Enthousiasme mesuré pour les premiers tests de l’Apple Watch

Mickaël Bazoge |

La fin de semaine sera chargée pour Apple — sans doute l’une des plus importantes de l’année pour le constructeur, puisque la Pomme se lance sur un tout nouveau créneau : celui de l’horlogerie connectée. Si le commun des mortels pourra essayer l’Apple Watch dès ce vendredi (et précommander le modèle désiré à partir de 9h01), les testeurs qui ont eu la chance d’avoir la toquante autour du poignet depuis quelques jours ont obtenu la levée de l’embargo imposé par Apple. Afin de se faire une première idée du produit, voici le résumé des principaux tests parus sur les sites américains.

C’est joli ?

Scott Stein de Cnet enterre illico la volonté d’Apple de s’inscrire dans la tradition de l’horlogerie traditionnelle : « L’Apple Watch est superbement conçue. Nous le savions. Mais son design n’est pas particulièrement nouveau. Il est similaire, dans l’esprit, à celui des montres Gear de Samsung ». Un crime de lèse-majesté ! Et le journaliste en rajoute en écrivant que le produit d’Apple « ressemble plus à un objet technologique qu’à une montre traditionnelle », tandis qu’en comparaison, la Watch de Huawei « sonne » plus comme une montre classique.

Cliquer pour agrandir

Lauren Goode de Re/code précise de son côté que si l’Apple Watch s’efforce d’émarger dans la catégorie « haute couture », le produit continue de ressembler à une montre de geeks. Et même s’il est possible de remplacer le bracelet Sport par un autre au look plus premium, la façade avant continue de ressembler à un « iPhone miniature ». Au niveau du design à proprement parler, Goode explique que si l’Apple Watch est élégante, elle n'en reste pas moins plus épaisse qu’attendu.

La qualité de l’écran est louée par Nilay Patel, de The Verge. La dalle de l’Apple Watch est présentée comme Retina, avec des pixels « imperceptibles et des noirs profonds qui permettent à l’écran de se fondre dans les bords courbes du verre. C’est facilement le meilleur écran du marché des montres connectées ». Malgré tout, le testeur note un espace vide « visible » tout autour de l’écran.

L’Apple Watch, du moins le modèle testé par Lance Ulanoff de Mashable (en acier inoxydable 42 mm avec bracelet à maillons) a un design « plutôt masculin ». « Mon Apple Watch n’a rien d’un produit qui coûte moins que les 1 000$ de son prix (…) Je doute que le modèle Sport, qui débute à 349$, offre la même sensation luxueuse ».

La montre est « magnifique d’une manière chirurgicale », comme l’explique bizarrement Joshua Topolsky de Bloomberg. « Le petit cube de métal et de verre [il porte une Apple Watch en acier inoxydable] aurait toute sa place dans un labo futuriste ou dans un film de science-fiction. C’est clairement un produit Apple : propre, lisse, remarquablement solide. Mais comme pièce de bijouterie, elle est similaire à d’autres montres numériques — ce qui inclut la montre calculette de Casio tellement reconnaissable, comme plusieurs personnes me l’ont fait remarquer ». Le journaliste indique aussi que l’Apple Watch ressemble finalement à d’autres produits disponibles sur le marché, comme la ZenWatch d’Asus ou la Gear Live de Samsung. Et pan sur le bec de Jony Ive, mais heureusement Toposlky conclut ce chapitre ainsi : « Le design d’Apple ne concurrence pas Rolex, Omega ou Breitling au niveau du style, mais plus je porte cette petite chose discrète, plus je l’apprécie à mon poignet ».

Ça marche comment ?

Nilay Patel se lance dans un descriptif complet de la montre : « Sur le côté droit de la montre, vous trouverez la couronne digitale et un bouton (le nom officiel est simplement ‘’bouton de côté’’) qui ouvre votre liste [de contacts] favoris et active Apple Pay avec deux tapes. La confusion provient de ce bouton : il ressemble tellement au bouton d’allumage et de mise en veille de l’iPhone que j’appuie encore dessus pour allumer ou éteindre l’écran [de l’Apple Watch], même si je sais que je me trompe ».

