans des iPhone touchés par le bridage d'iOS. C'est en tout cas une des pistes de réflexion du constructeur, qui répondait à un sénateur américain s'inquiétant de cette situation.

Cynthia Hogan, vice-présidente d'Apple en charge des politiques publiques, n'a pas donné plus de précision sur le sujet. Mais on comprend que le constructeur envisage sérieusement cette possibilité. Avant que la Pomme ne mette en place son programme de remplacement à 29 € en début d'année, l'opération coûtait 89 €.

Lire les commentaires →

Revue de tests du HomePod : gros son, petit assistant

Mickaël Bazoge |

Le HomePod sera disponible dans le commerce à compter de ce vendredi, et les tests des journalistes américains sont libérés de l'embargo imposé par Apple. Tous ou presque dessinent le portrait d'une enceinte douée pour le son… mais pas pour grand chose d'autre.

Apple s'est montrée particulièrement généreuse en prêt de HomePod, de nombreux tests ont fleuri aujourd'hui. Pour cette petite revue de tests, nous nous appuyons sur ceux de Nilay Patel (The Verge), Matthew Panzarino (TechCrunch), Megan Wollerton (CNet), Ben Bajarin (Tech.pinions) et Brian Chen (New York Times). Nous vous proposerons bien sûr nos propres impressions dans les jours suivant le lancement du HomePod.

Image TechCrunch.

Ces tests permettent d'éclaircir quelques points de design qui restaient jusqu'à présent un peu obscurs. C'est le cas par exemple du cordon d'alimentation : contrairement à ce que disait une rumeur, ce câble est bel et bien intégré dans l'appareil. Du moins est-ce le cas pour les modèles de test envoyés aux rédactions des sites US ; il n'y a pas de raison de penser qu'il en ira autrement pour les unités du commerce, mais sait-on jamais (réponse en fin de semaine !).

Image The Verge.

L'« écran » en haut de l'enceinte n'en est pas vraiment un, c'est une matrice de LED colorés qui s'illuminent en fonction des besoins sous un panneau de verre dépoli. D'après les vidéos partagées par les sites, les animations semblent réussies, en particulier lorsque Siri prend la parole. Il s'agit selon les mots d'Apple d'une "surface tactile" et pas d'un écran capable d'afficher du texte et une interface (exception faite des commandes pour le volume).

Lire la suite et les commentaires →

HomePod, le résultat de six ans de développements

Florian Innocente |

En prélude aux premiers tests de son HomePod publiés aujourd'hui par la presse américaine, Apple a fait visiter la semaine dernière à des journalistes quelques-unes de ses salles de tests à Cupertino.

Dans son compte-rendu, Jim Dalrymple de The Loop, rapporte que le développement de ce produit a démarré il y a six ans. Kate Bergeron, Vice-President Hardware Engineering se souvient d'une réflexion initiale autour d'une « grosse enceinte que l'on pourrait mettre dans n'importe quelle pièce, sans que cela n'affecte la restitution audio ».

Au départ, juste une poignée d'employés ont cogité sur le projet, avant de le soumettre à la direction d'Apple une fois qu'ils l'ont jugé assez avancé (en novembre dernier, Bloomberg avait raconté avec plus de détails cette longue et difficile gestation).

Une fois le feu vert accordé, d'autres équipes d'Apple ont apporté leurs compétences : celles travaillant sur l'alimentation, les connexions sans fil, les capteurs, etc). Jim Dalrymple insiste sur la conception entièrement exécutée en interne de ce produit, il ne s'agit pas d'un assemblage de pièces et de composants standards :

Même la maille qui recouvre le HomePod a été conçue par l'équipe chargée de l'acoustique, en collaboration avec d'autres groupes d'Apple, pour s'assurer qu'elle était transparente à la diffusion du son tout en étant d'une qualité répondant aux exigences d'Apple.

Gary Geaves, Senior Director Audio Design & Engineering, affirme sans ambages qu'Apple a mis en place la plus grosse équipe audio et acoustique au monde : « Nous avons constitué une équipe fantastique en puisant auprès des plus grandes marques et universités » (lui-même a travaillé 16 ans à la R&D chez Bowers & Wilkins avant de rejoindre Apple en 2011) « La raison pour laquelle nous voulions assembler cette équipe était évidemment pour le HomePod mais aussi pour transformer l'essai sur la partie audio de tous les produits d'Apple ».

Lire la suite et les commentaires →

Petit mois de janvier pour le déploiement de la 4G

Stéphane Moussie |

Début d’année en douceur sur le front du déploiement de la 4G. Les opérateurs ont mis en service assez peu de sites par rapport à d’habitude. Free Mobile, Orange et SFR ont chacun activé environ 250 sites supplémentaires (un site peut contenir plusieurs antennes), tandis que Bouygues Telecom n’en a ajouté que 64, mais reste leader avec 14 656 sites au total.

Pour rappel, l’Agence nationale des fréquences publie une carte du déploiement des réseaux mobiles.

SFR et Orange ne sont pas loin derrière (respectivement 14 380 et 14 290 sites). Les trois opérateurs revendiquent d’ailleurs une couverture identique à un ou deux points près — Bouygues a annoncé la semaine dernière couvrir 95 % de la population. Free Mobile est par contre toujours en retard avec un peu moins de 10 000 sites.

Tous ces acteurs ont récemment pris des engagements en matière de 4G, dont la prise en charge des appels Wi-Fi (cela concerne surtout Free Mobile), la commercialisation d’une offre de 4G fixe ainsi que la couverture des zones blanches et des principaux axes routiers.

Lire les commentaires →

Free Mobile : 25 Go de données en 3G pour la Thaïlande

Mickaël Bazoge |

La Thaïlande est le dernier pays à être couvert par Free Mobile. Les utilisateurs du forfait à 19,99 € par mois pourront y consommer jusqu'à 25 Go de données en 3G. Ce n'est pas spécialement rapide, mais ce sera bien pratique pour dépanner. Attention, les appels, SMS/MMS illimités du forfait ne concernent pas la Thaïlande. Le pays rejoint la Turquie, le Mexique ou encore la Suisse.

Lire les commentaires →

Pages