Apple Watch : complexe, confus et prometteur à la fois

Mickaël Bazoge |

Apple a encore du travail d’évangélisation à faire pour son Apple Watch. En septembre dernier, lors du lever de rideau sur la montre connectée, les journalistes présents n’avaient pas pu essayer in vivo le périphérique. Suite au special event, ils ont finalement pu « prendre en main », si on ose dire, l’Apple Watch. Et comme pour le nouveau MacBook, certains choix opérés par Apple font débat.

Le compte-rendu très factuel de Re/code.

C’est Nilay Patel, le rédacteur en chef de The Verge, qui sonne la charge la plus virulente : l’ergonomie de l’Apple Watch est confuse. On s’y perd entre le bouton physique qui appelle les contacts et la couronne digitale : « Je me suis retrouvé à appuyer sur l’un ou l’autre des boutons à plusieurs reprises, sans savoir lequel afficherait l’écran d’accueil, me ramènerait un écran en arrière ou lancerait une fonction ». Autre problème lié là aussi à l’ergonomie de Watch OS : il va falloir se faire à l’idée que les Coups d’œil ne sont pas des applications. Tapoter sur le bouton « déverrouiller la porte » dans le Coup d’œil de l’app SPG lancera cette application, qui affichera alors… le même bouton de déverrouillage.

C’est d’autant plus étonnant, explique le journaliste, qu’avec iOS Apple a su justement faire beaucoup avec peu, de manière très intuitive. Le sentiment de ne pas savoir exactement où l’on se trouve ou ce qui va se passer peut désorienter, ce qui est étonnant pour un produit Apple. L’Apple Watch va nécessiter un certain temps d’adaptation et d’apprentissage, prévient Patel.

« Parfois, c’est difficile de savoir s’il faut cliquer sur la couronne ou sur le bouton en dessous, ou plutôt glisser ou tapoter », abonde Scott Glein de Cnet, qui ajoute : « Même avec mon expérience des montres connectées, il y a beaucoup de tapotages, de mouvements du doigt, de tours [de couronne] et de twists ». Les apps sauront-elles transformer la montre ? Les promesses sont belles, explique-t-il, mais ce qu’il a vu et essayé ne l’a pas immédiatement épaté. « Voudrez-vous vraiment cette montre ? Je n’en suis pas pleinement convaincu. L’Apple Watch semble compliquée, malgré les annonces de simplicité. Est-ce que le produit sera aussi simple et amusant à utiliser qu’Apple le promet ? ».

Tout n’est cependant pas si confus ou complexe dans l’Apple Watch. Le journaliste s’est dit satisfait par les nombreux cadrans et complications mis au point par le constructeur, « divers et attrayants », plus que leurs équivalents sous Android Wear.

Parmi les bons points soulevés par les premiers porteurs de l’Apple Watch, la couronne digitale figure en bonne place. Le bouton a immédiatement du sens, décrit David Phelan de Wareables. « Cela fonctionne brillamment », même si « après avoir utilisé si longtemps des terminaux tout-tactiles, la couronne digitale prend un peu de temps pour s’y habituer », nuance Darrell Etherington de TechCrunch. Rapidement cependant, la sensation la plus proche que l’on ressent avec cette couronne est celle de la molette de l’iPod. Malgré ses gros doigts, Nilay Patel a pu manipuler le bouton sans souci : « Il est beaucoup plus facile de poser son doigt sur la couronne et de la faire rouler d’avant en arrière ». Chris Velazco d’Engadget raconte que la « résistance » de la couronne lorsqu’on la tourne lui donne un petit aspect premium.

Tim Cook et Christy Turlington, « ambassadrice » de l’Apple Watch.

L’écran Force Touch suscite lui plus d’interrogation. Le même Velazco n’est pas convaincu par la pertinence de cette technologie : en maintenant son doigt sur l’écran, cela fait apparaitre la dizaine de cadrans disponibles. « Apple essaie sans doute de nous faire économiser quelques fractions de seconde d’interaction afin que nous retrouvions nos vies aussi rapidement que possible ». L’« épiphanie » qu’il attendait lors de sa prise en main ne s’est pas réalisée, comme pour la plupart de ces premiers testeurs. Mais il faudra sans doute plus qu’une dizaine de minutes pour se rendre compte de la richesse offerte par l’Apple Watch.

Images A Blog to Watch


Tags
avatar matthew3321 | 

J'attends de la voir en "vrai" mais je pense passer mon tour...

avatar SugarWater | 

Ça me rappelle l'iPad 1

avatar djayzer | 

Et très chère, serieux je suis fan d'Apple mais le modèle que je voulais j'était loin de m'attendre à ce qu'elle fasse le même prix que mon Mac..

avatar bompi | 

Je me dis que le modèle le moins cher me conviendrait sûrement.
Mais d'un autre côté, le risque demeure que, comme les autres montres connectées, l'Apple Watch termine dans un tiroir. À ce prix, c'est dommage.

avatar PierreBurgi | 

Justement, les gens qui testent, partent avec un a priori.

C'est tout.

avatar Sometime | 

@PierreBurgi :
Certes mais les utilisateurs aussi bien souvent...

avatar martinx | 

C'est l'objet que j'attends le plus et il est clair que je vais passer le pas. Mais c'est vrai qu'il y a encore des interrogations. Et vendre une montre ce n'est pas vendre un ordinateur ou un iPhone. Je pense qu'au final il est temps pour les constructeurs de se lancer dans le wearable mais même eux n'en connaissent pas encore les tenants et aboutissants. Je souhaite néanmoins un immense succès à cette montre et je suis pressé de l'avoir a mon poignet

avatar béber1 | 

"..Et vendre une smartwatch ce n'est pas vendre un ordinateur ou un iPhone. "

:capello:

avatar NOTI93 | 

Le modèle sport me conviendra parfaitement et je m'accommoderais sans problème de ce qui la rend "complexe" , "confuse" et "prometteuse" ...
Ils font un peu la fine bouche ces journalistes-testeurs !

avatar warmac33 | 

sachant que eux l'ont testé et pas toi je trouve tes reproches mal placés...

avatar redhawk25 | 

C'est normal que ça soit déroutant au début, c'est une nouvelle expérience. Je pense vraiment qu'après un temps d'adaptation cela devient très intuitif

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Et tout le monde qui assurait mordicus qu'elle battait tout à plate couture niveau ergonomie, design, on se rend compte qu'en fait Apple est juste un fabricant comme les autres, produisant juste des devices haut de gamme, mais avec les mêmes problèmes que le monde réel..

avatar joneskind | 

@Ze_misanthrope

On verra bien si les « autres » trouvent une solution plus pratique que la couronne digitale pour piloter une montre.

L’important c’est pas qu’Apple n’ait pas les problèmes du monde réel (même iOS et son unique bouton Home a posé les mêmes problèmes d’adaptation au début) mais qu’elle y trouve la meilleure réponse.

N’étant pas sorti de la cuisse de Jupiter, je me garderai bien de prétendre pouvoir répondre à cette question avant de l’avoir eu en main.

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Quand TheVerge critique Android, une montre/chromebook/terminal indisponible en Europe, on a droit à la revue de presse ici, TheVerge étant, il faut croire une référence.
Par contre, quand c'est un avis négatif sur l'Apple, c'est qu'ils se sont trompés, et qu'il faut l'essayer...

Marrant...

avatar NOTI93 | 

@Ze_misanthrope :
Ah mais non , c'est juste Patel qui a du mal avec les boutons ! Heureusement qu'il n'y en a que deux !

avatar keyzone | 

Surtout que The Verge est ultra pro Apple ...

avatar Frodon | 

Le problème ce n'est pas tellement l'idée de la couronne, mais du fait qu'au final elle semble pas très exploitée ou mal exploitée.

avatar béber1 | 

Ze_misanthrope

C'est trop tôt pour tout le monde.
Mais comme il y a une course commerciale avec des pressions financières, Apple doit y aller comme tout le monde.

Ce faisant, elle fait ce qu'elle a su toujours faire depuis le Mac, l'iPhone et 'iPad, poser une base solide pour l'avenir. (je donne pas cher pour ma part des interfaces circulaires)

Cependant, il faut aussi tenir compte d'un facteur freinant important, celui que rencontre le Wearcomputing en général (voir les GGGLasses)
qui doit franchir des barrières d'habitudes autant que psycho-physiologiques.
C'est la même extension de la Micro-mobile, mais qui là, dans un degré de proximité supplémentaire, touche au niveau sensible de l'être humain.

Soit on temporise et on sort un terminal de la Mort-Whaooouu qui les écrase de toute sa flamboyante pertinence,
soit on y va pragmatiquement, en y mettant toute la progressivité voulue et pratique.

Pareil pour Carplay pour lequel Apple est obligé de composer avec des grandes marques qui ne sont pas novices en expérience-utilisateurs et qui feront tout pour essayer d'imposer leurs propres solutions.

Les approches stratégiques ne sont plus les mêmes et Apple en tant que Géant maintenant de la hi-tech GP est obligée de s'y conformer.
Pour ce faire, elle ne peut plus (à mon analyse) adopter la même stratégie du secret qu'auparavant, et qui lui a si bien réussi quand on attendait beaucoup moins d'elle et qu'elle pouvait se permettre de prendre son temps, voire des années, pour créer des coups de théâtre bluffants.

Là où tout va se jouer, c'est sur les fonctionnalités et donc sur l'écosystème logiciel.
Apple est contrainte d'y aller sans tarder si elle veut conserver une certaine avance, et ce faisant de sortir un terminal contraint parce que trop anticipé sur le calendrier technologique idéal qui sera celui du terminal-bracelet à terme.

avatar rikki finefleur | 

oui mais par rapport à la gear 1 (qui s'en souvient ?), vous savez les nullos de samsung (hum), on ne voit pas bp les différences en termes de fonctionnalité (notif, contrôle volume, capteur..) il faut l'admettre.
On attendait vraiment mieux. par rapport à tout le barouf engendré.
D'ailleurs entre la première keynote et celle ci , je n'ai pas vu les différences. Aucune apps kill.
Sortie trop tot, assez moche et épaisse, on verra pour la V2 qui ne va pas tarder.

avatar Vanton | 

@rikki finefleur :
La différence elle se joue clairement sur le désir. Samsung a sorti des bouts de plastique. Apple sort un bijou.

À mon sens c'est la très grande réussite de la marque. Ils ont compris quelle était la bonne approche. Ils ont compris ce qu'était une montre. Et ça peut tout changer.

Le souci c'est que l'interface ne suit pas. Mais pour l'objet je trouve qu'ils ont vu très très juste.

avatar béber1 | 

Vanton
" Ils ont compris quelle était la bonne approche. Ils ont compris ce qu'était une montre. Et ça peut tout changer."

Ils ont compris .. qu'il fallait se couler dans les codes et le marché de la montre pour insérer leur Wear-terminal (car c'en est un. Dis moi le contraire) dans un marché existant et lui assurer un minium de succès.

Mais cela vient aussi du fait que pour faire un terminal au poignet qui soit solide, résistant au choc, etc., la meilleure solution actuelle en l'état des contraintes techniques c'était de faire "comme la montre", c-à-d un boitier compact, solide, étanche si possible ou dans un futur proche, avec divers bracelets qui pourront s'adapter aux multiples tailles et qui auront l'avantage de pouvoir offrir une variété suffisante pour satisfaire nombre de goûts différents.

Voilà pour la "Montre"

Pour la version "Luxe", c'est du positionnement commercial sur l'avenir pour moi
et pour tirer la perception du produit et de la gamme vers le haut.

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

@vanton: sort tes oeilleires de fanboy, il n'y a pas que Apple et Samsung dans le monde!
Samsung fait des bouts de plastique
Apple fait une chouette montre connectée
Mais il y en a d'autre dans ton équation:

http://www.thecoolector.com/wp-content/uploads/2015/03/hw_415671.jpg

http://www.igyaan.in/wp-content/uploads/2014/11/moto360metal.jpg

Il serait temps d'avoir un peu d'objectivité!

avatar Vanton | 

@Ze_misanthrope :
Je n'aime pas la Moto 360. Pour moi le bout d'écran qui manque détruit tout. Ça donne le sentiment qu'une partie des pixels sont morts, c'est dévastateur en terme d'image du produit.

Après je pense que leur positionnement marketing était le bon. Mais ils ne se sont pas donnés les moyens de pousser aussi loin qu'Apple et leur puissance marketing n'était pas suffisante pour en faire un succès.

Pour l'autre, dont j'ai oublié le nom, je la trouve honteusement conventionnelle. Et à ma connaissance elle a été dévoilée récemment. C'est à dire bien après l'Apple watch.

avatar Ze_misanthrope (non vérifié) | 

Oui, c'est bien ce que je dis.. une mauvaise foi à toute épeuve..
Comment ne pas accepter que l'Apple Watch est une belle montre connectée parmi les belles montres connectées, mais je n'en reviens pas!

Il y a encore des gens qui pensent que l'engineering d'une montre se fait en deux mois à la concurrence, juste parcequ'elle sort deux mois après l'annonce.

J'ai vraiment du mal, malgré mes produits Apple et reconnaissant leurs qualités, de retrouver ici des commentaires objectifs!

Comment peut on placer cette montre au dessus de la concurrence.. Asus aurait sorti la même chose l'année passée, elle n'aurait même pas fait un petit titre dans la presse!

avatar Vanton | 

@Ze_misanthrope :
Euh t'es gentil mais ça fait des mois que je n'en dis pas que du bien de la montre Apple... Et je l'ai justement fait dans les commentaires plus haut... Alors bon me taxer entre les lignes d'être un fanboy aveugle...

Par contre sur le plan du design, on aime ou on aime pas esthétiquement, mais oui je trouve que c'est le constructeur qui y a mis le plus de soin et le plus moyens. Et il s'avère que le résultat me séduit plus que la concurrence.

Après ta Huawei les rendus 3D sont avenants... Même si je la trouve très conventionnelle elle n'est pas moche. Quand on aura une dispo et des modèles de série à se mettre sous la main on verra ce qu'elle vaut...

avatar enzo0511 | 

Le Patel a la critique facile

N'importe quel produit nouveau nécessité un temps d'apprentissage

avatar NOTI93 | 

@enzo0511 :
Peut être faudra t'il lui fournir le mode d'emploi au père Patel afin qu'il ne confonde pas la couronne et le bouton-poussoir !

avatar béber1 | 

enzo0511

c'est sûr.
C'est à l'usage -pratique- que l'Apple Watch et toutes les autres smartwatch vont révéler leurs pertinences et leurs utilités plus ou moins pratiques au quotidien.

Je ne me fais pas du soucis quand au futur de l'aWatch sur ce plan là

avatar DarKOrange | 

Peut être la première fois que la non implication de Steve sur un produit Apple se fait sentir ?

avatar Vanton | 

@DarKOrange :
Certainement.

Je faisais le tour des news cette nuit et effectivement l'interface a l'air d'être un beau bordel.

Vous êtes nombreux à dire que tout produit nécessite un temps d'apprentissage, ce qui est vrai. Mais la force d'Apple jusqu'à présent c'était justement que ses produits pouvaient s'apprendre en quelques minutes.

L'iPod était d'une limpidité enfantine. L'iPhone aussi. Les périphériques d'entrée étaient la roue puis l'écran tactile, point. En 10min on s'y retrouvait. Là sur cette montre on a l'écran tactile, la couronne, force touch et un bouton dédié aux contacts. C'est le foutoir ! Je pense qu'ils ont trop voulu impressionner en mettant le plus de technos possibles. Seulement ça nuit à la limpidité de l'interface.

Quand on lève le poignet la montre s'allume avec l'heure et c'est très bien. Un clic sur la couronne permet d'accéder au menu et c'est déjà plus discutable. Un simple glissement sur l'écran de la montre comme pour déverrouiller l'iPhone aurait été plus cohérent. D'autant que glisser le doigt depuis le bord haut de l'écran permet comme sur l'iPhone de voir les notifications.

Par contre glisser depuis le bas donne accès aux raccourcis... Sur l'iPhone c'est le centre de contrôle qui reprend ce geste. Centre de contrôle qu'on obtient avec Force Touch sur la montre... Encore une fois c'est perturbant. Pourquoi ne pas avoir uniformisé les points clé des interfaces ? Après peut-être que Force Touch fera son apparition sur l'iPhone 6S comme raccourci pour le centre de notifications ? Mais en attendant que ça arrive c'est bâtard...

Et le bouton pour accéder aux contacts est de trop. Ça devrait être une app uniquement. D'autant que la couronne est ensuite nécessaire pour sélectionner le contact dans l'interface... Gros merdier

avatar Ast2001 | 

C'est ce que je dis plus bas. Je pense qu'ils auraient dû tout baser sur l'écran uniquement.

avatar Malou87 | 

@Vanton :
Tu as tout dit! Bravo!

J'étais justement dérouté par la simplicité d'utilisation de l'iPhone. Et le suis d'autant plus par la "complexité" a priori de cette montre. Et encore nous sommes tous des "geeks" d'Apple mais qu'en sera-t-il de l'utilisateur lambda qui ne connaît déjà que très peu/mal les fonctions de base de l'iPhone? Je ne juge pas...je demande à voir... ;)

avatar béber1 | 

DarKOrange
je te suis dans une certaine mesure dans ce pseudo-diagnostic tout fait,
parce que sous-jacent depuis la disparition de SJ :
Est-ce qu'Apple restera la même après lui, conservera-t-elle la même radicalité d'approche, et patata... ?

Ce qui, du coup, me fait me méfier de ce genre de questionnement assez téléguidé.

Premier élément :
les choses ne sont jamais les mêmes :captainobviousinside:.
Les contextes commerciaux et stratégiques ne peuvent pas être indéfiniment les même dans le temps à cause des contextes de marchés et des besoins des individus.. différents et évoluants dans le temps, et d'autant plus pour une Apple devenue une Géante de la Hi-tech GP, avec des contraintes commerciales et financières que moi-même en ardent charbonnier et zélateur de la foi… je n'aurais jamais pu imaginer.

Deuxième
Tim Cook a sur lui d'énormes responsabilités et doit gérer au mieux les enjeux futurs de la boite.
Depuis l'iPhone de Jobs, Apple a pris le train de la Micro-mobile (qui est l'extension de la Micro-informatique classique, je le précise parce que l'on ne voit pas bien ce que va faire Apple dans le domaine de la Montre, alors qu'en fait c'est celui des Smartwatch et donc la continuation de la Micro-mobile dans un nouveau domaine, celui de la micro portée sur soi) et donc Apple entre dans un nouveau domaine avec de multiples ramifications possibles où il y a tout ou presque à inventer.
Et on attend encore beaucoup d'elle sur ce plan, comme une sorte de pythie de Delphes clairvoyante (alors que c'était vraiment pas le cas à l'époque^^) qui montrerait encore une fois la Voie

troisième
Du coup on est plus sur l'iPhone qui transférait des pratiques déjà bien existantes (tant au niveau téléphonique que surf Web sur PC/Mac) mais on est sur quelque chose de complètement nouveau où il faut trouver/inventer des tas d'applications autant pratiques et domestiqueau quotidien que pour la santé, etc. Une sorte de micro bio-numérique connectée, ou son anti-chambre (que cela fasse peur est un autre sujet, quoi que cela entre dans l'ensemble des barrières/réticences psycho-physiologiques que j'évoquais précédemment)

Personne n'est venu du futur pour dire de quoi demain serait fait.
Aussi il faut bien à un moment y aller en posant d'abord les bases, composer avec l'existant et les contraintes (dépendance temporaire à l'iPhone) et faire progresser l'appareil et ses fonctions de manière pragmatique dans ses prochaines générations.
C'est la seule voie rationnelle qui m'apparaît, dans laquelle Apple, avec son confort financier, pourra se permettre de ne pas tenir son rôle de leadership mais qui tiendra celui qu'on lui connait : se donner le temps pour poser une réflexion solide sur les besoins et les applications pratiques pour y répondre au mieux.

Et dans l'intervalle, se faire une expérience grandeur-nature tout en profitant des retombées autant techniques que commerciales.

avatar ce78 | 

Je me demande ce que Steve Jobs aurait pensé de l'Apple Watch.

avatar yannc | 

Le seul truc que je trouve sympa c'est de faire des dessins a des amis ... Mais au prix la... Je ne vois pas qui de mon entourage va l'acheter...

avatar IUSA | 

Je trouve que c'est trés dommage pour Apple de sortir un tel produit, qui semble si peu aboutit et si peu ergonomique.
C'est d'autant plus rageant qu'il parte avec plus d'un an de retard sur leur concurrent, et il aurait donc du produire un produit parfait, et non pas un produit qui donne envie d'attendre la V2 ou la V3...

avatar enzo0511 | 

@NOTI93 :
En effet le type à la base n'est déjà pas très doué

avatar dscreve | 

Le gros soucis architectural de l'Apple Watch actuelle, c'est qu'il ne s'agit que d'un simple déport de l'affichage de l'iPhone puisque tous les traitements et le code exécuté se font sur l'iPhone...c'est très très dommage et on attend mieux pour avoir un système plus autonome.

avatar LittleBigMotte | 

Pour moi, je comprends l'approche des journalistes : nouveau produit, nouveau paradigme, et une communication qui manque de clarté. Du côté de l'interaction, la différence avec l'iPhone ou l'iPad c'est l'interaction qui est évidente sur l'iPhone/iPad (avec le tactile, on clique sur un bouton affiché sur l'écran). Il y a une autre chose qui me surprend sur cette Watch, ce sont les 2 boutons (couronne digitale et bouton contact). Le bouton contact aurait pu être remplacé par une application, cela aurait limité la confusion sur les interactions. En ce qui concerne la communication, les arguments pour vendre un objet haut de gamme n'y sont pas. Certes l'aspect santé est important, l'idée de déporter les notifications ou appels/sms sur le bras est assez pratique, mais Apple n'a pas présenté la Killer feature... L'iPhone regroupait un téléphone, un navigateur internet et un iPod dans 1 seul produit, là c'était clair.
On sent que la direction que veut prendre Cook est très orienté santé (HealthKit), mais il n'a pas assez appuyé sur le sujet au niveau de la Watch, une bonne Killer feature aurait pu être une vrai application santé/coach qui propose à l'utilisateur d'améliorer vraiment sa vie. Après, je risque de craquer parce que les promesses me tentent (même si elles doivent être encore travailler), et que je considère ca comme un joli plaisir. En espérant ne pas la remiser dans un tiroir d'ici 3 mois.

avatar Ast2001 | 

Sur l'interface, je n'apprends rien. Je suis dubitatif depuis le début avec cette multiplicité de points d'entrée (l'écran - appui simple ou long et glisser - la couronne - rotation ou appui - le bouton - appui-). Je persiste aussi à dire que la couronne est une très mauvaise idée (passage du doigt de la couronne à l'écran etc...). Ce que je n'avais pas vu, c'est le bouton supplémentaire pour cliquer. Par rapport au clic sur l'écran, cela apporte une complexité supplémentaire.

Ma montre sous Android Wear le semble depuis le début (et encore plus à l'aune de ces nouvelles infos) incroyablement plus simple à manipuler. Il y a le bouton pour allumer ou éteindre et l'écran (clic + glisser). le changement de cadran se fait exactement de la même manière que sur l'Apple Watch (via un appui long - Apple a sans douté récupéré la photocopieuse samsung) mais ne nécessite pas d'écran 'Force Touch'.

Autre point qui me chagrine. La multiplicité des petits textes un peu partout sur la montre et certains applis. Les infos paramétrables positionnées aux quatre coins de l'écran rond vont sans doute nécessiter de bon yeux. Sous Android Wear, je n'ai que des textes assez larges bien visibles quelles que soient les conditions.

En gros, avec ma Moto 360, j'ai le sentiment d'avoir une montre plus belle, plus design avec une interface plus simple et pourtant plus efficace.

avatar RBC | 

Ast2001 : Vous rabâchez la même chose depuis des mois mais vous n'avez JAMAIS utilisé la Watch d'Apple en vrai. Comment dans ce cas croire à un mot de ce que vous avancez ?
Attendez un peu vous allez être surpris...

avatar Ast2001 | 

Il est vrai que je n'ai jamais utilisé l'Apple Watch. C'est effectivement ce que je dis aussi depuis des mois et la présentation d'hier m'a conforté dans mes idées. Après, je peux changer d'avis. Je trouvais le design de l'iPhone 6 tout pourri jusqu'à ce que j'en ai un dans les mains. Mais là franchement j'ai l'impression que l'ADN d'Apple s'est évaporée dans cet objet. Je les sens confus sur cette montre sans une grande vision de ce que peuvent en être les usages (c'est le point sur lequel je comptais beaucoup sur Apple).

avatar béber1 | 

tu sais bien que l'ADN d'Apple ne disparaîtra pas comme ça en quelques années.

Pour cette 1ere itération d'aWatch, je demande à voir par moi-même.
Donc ce que je vais dire sera sujet à caution, en attendant vérification d'usage :
il me semble -à vu de nez là- qu'il y a effectivement une certaine complication d'usage entre l'écran, les différents boutons, etc.

C'est un petit dada qui me trotte dans la tête, mais il me semble que la cause pourrait en revenir à J. Ive et à son très possible désir en tant que -Grand- designer de se frotter, de se confronter au défi de la Montre, de la montre classique avec tout ce que cela comporte comme poncifs "form-factoriels" comme le bouton-couronne…
Tout en optant néanmoins pour l'écran rectangulaire, certainement à cause des contraintes logicielles et de développements ultérieurs.

Pour moi, là encore c'est une base.
Comme pour l'iPhone, l'aWatch va évoluer, et ce sont toutes les fonctionnalités qui vont en faire la vraie valeur

avatar Ast2001 | 

Bien entendu que c'est une première version et que l'ADN d'Apple ne peut pas disparaître ainsi :-) Je pense (super modestement ;-) ) que trop de responsabilités ont été confiés à Ive qui a la mainmise sur tout (c'est pour moi la 2ème erreur de Cook). Le design d'appareils ce n'est pas le même métier que le design d'interfaces et l'ergonomie. Même si les différentes personnes concernées doivent travailler harmonieusement, cela reste des responsabilités différentes.

Depuis iOS7, je trouve que le design d'iOS ne va plus dans le bon sens. Il devient moins simple (franchement le menu paramétrage est devenu d'une complexité assez effrayante), moins beau, moins universel et donc plus clivant.

Après Forstall que tout le monde décrit limite comme un psychopathe SAVAIT faire des interfaces. Le virer (surtout pour l'histoire de Plans) a été (encore une fois fort immodestement) la première erreur de Cook.

Je n'ai rien contre la personne qui a été débauchée d'Adobe pour concevoir cette interface mais elle n'a pas le 10ème du talent de Scott Forstall.

avatar Vanton | 

@Ast2001 :
Je pense que le problème avec Forstall c'était moins son talent que son caractère... Il avait le don d'exaspérer une bonne partie de l'équipe dirigeante et menaçait de faire partir plusieurs personnes d'après les infos qu'on en a eu. Cook a dû trancher entre un homme et des hommes. Il a préféré limiter les pertes, certainement

avatar Orus | 

Apple Watch... La grosse erreur de Tim... Va t-il s'en remettre ?

avatar Vanton | 

@Orus :
Grosse erreur je pense pas... Comme le disait un article que j'ai lu hier, les bénéfices attendus en cas de bonnes ventes ne représenteraient pas plus de 5% des bénéfices Apple. Donc globalement ça n'est pas un risque énorme. Au pire ça sera bien une erreur. Mais pas une grosse.

Et puis ça leur servira peut-être à apprendre !

avatar Horfilas | 

On verra bien si c'est un succès ou pas. Quant à savoir ce que Steve Jobs en aurait pensé, nous ne le saurons jamais.

Mais le fait que la prise en main ne coule pas de source (d'après certains journalistes) est plutôt inhabituelle chez Apple. L'iPod, l'iPhone ainsi que l'iPad étaient à leurs lancements respectifs d'une simplicité extrême à utiliser. On nous a même fait des articles qui expliquaient que même un enfant ou un singe pouvaient facilement utiliser ces appareils (depuis iOS a évolué et est devenu plus complexe avec le temps).

Se pose aussi la question de l'utilité ? Est-ce qu'on a vraiment besoin d'un mini écran d'iPhone déporté sur le poignet ? C'est quoi l'intérêt de regarder son flux instagram sur une si petite surface ? Tout ça parce qu'on à la flemme d'aller chercher son iPhone au fond de sa poche (mais c'est oublier que la montre nous dira de nous lever toutes les heures) ?

Bref j'aime bien le Apple fabricant de matériel informatique mais j'aime moins Apple le bijoutier. Parce qu'au final c'est de cela qu'il s'agit. La Watch se veut être un bijou. Et un bijou ça ne sert à rien. Juste à marquer son niveau de vie et son statut social.

Enfin on peut se poser des questions sur le futur et les dérives de ce genre d'objet (puce RFID implantée sous la peau, contrôle total des populations, etc...).

avatar Vanton | 

@Horfilas :
Un enfant et un singe c'est un peu pareil de toute façon non... ? :-)

Pour les dérives je m'inquiète pas trop. C'est Apple, pas google... Mais c'est vrai que le virage "mode" qui est finalement assez logique (l'œuvre de Jobs peut quand même se résumer à une vulgarisation totale de l'informatique et on en voit poindre l'aboutissement avec les objets connectés) est déroutant pour qui suit la marque depuis des années.

Après je trouve qu'ils ont plutôt intelligemment fait les choses. Kim Kardashian aura une Edition et des milliers de gamines prendront une Sport ou une classique pour faire comme elle. Kim se sentira supérieure avec sa montre à 17000$, les gamines se prendront pour Kim avec leur Sport à 350$, et tout le monde aura la même montre avec les mêmes capacités. C'est plutôt honnête je trouve.

avatar Sometime | 

@Vanton :
Je dirais que ce n'est pas forcement la chose la plus malhonnête que l'on ait vu.
La question c'est aussi de savoir si un produit avec les même fonctions est suffisamment différencié par le haut en en changeant les matériaux.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR