Amazon accepte les web apps et Microsoft lance un outil de développement pour débutants

Florian Innocente |

Les applications web HTML5 sont les bienvenues sur l'Appstore d'Amazon. L'entreprise a annoncé hier que les développeurs pouvaient dès à présent soumettre des web apps à destination des Kindle. Ils se contentent de fournir une URL ainsi qu'un descriptif et Amazon se charge de la promotion via sa boutique.

Il s'agit de s'ouvrir à une famille de logiciels qui n'auront plus besoin d'être transformés en app natives pour Android. Donc moins de travail pour l'éditeur. Elles fonctionneront avec un runtime basé sur Chromium. Amazon propose également aux éditeurs de monnayer leurs réalisations avec une fonction d'achat In-App utilisable en JavaScript. Ils pourront vendre des abonnements, des niveaux supplémentaires et autres contenus.

Microsoft essaie également d'augmenter le nombre des applications pour ses Windows Phone en rendant leur développement plus accessible.

L'éditeur a lancé le Windows Phone App Studio, un outil sur le web de création d'apps. Plusieurs modèles types sont fournis, que l'apprenti développeur peut ensuite légèrement étoffer par du contenu en y glissant des images, du texte et des éléments récupérés du web. L'app peut être testée sur un appareil sans qu'un compte développeur soit nécessaire. Avant de s'acquitter d'un abonnement pour la soumettre pour de bon à publication.

Les modèles fournis tournent autour des voyages, du sport, de critiques de films. Pas de quoi faire des applications très sophistiquées en apparence, plutôt des lecteurs de contenus. Le résultat peut être amélioré avec les outils de développement classiques de Microsoft, mais il faudra d'autres compétences.

Malheureusement, 48h après l'ouverture de ce service, celui-ci est déjà aux abonnés absents, Microsoft parle d'un intérêt inattendu et ses serveurs n'ont pas suivi.


CONNEXION UTILISATEUR