ROG Phone : smartphone, console, ordinateur, ou les trois

Mickaël Bazoge |

ASUS veut jouer à son tour dans la cour des smartphones joueurs, dans laquelle on trouve essentiellement le Razer Phone. Le ROG Phone1 est comme on pouvait s'y attendre un monstre de puissance, intégrant en plus un système modulaire intéressant sur le papier (le concept de modularité n'ayant jamais vraiment pris dans le monde réel, mieux vaut garder la tête froide).

Les caractéristiques techniques sont celles d'un smartphone haut de gamme bien sûr, avec au cœur de la bête un Snapdragon 845 à 2,96 GHz secondé par un Adreno 630, 8 Go de RAM, de 128 à 512 Go de stockage, le support du Wi-Fi 802.11ad et du Bluetooth 5. Qualcomm a fourni en exclusivité pour ASUS sa puce la plus véloce, un SoC overclocké doté d'un système de refroidissement par vapeur qui laisse songeur. Les jeux Android qui mettraient à plat ce processeur restent à développer…

On peut activer manuellement la pleine puissance de l'appareil en le serrant dans sa main : les bords du smartphone sont sensibles à la pression, comme les derniers modèles haut de gamme de HTC. Au passage, l'interface bascule du bleu au rouge pour bien faire sentir qu'on passe dans le monde merveilleux des performances qui cartonnent.

Ces tranches peuvent aussi servir de boutons pour interagir dans les jeux (ASUS les a baptisées AirTriggers). Un moteur haptique génère des vibrations qui renforcent l'immersion dans les jeux, promet le constructeur. À l'arrière prennent place deux appareils photo : 12 et 8 mégapixels (grand angle). On trouve à l'avant un capteur de 8 mégapixels.

L'écran OLED de 6 pouces (2 160 x 1 080) prend en charge le HDR et 108,60% du P3 ; surtout, la dalle carbure à 90 images/seconde, une rareté : le Razer Phone et l'iPad Pro peuvent monter jusqu'à 120 Hz, et c'est à peu près tout. Reste à voir combien de temps la batterie (d'une capacité de 4 000 mAh) est capable d'encaisser tout cela sans rendre l'âme.

Autre bizarrerie digne d'intérêt, le ROG Phone intègre (en plus d'un port jack) deux ports USB-C : un sur la tranche inférieure (USB 2.0 et recharge rapide 20 watts), l'autre sur la tranche de gauche (USB 3.1 Gen 1, recharge rapide 15 watts) qui contient aussi un port propriétaire pour les accessoires.

L'ensemble Gamevice avec son dock pour la télé.

ASUS a d'ores et déjà annoncé plusieurs périphériques, à commencer par un contrôleur Gamevice qui diffuse le flux vidéo du smartphone à un téléviseur branché sur un dock WiGig (60 GHz avec le Wi-Fi ad) compagnon. Le TwinView Dock est un drôle d'appareil qui ajoute un second écran de 6 pouces (1080p) au smartphone, une batterie de 6 000 mAh, des boutons supplémentaires, quatre haut-parleurs, et un système de refroidissement supplémentaire.

Le TwinView Dock.
Le Mobile Desktop Dock.

Enfin, le constructeur lance aussi un socle qui transforme le ROG Phone en PC — il suffit de lui brancher un moniteur, un clavier et une souris et roule petit bolide. Le prix de tout ce joli bazar n'est pas connu, quant à la date de sortie, ce sera aux alentours du troisième trimestre.


  1. ROG pour Republic of Gamers, la marque qui fabrique des ordinateurs et des composants PC spécialement adaptés aux puissants besoins des joueurs. ↩︎


Tags
avatar Chris K | 

Ils bossent aussi pour Vtech leurs designers et illustrateurs ?

avatar Norandy | 

Durée de la batterie: 20min, idéal pour une partie de PUBG en mode arcade lol

avatar KevinR | 

Sérieux ??‍♂️

avatar Nesus | 

Comme souvent sur le papier c’est intéressant. La réalité... les jeux de mobile ne prennent pas du tout la direction de jeux de salon. Ça reste de petit jeu sur le pouce. Donc la puissance pour le jeu...
Ça reste une bonne initiative. J’aimerai bien qu’Apple reprenne la pression des coins pour des actions. Bon lesquels...

CONNEXION UTILISATEUR