Cliquer pour agrandir

La couronne digitale, c’est aussi une innovation appréciée par Lauren Goode, qui regrette toutefois de ne pas avoir pu l’utiliser autant qu’elle l’aurait voulu. « J’ai trouvé que j’utilisais plus souvent l’écran tactile de la montre, aussi bizarre que cela puisse paraître ». Lance Ulanoff dit sa déception que ce composant ne soit pas centré. « Je collectionne les montres, et cette position est un affront envers ma sensibilité horlogère ».

Apple a beau vanter la simplicité d’usage de sa montre, les testeurs racontent souvent une autre histoire. « Il y a beaucoup de tapotages, de glissés, de tours et de twists nécessaires dans l’Apple Watch », décrit Scott Stein. « Les applications embarquées et les apps coups d’œil peuvent provoquer la confusion chez les nouveaux venus ». La personnalisation des cadrans est particulièrement appréciée par le testeur : « L’offre d’Apple est plus diversifiée » que sur les autres montres Android Wear. « Et si on parvient à régler les détails à sa main, ils parviennent à rendre la montre moins futile ».

Cliquer pour agrandir

« Rappelez-vous la première fois que vous avez touché un iPhone. C’est exactement la même sensation avec l’Apple Watch », décrit Goode. « Que se passe-t-il, où est-ce que je pose les doigts pour voir ce qui se passe, comment est-ce que je me débarrasse de la notification qui vient juste d’apparaitre ? Avec d’autres montres connectées, ce sentiment ne disparait jamais vraiment. Avec l’Apple Watch, il finit par s’évaporer ».

David Pogue et quelques autres notent l’obsession du détail d’Apple. « Ils ont créé un nouveau système d’exploitation destiné aux interactions qui ne durent que quelques secondes. Ils ont créé cette nouvelle police dont l’espacement des caractères évolue selon la taille du texte — parce que c’est ce qui rend mieux sur un petit écran. Ils ont créé des animations qui rendent l’information plus claire et plus agréable. Sur le cadran Mickey Mouse, ils ont dessiné les courbes de la petite main du rongeur de manière à ce qu’elles correspondent aux courbes de la police ».

Et dans la vie de tous les jours ?

Un des défauts relevés par The Verge est une certaine latence dans les temps de réponse de l’Apple Watch. Nilay Patel a noté que le fait de porter le poignet vers soi, synonyme d’allumage automatique de la montre, demandait parfois d’attendre quelques instants avant que l’appareil remplisse sa tâche. C’est d’autant plus ballot que ce simple geste sert pour la fonction la plus basique du produit : afficher l’heure. « Cela donne l’impression de chicaner, mais dans un contexte où l’on regarde sa montre une dizaine de fois par jour, c’est rapidement distrayant ». Plus globalement, Patel espérait « à moitié » « mettre la montre le matin et l’utiliser à la place de mon téléphone, mais ça n’est jamais arrivé ». C’est que l’Apple Watch est « lente », relève t-il encore, notamment lorsqu’elle charge des données provenant de l’iPhone. Apple a promis une mise à jour logicielle dès le 24 avril pour améliorer cet aspect des choses. Plus que jamais, l’Apple Watch reste donc un compagnon de l’iPhone.

Cliquer pour agrandir

Au lieu de vibrer comme un téléphone, le Taptic Engine de l’Apple Watch « tapote », comme l’explique David Pogue. « Quand la montre réclame votre attention — pour une alerte, un message texte ou un appel entrant — elle tapote sur votre poignet. C’est la chose la plus folle et la plus étrange. C’est subtil mais impossible à rater, tout spécialement quand cela s’accompagne par les pings et les sons qui désignent les différentes notifications ». Le chroniqueur de Yahoo explique que le mode « Ne pas déranger » est très simple à activer : il suffit de poser la paume de la main sur l’écran. « Pratique dans les bibliothèques, les églises, ou durant les parties d’échecs ».

La vérité, assène David Pogue, c’est que « la navigation dans l’Apple Watch est une de ses faiblesses. Il n’y a aucun indice visuel que plus d’options sont disponibles avec une pression ferme sur l’écran, ou que quoi que ce soit se passera si vous tournez la couronne. Il faudra apprendre en faisant des essais et des erreurs. Et à chaque fois que vous ferez un appui ferme ou que vous tournerez la couronne et que rien n’arrivera, vous vous sentirez comme un lourdaud ».

Cliquer pour agrandir

L’écran d’accueil et son nuage d’applications sont cloués au pilori par le journaliste de Yahoo. « Il est difficile de croire que la même personne qui a perdu le sommeil sur la courbe du doigt de Mickey soit le même [que celui qui a imaginé cet écran]. Comment êtes-vous censé savoir à quoi servent ces icônes microscopiques ? Il n’y a pas de badges, et les icônes elles-même sont de la taille d’un atome de carbone ».

Le fonctionnement des applications tierces sur l’Apple Watch ressemble à celui des apps Android Wear, écrit Lauren Goode. Les apps tierces sont encore en rodage, « mais les applications natives fonctionnent bien entre l’iPhone et l’Apple Watch ». Les fonctions fitness font en sorte qu’il ne sera pas nécessaire de porter un bracelet Fitbit. Mieux encore, l’Apple Watch est susceptible de remplacer le cardiofréquencemètre « pro » que les sportifs aguerris portent autour de la poitrine : les mesures effectuées par Goode montrent que les résultats de la Watch sont très proches ou similaires avec ce type d’équipement. Les sentiments sont mitigés aussi sur… les smileys. Certains chez Re/code les ont trouvé « affreux », d’autres les qualifient de « carburant à cauchemar » (chez The Verge) !

Et ça dure combien de temps ?

C’est LA question qui taraude tous ceux qui s’apprêtent à mettre la main à la poche : quelle est l’autonomie de l’Apple Watch ? Apple annonce 18 heures en usage normal. Lauren Goode explique que la batterie de la montre fait mieux qu’attendu. « Mon iPhone a rendu l’âme avant la montre », avec une autonomie qui a tenu toute la journée, jusque tard dans la nuit. Quand la batterie de la montre est complètement épuisée, il lui faut deux heures et demie de recharge pour qu’elle affiche les 100%.

Le câble de recharge à la MagSafe n’est pas particulièrement apprécié par la journaliste : « Il est trop facile de déconnecter accidentellement le câble de la montre. J’aurais préféré avoir le même genre de socle de recharge que celui de la Moto 360 ». C’est aussi ce qui est arrivé à Lance Ulanoff, qui après avoir installé la montre sur son galet à induction mal branché sur le secteur, s’est retrouvé avec 16% d’autonomie seulement au petit matin… Il a généralement terminé sa journée avec 30% de batterie disponible, « y compris avec un rétro-éclairage à 100% ».

Scott Stein a obtenu d’Apple la confirmation que l’autonomie sera un peu meilleure sur la Watch 42 mm. Il lui a de toutes façons fallu la recharger toutes les nuits, ce qu’il juge pénible. « Avoir un gadget de plus à brancher devient rapidement ennuyeux, et j’ai porté suffisamment de montres qui proposent jusqu’à deux jours d’autonomie. Et c’est plutôt agréable ». Assassin, il écrit que l’Apple Watch offre « l’autonomie la plus faible de toutes les montres connectées récentes que j’ai pu voir, pire encore que les montres Android Wear ou que les Gear de Samsung qui durent aux alentours de deux jours ».

Une histoire de temps

David Pogue estime, enthousiaste, que l’Apple Watch est à des « années lumière » de n’importe quelle autre montre connectée. L’écran est « plus beau », le logiciel est « raffiné » et « sans bugs », le châssis est un « bijou ». Mais la vraie réponse est : « Vous n’avez pas besoin d’une Apple Watch. Personne n’a besoin d’une smartwatch ». « La technologie est à peine au point pour faire de ce genre d’appareil quelque chose d’utilisable », mais… l’Apple Watch est un luxe.

« L’Apple Watch est un des produits les plus ambitieux que j’aie jamais vu », conclut Nilay Patel. Le produit d’Apple est la montre connectée la plus « compétente » du marché, mais elle ne peut réaliser que de petites choses d’un peu tout, « plutôt que plusieurs choses extraordinairement bien. Malgré la merveille technologique, l’Apple Watch reste une montre connectée, et personne n’a encore su dire à quoi une montre connectée doit servir ». Il recommande d’acheter un modèle Sport si on est vraiment intéressé par le produit, qui écope d’un 7/10.

Cliquer pour agrandir

Plus prosaïque, Laureen Goode conclut que d’un point de vue technologique, l’Apple Watch n’est qu’une extension de l’iPhone. La montre d’Apple n’est pas la réponse ultime à tout, et ce n’est pas non plus quelque chose que l’on se passera de génération en génération. « C’est un appareil technologique qui va éprouver des mises à jour logicielles jusqu’à ce qu’un jour, dans plusieurs années, la batterie lithium-ion ne tienne plus la charge et que la montre ne sera plus d’aucun intérêt ».

L’Apple Watch ne changera pas votre vie, écrit Joshua Topolsky. Le produit est cependant « excellent. Apple va vendre des millions de cet appareil, et beaucoup de gens vont l’adorer ou en être obsédés. C’est un fabuleux composant d’un grand écosystème que l’entreprise a patiemment bâti au fil des années ». L’Apple Watch est « la meilleure montre connectée au monde ». En revanche, le constructeur n’a pas encore répondu à toutes les questions. « Voilà un nouvel écran, une autre distraction, une autre manière de déconnecter (l’inverse est aussi vrai). L’Apple Watch est cool, elle est superbe, elle est puissante, et elle est facile à utiliser. Mais elle n’est pas essentielle, pas encore ».

Lance Ulanoff estime lui que l’Apple Watch réussit dans sa tâche principale : faire en sorte que l’iPhone reste dans la poche. « C’est une fonction assez impressionnante. Est-ce que ma vie sera meilleure avec ça ? Il est trop tôt pour le dire. Mais ce qui est certain, c’est que j’apprécie vraiment de la porter ».

Tags
avatar pivert42 | 

@sapropelet :
La photo est juste à l'envers, il a la main dans la poche de son pantalon :-)

avatar johnios | 

L'apple watch peut etre inversée il me semble donc pas de soucis "droitier gaucher". Pour le moment vu qu'elle a une autonomie médiocre et qu'elle n'est pas autonome je passe mon tour. j'attendrai une version utile.

avatar AlexKidd | 

Ça vous étonne....?

avatar Macuserman | 

Le carbone n'est pas une molécule. C'est un atome.

Pour le reste c'est super cool !!

avatar Elkaar | 

sa c'est bon sa !!! :-)

avatar NestorK | 

Une phrase de même pas 5 mots et 2 belles fautes. Sérieusement.

avatar aldomoco | 

@NestorK

...si tu veux t'amuser à corriger toutes les fautes d'orthographe et de grammaire des petits copains, je te souhaite du bon temps ;-)

avatar bta_bloquant | 

C'est dingue comme la montre se fait descendre par tous les testeurs.

En gros, c'est pas pratique, mal pensé, mais on vous conseille de l'acheter (même si on ne conseille que la sport édition).

avatar jazz678 | 

@bta_bloquant :
Ce que tu avances n'est écrit nul part. Il y a ce que ces testeurs ont rapporté et ce que tu as voulu comprendre...

avatar macinoe | 

Bon Apple vous pouvez le dire maintenant. Ca a assez duré. Cette histoire d'Apple watch c'est une grosse blague c'est ça ? Juste un gros fake pour que les concurrents s'engouffrent sur un marché voué à l'echec. Aller... Avouez.

avatar Ast2001 | 

C'est ce que je dis depuis le début. l'interface est compliquée (alors que l'ADN des produits mobiles Apple c'est la simplicité) et Apple est dans le flou en terme d'usages (exemple type de l'appli débile pour les smileys). En gros, cela ne fait rien de plus que ma montre Android Wear tout en coûtant au bas mot trois fois plus cher.

La partie qui semble la mieux conçue / révolutionnaire est la techno Force Touch ainsi que les tapotements pour les notifications.

La base techno semble vraiment bien conçue mais le logiciel semble à la ramasse. C'est quand même une base solide pour la prochaine génération.

avatar Aldwyr | 

@Ast2001
Sauf que ta montre Android ne fait pas produit de Luxe.
toute les versions non sport, si.

L'interface n'est pas compliqué, si tu lisait mieux, tu verras qu'ils sont majoritairement d'accord pour dire que c'est "différent" et qu'ils n'ont pas "l'habitude".
Manque d'habitude + nouveau = perdu.
Même chose avec l'arrivé de l'iphone. Au final, tout le monde trouvera cela simplisme d'ici quelque mois.

Et pour le prix, bah reste avec ta montre 3x moins chère... Si Apple vise le monde de la mode et du Luxe, ce n'est pas pour rien. Le prix est aussi un argument de vente. Mais cela, tu ne sembles pas l'avoir compris...
La différence avec Apple et ta montre android, c'est que Apple fait en 1 essaie ce que les autres en ont mis en 3-4. Apple lance un truc prêt ! Il ne te donne pas des versions bêta test pour voir les retours....
On aura de toute façon les retours d'ici la WWDC de juin ce qu'il en retourne.
Mais clairement, le monde de la mode et du Luxe, eux, son convaincu, et c'est que voulait Apple. Donc pari gagné... Encore une fois...

avatar oomu | 

il est clair qu'Apple ne débarque pas pour "jouer" ou "voir".

avatar Solunne | 

"Il a généralement terminé sa journée avec 30% de batterie disponible, « y compris avec un rétro-éclairage à 100%"
C'est vraiment mauvais sincèrement.

avatar Ast2001 | 

C'est l'état de la techno sur les batteries aujourd'hui. Ils ne peuvent pas faire beaucoup mieux pour un produit aussi connecté. Après, cela s'améliorera sans doute au fil des versions, patches et autres fixes.

avatar marenostrum | 

sur le site de Figaro le journaliste qui l'avait utilisé pendant une semaine, dit en 24 heures il en avait 60 % encore de batterie. que pour lui c'était tout les 2 jours une recharge.

avatar Mickaël Bazoge | 
Non mais Le Figaro… Franchement…
avatar Pommeduverger | 

@MickaëlBazoge :

Ouai enfin plus gaucho que toi ^^ ... Forcément le figaro n'est pas une référence pour toi mdr

avatar Mickaël Bazoge | 

@Pommeduverger :
Je lis le Figaro tous les jours et j'y trouve des articles tout à fait pertinents. Mais ce test de l'Apple Watch c'est, comment dire... Je comprends pas comment Apple peut se contenter de ça alors que des médias US équivalents ont réellement fait un travail approfondi. Quant à l'autre média français (Metronews pour ne pas le nommer) c'est pire encore.

avatar MandrakeTheMagician | 

Le Crash industriel avance doucement mais sûrement.
looooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooool !

avatar Ast2001 | 

Je pense qu'au contraire ils vont en vendre par camions entiers parce que leur puissance marketing est énorme (leurs pubs sont au top) et que nous ne sommes pas la cible de l'Apple Watch.

avatar béber1 | 

sur ce coup, si les fonctionnalités pratiques logicielles ne sont pas au rendez-vous dans les mois à venir,
je veux bien croire que le succès des ventes de l'Apple Watch, si succès il y a, sera majoritairement dû au marketing et au seul nom et réputation d'Apple

avatar Horfilas | 

@MandrakeTheMagician :
Il n'y aura aucun crash industriel. Ça va se vendre et par ricochet ça va aussi faire vendre les montres concurrentes à base d'Android.
Le but de l'Apple Watch est de démocratiser les montres connectées et plus largement le wearable (comme l'iPhone a démocratisé les smartphones et l'iPad les tablettes). Les industriels et le système souhaitent ardemment que les gens se promènent en permanence avec des gadgets connectés afin de pouvoir collecter des informations (évidemment ils ne vont pas nous dire ça, ils diront plutôt que ça facilitera et améliorera notre quotidien, notre santé, etc...).
Et seule Apple avec sa puissance de feu peut réellement lancer ce marché. Parce que jusqu'à aujourd'hui les montres connectées concurrentes n'ont pas réellement soulevées l'enthousiasme des foules.
Tout le monde est d'accord pour dire que ça ne sert pas à grand chose mais le système médiatique poussera les gens a passer à la caisse.
Bref le wearable est quelque chose que l'on cherche à nous imposer. Donc ça marchera. Si Apple n'y arrive pas, un autre le fera.

avatar Ast2001 | 

J'abonde totalement.

avatar béber1 | 

"Bref le wearable est quelque chose que l'on cherche à nous imposer. Donc ça marchera. Si Apple n'y arrive pas, un autre le fera."

les industriels et les marchands peuvent pousser, c'est vrai
mais je m'évertue à penser que ce ne sont pas les dictats du marché, des boutiques-revendeurs, de la pub ou de la com sur ce qui serait la modernité ou pas… qui feront le succès des ventes de l'Apple Watch, des autres smartwatchs ou mêmes des smartglasses, mais bien leurs qualités intrinsèques de terminaux encore plus proches, offrant des services encore plus rapides et efficaces au quotidien.

C'est ce qui s'est passé avec les smartpones et leurs pilotages/interactions tactiles qui ont réduits les temps d'accès aux services et aux informations, et c'est ce qui devrait aussi se passer avec les Wearterminaux qui réduisent d'un cran supplémentaire ces accès

avatar oomu | 

Un produit "imposé" ne marche jamais

quelle que soit la pub
quel que soit le discours en boucle
quel que soit les Ondes Gammas Des Satellites des Marketoïdes (non sérieusement, y en a qui y croient, à lire les commentaires sur les sites informatiques, tous les gens non-informaticiens sont manipulés par les ondes GAMMAS ! on dit même qu'ils régressent à l'état de mouton ! béhéhéééééé. non non pas les informaticiens, jamais, pff, hé, ho..hein bon.)

et on me dira ce qu'on veut, le segway et l'ampoule connectée ne décolleront jamais.

avatar spootymilk | 

@oomu :
L'ampoule directement sûrement que non car trop cher, mais un module domotique installer derrière tes interrupteurs existants ça marche et ça se vend de plus en plus.

Personnellement je suis équipé d'appareils auditifs, et je peux dire que je trouve l'Apple watch sympa. D'une part mes appareils sont pilotable via l'iPhone et d'ici quelques semaines directement depuis mon poignet !
Je pourrais répondre à un coup de fil sans que tout le monde entende ma conversation (écoute directement dans mes appareils) sans sortir mon téléphone.

Et c'est bien là tout l'intérêt de cette montre, ne pas sortir son téléphone.

Sur l'autonomie, je dirais que si elle tient réellement une journée complète même jusque tard dans la soirée, alors ça me convient. (J'ai actuellement 45%sur mon iPhone 6 depuis 8h30 ce matin) donc je sais que je peux partir en soirée sans recharger. Si j'arrive a la même chose avec cette montre alors c'est top !

avatar béber1 | 

"Personnellement je suis équipé d'appareils auditifs, et je peux dire que je trouve l'Apple watch sympa. D'une part mes appareils sont pilotable via l'iPhone et d'ici quelques semaines directement depuis mon poignet !
Je pourrais répondre à un coup de fil sans que tout le monde entende ma conversation (écoute directement dans mes appareils) sans sortir mon téléphone."

Mon père a été equipé récemment de prothèses auditives, et j'ai pu discuter avec le spécialiste qui me disait qu'il y avait une révolution, ou disons une grande part de marché à prendre dans ce secteurs des prothèses audio "connectées",
puisque qu'elles ont progressé en qualité audio, et qu'en étant "connectée" elle pouvait jouer le rôle d'écouteurs de téléphone, de baladeur, de télévision (en stéréo bien entendu), d'ordi, de conférences, de visites guidées, etc, etc.. voire même producteur de contre-sons dans des milieux bruyants, etc.

et que donc cela pouvait s'adresser demain à une clientèle bien au-delà des seuls mal-entendants.
Je vois très bien ce genre d'appareils aller avec des smartwachs autonomes à l'avenir

avatar béber1 | 

tiens j'ai croisé la ménagèredemoinsde50ans l'autre jour,
elle se balladait avec sa passoire anti-gamma sur la tête. Marre d'être une victime

avatar phoenixback | 

Iphone edge bonjour

avatar MandrakeTheMagician | 

le plus drôle est de deviner la durée de vie de Tim Cook ....
Moi j'ai donné 18 mois.

avatar béber1 | 

noté, enregistré
https://www.igen.fr/comment/1427688#comment-1427688

en reserve:
http://www.macgeneration.com/mgnews/depeche.php?aIdDepeche=124561
Maciste [03.03.2007, 10:39]
J’aime bien le terme espérer.
Si ma tante en avait elle serait un homme :)))
L’iPhonus sera un bide on pari ?

avatar oomu | 

Peu crédible qu'un seul échec fasse virer Cook ou Ive.

Surtout que sous eux, l'entreprise a continué à croître, et c'est pas simplement parce que Jobs a laissé derrière lui un plan machiavélique sur 4 générations...

avatar Ginger bread | 

Ahah une chose est sûre la watch sera interdit pour les plateaux tv, si elle tapote pr la bonne reponse pr un msg envoyé ahha

avatar Gregoryen | 

@Ginger bread :
Pas bête, c'est bien vu ;)

avatar phantoom | 

Exactement ce a quoi je m'attendais. Une énième smartwatch.(parmis les autres)

Ne vous inquiétez pas, elle se vendra quand même.

avatar béber1 | 

on attendra de voir les fonctionnalités logicielles possibles.

Mais pour l'instant à mes yeux, c'est pareil ou à peine mieux que la Gear de Samsung.
J'avais pas été très tendre avec l'iPad à sa sortie, même si je trouvais la base bonne.

avatar oomu | 

on peut quand même s'inquiéter ? il fait noir dehors, et j'suis pas sur que ce que j'entends soit un chat...

avatar Ast2001 | 

Le testeur qui dit que l'offre de paramétrage de cadrans est plus diversifiée qu'avec une montre android, il a picolé ou quoi ????? C'est un des points sur lesquels Android Wear est à des années lumière de ce qui est possible de réaliser sur l'Apple Watch actuellement. Il y a même des sites entiers de cadrans qu'il est possible de récupérer, modifier, personnaliser et utiliser.

avatar oomu | 

je sais pas.. je dois croire quelle picoleur ?

toute façon, entre deux ivrognes, je suis toujours pour celui de chez Apple...

avatar béber1 | 

de toute façon, vaut mieux être saoul que con, ça dure moins longtemps

avatar majipoor | 

Le manque de vision des commentateurs soi-disant technophiles est atterant.

Lorsque le premier iPhones est sorti, il entrait sur un marché de 1 milliards de téléphones mobiles vendus par année et tout le monde savait quel usage il faisait de ces apapreils. L'iPhone et les smartphones modernes sont venu étendre cet usage.

L'Apple Watch est un produit qui part de zéro et il y a tout à inventer, tout à imaginer.

Un technophile devrait être capable de se projeter de de voir les usages dans quelques années et se rendre compte qu'il faut bien commencer quelque part. Simplement dans le domaine de la domotique et de la santé , les smart watches sont des révolutions en marche.

Mais non: aucune vision par ici. Ca montre finalement le niveau moyen du geekounet qui est juste un "consommateur technologique" de base. La "ménagère de moins de 50 ans" du monde IT.

Heureusement que Apple et quelques autres journalistes un peu plus éclairés montre le chemin.

avatar phantoom | 

Tu veux qu'on ressorte les premières impression du premier iPhone pour les comparer?

Y'a rien a voir c'est un gadget.

avatar béber1 | 

j'ai pas d'aprioris là, mais oui ça m'intéresserait.

Parce qu'il me semble qu'il y avait pas mal de critiques à l'époque, une fois le RDF de Jobs et de la keynote passé :
peu d'apps (webapps), pas de 3g, pas de clavier physique, prix elevés, un seul opérateur (AT&T)…

impressions positives à l'époque? je m'en rappelle pas trop

avatar oomu | 

y avait beaucoup de freins et de peur

mais beaucoup d'articles élogieux sur TOUT le reste que l'iphone révolutionnait. Ceux qui le voyait aussi pour le "internet device" et "nouvel ipod". On savait aussi que opérateur unique, pas de 3G, etc n'était que du temporaire.

Tout comme les apps non autonomes de la apple watch.

Mais l'iphone avait des usages évidents, des technologies excitantes, beaucoup de promesses facile à voir.

(comme le Macintosh, comme le powerbook ou l'ipod. Contrairement à l'Apple TV quoi)

avatar JeremyParis | 

@majipoor :
+1

avatar EricdeB | 

@majipoor

L'iPhone était une révolution dans son approche. Une vision complètement nouvelle. 99% du marché a été complètement secoué, marché du téléphone dans son ensemble (appareils, offres des opérateurs, déploiement et accélération des technologies...). Depuis tous ne sont que des iPhone like. Il a aussi révolutionné les usages. Il y a eu un avant et après 2007.
Ça se sentait à plein pif. La présentation de l'iPhone a été un truc de dingue, une claque. Messieurs Nokia et compagnie sont sortis verts.
Apple avait inventé l'informatique ultra portable d'une façon génialissime.

Où l'Apple Watch propose-t-elle ne serait-ce que le dixième de ça? Elle n'invente rien, elle n'est que le pendant de l'iPhone. Un truc qui fait pareil mais moins bien.
Tiens, un résumé assez cohérent piqué ici il y a quelques mois :
L'Apple Watch est
"-hors du domaine de compétence d'Apple (gadget de mode, bijouterie),
-trop tôt par rapport aux technologies disponibles,
-n'apporte rien de neuf en terme d'ergonomie ni de fonction en informatique individuelle,
-arrive sur un marché saturé et en tendance de raréfaction (la proportion de gens se passant de montre n'a jamais été aussi importante),
-ne simplifie pas l'écosystème informatique individuel et aurait meme tendance a le compliquer,
-ne répond pas a un besoin évident,
-ne fait pas baisser le cout informatique mais au contraire l'augmente, ce qui va a l'inverse de la tendance historique des succès d'Apple qui impliquent une baisse du cout de l'informatisation individuelle!"

Quel est donc son intérêt?
Une montre qui sera à la rue dans un an qui ne fait quasiment rien toute seule (et pas longtemps) et en plus 3 fois moins bien que l'iPhone, dont les fonctions phares (sport) n'intéressent pas grand monde...
Il est difficile, pour beaucoup, d'oublier son iPhone toute la journée. Oublier son Watch ne devrait pas être trop difficile.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR