Cédric O annonce que StopCovid sera disponible le 2 juin et menace à demi-mots Apple

Christophe Laporte |

Dans un entretien donné à BFM Business, Cédric O, le secrétaire d'État au numérique, a donné un calendrier concernant StopCovid. Estimant tenir sa feuille de route, Cédric O a surtout annoncé un retard de plusieurs semaines : alors que les tests commenceront dès la semaine prochaine, StopCovid ne devrait pas être disponible au téléchargement avant le 2 juin.

Son lancement est donc prévu désormais pour la deuxième phase de déconfinement. À condition entre-temps d'obtenir la bénédiction du parlement et la validation de la CNIL. Si Cédric O est très optimiste, d'autres personnes dans le gouvernement sont beaucoup plus mesurées concernant ce projet (lire : Traçage : Edouard Philippe entretient le flou sur StopCovid).

image : BFM Business

D'autre part, le secrétaire d'État au numérique a répété que son application fonctionnera sur iPhone. Il regrette cependant ne pas avoir obtenu d'aide d'Apple de manière à ce que StopCovid puisse fonctionner encore mieux sur les terminaux estampillés d'une pomme. Lors de l'interview, Cédric O a assuré ne pas s'expliquer les raisons qui ont poussé Apple à ne pas aider l'État français et s'est même fait menaçant vis-à-vis de la firme de Cupertino déclarant "on saura s'en souvenir le moment venu".

On rappellera qu'Apple a toujours refusé de donner accès à sa pile Bluetooth pour des raisons de sécurité, mais il faut croire que cet argument est à sens unique. Car Cédric O avance notamment comme arguments la sécurité et la vie privée pour snober l'offre d'Apple. Il affirme également que cela poserait des problèmes d'interconnexion et de maîtrise avec le système de santé.

avatar Brice21 | 

@Krysten2001

Les français on Cédric Zéro mais nous on a Maggy Débloque, elle vaut le détour non?

Et pour l’app, sans aucun politique ayant les couilles de l’imposer, on a résolu le problème en planifiant trois call centers de 2000 personnes (actuellement on est à 100, on recrute) et une DB centralisée bricolée en urgence (en cours). C’est mieux?

avatar Krysten2001 | 

@Brice21
« Les français on Cédric Zéro mais nous on a Maggy Débloque, elle vaut le détour non? » oh que non même si ils ont des objectifs différents.

avatar damien.thg | 

Belle leçon de Trumpisme !

« On le fait, c’est génial ! Ça va être super pour tout le monde, je suis le meilleur, même si les autres disent le contraire. »

🙄

avatar postman94801 | 

Cela me rappelle l’application qui a couté une fortune pour prévenir en cas d’attaque terroriste alors qu’il suffisait d’activer le service de SMS..
Là y’a une API toute faite mais on a la célèbre exception française ou l’incompétence au choix

avatar yoyo3d | 

Apple doit trembler avec une telle menace 😅

Je veux être sur de bien comprendre Apple et Google proposent une décentralisation des données avec des données en théorie stockées uniquement sur les téléphones et le gouvernement français veut centraliser des données soit disant anonymisées sur des serveurs plus ou moins protégés et sans qu on sache qui aura accès à ces données hautement sensibles et dans quelles conditions elles seront exploitées?

J ai bon? 🤔

avatar Krysten2001 | 

@yoyo3d

Oui c’est ça 😉 des incapables quoi. Je suis de la Belgique et je suis choqué du gouvernement français sur ce type de décision et de parole.

avatar Sindanárië | 

@Krysten2001

"je suis choqué du gouvernement français"

On s’habitue il parait 😬

avatar Krysten2001 | 

@Sindanárië

Apparemment oui c’est ce qui est dit 🤔🤣

avatar byte_order | 

@yoyo3d
> des données en théorie stockées uniquement sur les téléphones

Uniquement, non.
Il faut bien diffuser la liste des pseudonymes des gens ayant été testé positif. Et ça, pour l'instant, cela nécessite bien des serveurs aussi.

La différence, c'est où se fait la recherche de correspondance entre cette liste et la liste des pseudonymes que vous avez croisés.

Dans la solution abusivement appelée "décentralisée", elle se fait localement, par l'app, après avoir télécharger la liste des pseudonymes déclarés depuis positifs (mais, probablement filtrée pour réduire la taille, donc fuite de la zone géographique quand même).

Dans la solution appelée "centralisée", elle se fait côté serveur, évitant de faire fuiter la liste des pseudonymes déclarés depuis positifs, mais permettant l'aggregation côté serveur de quels pseudonymes a croisé quel pseudonyme, ce qui a une valeur statistique intéressante pour une gestion d'une pandémie, mais fait craindre d'autres aggregations aux paranos.

Ce même paranos, pourtant, ne s'offusquent pas qu'une liste de pseudonymes testés positifs se diffusent sur des centaines de milliers de terminaux, sur lequel il est difficile de s'assurer qu'aucune app tierce ferait un usage de cette liste. Par contre, les serveurs, surtout s'ils sont gérés par l'Etat, eux, forcément, ils seront moins sûrs...

Beaucoup de paranoïa et de position anti-état derrière la réaction des gens à cette app, qui restera de toute façon loin d'être centrale à la lutte contre la pandémie. Le lavage de mains régulier et le changement de comportements sociaux des gens sont déjà nettement plus productifs...

C'est juste une merveilleuse occasion de pointer des doigts, comme durant toute crise.
Alors que si on en est là, c'est surtout et avant tout parce qu'on est devenu l'espèce vivante ayant le plus bousculer les fragiles équilibres et barrières du vivant.
-

avatar webHAL1 | 

@byte_order

Merci pour ce message. C'est impressionnant le nombre d'imprécisions qu'on lit ici depuis quelques temps. Entre ceux qui parlent de "l'application Apple/Google" (non il n'y a pas ”d'application”, c'est une API et ça fait une grosse différence), ceux qui confondent centralisation et anonymisation des données (il est tout à fait possible d'avoir des données centralisées ET anonymisées), ceux qui s'imaginent que "si c'est décentralisé alors c'est super parce que mes données ne sont que dans mon appareil" (ah bon ? Ça ne va pas donner une application très efficace alors, hein...), ceux qui font totalement confiance à deux entreprises américaines, mais se méfient comme de la peste de leurs dirigeants élus démocratiquement, ... Bref, cette pandémie révèle, entre autres choses, qu'être un expert ne s'improvise pas ! -_-

avatar showmehowtolive | 

On a pas le nombre de tests qui suivra donc l’application ne servira à rien...

Qu’ils fassent déjà un dépistage massif des gens au contact du public.

avatar joregarvit | 

"On saura s'en souvenir" !!!
Ca tournera en faveur de qui ???
Ca fait doucement sourire !!!

avatar Sindanárië | 

@joregarvit

C’est le refrain ?

avatar JOHN³ | 

Je serai plus partisan de travailler AVEC les GAFA que CONTRE eux.

La communication, la négociation... les compromis, je les utilise chaque jour dans mon métier et ça fait des miracles.

avatar byte_order | 

La négociation, les compromis implique d'exercer une pression, hein.
Sinon, c'est juste du quémandage.

avatar domico | 

A faire des solutions propriétaires on en oublie l’interopérabilité entre pays !
Vivant prêt d’une frontière que je traverse pour mon travail, quelle utilité pour une application franco-française ?
Si tout le monde utilisait les api fournies dans les OS, on pourrait même avoir un suivi sanitaire international. Il me semble que nous vivons encore en Europe... même si celle-ci, en tant qu’entité politique, est complètement dépassée par la crise.

avatar IRONMAN65 | 

Ce gouvernement maltraitant voudrait imposer à un groupe américain le partage des données personnelles de chaque citoyen...HAAAAAAAAAA

avatar Krysten2001 | 

@IRONMAN65

Sauf que ça reste sur les appareils et non sur un serveur centralisé avec une pseudo sécurité, vie privée,...😬

avatar diegue | 

J’aurais eu confiance dans l’appli Apple/Google, qui n’apportera pas du «flocage » mais je ne chargerai pas l’application du gouvernement qui d’ailleurs ne fait pas florès en son sein même!

avatar sachouba | 

C'est rigolo, un secrétaire d'État chargé du numérique qui n'a jamais fait de numérique de sa vie. Ce doit être trop pragmatique de prendre quelqu'un de compétent dans le domaine.

avatar beteldor | 

@sachouba

Cédric O balance ça comme ça au pif à ton avis ? Il travaillerait pas avec des ingénieurs par hasard ?
Ah pardon j’avais oublié que vous, les trolls dans les commentaires, vous êtes au dessus de tout le monde.

avatar julien74 | 

@beteldor

Le résultat de « notre » application
versus
celle développée par l’EPFL qui se basse sur les API....

Dira qui aura eu raison.
Mais trop tard.

On verra si on a encore répondu faux à ce QCM géant des décisions a prendre. Pour l’instant on a presque tout faux.

avatar sachouba | 

@beteldor

Je suis ingénieur, et s'il y a bien une chose de certaine, c'est que Cédric O ne m'a pas demandé mon avis.

S'il m'avait demandé, je lui aurais répondu que pour une application qui :
1) ne peut pas fonctionner correctement sans utiliser l'API de Google/Apple ;
2) sera installée par un nombre insuffisant de gens et se révélera complètement inefficace (cf autres pays) ;
3) devrait être publiée le plus tôt possible ;
Il serait peut-être malin de ne pas gaspiller trop de ressources à développer un système complet qui sera nécessairement en retard (et probablement mal fichu), et l'API de Google/Apple intégrée dans une app développée en 2 jours suffirait largement.

Quitte à avoir une app qui est inefficace, faisons au moins en sorte qu'elle ne soit ni dangereuse, ni désagréable à utiliser (baisse d'autonomie, notifications insistantes, etc.).
De toute façon, on ne peut pas compenser le manque de civisme des Français par une application.

avatar mat83 | 

Pauvre gouvernement
Merci Apple de ne pas céder !

avatar Keysertom | 

C’est bien eux qui nous ont pondu une loi sur la GDPR et ils ne comprennent que leur solution n’est pas secure ! Incompétent ce gouvernement !

avatar Jay69 | 

Quelqu’il fout t’il encore la lui !??? 😡

avatar arnaaud57 | 

Je suis mdr.
Leurs applis ils pourront se la garder.
Nous aussi on s’en souviendra de votre incompétence le moment venu

avatar guyotlo | 

Il y a surtout un problème de démocratie car le parlement sera consulté une fois la solution développée
Il a besoin de poivoir choisir les principes de la solution : architecture centralisée ou non, solution par grappes d’utilisateurs comme la Suisse ...

avatar Steve Molle | 

A en croire certains macronnards ici présents, la démocratie on s'en fout....ce qui compte est ailleurs.

avatar DarkMoineau | 

On est en train de parler d’une solution bancale comme la France les aime. Pas d’un élément de souveraineté. Il s’agit ici d’une attaque contre un univers incompris dans la droite lignée de davdsi, Hadopi et compagnie. Pas d’un élément de santé. Si c’était le cas, l’API serait utilisée.

avatar vinzzz31 | 

On se rapproche un peu plus de 1984

avatar guyotlo | 

@vinzzz31

Clair
Il suffit ensuite qu’un révolutionnaire genre Melanchon soir élu et dans 5 ans on a une dictature comme la Chine !

avatar Steve Molle | 

@guyotlo

Heu ou étais-tu ces derniers 18 mois au juste ? Pas en France en tout cas.

avatar Silverscreen | 

La solution Apple-Google est meilleure techniquement, moins intrusive (même si perfectible), intégrable dès aujourd’hui et utilisable sous peu. La plupart des pays qui veulent un outil rapidement dispo pour les aider vont s’appuyer dessus.

Pourquoi a-t’on encore des gens pour soutenir des enarques qui mentent, utilisent systématiquement une novlang pour couvrir leur propre incompétence technique et le fait qu’ils essaient, grossièrement, de contourner les protections des libertés individuelles qu’ils prétendent officiellement défendre ?

Cédric O pousse une solution centralisant les clefs sur des serveurs privés français et s’appuie sur des sociétés qui ont produit un premier prototype blindé de failles de sécurité, d’éléments facilitant l’identification des porteurs et leur géolocalisation et dont les dysfonctionnements inhérents aux choix techniques qui ont été faits vont être un frein gigantesque à l’adoption de l’appli, en plus de provoquer un retard à l’allumage de presque 3 semaines.

Bref un winner.

avatar maximesrd | 

Ça donne envie de switch sur IOS....

avatar Teeto | 

Moi j’aimerai bien connaître le prix total payé pour cette appli... Surtout si elle marche aussi bien et est aussi utilisée que celles d’alerte contre les attentats ! Humour humour... ce pays me fait rire jaune

avatar franch77 | 

Le contrôle de l’homme par l’homme

avatar mat83 | 

Je crois que rarement un article génère autant de commentaires !
Mais y a de quoi !

avatar wallou | 

Application sans Tests corvid : Pur contrôle.

avatar demenla971 | 

C’est assez étrange de voir que peu de Français soutiennent leur gouvernement. Je ne prétends pas qu’ils sont les meilleurs mais je trouve étrange la volonté de s’auto dénigrer. Si le gouvernement avait raison pourquoi Apple et Google n’adaptent ils pas leurs API aux différents gouvernements. Il me semble que plusieurs pays avaient les mêmes requêtes que la France?
Pourquoi ne pas trouver un consensus devons nous absolument abdiquer devant les GAFA?
Devons nous absolument aller dans le sens qu’elles veulent en matière d’imposition de respect de droit du travail, d’écologie?
Je ne suis pas un partisan de LAREM mais franchement Je ne fais absolument pas confiance à Apple et Google pour ne pas profiter de la situation afin d’obtenir des informations et des avantages.
Quant à ceux qui s’en rappelleront dans 2 ans commencer à préparer vos programmes présidentielles car je n’ai rien vu de transcendant professionnel avant gardiste réfléchi aux dernières présidentielles et je ne suis pas certain d’y voir mieux lors des prochaines.

avatar Steve Molle | 

"Je ne suis pas un partisan de LAREM......" ---> LOL

avatar demenla971 | 

@Steve Molle

Non je n’ai jamais été à un meeting je ne suis pas adhérent. Qui suis-je ?

avatar Steve Molle | 

@demenla971

Un sympathisant de Castaner.

avatar demenla971 | 

@Steve Molle

Franchement c’est bien celui que je trouve le plus nullissime et je pense qu’il doit être là par copinage 😂

Non cherchez bien. Je vous donne qq indices je ne suis ni LAREM ni La RN ni les Républicains ni PS ni PC ni Verts ni Rouges ni Jaunes

avatar Steve Molle | 

@demenla971

Pourtant à en croire tes commentaires ....

avatar Sindanárië | 

@demenla971

"Non je n’ai jamais été à un meeting je ne suis pas adhérent. Qui suis-je ?"

Un flacon à anchois ? 🤔

moi je sais pas, je propose hein

avatar Insomnia | 

Ça fait parler cette application, même pas sortie et ça critique déjà 😅 un de ces jours Apple se retrouvera quand même au pied du mur à force de bloquer pour des raisons obscures tout en utilisant la sécurité de ces utilisateurs.

avatar Totophe | 

Big Borther

avatar Clément34000 | 

Apple protège aveuglément leur système, on est d’accord et c’est leur droit mais perso, ça m’arrange mdr

Après, leur appli a des soucis avec les protections d’Apple, puis les protections d’Android apprend on récemment... non mais les gars, les intermittents de l’informatique française, la prochaine fois, vous ne faites pas un caprice souverain (terme que vous avez employé il y a peu) et vous prenez du Apple/Google, et voilà, c’est réglé plutôt que de la jouer ainsi pour en plus se plaindre. Les mastodontes de la technologie ont tout à fait le droit de refuser de toucher à leur système pour laisser fonctionner une appli française. Et en plus, ça se permet de menacer. Franchement, ça doit bien se marrer chez Google et Apple

avatar jj_ardoino | 

Je n'affirmerai pas que le dernier paragraphe de l'article est incompréhensible mais, en tout cas, moi je ne le comprends pas, notamment ce que "snober l'offre d'Apple" veut démontrer

Pages

CONNEXION UTILISATEUR