Les emojis doivent-ils représenter fidèlement la réalité ?

Nicolas Furno |

Les emojis doivent-ils représenter la réalité dans toute sa complexité ? Cette question survient alors que ces dessins devenus si populaires gèrent de plus en plus de cas de figure. Au départ, on n’avait que des visages ronds et jaunes, quelques doigts tout aussi jaunes et d’autres symboles pour des animaux, quelques aliments, des objets.

Il n’y a que des familles à peau jaune pour le moment. Mais faut-il vraiment essayer d’ajouter toutes les options ? Cliquer pour agrandir

Depuis l’apparition de ces symboles, Apple et les autres ont continuellement ajouté des dessins, pour représenter les drapeaux de chaque pays, des dizaines de métiers, encore plus de nourriture et d’animaux, des familles complètes… Et puis pour introduire de la diversité — un sujet cher à Apple —, les dessins jaunes ont été déclinés en plusieurs couleurs de peau. Le jaune de la peau et des cheveux peut être remplacé par du noir et pourquoi pas du roux.

Une bonne idée, mais qui pose vite un problème : comment représenter toutes les réalités sans avoir des dizaines et des dizaines de milliers de dessin à gérer ? La question est posée par le site spécialisé Emojipedia à propos des familles : comment se fait-il qu’Apple et les autres ne proposent que des familles jaunes ? Essayez sur votre iPhone, vous pouvez changer la couleur de peau des individus seuls, mais tous les emojis de couple et avec enfants sont bloqués au jaune.

Techniquement, le standard qui définit les emojis a prévu le cas de figure. D’ailleurs, Microsoft a pris en charge cette option et Windows 10 propose de varier les couleurs de ses familles. Le souci, c’est qu’en prenant compte toutes les possibilités et pas uniquement des familles monochromes, Microsoft a ajouté pas moins de 52 000 nouveaux emojis. Imaginez ce que cela donnerait avec le clavier déjà bien encombré d’iOS ! Et c’est encore pire avec la Touch Bar des nouveaux MacBook Pro.

Concept d’Emojipedia : Apple pourrait proposer des familles colorées, mais est-ce encore une interface fonctionnelle ? Cliquer pour agrandir

Et quand bien même, les emojis seraient encore loin de représenter tous les cas de figure. Pourquoi une famille se limiterait à deux enfants et deux parents au maximum ? La réalité est bien trop complexe pour la résumer à des dessins et à moins d’avoir un système où l’on pourrait décrire ce que l’on veut pour obtenir un dessin adapté, le système actuel ne pourra jamais suffire.

Mais au fond, est-ce si important ? Les emojis ne devraient-ils pas se contenter d’illustrer une idée, plutôt que d’essayer à reproduire précisément le réel ? C’est déjà le cas pour la majorité des dessins, par exemple il n’y a que deux emojis de chat : un de face 🐱 et un de profil 🐈. Ces deux dessins sont loin de représenter fidèlement tous les chats qui existent dans le monde, mais ils suffisent à transmettre une idée.

Dans un autre domaine, a-t-on vraiment besoin de cinq dessins différents pour la boîte aux lettres (📪 📫 📬 📭 📮) ? Sachant qu’il n’y a même pas la version que l’on connaît en France, mais on peut facilement imaginer des dizaines d’autres design que l’on pourrait encore ajouter si l’on voulait être complet. Pour en revenir aux familles, des symboles asexués et neutres ne pourraient-ils pas faire l’affaire ?

Est-ce que vous connaissez le sens de chacun de ces symboles ? Cliquer pour agrandir

Jusque-là, la collection d’emojis n’a jamais cessé d’être enrichie, année après année. Il serait peut-être temps de revenir au concept original et d’essayer de réduire la liste, plutôt que de l’allonger encore. Au minimum, on devrait pouvoir retirer des emojis de la liste pour ne garder que ceux qui sont utiles. Espérons aussi qu’Apple ajoute un moteur de recherche sur iOS, même si les suggestions peuvent souvent aider.

avatar 0lf | 

Moi je veux l'emoji facepalm

avatar iTouchKiller | 

@0lf

Il existe

avatar 0lf | 

@iTouchKiller
Elle est bien cachée ?‍♂️

avatar frankm | 

Les emojis c'est comme les invités d'un mariage : après réflexion, c'est soit petit comité ou grand mariage, l'intermédiaire est difficile à réaliser.

avatar Ios_What a joke | 

La meilleure solution à ce problème est l'emoji bugdroid d'android ou alors la suppression de ces emojis inutiles.

avatar Jean-Jacques Cortes | 

C'est vrai que les pleurnichards commencent à devenir gonflants. À cause d'eux, le plaisir des emoji devient une corvée à utiliser. Un emoji est un concept pour diffuser un message plus rapidement qu'en tapant un texte, il ne faut donc pas surcharger le clavier des emoji. Et tant pis pour les minorités complexées si elles n'ont pas leur emoji.

avatar YAZombie | 

@Jean-Jacques Cortes: "le plaisir des emoji devient une corvée à utiliser"
Pauvre petit chat ? Faut pas pleurnicher comme ça voyons! Faut pas se créer des problèmes artificiels non plus, tu sais que tu peux continuer à utiliser les emojis jaunes par défaut, ça n'est pas bien compliqué…

avatar C1rc3@0rc | 

Ben non Jean-Jacques Cortes a tout a fait raison dans sa critique. On n'a plus de texte, on a des hieroglyphes (meme pas des ideogrammes d'ailleurs) cryptiques qui rendent les messages inconprehensibles, parce que leurs auteurs a trouvé intelligent et surtout a la mode de mettre un emoji tarabiscoté dans un texte alors qu'il n'y apporte rien (ne souligne pas une emotions ni ne remplace un mot).

«Les emojis doivent-ils représenter la réalité dans toute sa complexité»
Quand meme on est la en pleine incoherence. Ça fait des années que Ive, suivant Microsoft nous pourri les interfaces sous pretextes que le skeuemorphisme c'est passé de mode et qu'il faut mieux du flat, en gris ou en aplat primaire, que c'est le progres, que c'est l'avenir...

Et la on non pond quoi? Des diarrhées d'emojis qui font passer les claviers virtuel pour des bandes dessinées sans scenario, ni sens.

Et bientôt, on va avoir des emojis pour les daltoniens?

C'est une mode, imbecile et on l'espere ephemere, mais ça va loin dans le delire. Dernièrement j'ai vu un script (me souviens plus si c'est en Python ou en Bash) pour nommer un Wifi en emoji...

avatar YAZombie | 

C1rc3@0rc:
Ou, en quatre mots: "je n'aime pas". On en revient donc à la même conclusion: tu n'aimes pas, n'utilises pas, rien de plus simple. Mais vos considérations à la confondante vacuité font certainement bien moins avancer la communication que les emojis. Commence donc par apprendre la concision ?

avatar C1rc3@0rc | 

Bon il semble que mon discours soit trop complexe pour toi, parce que justement il se pose a l'inverse d'un "j'aime / j'aime pas" spontané et purement émotionnel.
Si je peux le resumer, malgré sa concision, j'apprecie l'emoji lorsque c'est pertinent et permet de donner une indication de ton et emotionel (voire appuyer un style). Je le trouve inutile et ridicule lorsqu'il est employé en redondance d'un mot ou qu'il est simplement la pour faire a la mode.

avatar YAZombie | 

@C1rc3@0rc:
"Bon il semble que mon discours soit trop complexe pour toi":
j'ai bien ri.

"malgré sa concision":
vérifie la définition, parce que ça ne s'applique vraiment pas dans le cas présent.

"j'apprécie l'emoji lorsque c'est pertinent et permet de donner une indication de ton et emotionel (voire appuyer un style). Je le trouve inutile et ridicule lorsqu'il est employé en redondance d'un mot ou qu'il est simplement la pour faire a la mode":
oui, donc tu aimes quand tu aimes, et tu n'aimes pas quand tu n'aimes pas. Wow. Non, vraiment, quelle complexité! ?

avatar boubaka42 | 

@Jean-Jacques Cortes

Ha ha ha provocateur va mon pauvre chérie tu me fait rire toi c'est pas mal bien essayer ha ha ha

avatar bobytron | 

Nicolas a trouvé la question du bac philo 2017.
Vous avez 4h et je ramasse les copies

avatar Dodo8 | 

Grotesque cette histoire, que les pleureuses arrêtent de crier à la discrimination partout ferait du bien à tous.
Le pire reste ceux qui, comme Apple, les écoutent et plient devant leurs caprices. ?

avatar YAZombie | 

C'est vrai que c'est assez grotesque. Mais finalement les pleureuses qui s'en plaignent peuvent continuer à utiliser le jaune par défaut, alors de qui se moque-t-on?

avatar C1rc3@0rc | 

Et pourquoi le jaune par defaut?

avatar YAZombie | 

@C1rc3@0rc: parce que, par défaut, elles sont jaunes…? ?

avatar C1rc3@0rc | 

Oui, ça c'est effectivement de la reponse argumentée et documentée.
Je t'invite a regarder Idiocratie.

avatar YAZombie | 

@C1rc3@0rc: ben si tu crois que ça réclame une réponse argumentée et documentée, je t'invite à penser.

avatar boubaka42 | 

@Dodo8

C'est toujours facile de dire dès truc hypocritement derrière un clavier et de balancer des choses qu'on ne comprend pas du point de vue d'un blanc ou d'un noir mais heureusement qu'il y a des gens comme Apple pour faire avancer et faire bouger les mentalités, je suis noir de peau et je n'est pas peur de le dire mais je ne me sent pas inférieure ou supérieure à un blanc ou un jaune je me sent juste un être humain qui respire le même aire que tout le monde et de ce fait je me dit que j'ai exactement les mêmes chances que tout le monde , j'occupe un poste assez important dans la vie pour ne pas avoir ce genre pensées imbéciles, je ne me considère pas comme un noir abattu et écraser par le racisme des gens car c'est du barbarisme le racisme mais comme un être vivant qui a fait des études et qui peux , mais je n'est pas eut ce poste parce que je suis noir de peau pour dire la discrimination positif que disent les américains, mais parce que je me suis battue et le fait de se battre n'est pas une qualités seulement que les blacks doivent avoir mais tout le monde et si on se bat on n'y parviens et j'ai pas besoin qu'on me traite différemment des autres, c'est justement quand il y a de l'opposition que c'est intéressant
À bonne entendeur

avatar C1rc3@0rc | 

«mais je n'est pas eut ce poste parce que je suis noir de peau pour dire la discrimination positif que disent les américains»

ah ah, JVCD on t'as reconnu ;)

avatar Rom 1 | 

Tout à fait d'accord avec cet article !

Avant les emojis étaient universels ces petites têtes jaunes ne ressemblaient à personne mais nous rassemblait tous. Là à vouloir représenter la réalité, du moins tenter, on s'éloigne de l'universalité.
Ce besoin permanent de rappeler qu'on est noir, blanc, métisse, homme, femme, hétéro ou homo (où sont passés les bi et les transgenres ou encore les morphologies de gros et de maigres ?) dans les emojis ça en devient stupide et, c'est un avis personnel, mais ça renforce les communautarismes et l'affirmation permanente de la différence. Alors que justement ce qui devrait primer c'est l'indifférence à propos de nos caractéristiques physiques et naturelles comme nos couleurs de peau, de cheveux, de morphologie, de sexe ou encore nos orientations sexuelles.

On voit bien là, la différence entre la conception anglo-saxonne de la juxtaposition de communautés et la conception universaliste qui vise à rassembler tout le monde, peu importe ce que l'on est, parce que nous sommes tous des êtres humains et que nous aspirons à un même projet de société : le vivre ensemble et la recherche du bonheur, pour paraphraser quelques grands textes.

avatar une fleur | 

@Rom 1

« Avant les emojis étaient universels [...] ce qui devrait primer c'est l'indifférence à propos de nos caractéristiques physiques et naturelles [...] »

Universels, les emojis ne l'ont jamais été et sûrement ne le seront-ils jamais. Le paradoxe est en l'état indépassable : l'emoji voudrait signifier un concept « universel » mais il utilise un système de représentations socialement normées.

Par exemple, vous ne pouvez pas prétendre que l'emoji ? est « indifférent » parce que que le concept qu'il décrit (« femme ») est traité selon les représentations d'un certain espace sociale — notamment occidental (par les cheveux longs, le rouge à lèvres) et riche (par le soin de la coiffure, le rouge à lèvre).

Le « visage souriant » (☺️) lui-même soutient une représentation occidentalisante du sourire, sensible dans les expressions de l'ensemble de la face et en particulier de la bouche — alors que pour un maghrébin, le sourire est davantage affaire de regard (cf. Chebel ou Hall).

La sémiotique de l'emoji entre donc en conflit avec celle du langage qui lui fournit un concept : il prétend être un retour à l'universel au-delà du langage, un Babel après Babel, mais il ne fait que reconstruire un système de signes, constituant par là une traduction. Et en tant que tel, l'emoji en capte tous les défauts : il est l'interprétation particulière de l'universalité d'un signifiant langagier dont le signifié seul existe de façon universelle.

avatar C1rc3@0rc | 

+1

A noter que l'emoji, (emoticones) a pris la place du smiley (permettant de souligner simplement et universellement le contenu émotionnel d'une phrase) et qu'il provient du Japon et plus particulierement des telephones mobile japonais, popularisés par les operateurs NTT DoCoMo, et SoftBank Mobile. Ils sont probablement apparus parce que rediger des sms en Kanji relevait de l'exploit a l’époque et que la culture du manga permettait d'utiliser des images stylisées compréhensible par une sous-culture urbaine nationale.

Ettonant comme ce contenu de sous-culture tres restreint et hautement spécifique peut aujourd'hui être revendiqué comme universel, alors que par définition il ne l'a jamais été.

avatar pat3 | 

@Rom 1

"Ce besoin permanent de rappeler qu'on est noir, blanc, métisse, homme, femme, hétéro ou homo (où sont passés les bi et les transgenres ou encore les morphologies de gros et de maigres ?) "

Faut quand même pas se tromper: si Apple, Microsoft et le consortium qui gèrent les emojis se sont mis aux visages de toutes les couleurs, c'est pas parce qu'ils ont plié devant un groupe de pressions racial (ça se saurait, si ces groupes avaient une telle influence).
C'est juste que ces groupes représentent des marchés vers lesquels les entreprises espèrent aller pour alimenter leur croissance. Le marché du neo-middle class asiatique, indien et africain, ça fait une sacrée population mondiale.

avatar C1rc3@0rc | 

@pat3

Oui, mais il y a aussi un cadre legal et un cadre politiquement correct intransigeants qui jouent la terreur dans la menace du boycot ou de l’anathème résultant d'une accusation de discrimination affirmée (mais non démontrée)

Il est d'ailleurs paradoxal d'entendre et de lire des discours revendicatifs d'une soit-disant identité "raciale", une assimilation ethno-culturelle sans le moindre fondement ou meme totalement irreelle, avec dans la meme phase et le meme contexte une valeur egalitaire et universaliste.
Comment peut-on se referer et s'identifier a un trait genetique, qui serait source d'une culture et de comportements sociaux, tout en voulant abolir le racisme.

Comment peut on en meme temps lutter contre le racisme ( qui est une ineptie expliquant que la race implique la culture, le mode de pensée et le comportement social) et s'identifier a une culture de l'identité raciale... (la race étant ici un concept superstitieux n'ayant rien a voir avec la genetique)

Une chose intéressante avec les emoji, pour ceux qui en invoquent l'esprit universel, c'est qu'il est issu d'une ethnie japonaise dont la tradition aime a dire que le japonais n'a pas besoin de carte d'identité car son visage est sa carte d'identité...

J'ai le sentiment que l'emoji est devenu, comme d'autre signes ostentatoires, des attributs claniques primaires relevant de la superstition plus que de la culture.
Paradoxe d'un espace informatique universel dont l'idee était de gommer la contingences nationalistes et socio-raciales pour la remplacer par la valeur de l'esprit humain universaliste et le "village globale".
Quel paradoxe, que d'avoir un espace en lutte pour garantir l'anonymat et l'indifférenciation permettant une liberté d'expression.

Aujourd'hui on semble ne plus parler de village globale, mais de meutes, de hardes, de chapelles,... autant de marque de pouvoir clanique primaire devant lesquelles il faut plier avant de pouvoir commencer a dialoguer...

avatar macfredx | 

@Rom 1

Entièrement d'accord avec toi ?

avatar heu | 

Fait bien occuper les graphistes des gafa…

avatar noooty | 

???????????
Toutes les couleurs sont là...

avatar flo3183 | 

@noooty

Et qu'est ce que tu fais des transgenres ?

avatar AirForceTwo | 

Tant que les smileys ne représentent pas le contenu de la culotte, il n'y a pas besoin d'emoji spécifique pour les transgenres. Ils ont un physique d'homme ou de femme.

avatar une fleur | 

« [...] il n’y a pas besoin d’emoji spécifique pour les transgenres. Ils ont un physique d’homme ou de femme. » 

Vos propos se fondent sur trois hypothèses notables :
• l’emoji « homme » (?)* correspond à un physique d’homme ;
• le concept « homme » est essentiellement physique ;
• le transgénérisme est physique.

Ces hypothèses sont infirmées par les faits suivants :
• l’emoji « homme » (?) représente un jeune être barbu aux cheveux courts, propre et en bonne santé — c’est-à-dire une superposition de représentations socialement localisées de ce qu’est un homme — ;
• le concept « homme » amalgame des notions sexuelles, biologiques, idéologiques, sociologiques et culturelles diverses et construites ;
• le transgénérisme est également divers dans son concept, s’intéressant autant à l’apparence qu’à la sexualité ou qu’aux représentations culturelles.

* Il en est de même pour l’emoji « femme » (?).

avatar fl0rent | 

il ne faut pas oublier les yeux : bleu, marron, noir, vairon ....
Ensuite il y a ceux qui ont des grains de beauté, taches de rousseur....

Par exemple, il serait raciste et discriminatoire de ne pas avoir un emoji blanc au yeux vairon avec des tâches de rousseur et des cheveux roux...

qui militent pour une pétition géante? :)

avatar shad30 | 

Mais qui a dit que les minorités s'étaient plaint ? Moi j'utilisais bien les emojis classiques. D'ailleurs je le fais toujours quand j'y pense pas.

avatar alain64po | 

Trop d'emojis vont tuer les emojis!
C'est comme toujours , les mêmes causes produisent les mêmes effets.
Je radote mais "tout est poison rien n'est poison, seule la dose fait le poison" Paracelse.

avatar syquest14 | 

@alain64po
c'est pas Avicenne la citation finale ?... ;-)

avatar Noam | 

Non c'est bien Paracelse
Avicenne c'est plutôt le "Canon des lois médicales"

avatar Gigaflop | 

@syquest14

C'est pas Lavoisier ?

avatar anonx | 

Manque plus qu'un homme avec une chèvre ou une vache ?

avatar françois bayrou | 

"Est-ce que vous connaissez le sens de chacun de ces symboles ?"

Le premier de la liste, facile : c'est un coeur rose compatible wifi des deux côtés ^^
Les autres, je ne sais pas.

avatar flo3183 | 

Non, parce qu'il y aura toujours des cretins pour se plaindre...

avatar DrJonesTHX | 

Trop de symboles tue le symbole...
Ça devient inutilisable.

Un symbole est fait pour résumé un objet ou une situation de la manière la plus compréhensible possible par tout le monde .

Ca commencer à déconner quand ils ont voulu différencier la couleur de peau ( finalement comme dans la vie réelle. )

Mais maintenant, est ce qu'un retour en arrière est possible ?

Soit on fait tout, soit on fait rien !?

Mais ou est la praticité ensuite si on cherche son emoji pendant 4' pour envoyer un texto...?

Ou alors il faut commencer par envisager une option pour limité les emojis principaux pour chacun des utilisateurs.

avatar DouceProp' | 

« Les emojis doivent-ils.. » Pas besoin d'aller plus loin : NON.

avatar gwen | 

Moi, ce que j'apprécierais, c'est de pouvoir sélectionner les emojis que je souhaite utiliser. Car les familles bleu, verte, orange et des enfants bariolés, les gâteau japonais, les fêtes juives et autres spécialités régional que je ne croiserai jamais dans ma vie, je n'ai pas besoin de les avoir sous le nez.

Il y trop de symboles mais rarement ceux dont j'ai besoin.

avatar zoubi2 | 

Bof.

:) ou :-)
:( ou :-(
;) ou ;-)

C'est largement suffisant.

avatar Nicolas Furno | 

@zoubi2

?

?

avatar zoubi2 | 

@Nicolas Furno

lol :-)

avatar EBLIS | 

Je trouve aussi que cette histoire d'emojis est un débat stérile. Les emojis ont commencé à poser problème à partir du moment où ils ont commencé à se répandre hors Japon, d'ailleurs beaucoup d'emojis continuent à exprimer des choses qui nous sont étrangères. S'ils avaient gardé les smileys basiques jaune fluo, et je dis bien smiley, ne représentant personne mais représentant des idées que tout le monde peut avoir et exprimer, ça serait plus simple.
Même s'il ne s'agit pas ici de racisme ou choses similaires, certains commentaires aux apparences crues ne sont pas tout à fait idiots : on ne peut pas contenter tout le monde et il faudrait simplifier la chose. Le seul moyen de ne pas mettre de côté des minorités ou des personnes qui se sentent lésées serait d'inventer un nouveau language comme nos alphabets qui malgré leur simplicité peuvent exprimer une quasi infinité de chose. Or nous avons déjà ces languages. C'est la différence qu'il y a avec certains languages comme les représentations basées sur des hiéroglyphes, ils sont limités quoi qu'il arrive.
Comme le dit l'article, les cas de figure sont tellement nombreux qu'il en devient ridicule de songer les représenter.

avatar donatello | 

En fait ce qu'il faudrait c'est inventer des symboles non figuratifs qui permettrait de décrire toutes les situations possibles.

Par exemple on pourrait en créer 27 et appeler ces nouveaux symboles des "lettres"

Ca serait drôlement pratique et éviterait de se poser des questions à la con sur les préférences sexuelles des femmes café au lait avec les cheveux blonds à chaque fois qu'on veut faire passer un message.

avatar jerry75 | 

Tout le monde pond un discours interminable et philosophique.
Pour ma part je trouve ça ultra pénible à utiliser. Je m'en fou qu'ils soient jaunes, vert ou fluos.
Ce que je reproche c'est qu'on mette 10 minutes à trouver celui que l'on cherche et qu'il n'y ai toujours pas la possibilité d'avoir un encart pour les favoris !
Du coup je n'utilise que ceux que l'on me propose à la place des mots et ceux récemment utilisés.
Les autres sont beaucoup trop nombreux et j'ai autre chose à faire que de passer du temps à fouiller dans tout ce bordel !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR