Enthousiasme mesuré pour les premiers tests de l’Apple Watch

Mickaël Bazoge |

La fin de semaine sera chargée pour Apple — sans doute l’une des plus importantes de l’année pour le constructeur, puisque la Pomme se lance sur un tout nouveau créneau : celui de l’horlogerie connectée. Si le commun des mortels pourra essayer l’Apple Watch dès ce vendredi (et précommander le modèle désiré à partir de 9h01), les testeurs qui ont eu la chance d’avoir la toquante autour du poignet depuis quelques jours ont obtenu la levée de l’embargo imposé par Apple. Afin de se faire une première idée du produit, voici le résumé des principaux tests parus sur les sites américains.

C’est joli ?

Scott Stein de Cnet enterre illico la volonté d’Apple de s’inscrire dans la tradition de l’horlogerie traditionnelle : « L’Apple Watch est superbement conçue. Nous le savions. Mais son design n’est pas particulièrement nouveau. Il est similaire, dans l’esprit, à celui des montres Gear de Samsung ». Un crime de lèse-majesté ! Et le journaliste en rajoute en écrivant que le produit d’Apple « ressemble plus à un objet technologique qu’à une montre traditionnelle », tandis qu’en comparaison, la Watch de Huawei « sonne » plus comme une montre classique.

Cliquer pour agrandir

Lauren Goode de Re/code précise de son côté que si l’Apple Watch s’efforce d’émarger dans la catégorie « haute couture », le produit continue de ressembler à une montre de geeks. Et même s’il est possible de remplacer le bracelet Sport par un autre au look plus premium, la façade avant continue de ressembler à un « iPhone miniature ». Au niveau du design à proprement parler, Goode explique que si l’Apple Watch est élégante, elle n'en reste pas moins plus épaisse qu’attendu.

La qualité de l’écran est louée par Nilay Patel, de The Verge. La dalle de l’Apple Watch est présentée comme Retina, avec des pixels « imperceptibles et des noirs profonds qui permettent à l’écran de se fondre dans les bords courbes du verre. C’est facilement le meilleur écran du marché des montres connectées ». Malgré tout, le testeur note un espace vide « visible » tout autour de l’écran.

L’Apple Watch, du moins le modèle testé par Lance Ulanoff de Mashable (en acier inoxydable 42 mm avec bracelet à maillons) a un design « plutôt masculin ». « Mon Apple Watch n’a rien d’un produit qui coûte moins que les 1 000$ de son prix (…) Je doute que le modèle Sport, qui débute à 349$, offre la même sensation luxueuse ».

La montre est « magnifique d’une manière chirurgicale », comme l’explique bizarrement Joshua Topolsky de Bloomberg. « Le petit cube de métal et de verre [il porte une Apple Watch en acier inoxydable] aurait toute sa place dans un labo futuriste ou dans un film de science-fiction. C’est clairement un produit Apple : propre, lisse, remarquablement solide. Mais comme pièce de bijouterie, elle est similaire à d’autres montres numériques — ce qui inclut la montre calculette de Casio tellement reconnaissable, comme plusieurs personnes me l’ont fait remarquer ». Le journaliste indique aussi que l’Apple Watch ressemble finalement à d’autres produits disponibles sur le marché, comme la ZenWatch d’Asus ou la Gear Live de Samsung. Et pan sur le bec de Jony Ive, mais heureusement Toposlky conclut ce chapitre ainsi : « Le design d’Apple ne concurrence pas Rolex, Omega ou Breitling au niveau du style, mais plus je porte cette petite chose discrète, plus je l’apprécie à mon poignet ».

Ça marche comment ?

Nilay Patel se lance dans un descriptif complet de la montre : « Sur le côté droit de la montre, vous trouverez la couronne digitale et un bouton (le nom officiel est simplement ‘’bouton de côté’’) qui ouvre votre liste [de contacts] favoris et active Apple Pay avec deux tapes. La confusion provient de ce bouton : il ressemble tellement au bouton d’allumage et de mise en veille de l’iPhone que j’appuie encore dessus pour allumer ou éteindre l’écran [de l’Apple Watch], même si je sais que je me trompe ».

Cliquer pour agrandir

La couronne digitale, c’est aussi une innovation appréciée par Lauren Goode, qui regrette toutefois de ne pas avoir pu l’utiliser autant qu’elle l’aurait voulu. « J’ai trouvé que j’utilisais plus souvent l’écran tactile de la montre, aussi bizarre que cela puisse paraître ». Lance Ulanoff dit sa déception que ce composant ne soit pas centré. « Je collectionne les montres, et cette position est un affront envers ma sensibilité horlogère ».

Apple a beau vanter la simplicité d’usage de sa montre, les testeurs racontent souvent une autre histoire. « Il y a beaucoup de tapotages, de glissés, de tours et de twists nécessaires dans l’Apple Watch », décrit Scott Stein. « Les applications embarquées et les apps coups d’œil peuvent provoquer la confusion chez les nouveaux venus ». La personnalisation des cadrans est particulièrement appréciée par le testeur : « L’offre d’Apple est plus diversifiée » que sur les autres montres Android Wear. « Et si on parvient à régler les détails à sa main, ils parviennent à rendre la montre moins futile ».

Cliquer pour agrandir

« Rappelez-vous la première fois que vous avez touché un iPhone. C’est exactement la même sensation avec l’Apple Watch », décrit Goode. « Que se passe-t-il, où est-ce que je pose les doigts pour voir ce qui se passe, comment est-ce que je me débarrasse de la notification qui vient juste d’apparaitre ? Avec d’autres montres connectées, ce sentiment ne disparait jamais vraiment. Avec l’Apple Watch, il finit par s’évaporer ».

David Pogue et quelques autres notent l’obsession du détail d’Apple. « Ils ont créé un nouveau système d’exploitation destiné aux interactions qui ne durent que quelques secondes. Ils ont créé cette nouvelle police dont l’espacement des caractères évolue selon la taille du texte — parce que c’est ce qui rend mieux sur un petit écran. Ils ont créé des animations qui rendent l’information plus claire et plus agréable. Sur le cadran Mickey Mouse, ils ont dessiné les courbes de la petite main du rongeur de manière à ce qu’elles correspondent aux courbes de la police ».

Et dans la vie de tous les jours ?

Un des défauts relevés par The Verge est une certaine latence dans les temps de réponse de l’Apple Watch. Nilay Patel a noté que le fait de porter le poignet vers soi, synonyme d’allumage automatique de la montre, demandait parfois d’attendre quelques instants avant que l’appareil remplisse sa tâche. C’est d’autant plus ballot que ce simple geste sert pour la fonction la plus basique du produit : afficher l’heure. « Cela donne l’impression de chicaner, mais dans un contexte où l’on regarde sa montre une dizaine de fois par jour, c’est rapidement distrayant ». Plus globalement, Patel espérait « à moitié » « mettre la montre le matin et l’utiliser à la place de mon téléphone, mais ça n’est jamais arrivé ». C’est que l’Apple Watch est « lente », relève t-il encore, notamment lorsqu’elle charge des données provenant de l’iPhone. Apple a promis une mise à jour logicielle dès le 24 avril pour améliorer cet aspect des choses. Plus que jamais, l’Apple Watch reste donc un compagnon de l’iPhone.

Cliquer pour agrandir

Au lieu de vibrer comme un téléphone, le Taptic Engine de l’Apple Watch « tapote », comme l’explique David Pogue. « Quand la montre réclame votre attention — pour une alerte, un message texte ou un appel entrant — elle tapote sur votre poignet. C’est la chose la plus folle et la plus étrange. C’est subtil mais impossible à rater, tout spécialement quand cela s’accompagne par les pings et les sons qui désignent les différentes notifications ». Le chroniqueur de Yahoo explique que le mode « Ne pas déranger » est très simple à activer : il suffit de poser la paume de la main sur l’écran. « Pratique dans les bibliothèques, les églises, ou durant les parties d’échecs ».

La vérité, assène David Pogue, c’est que « la navigation dans l’Apple Watch est une de ses faiblesses. Il n’y a aucun indice visuel que plus d’options sont disponibles avec une pression ferme sur l’écran, ou que quoi que ce soit se passera si vous tournez la couronne. Il faudra apprendre en faisant des essais et des erreurs. Et à chaque fois que vous ferez un appui ferme ou que vous tournerez la couronne et que rien n’arrivera, vous vous sentirez comme un lourdaud ».

Cliquer pour agrandir

L’écran d’accueil et son nuage d’applications sont cloués au pilori par le journaliste de Yahoo. « Il est difficile de croire que la même personne qui a perdu le sommeil sur la courbe du doigt de Mickey soit le même [que celui qui a imaginé cet écran]. Comment êtes-vous censé savoir à quoi servent ces icônes microscopiques ? Il n’y a pas de badges, et les icônes elles-même sont de la taille d’un atome de carbone ».

Le fonctionnement des applications tierces sur l’Apple Watch ressemble à celui des apps Android Wear, écrit Lauren Goode. Les apps tierces sont encore en rodage, « mais les applications natives fonctionnent bien entre l’iPhone et l’Apple Watch ». Les fonctions fitness font en sorte qu’il ne sera pas nécessaire de porter un bracelet Fitbit. Mieux encore, l’Apple Watch est susceptible de remplacer le cardiofréquencemètre « pro » que les sportifs aguerris portent autour de la poitrine : les mesures effectuées par Goode montrent que les résultats de la Watch sont très proches ou similaires avec ce type d’équipement. Les sentiments sont mitigés aussi sur… les smileys. Certains chez Re/code les ont trouvé « affreux », d’autres les qualifient de « carburant à cauchemar » (chez The Verge) !

Et ça dure combien de temps ?

C’est LA question qui taraude tous ceux qui s’apprêtent à mettre la main à la poche : quelle est l’autonomie de l’Apple Watch ? Apple annonce 18 heures en usage normal. Lauren Goode explique que la batterie de la montre fait mieux qu’attendu. « Mon iPhone a rendu l’âme avant la montre », avec une autonomie qui a tenu toute la journée, jusque tard dans la nuit. Quand la batterie de la montre est complètement épuisée, il lui faut deux heures et demie de recharge pour qu’elle affiche les 100%.

Le câble de recharge à la MagSafe n’est pas particulièrement apprécié par la journaliste : « Il est trop facile de déconnecter accidentellement le câble de la montre. J’aurais préféré avoir le même genre de socle de recharge que celui de la Moto 360 ». C’est aussi ce qui est arrivé à Lance Ulanoff, qui après avoir installé la montre sur son galet à induction mal branché sur le secteur, s’est retrouvé avec 16% d’autonomie seulement au petit matin… Il a généralement terminé sa journée avec 30% de batterie disponible, « y compris avec un rétro-éclairage à 100% ».

Scott Stein a obtenu d’Apple la confirmation que l’autonomie sera un peu meilleure sur la Watch 42 mm. Il lui a de toutes façons fallu la recharger toutes les nuits, ce qu’il juge pénible. « Avoir un gadget de plus à brancher devient rapidement ennuyeux, et j’ai porté suffisamment de montres qui proposent jusqu’à deux jours d’autonomie. Et c’est plutôt agréable ». Assassin, il écrit que l’Apple Watch offre « l’autonomie la plus faible de toutes les montres connectées récentes que j’ai pu voir, pire encore que les montres Android Wear ou que les Gear de Samsung qui durent aux alentours de deux jours ».

Une histoire de temps

David Pogue estime, enthousiaste, que l’Apple Watch est à des « années lumière » de n’importe quelle autre montre connectée. L’écran est « plus beau », le logiciel est « raffiné » et « sans bugs », le châssis est un « bijou ». Mais la vraie réponse est : « Vous n’avez pas besoin d’une Apple Watch. Personne n’a besoin d’une smartwatch ». « La technologie est à peine au point pour faire de ce genre d’appareil quelque chose d’utilisable », mais… l’Apple Watch est un luxe.

« L’Apple Watch est un des produits les plus ambitieux que j’aie jamais vu », conclut Nilay Patel. Le produit d’Apple est la montre connectée la plus « compétente » du marché, mais elle ne peut réaliser que de petites choses d’un peu tout, « plutôt que plusieurs choses extraordinairement bien. Malgré la merveille technologique, l’Apple Watch reste une montre connectée, et personne n’a encore su dire à quoi une montre connectée doit servir ». Il recommande d’acheter un modèle Sport si on est vraiment intéressé par le produit, qui écope d’un 7/10.

Cliquer pour agrandir

Plus prosaïque, Laureen Goode conclut que d’un point de vue technologique, l’Apple Watch n’est qu’une extension de l’iPhone. La montre d’Apple n’est pas la réponse ultime à tout, et ce n’est pas non plus quelque chose que l’on se passera de génération en génération. « C’est un appareil technologique qui va éprouver des mises à jour logicielles jusqu’à ce qu’un jour, dans plusieurs années, la batterie lithium-ion ne tienne plus la charge et que la montre ne sera plus d’aucun intérêt ».

L’Apple Watch ne changera pas votre vie, écrit Joshua Topolsky. Le produit est cependant « excellent. Apple va vendre des millions de cet appareil, et beaucoup de gens vont l’adorer ou en être obsédés. C’est un fabuleux composant d’un grand écosystème que l’entreprise a patiemment bâti au fil des années ». L’Apple Watch est « la meilleure montre connectée au monde ». En revanche, le constructeur n’a pas encore répondu à toutes les questions. « Voilà un nouvel écran, une autre distraction, une autre manière de déconnecter (l’inverse est aussi vrai). L’Apple Watch est cool, elle est superbe, elle est puissante, et elle est facile à utiliser. Mais elle n’est pas essentielle, pas encore ».

Lance Ulanoff estime lui que l’Apple Watch réussit dans sa tâche principale : faire en sorte que l’iPhone reste dans la poche. « C’est une fonction assez impressionnante. Est-ce que ma vie sera meilleure avec ça ? Il est trop tôt pour le dire. Mais ce qui est certain, c’est que j’apprécie vraiment de la porter ».

Tags
avatar Jerom722 | 

"Allez on l'excuse, c'est une V1 "

La débilité des fanboys qui excusent un produit" test" qu'apple à le culot de vendre jusqu'à 18 000€ et minimum 2 fois plus cher que la concurrence...

avatar jazz678 | 

@Jerom722 :
Ce n'est pas le culot de vendre à ce prix qui peut choquer, c'est plutôt le culot des clients qui vont l'acheter ;0)

avatar Philactere | 

@Theom :
En comparant l'aWatch et l'iPhone : "Mais il faut se dire que la révolution n'est pas au niveau technologique, mais au niveau de l'usage. [..] C'est la première fois que la technologie pénètre aussi intensément notre quotidien et est aussi près de nous"

C'est amusant, j'aurais dis exactement le contraire. La revolution de l'iPhone etait au niveau de l'usage. Pour la première fois on avait un vrais petit ordinateur dans la poche en déplacement. C'était l'acte de naissance de l'informatique nomade. Alors que l'aWatch n'est qu'un terminal mobile de plus, pas de révolution d'usage.

avatar PierreBurgi | 

Les mecs racontent quand même des choses infondées. Il imagine déjà qu'elle ne sera plus utilisable. Mais Apple fait bien les choses, et il ne se passera pas la succession de mises à jour délaissant les iphoné les plus anciens.

Car aujourd'hui, on a atteint un summum en terme de technologie, et la plus précieuse des attentions qu'Apple portera à sa création est celle qu'apporte l'horlogerie à ses plus belles montres.

Je vous garantis qu'Apple fera très bien les choses avec cet objet, n'oubliez pas que l'Apple Watch Édition et l'Apple Watch Sport bénéficient des mêmes technologies, sauf pour la matière. Et pourtant, c'est bien une amplitude de 17 651 € qui les différentient.

La Bonne Nouvelle dans tout ça, c'est que j'ai étudié de grandes choses autour de la technologie, et je peux vous assurer que les choses vont aller vers l'évidence. En d'autres mots, l'intensité d'usage de la technologie au sens de "l'ordinateur" va être en prompt déclin relatif pour les tâches que nous réalisons chaque jour.

avatar insgardoced | 

Une galaxy gear ou une watch R on une meilleure autonomie!!!!!!
Je les aie eues et jamais j ai tenu 24h avec ou alors uniquement en fonction montre!!! Quel faux culs le testeur de dire ca!!!!
Comment 2 testeur peuvent dire 2 choses totalement à l opposé ?

avatar Pommeduverger | 

@insgardoced :

Parce qu'ils ne l'utilisent pas de la même manière sans doute et parce qu'ils ont leur subjectivité ...

avatar yorick | 

C exactement le cas qu'on a avec l'iphone.
En fonction de son usage, du réseau.....on a des batteries qui tiennent quelques heures ou plus jours.

avatar waldezign | 

Marrant comme n'avoir aucune idée de l'intérêt réel d'un futur produit n'empêche personne de dire tout et n'importe quoi.
Ce truc va être énoooorme, même si ça ne sert à rien ou presque a priori. Tiens, ça me rappelle beaucoup d'innovations, en fait!
Et les journalistes qui font des articles définitifs après quelques heures d'utilisation, alors que ce type de produit symbiotique ne s'appréhende vraiment qu'après un apprentissage mutuel...

avatar macinoe | 

"Ce truc va être énoooorme, même si ça ne sert à rien ou presque a priori. Tiens, ça me rappelle beaucoup d'innovations, en fait!"

Des exemples ?

avatar béber1 | 

les avions renifleurs, les cafetières Nespresso, le réveil-haltère, la Tong qui décapsule…?

avatar Ast2001 | 

La fourchette à petits pois avec compteur totalisateur.

avatar béber1 | 

ha ha ha… :D

Y'a des années, un camelot vendait une fourchette à manivelle pour spaghetti,
sur les trottoirs des... Galeries Lafayette :-))

avatar Bibuu_ | 

Là où ils excellent dans l'autonomie des ordinateurs, ils sont nul part pour les téléphone et les montres... Dommage, je trouve que c'est un ÉNORME avantage face à la concurrence.
De plus, elle à l'air vraiment épaisse o.O

avatar oomu | 

"L’Apple Watch est cool, elle est superbe, elle est puissante, et elle est facile à utiliser. Mais elle n’est pas essentielle, pas encore."

"Est-ce que ma vie sera meilleure avec ça ? Il est trop tôt pour le dire. Mais ce qui est certain, c’est que j’apprécie vraiment de la porter"

ce sont des propos assez vides, non évidemment que non qu'elle n'est pas "essentielle". Il n'y a d'essentiel que les carottes et seul un frigo rend la vie meilleure...

Mais les vrais questions, elles, elles font mal : à quoi cela sert, est ce que cela améliore un usage qu'on a avec un mobile ou autre chose, est-ce qu'elle répond à un vrai problème ?

La santé pourrait être la réponse (quoi de mieux pour surveiller notre santé qu'un appareil constamment sur nous?) mais la technologie n'est pas encore là.

Plutôt que d'avoir des propos vides et éculés (je veux dire, fouinez: TOUS les philosophes et feignants de l'Histoire ont réfléchi à ça, c'est bon, ho!) sur la Vie, l'Univers et le Reste, il est plus intéressant d'avoir un propos sur l'utilité et le besoin face à toutes les autres options autour de nous.

-
L'interface, je pense que beaucoup de gens vont se défouler sur l'interface de la montre. Je demande qu'à voir en vrai, mais je reste assez déconcerté par cet écran de bulles d'icônes, les "glances" (comme tout widget: du bruit)... J'étais déjà pas convaincu par la Psp vita... ^^,

-
y a toujours les aigris de la vie et les ultra-sceptiques pour le fun et faut faire la part des choses. Mais encore une fois, macintosh, powerbook.. imac, ipod.. iphone... ipad.. les gens voyaient tout de suite à quoi ça sert et surtout si ça LEUR sert. Un ordinateur exécute des logiciels, de la bureautique, de la musique, internet. Un téléphone téléphone (duh!) et un baladeur audio est cool pour écouter de la musique.

On peut réécrire l'histoire, mais si on relit les réactions face à ces produits, les usages étaient évidents.

Pas avec les smartwatchs. Elles sont anachroniques.

avatar lmouillart | 

Rien que la fonctionnalité de changement d'écran est un plus énorme !
Idem pour la gestion automatique des fuseaux horaires.
Nombre d'utilisateurs de montres n'en ont qu'une, voire 2 (une autre pour le sport).
Ici les possibilités sont infinies, tiens, je vais me mettre une face pour soirée branchée, ou pour Noël ...

C'est pour cette raison que le design du boîtier doit être le moins marqué et clivant, cette tâche incombant a la partie high-tech.

Cela ne nécessite pas "d'adhésion" ou autres concepts avancés.
Le seul frein réel c'est l'autonomie.
Les autres fonctionnalités voyez ceci comme du bonus, de toute façon la quasi-totalité sont débrayables.

avatar yorick | 

le problème c que c ton avis. tu n'adhères pas.
D'autre en trouverons un usage immédiatement.
L'usage se trouvera aussi par la suite pour certain grâce au application.
Qu'est ce que l'iphone sans ces applications, juste un tel.....

avatar walidou1er | 

Celui qui peut prédire si un nouveau produit va être vendu ou non est soit un dieu, soit un devin qui n'a rien d'autre à faire que de jouer encore et encore au loto. Si on n'est ni l'un ni l'autre, c'est qu'on est humain, et qu'on ne prévoit rien.
Le Macintosh est sorti alors que les ordinateurs personnels existaient déjà, doté d'une souris. Les périphériques d'entrée n'étaient pas le cœur de métier d'Apple. Mais ils ont travaillé et c'était une révolution.
L'iPod est sorti alors que les lecteurs mp3 existaient déjà. Et il fallait nécessairement un ordinateur pour charger les musiques. La musique n'était pas le cœur de métier d'Apple. Mais ils ont travaillé et ont réussi.
L'iPhone est sorti alors que les smartphones existaient déjà. C'était un iPod qui pouvait téléphoner et qui incluait un navigateur. La téléphonie n'était pas le cœur de métier d'Apple. Mais ils ont travaillé et ont réussi.
Comme dans toutes les entreprises il y a eu des top, et des flops. Qui se souvient du téléphone fixe tactile, ou de l'appareil photo ? Qui peut prétendre dire qu'Apple raterait le coche des montres connectées alors que d'autres existent déjà ? Qui peut sonder l'avenir en voyant dans 8 ans l'absence d'un "gadget" autour du poignet de gens qui en auraient alors l'utilité ?
Ce que je sais c'est que je ne suis qu'humain, et que cette entreprise crée presque à chaque fois un produit exceptionnel qui boulverse les habitudes. J'avais trouvé l'iPod et l'iPhone totalement inutiles à leur sorties. J'ai fini comme beaucoup par avoir chacun des deux appareils.
Non, je n'achèterai pas d'Apple Watch à sa sortie. Parce que je n'en pas l'utilité. Aujourd'hui...

avatar oomu | 

tout ce que j'ai besoin de savoir de la part des FanZ et HaterZ (parfois ce sont les mêmes), c'est si Apple est...humhum... dOOOOOOmed !

avatar RBC | 

Non Mr Mouillart : "avatarlmouillart 08/04/2015 - 18:25
J'ai eu un EDGE et c'était effectivement un mauvais téléphone (mauvaise écoute, mauvaise autonomie, très mauvaise récéption), très mauvais smartphone (pas de 3G, photos pourri, pas/peu d'appli), mais une bonne 1ère entrée en matière (le N95 de nokia était bien mieux, sauf sur les interaction et la gui).

Apple ne s'y est pas trompé et en France le 3G à vite cédé la place, très vite même (trop), au point que Orange a fait de sacrées offres de migration (pour l'époque) afin de passer au 3G."

Orange n'a JAMAIS commercialisé l'iPhone Edge donc tout votre raisonnement tombe à l'eau ?
L'accord entre Apple et Orange n'a eu lieu que juste avant la commercialisation du 3G et c'est sur le 3GS qu'il y a eu les promotions et c'est d'ailleurs celui ci que vous aviez acheté.
Votre mémoire doit vous jouer des tours ! (:

avatar lmouillart | 

"Orange n'a JAMAIS commercialisé l'iPhone Edge donc tout votre raisonnement tombe à l'eau ?
L'accord entre Apple et Orange n'a eu lieu que juste avant la commercialisation du 3G et c'est sur le 3GS qu'il y a eu les promotions et c'est d'ailleurs celui ci que vous aviez acheté."
C'est faux :-), ce n'est pas un raisonnement, c'est une illustration de propos.

http://www.clubic.com/actualite-143762-orange-france-casse-prix-iphone-e... ;)

avatar RBC | 

Votre news ne prouve rien car elle est datée du 12 juin 2008 soit 18 jours avant la présentation de l'iPhone 3G, c'est à dire lorsque Orange a signé son accord d'exclusivité acec Apple.
Mon iPhone Edge avait déjà 9 mois à cette époque car acheté aux US en septembre 2007.
Donc si vous aviez acheté un iPhone Edge a cette époque vous vous étiez salement fait avoir !
Peut être est là la naissance de votre haine d'Apple.
Autre chose : un jour il y a de nombreux mois vous nous aviez posté un lien vers un site internet qui recensait les smartphones que vous aviez possèdé et l'iPhone Edge n'y figurait pas au contraire du 3GS ?
Alors ?

avatar lmouillart | 

http://www.lefigaro.fr/societes-francaises/2007/11/28/04010-20071128ARTF...

Il y a bien l'iphone edge dans le lien que j'avais mis, mais, il ne faisait pas parti des "bon" smartphones : http://mowned.com/lmouillart , c'est sans doute pour cette raison que vous ne l'avez pas remarqué.

avatar xx-os | 

Non, Orange a été le 1er et le seul à commercialiser le iPhone Edge... en octobre 2007... je l'ai eu et pris un abo nouveau chez Orange... et je n'étais pas aux US...

avatar PierreBondurant | 

Le marché non plus il a pas aimé: -0.33% dans un marché en hausse...

avatar en ballade | 

Bref rien de nouveau par rapport à Android wear...et vraiment pas design

avatar RBC | 

Pierre Bondurant et Mister En ballade vous feriez mieux d'aller faire un tour en vacances loin d'internet les prochains jours car vous allez souffrir, beaucoup souffrir. Ha ha ha (: (: (:

avatar Stanley Lubrik | 

@ Oomu

"...seul un frigo rend la vie meilleure"

Vivre sans frigo est très documenté sur Google.

Un exemple concret...

http://m.leplus.nouvelobs.com/contribution/1349030-j-ai-vecu-sans-frigo-...

Six ans sans frigo, et tout va bien !

C'est dire toute la futilité de cette montre en regard de cet impératif qu'est le frigo dons votre vie technoïde.

avatar 0MiguelAnge0 | 

@ritchi_paris

Comment dire: AW ne fait pas le café ET ne fait pas GPS non plus. Pour cela elle utilise celui de l'iPhone hôte...

avatar amok75 | 

On ne sait quoi penser à la lecture de tous ces verbatim (très mal traduits).

avatar _mabeille_ | 

sans moi l'apple watch

avatar aldomoco | 

@_mabeille_

....le contraire m'eut étonné ;-)

avatar yorick | 

"Comment êtes-vous censé savoir à quoi servent ces icônes microscopiques ? "

On reconnait tous les logos des applications que l'on utilise non ?
Sur son tel le journaliste lit ce qu'il y a d'écris ?

"Il n’y a pas de badges, et les icônes elles-même sont de la taille d’un atome de carbone »"
Il n'y a pas de zoom possible avec le bouton physique ? Comment pourrais ton sur un si petit écran écrire le nom de chaque application ?

Je me pose la question de l'objectivité des journaliste de Yahoo.

avatar yorick | 

"Il recommande d’acheter un modèle Sport si on est vraiment intéressé par le produit, qui écope d’un 7/10."

Plutôt une bonne note non ?

avatar Espcustom | 

ca va cartonner, et ca va surtout devenir un must have ds un futur + ou - proche. avec les apps tierces a venir, et les évolutions tech a venir aucun doute que c'est la 1ere pierre d'un grand edifice. cette 1ere w n'est pas parfaite, certes mais lance enfin concrètement ce nouveau marché.

moins révolutionnaire que l'iphone en sont temps (on en serait jamais la sur le marché des port sans lui) mais tout aussi annonciateur d'un nouvel age tech.

avatar yorick | 

Exact.
Cette montre est loin d'être parfaite. Elle n'a pas tout ce dont a besoin.
Mais grâce a l'arrivé d'Apple dans le secteur, les choses vont évoluer, la concurrence va s'amélioré.
C simple, depuis qu'on a eu des rumeur concrète sur la montre, bcp de concurrent ce sont empressé de sortir une solution maison.
On a eu le meme cas a l'arrivé d'Apple pay, ou toute sorte de solution sorte.
De meme pour les assistants vocaux.......

Si Apple se décide de poursuivre l'aventure dans le domaine et propose une V2, elle sera bcp plus intéressante.

Avant on nous proposait des écrans avec un bracelet. les smatwatch feraient geek. Maintenant on va jouer aussi sur la popularisation (ouvert a tout le monde)

avatar SMDL | 

@Espcustom :

"ca va cartonner, et ca va surtout devenir un must have ds un futur + ou - proche. avec les apps tierces a venir, et les évolutions tech a venir aucun doute que c'est la 1ere pierre d'un grand edifice. cette 1ere w n'est pas parfaite, certes mais lance enfin concrètement ce nouveau marché."

Tout à fait. Et ce n'est que le tout début. Extension naturelle du domaine de la lutte, ici celle de l'informatique mobile qui gagne un poignet plus ou moins perdu par l'horlogerie depuis que l'affichage du temps se fait sur quantité d'appareils quotidiens.
Et une personnalisation obligée par ce contact avec l'esthétique vestimentaire. D'où la dualité accessoire de mode/technologie qui commence à peine.

D'ailleurs la même contrainte puis évidence du bijou s'est présentée à Google avec les glass comme pour la moto360 : la demande d'un choix de montures de lunettes modes, ou les codes de la montre ronde.

Oui, oui, ça va cartonner, pas qu'Apple (budget), et c'est le début d'un champ bien plus étendu et ouvert que ce qu'on lit, même sous des plumes favorables.

avatar Frodon | 

Donc pour l'instant les apps additionnelles ne pourront pas tirer pleinement de la montre, on pouvait le prévoir étant donné qu'avec le kit de développement actuel, les apps tournent sur le téléphone et la montre sert juste pour l'interface.

Par contre on voit une nette différence entre les apps incluses, qui sont vraisemblablement native, et les apps de tierce partie, elles sont bien plus rapide à se lancer par exemple.

Il semble donc que l'arrivée prochaine du SDK permettant de faire des apps véritablement natives (annoncé pour plus tard dans l'année 2015) sera plus que bienvenue pour réellement profiter pleinement de cette montre connectée.
Cela me fait penser au début de l'iPhone où seuls les webapps HTML5 étaient possible, certes on pouvait faire certaines choses sympathiques, mais les apps natives qui sont apparues avec iOS 2.0 ont réellement donné tous son sens à l'iPhone.

A mon avis, il en sera de même avec l'Apple Watch, les apps tierces qui seront disponibles au debut seront certainement sympathiques, mais quand le SDK natif sera disponible, les apps qui seront créées avec ce dernier donneront un véritable sens à l'Apple Watch. Fort heureusement il ne sera pas nécessaire d'attendre autant qu'il a fallut le faire avec l'iPhone pour lequel il a fallut attendre un an.

A mon avis Apple présentera le SDK pour apps natives à la WWDC en juin, cela serait l'endroit le plus logique, avec une beta certainement du WatchOS et du SDK pour une dispo à l'automne pour le grand publique.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR