En Europe, Google va demander aux utilisateurs Android de choisir leur navigateur et moteur

Florian Innocente |

Android va demander aux propriétaires européens de smartphones quel navigateur web et quel moteur de recherche ils souhaitent utiliser. Ce réglage sera réclamé aussi bien sur les smartphones nouvellement achetés que sur les anciens, a annoncé Google.

Cette mesure n'est pas sortie d'un chapeau, elle s'inscrit dans le prolongement de plusieurs exigences formulées par la Commission européenne ces dernières années, avec en point d'orgue l'amende record de 4,3 milliards d'euros infligée en juillet dernier. Elle faisait suite à une enquête ouverte depuis 2013 sur différentes pratiques commerciales du groupe.

En réponse, Google a progressivement modifié certains de ses contrats avec les fabricants. Comme de leur proposer des licences séparées pour Chrome, pour la boutique Play Store et pour l'app Search. Afin qu'ils puissent pré-installer Android sans être pour autant tenus d'inclure Chrome et Search.

Ces fabricants pourront utiliser leur propre version d'Android avec tout ce qu'ils peuvent ajouter en personnalisation, tout en gardant le droit de préinstaller les apps de Google. En outre, le moteur a dû revoir la manière dont il présentait ses résultats de recherche sur des produits, pour ne plus léser les comparateurs de prix concurrents du sien.

Dans le billet qui annonce cette évolution dans Android, il n'est pas précisé à partir de quand elle entrera en vigueur, ni de quelle manière elle sera présentée à l'utilisateur.

avatar Chazi | 

Et pendant ce temps-là sur iOS :

- Impossible de changer de navigateur par défaut
- Impossible de choisir un moteur de recherche autre que dans une liste assez restreinte

avatar Seize | 

@Chazi

Et sur ma PlayStation, impossible de jouer à Mario Kart, que fait la justice ?

avatar Brice21 | 

@Seize

Si Apple est condamné à supporter d’autres App Store on aura peut être les titres Xbox sur PlayStation et inversement.

avatar Dodo8 | 

@Brice21

Et vous allez tuer toute initiative privée avec votre soit disante justice et égalité. 🤮🤮🤮 du bon vomi communiste en somme.

avatar Brice21 | 

@Dodo8

C’était du sarcasme. Je me foutais du principe.

avatar coucou | 

Et l'unique moteur de rendu sur ios, c'est du bon facisme en somme ?

avatar oomu | 

"Et vous allez tuer toute initiative privée avec votre soit disante justice et égalité. 🤮🤮🤮 du bon vomi communiste en somme."

ce n'est pas du communisme.

Par contre, je suis chaud bouillant pour partir militer que les employés et créatifs de l'industrie du jeu vidéo devraient avoir la possession des outils de production:

- scission de Valve et Steam (et app store, psn, etc), mise en coopérative de Steam, contrôle partagé par les auteurs y publiant via des représentants, syndicats et associations de consommateurs.

- conversion de unity et unreal (les principaux) en logiciel libre, chapeautés par des Fondations sous égide d'une mission de l'ONU confié par les Etats, avec des instances de gouvernances pour les éditeurs, les indépendants regroupés en syndicats représentatifs

- interdiction de l'appropriation de la création d'un auteur par un tiers. Pour cela imposer le Droit D'Auteur français à la face (la guOle) des USA et Japon entre autres (pour commencer).

Là, oui Là, on pourra me taxer de théoricien de gauche, de techno-communiste, d'une vision radicale et post-moderne de gauche en opposition frontale avec une dérégulation du commerce de droite

Et là, un commentateur pourra dire d'un air effrayé telle la souris devant la chouette : Mais Mais... c'est du communisme !

Il faut effectivement juguler la captation des moyens de production et de la valeur du travail par la bourgeoisie.

avatar Chazi | 

@Seize

Je ne comprends pas trop la comparaison ? C’est le choix de Nintendo de réserver ses licences à ses consoles (hors mobile). Hors Chrome, Firefox et j’en passe sont bien dispos sur iOS...

avatar oomu | 

le business-modele de Nintendo repose sur le contrôle de ses licences, pour justifier la vente de machine.

C'est le même commerce qu'Apple.

avatar mesha76 | 

@Seize

😂

avatar AirForceTwo | 

@Seize

pfff la réaction du mec qui n'a rien compris.

avatar Seize | 

@AirForceTwo

Mais si, c’est juste l’envie d’écrire une connerie qui prend le dessus, l’instinct troll pas méchant qui sommeille en chacun :)

avatar CorbeilleNews | 

@Seize

Que fais la justice face à la bêtise en effet

avatar Silverscreen | 

@Chazi

Même si la liste de moteurs de recherche est limitée, tu peux choisir celui que tu utilises par défaut.

Pour Safari, l’OS est largement minoritaire en parts de marché : imposer à Apple de proposer un autre navigateur par défaut que le sien reviendrait à lui demander de se tirer une balle dans le pied et d’affaiblir encore sa position : je vois pas bien où serait l’intérêt... pour les consommateurs dans leur ensemble.

Maintenant que tu préfères Firefox ou Chrome à Safari, c’est ton problème. Mais le moteur de rendu étant le même, je vois pas trop en quoi ça change grand chose.
Perso j’utilise Firefox Focus en navigateur alternatif dès que je veux une navigation privée par défaut mais je ne me sens pas contraint parce que ce n’est pas le navigateur par défaut...

avatar pat3 | 

@Silverscreen

"Maintenant que tu préfères Firefox ou Chrome à Safari, c’est ton problème. Mais le moteur de rendu étant le même, je vois pas trop en quoi ça change grand chose."

Euh… non. Google a forké WebKit pour créer Blink, et ce n’est plus du tout le même moteur.

avatar jb18v | 

@pat3

Sur iOS si 😁

avatar coucou | 

Sur ios, ya que celui qu'autorise apple à savoir webkit. La forme change, le fond est exactement le même. La dictature de la pensée unique.

avatar bonnepoire | 

@Silverscreen
Je trouve cette amende un peu exagérée. Tout le monde est capable d’installer Tinder. Pourquoi pas Firefox???

avatar Silverscreen | 

@bonnepoire

Le problème c’est surtout si tout le monde installe Chrome, déjà majoritaire sur Desktop.
« J’ai gmail, j’utilise Chrome sur mon desktop, cool je vais pouvoir mettre Chrome par défaut sur mon iPhone... » : 1 an plus tard, on revient à l’époque où IE était le seul navigateur - tellement dominant - pour lesquels les webdesigners optimisaient leur site, cette fois avec Chrome.

Grosse victoire pour le consommateur... :/

avatar webHAL1 | 

@Silverscreen
« Le problème c’est surtout si tout le monde installe Chrome, déjà majoritaire sur Desktop. »

Donc la solution, c'est d'empêcher les utilisateurs d'installer ce qu'ils souhaitent ? C'est intéressant comme approche...

avatar bonnepoire | 

@ webHAL1
Encore un fan de windows Phone et Blackberry :p

avatar Mécréant | 

Chrome est majoritaire (+-65% de parts de marché) devant Safari (+- 17%), tandis que les autres se partagent les miettes. Cependant, Chrome ne nécessite pas d'optimisation particulière: contrairement à IE à l'époque, il respecte les normes et n'a pas son propre système propriétaire. En clair, le danger n'est pas aussi important...

avatar bonnepoire | 

@Mécréant
Tout ce que tu écris est vrai mais Chrome tend vers un système propriétaire de plus en plus. Le risque existe.

avatar fkdev | 

@Silverscreen

Pourquoi le moteur de rendu doit être le même ?

avatar stefhan | 

@fkdev

Apple l’impose.

avatar fkdev | 

@stefhan

Exactement et pourquoi ?

Je ne vois pas de bonne raison pour empêcher les moteurs de rendu concurrents de tourner sur iOS.

avatar stefhan | 

@fkdev

Je ne m’en souviens plus mais ça fait partie des conditions pour être sur l’AppStore.

avatar fkdev | 

@stefhan

C’est un peu comme si tous les jeux devait être développés avec SceneKit et qu’Apple interdisait Unity, etc

avatar byte_order | 

@fkdev
> Je ne vois pas de bonne raison pour empêcher les moteurs de rendu concurrents
> de tourner sur iOS.

1) protectionnisme de sa part de marché. Si la concurrence des moteurs web était vraiment libre sur iOS, Safari serait devenu encore moins pertinent

2) mais surtout le contrôle de ce qu'il est possible de faire dans une web app vs ce qui impose de passer par une app native. Et là, Apple est clairement intéressé, car plus y'a d'apps natives plutôt que Web, plus le catalogue d'apps natives iOS est grand, et plus la plateforme iOS pèse.

En gros, dans les 2 cas c'est du protectionnisme.
Apple et la concurrence au mérite, c'est pas leur fort. Ils ne sont jamais aussi fort que quand ils sont les seuls autorisé à jouer...

avatar Chazi | 

@Silverscreen

Safari, c’est quand même 25% du traffic mobile en moyenne. Minoritaire certes, mais pas négligeable.

Et je ne vois pas comment un peu de concurrence jouerait en détriment des consommateurs ? Safari est mis à jour 1 fois par an, une éternité dans le web

avatar flagos | 

C'est le problème: comme les moteurs de rendu concurrent sont interdits, Apple impose des conditions qui ne permettent pas à ses concurrents de proposer mieux.

Les consommateurs y gagneraient, car il y a aujourd'hui de meilleurs choix que WebKit dans la nature.

avatar bonnepoire | 

Pour moi la différence capitale avec iOS est que Android pompe les informations du client alors que Safari protège le client sans devoir installer de bloqueur.
Chrome est un moyen pour Google de monétiser son os, pas safari.

avatar Chazi | 

@bonnepoire

C’est effectivement une différence majeure entre les deux navigateurs, mais ce n’est pas le sujet ici. Apple impose Safari

avatar bonnepoire | 

@ Chazi
Oui mais qui a lu les conclusions liées à l'amende de Google par l'Europe?

avatar reborn | 

La dernière fois qu’on a fait un truc du genre le navigateur dominant (IE) s’est fait remplacer par un autre navigateur dominant (Chrome) 👍

avatar byte_order | 

@reborn
Y'a fatalement un produit dominant.
Le problème n'est pas là.

Le problème c'est quand cette domination abuse de cette situation pour la maintenir artificiellement, contre la volonté de l'utilisateur final.

Et à chaque fois, la seule solution qui marche c'est effectivement de contraindre de supprimer ce qui réduit artificiellement la volonté de l'utilisateur final.

avatar bonnepoire | 

@byte_order
Ici il me semble que c’est une question de gros sous plutôt que de libre arbitre. C’est la monétisation par Google qui est un problème. Pas le browser.

avatar byte_order | 

@bonnepoire

Ce qui revient au même : l'utilisateur qui ne veut pas voir ses données personnelles siphonnées par le navigateur par défaut de sa plateforme doit pouvoir en changer.
Celui qui s'en fout, je vois pas au nom de quoi on doit lui refuser d'utiliser celui par défaut s'il lui convient. Ce qui est d'ailleurs la situation sur iOS.

avatar pat3 | 

@reborn

Tu refais l’histoire. Firefox a progressivement remplacé IE bien avant que Chrome n’apparaisse. Et l’avènement de l’iPhone a fait de Safari une plateforme incontournable dans le même temps. Si Chrome est aujourd’hui aussi dominant, c’est quand même grâce à Android et sa domination sur le marché du mobile. Et ça a pris pas mal de temps…

avatar Bloodwave | 

@pat3

Ah bon ? Je ne me souviens pas de ça. En revanche je me souviens bien de Chrome encapsulé dans énormément de petits logiciels téléchargés sur des sites genre Clubic, avec des cases précochées où les adeptes du "suivant-suivant-oui-terminer" se retrouvait avec Chrome comme navigateur par défaut.

avatar oomu | 

"Ah bon ? Je ne me souviens pas de ça."

vous vous en souvenez pas , mais le Oomu si. et comme c'est moi qui le dit... naturellement..

"En revanche je me souviens bien de Chrome encapsulé dans énormément de petits logiciels téléchargés sur des sites genre Clubic"

Chrome a été le dernier clou aux ambitions de Microsoft et rapidement Chrome pris l'ascendant sur Firefox.

En fait, je pense que vous fusionnez 10 ans d'histoire en 5.

avatar Mécréant | 

@pat3

Si Chrome est aujourd'hui dominant, c'est AUSSI parce que, comme Firefox, il a su être un navigateur innovant, rapide et efficace.

Concernant sa domination du marché, seul Netscape (période 1994-1995) et IE (période 1995-2000) ont eu une croissance plus rapide:
- le premier parce qu'il n'avait pour ainsi dire pas de concurrent;
- le second parce qu'il a profité d'une situation de monopole.
Chrome était face à la concurrence (IE et Firefox principalement), n'était pas pré-installé, mais a su se tailler sa part de marché avant que les smartphones ne prennent tant d'importance...

avatar koko256 | 

Vendre logiciel+matériel a toujours été un atout pour Apple vis-à-vis de la loi.

avatar warmac33 | 

Pourtant bcp de smartphones Android n'ont pas chrome par défaut, en fonction des marques.
Et on peut en effet choisir son navigateur par défaut en tout les cas, contrairement à iOs

avatar sachouba | 

@warmac33

Effectivement, bien que Chrome soit pré-installé sur la majorité des smartphones Android vendus en dehors de la Chine, le navigateur par défaut n'est pas Chrome pour autant chez Samsung, Xiaomi, Oppo, ZTE, Vivo, etc.
Chrome n'est le navigateur par défaut que sur une portion limitée des smartphones Android : ceux qui n'utilisent pas de surcouche, ou une surcouche très légère (OnePlus, Google Pixel, Nokia HMD...), les marques qui n'ont plus les moyens de développer leur propre navigateur (Sony, HTC...), et Huawei.

Mais ce n'est pas plus mal que Google soit contraint d'informer sur les navigateurs disponibles, et permette aux constructeurs de ne plus installer Chrome par défaut. Si ça peut permettre de développer la concurrence et d'avoir moins d'apps Google pré-installées sur Android...

avatar fkdev | 

J’ai un peu peur que si Apple ne prend pas les devants dans les problématiques d’anti-concurrence, la commission EU l’oblige à faire n’importe quoi, comme autoriser un jailbreak total.
Alors qu’il y a juste quelques ajustements à faire comme le choix des apps par défauts pour le navigateur, la messagerie et l’email.
Puis autoriser les apps à communiquer sur l’achat in-app via leur site web. Kindle ne peut pas renvoyer sur le site d’Amazon pour l’achat de livres...
Et éventuellement autoriser des App Stores tierce-partie (comme steam sur le Mac par exemple).

avatar bonnepoire | 

@fkdev
J’ai un peu peur que si Apple ne prend pas les devants dans les problématiques d’anti-concurrence, la commission EU l’oblige à faire n’importe quoi, comme autoriser un jailbreak total.
Tu sais, ios est quand même l'os plébiscité par les gouvernements et les entreprises de pouvoir. Ils ne vont pas en faire une passoire comme Android aussi facilement.

avatar coucou | 

Ca va les fakes news ? :)

avatar oomu | 

"J’ai un peu peur que si Apple ne prend pas les devants dans les problématiques d’anti-concurrence, la commission EU l’oblige à faire n’importe quoi, comme autoriser un jailbreak total."

j'en rêve et il m'arrive parfois d'écrire et tweeter à des députés de travailler sur ça.

Le jailbreak ULTRATOTAL devrait être possible par l'utilisateur et la possibilités d'installer des applications via une boutique des éditeurs ou par un tiers autre qu'Apple, telle Valve.

En fait, c'est déjà autorisé le jailbreak. On a le droit de faire ce qu'on veut de son iphone, c'est notre iphone (je l'utilise comme chausse-pied, c'est clairement pas couvert dans la licence).
Mais Apple est aussi dans son bon droit de ne pas faciliter le jailbreak et de protéger ses propres intérêts : LE DRM par exemple.

Plus limite serait l'accès au modem GSM de l'iphone, là y a un mix d'obligations légales et contractuelles pour protéger les réseaux.

Mais essentiellement, oui j'estime que la Loi devrait interdire d'empêcher les utilisateurs de jailbreaker, effacer ios, foutre linux, utiliser d'autre boutique, etc sur son ordinateur, même de poche. console incluse.

avatar tiboug974 | 

on aimerait que l'EU imposE déjà à Apple et autre le port/format usb-c en Europe.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR