Google et Amazon se défendent d'avoir copié Sonos

Florian Innocente |

À la suite de l'annonce par Sonos qu'il attaquait Google en justice pour violation de brevets (principalement sur la manière dont les enceintes communiquent entre elles), le moteur de recherche ainsi qu'Amazon ont réagi chacun de leur côté. L'enjeu n'est pas mince car Sonos a déjà mené une telle bataille avec succès par le passé.

Amazon n'est pas attaqué par Sonos, pour la simple raison, a expliqué Patrick Spence, que sa société n'a pas les reins assez solides pour mener de front une lutte contre ces deux poids-lourds. Les accusations portées contre Google sont toutefois valables pour Amazon à en croire le patron de Sonos cité dans l'article du New York Times.

Image : Sonos

À sa première déclaration, dans laquelle il ne répondait que de façon très générale aux accusations de Sonos, Google a fait ajouter que sa technologie avait été « développée de manière indépendante — qu'elle n'avait pas été copiée sur Sonos ».

Même son de cloche chez Amazon. David Limp, le patron des services, a déclaré à The Verge que ses équipes, les premières à avoir conçu une enceinte connectée avec assistant intégré, étaient parties d'une « feuille blanche ». Il se dit tout à fait confiant sur le fait qu'aucune propriété intellectuelle n'a été enfreinte.

David Limp conteste en outre l'affirmation selon laquelle Amazon a exigé de son partenaire, qu'à la configuration d'une enceinte, l'utilisateur ait à choisir entre Alexa ou Google Assistant. Au lieu d'avoir les deux actifs simultanément ainsi que saurait le faire Sonos.

Pour prouver sa bonne foi, Limp rappelle l'initiative lancée par Amazon pour créer une interopérabilité entre les assistants vocaux. De façon à ce qu'on puisse en avoir plusieurs d'actifs sur un même produit et solliciter indifféremment l'un ou l'autre avec leurs mots-clefs respectifs.

Cette alliance comprend Microsoft, Sonos, Orange, Spotify, Baidu, Tencent, BMW, Verizon… mais ni Apple, ni Samsung ni Google. Cet effort est toutefois récent, il date de septembre dernier, là où l'accusation de Sonos porte sur la fin 2017.

C'est la première fois que Sonos s'attaque à un groupe de la taille de Google mais pas la première qu'il défend sa propriété intellectuelle devant les tribunaux.

En 2014, le fabricant californien avait attaqué D&M Holdings, propriétaire de Denon, pour la copie de quatre brevets dont ceux sur le multiroom, permettant de gérer la synchronisation de plusieurs enceintes sur un réseau et de contrôler leur volume. Les tribunaux lui ont donné raison en 2018 et les deux protagonistes ont signé un accord pour régler définitivement cette dispute.

Le 17 janvier prochain, Patrick Spence est appelé à témoigner devant une commission de la chambre des représentants des États-Unis qui enquête sur de grands groupes tels que Google et Facebook et sur la manière de les réguler.

avatar Lu Canneberges | 

Courage Sonos !

avatar Godverdomme | 

Pourquoi ? Es tu au courant des technologies utilisées ? As tu des éléments non divulgués par la presse en ta possession ?

avatar iBaby | 

« Google et Amazon se défendent d'avoir copié Sonos » mais il n’en démord pas, Sonos.

avatar MacWare | 

Moi qui croyais qu’il n’y avait que les chinois qui faisais de la contrefaçon 🤔

Cette histoire est incroyable !
Il ne se passe pas un mois sans un conflit ou une problématique quelconque a l’encontre de Google et Amazon !

avatar Godverdomme | 

Par plus que avec Apple soit dit en passant...

avatar pagaupa | 

Encore un procès à rallonge qui va plumer Sonos...

avatar pagaupa | 

Qu’ils ne comptent pas sur les clients de première date pour les soutenir!
Je leur souhaite même un procès avec Apple, histoire de les achever ! 😤

avatar Pfuiiit | 

@pagaupa

Levé du mauvais pied aujourd’hui ?

avatar pagaupa | 

@Pfuiiit

Non juste client Sonos...

avatar Sindanárië | 

@pagaupa

Ils auront même pas besoin d’un procès pour disparaître😄

avatar Sindanárië | 

Amazon et Google copient tout. Bon après qu’ils copient du n’importe quoi chez n’importe qui c’est une autre histoire.
Sonos n’arrivera à rien faire prouver de n’importe quelle manière, et devront sortir des petites enceintes portatives de merde comme JBL pour essayer de se renflouer 🥱

avatar jujulec | 

@Sindanárië

Si SONOS, devant un tribunal, a réussi à prouver le plagiat face à DENON, il y a de grande chance pour que ça se reproduise avec google, après tout les faits reprochés semblent similaires. SONOS, après sa première expérience, n'est surement pas partie au front avec sa b... et son couteau ! ça se terminera probablement autour d'une table avec un gros chèque au milieu...

avatar pilipe | 

@jujulec

Pourquoi ne pas marquer « bite » en toute lettre ?

avatar touraco | 

@pilipe

Merci 😂 vous avez fait ma soirée 😂😂😂

avatar Godverdomme | 

C'est cocasse tu as oublié de citer Apple dans ta phrase.
Et le dicton "Good artists,...." est déjà oublié ?

avatar Spinaker | 

Moi je soutiens Sonos.

avatar pagaupa | 

@Spinaker

Bon courage!

avatar Godverdomme | 

Avec quels éléments à ta disposition? As tu analysé les protocoles? As tu des infos que la presse et les experts n'ont pas?

CONNEXION UTILISATEUR