Message de service : l’appareil photo d’iOS 14 b4 ne fait pas bon ménage avec les AirPods

Nicolas Furno |

Un bug pénible est apparu avec la quatrième bêta d’iOS 14 sortie dans la semaine. Si vous utilisez des AirPods et que vous voulez prendre une photo ou une vidéo, vous serez vite bloqué dans l’app Appareil photo :

Impossible dans ces conditions de prendre une photo ou de lancer une vidéo, l’app est inutilisable. Comme nous le signale Xavier, c’est directement lié aux écouteurs d’Apple, et encore, uniquement quand les AirPods sont en fonctionnement. Vous pouvez ainsi changer temporairement de sortie audio sur l’iPhone ou iPad concerné pour prendre une photo.

Autre solution peut-être plus pratique que j’ai pu tester : le bug ne touche que l’app Appareil photo conçue par Apple, pas les apps tierces. Si vous avez une alternative sur votre iPhone, comme c’est mon cas avec Halide, vous pouvez l’utiliser quand vous voulez prendre une photo avec vos AirPods en place. En attendant le correctif avec la cinquième bêta d’iOS 14 qui devrait arriver autour du 18 août, si tout va bien.

avatar MigMul | 

J’ai effectivement ce bug sur mon 11, remarqué hier

avatar clarilox | 

Un point qui m’intéresse : qu’est-ce que justifie selon toi t’investir 10€ dans une nouvelle application photo ?

avatar Nicolas Furno | 

@clarilox

Je m’en sers parfois pour faire une photo plus « artistique », car il y a plus de contrôles que dans l’app native. Et puis leur RAW peut être pratique pour les situations les plus compliquées.

Après ça reste très minoritaire pour moi, j’utilise essentiellement l’app d’Apple.

avatar Nesus | 

@clarilox

Personnellement, j’ai acheté ProCamera. Je ne l’utilise que quand je veux faire des belles photos. Je prends en raw et il y a tout à tas d’effets disponibles qui sont très bons.
Elle est très très complète et par moment ça manque de place dans l’interface. Par contre, elle a un énorme avantage. Il y a des explications pour toutes les fonctions et des conseils très pertinents. Donc pour entrer dans le monde de la photo et comprendre qui fait quoi, c’est une très bonne application.

avatar Ielvin | 
avatar Nesus | 
avatar Ielvin | 

@Nesus

Merci

avatar Ielvin | 

@clarilox

La possibilité d’avoir plus de réglages, de remplacer mon vieux reflex lorsque je ne l’ai pas avec moi.
Shooter en raw.

Je l’ai acheté il y a quelques années et je m’en sert autant que possible depuis.

avatar seyed | 

Et rester en iOS 13 c’était trop difficile pour vous ?

De mon côté je ne teste plus aucune beta sur mes appareils en “prod”.

avatar ys320 | 

@seyed

C’est un peu son métier de tester... et pour les devs c’est indispensable pour anticiper la sortie.

avatar victoireviclaux | 

@seyed

Tout dépend des usages. Tout ne se résume pas à ton utilisation personnelle.

Plus s'il y a plus de testeurs et qui font des retours, c'est mieux pour remonter les bugs qui a pour conséquence d'améliorer le système d'iOS à la version finale.

avatar marenostrum | 

c'est indispensable pour quelqu'uns, développeurs, et pour Apple aussi. c'est pas pour rien qu'ils la distribuent.

avatar quentinf33 | 

@seyed

Et une réponse plus pertinente et moins hautaine c’est trop difficile aussi ?

avatar themasck | 

les Bugs peuvent survenir avec toutes les mises a jour .pour c'est IOS 13.6 qui a planté la sonde de temperature de la batterie .

avatar victoireviclaux | 

Je trouve qu'ils l'ont mal foutu cette mise à jour Beta 4, limite la Beta 3 était mieux.

Chauffe par certains moments, l'impression d'avoir moins d'autonomie et quelques crashs d'app en plus par rapport à la précédente bêta.

avatar MattLight | 

Il y a déjà le bug sur la beta 3, cependant ça bloque l’appareil photo avec un blur

avatar quentinf33 | 

@MattLight

Pas lié aux AirPods. C’était juste le chargement qui était très très long, j’avais la même chose.

avatar gillesb14 | 

Il y a déjà un bug proche avec iOS 13. J’ai eu plusieurs plantage/freeze de l’appareil photo quand j’utilise mes AirPods Pro. Impossible de ressortir de l’app il faut faire une demande d’arrêt , abandonner et alors on peut fermer l’app photo.

avatar macinoe | 

chez moi, c'était carrément l'appareil photo qui ne marchait plus du tout sur mon ipad pro 2017 (écran complètement noir ) La dernière Beta d'ipadOS 14 a réglé le problème.

avatar thibaultmarie | 

J’ai ce problème aussi horrible, avez-vous également le bug de ne plus avoir de micro à partir des airpods et même de l’iphone en général ?
La seule solution c’est de redémarrer et ça fonctionne pendant 3-4 heures environ.

avatar Saussau083 | 

@thibaultmarie

Si c’est le micro en appel dont tu parle, en effet ça marche pas. Il faut changer la source de l’appel, le mettre sur les haut parleur, puis le remettre sur les AirPods pour que ça fonctionne

avatar thibaultmarie | 

@Saussau083

Moi, j’ai le bug du micro en vidéo...

avatar MarcMame | 

@thibaultmarie

"La seule solution c’est de redémarrer et ça fonctionne pendant 3-4 heures environ."

3-4 heures c’est bien déjà ! 😁

avatar TheRV | 

On va peut être pas lister sous forme d’article chaque bug d’une bêta ?

avatar alan1bangkok | 

@TheRV

Ah si
on se marre

avatar TheRV | 

@alan1bangkok

On à pas fini ahah

avatar Phiphi | 

😳

L’appareil photo... les AirPods...

🤔

J’ai vraiment du mal à comprendre le rapport !
Mai enfin c’est écrit comment les programmes pour que la gestion de l’un puisse casser la gestion de l’autre, à moins que ce ne soit le contraire !
Vraiment ça me dépasse... Comme si de mon temps j’avais pu casser le calcul de la clef du RIB ou du numéro de sécurité sociale en vérifiant la date de naissance, ou bien faire bugger la DADS en changeant la mise en page du bulletin de paye.
Ça me rappelle cette bagnole qui ne voulait pas rester en plein phare quand les essuies glaces étaient en marche, aussi étonnant que si répondre au téléphone mettait le grille pain en court circuit.
Je dois être trop vieux je suis complètement largué mais ça fait peur !
Un jour je m’attends à lire que fermer les volets met la télé en marche ou que tirer la chasse d’eau fait bugger le lave-vaisselle !!!

avatar Oliviou | 

@Phiphi

Exemple : les boutons de réglage du son peuvent servir à déclencher l’appareil photo. Ils servent aussi pour les airpods.

avatar Phiphi | 

@Oliviou

Ah oui. Soit. D’ailleurs dans la vidéo on voit bien qu’il ne touche pas du tout les boutons, donc j’aurais du y penser 😉.

Mais oui je sais tout cela est très complexe. N’empêche que parfois cela me fait un peu peur, tous ces papillons qui battent des ailles sans qu’on sache à quel endroit il va y avoir une catastrophe. 🤷‍♂️

avatar oomu | 

@Phiphi

c'est ce qu'on appelle des effets de bord : une bug à un endroit a des conséquences à un autre endroit https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_bord_(informatique)

Il est parfois difficile en informatique de mesurer la portée d'une modification ou l'impact d'un changement de comportement sur le reste du système.

Il existe diverses méthodes et méthodologies pour éviter de perdre vue ou juguler l'impact d'une modification trop drastique. Toutes ont leur limites ou sont tellement exigeantes qu'elles en deviennent impraticables ou ralentissent fortement la machine (les clients disent ensuite "c'est po optimisé" )

L'industrie est donc tiraillée entre faire de la programmation Objet hyper-explicite (à la JAVA) et foutre en l'air tout ça pour écrire du code spaghetti compact en assembleur. Entre les deux, on balance cherchant un équilibre sain selon les lubies des consommateurs.

Et bien sur, plus on éclate un système en "agent" ou "client / service" ou "objets" ou "modules", plus vous dépendez de la stabilité d'un de ces "services" ou de la bonne communication entre eux (le "bus").

Bien sur, plus y en a , plus c'est consommateur en ram et cpu (alterner entre tous ces composants) mais ça clarifie l'architecture d'un système.

MacOs et Windows 10 sont de bons exemples de comment leurs concepteurs sont tiraillées entre trop les éclater et les fusionner, au risque de moins de stabilité.

revenons aux Effets de Bord:

un exemple classique:
- un process a une fuite de mémoire : chaque fois qu'il est utilisé il occupe inutilement de la mémoire et la perte s'accumule
- au bout d'un temps vous voulez utiliser une fonction annexe, et elle plante, parce qu'il n'y a plus de mémoire disponible

le bug n'est pas dans la "fonction annexe", mais bien dans la fonctionnalité qui provoque la perte de mémoire. Pas évident

- un code alloue de la mémoire, mais pas suffisamment, alors qu'il déclare une taille + grande
- une autre code reçoit la zone où stocker des données, et en stocke plus que prévu
- soit il se prend une erreur et ne peut pas finir son job, soit pire: elle écrase d'autres données, provoquant un autre bug ailleurs

etc.

on peut imaginer une infinité de variante de ce concept. Par exemple, un logiciel s'attend à une réponse, et tant qu'il n'a pas de réponse, il accumulera un process qui attend

mais la réponse attendue, provient d'un autre logiciel, qui lui est planté/buggé : jamais il répondra

résultat: au bout d'un temps , la machine est noyée de processus qui attendent

solution : faut rendre + résistant (plus malin) le comportement quand un des sous-composants ne répond pas, plutôt que d'épuiser les ressources de la machine.

ce sont des exemples naifs, mais vous pouvez broder sur le concept.

-
le point c'est qu'iOs, comme Linux et Windows sont un empilement complexes de logiciels inter-connectés et de code exécuté dans les composants eux même, chacun peuvent avoir des bugs et provoquer des comportements inattendus sur le reste.

dans le cas de iOs (et moindre mesure macOs), certaines "applications" ne sont pas simplement des applications, elles contiennent du code utilisé par l'ensemble du système, ce sont des "services".

Photos n'est pas juste un programme qui affiche la caméra et enregistre une jpeg. C'est un service de base de iOs pour tout le système et les apps.

c'est d'ailleurs la défense Apple pour défendre le monopole de Webkit/Safari au sein du système (alors oui, ce n'est pas faux, mais ce n'est pas une raison pour refuser de faire le boulot manquant pour permettre d'alterner de navigateur sans tout perdre)

avatar Phiphi | 

@oomu

Merci. 👍
Je ne suis pas forcément rassuré mais c’est instructif.
Effectivement maintenant que j’y pense même en cobol sur certains systèmes on arrivait parfois à faire déborder des tables et ce n’était pas toujours simple à débogguer tant les effets pouvaient sembler aléatoires.

avatar pagaupa | 

@Phiphi

Cobol? Putain! Ça ne te rajeunit pas! 😜

avatar Phiphi | 

@pagaupa

Oh on a trainé le cobol très très longtemps en gestion de personnel et paie. J’ai basculé des clients en euro on tournait encore essentiellement en cobol. Maintenant je ne sais plus ce que c’est devenu mais il y a douze ans je maintenait encore principalement du cobol.

avatar MarcMame | 

@Phiphi

"Oh on a trainé le cobol très très longtemps en gestion de personnel et paie. J’ai basculé des clients en euro on tournait encore essentiellement en cobol. Maintenant je ne sais plus ce que c’est devenu mais il y a douze ans je maintenait encore principalement du cobol."

A ma connaissance les structures informatiques inter-bancaires reposent encore beaucoup sur du Cobol, en tout cas en Europe et également certains grands groupes industriels.

avatar Phiphi | 

@MarcMame

Ça ne me surprend pas vraiment. Il y avait tellement de milliards de lignes de code. Pour des tas de machins qui tournent de toute façon en batch pendant la nuit. Dans mon domaine on avait juste remplacé le cics par du client serveur pour les saisies, avec de la micro informatique côté client (pas mon domaine) et des centaines de routines côté serveur qui étaient toujours en cobol. On avait juste éclaté des gros programmes qui lisaient des paquets de « cartes » vingt ans avant en modules indépendants, sans les modifier plus que ça. Et puis on avait remplacé les accès fichiers par des accès bases de données. Bref des tas de bidouilles interfacées dans tous les sens entre des technologies d’époques différentes. Question optimisation tout le monde s’en foutait.
Pour la petite histoire je suis intervenu au Ghana pour la mise à niveau an 2000 de la paie des fonctionnaires. Tous les fonctionnaires du pays, mais pas l’armée. Pour sortir la paie de disons mars en temps et en heure, les batchs commençaient à tourner 3 semaines et demi avant. Rien que l’impression des bulletins, totalement centralisée, prenait environ 120 heures. 3 ou 4 camions de papier par jour pendant cinq jours qui partaient à tous les coins du pays.
Ils avaient été informatisés cers 1977, ils n’avaient pas changé de version depuis, donc en 2000 ils utilisaient toujours le COBOL-74 si ma mémoire est bonne. Ils avaient juste remplacée les paquets de cartes par des bandes magnétiques mais toutes les saisies étaient encore passées en bordereaux 80 caractères.
Alors dans le domaine bancaire. C’est encore plus sensible, c’est des masses de données encore plus gigantesques, je ne suis vraiment pas surpris du tout qu’on ai pas osé toucher à certains machins depuis bientôt 50 ans.

avatar pagaupa | 

@Phiphi

Ah! Je ne pensais pas tu vois! Tu m’apprends quelquechose 😜

avatar MarcMame | 

@oomu

"Il est parfois difficile en informatique de mesurer la portée d'une modification ou l'impact d'un changement de comportement sur le reste du système."

————
Moi j’avais un pote informaticien qui codait en fortran sur carte perforée et franchement son code était nickel !
Alors bon....

avatar pagaupa | 

@MarcMame

Fortran? Dis donc ! Tu as des references qui datent un peu 😜

avatar pagaupa | 

@oomu

« le point c'est qu'iOs, comme Linux et Windows sont un empilement complexes de logiciels inter-connectés et de code exécuté dans les composants eux même, chacun peuvent avoir des bugs et provoquer des comportements inattendus sur le reste »

Jusqu’au moment où on ne s’en sort plus et qu’il faut repartir de zero...

avatar Sindanárië | 

@oomu

It’s not a bug, it’s a feature 😤 m’enfin 😬

avatar Cactaceae | 

L’important quand on teste une bêta, c’est de faire les rapports de bugs avec l’app Feedback.

avatar marenostrum | 

ce qui le bloque aussi, c'est quand on reçoit une notification pile quand le système change l'apparence du fond d'écran, de claire en sombre par ex.

avatar pagaupa | 

Le monde merveilleux d’Apple...
Plus rien ne va...

avatar alan1bangkok | 

@pagaupa

si
la machine à cash fonctionne à plein régime
Pour le monde meilleur par contre ca bug aussi

avatar Nonome77 | 

@pagaupa

C’est une beta 🙄

avatar Bigdidou | 

@Nonome77

« C’est une beta 🙄 »

Et pagaupa un troll...

avatar pagaupa | 

@Bigdidou

« Et pagaupa un troll... »
Dans ton monde...

avatar IceWizard | 

@Bigdidou

« Et pagaupa un troll... »

Pas juste un troll, tu as pourtant bien étudié les gens comme lui pendant tes études. C’est un gosse souffrant d’une terrible injustice, son complexe de l’enfant roi faisant qu’il a besoin d’être la personne la plus intelligente, la plus remarquable, la plus admirée de l’univers et de sa proche banlieue.

avatar pagaupa | 

@IceWizard

Tu aurais du faire des études dans ce sens... cela t’aurait permis d’y voir plus clair parce que là du es dans le décor ! 😂

avatar IceWizard | 

@pagaupa

« Tu aurais du faire des études dans ce sens... cela t’aurait permis d’y voir plus clair parce que là du es dans le décor ! « 

L’une des étapes classiques des troubles narcissique s de la personnalité est de nier les compétences/connaissances des gens osant les critiquer.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR