Les trois iPhone qui vous ont laissé un mauvais souvenir

Nicolas Furno |

Notre dernier sondage sur iGeneration s’intéressait non pas à votre iPhone préféré, mais à celui qui vous a laissé le plus mauvais souvenir. Quel est le plus mauvais téléphone d’Apple selon vous ? Il n’y a pas eu un modèle désigné en particulier, vos doigts ont pointé en masse trois modèles. Les trois iPhone qui vous ont laissé un mauvais souvenir sont le 3G, le 4 et le 5.

Les résultats du vote avec les trois gagnants… ou perdants, c’est selon.
Les résultats du vote avec les trois gagnants… ou perdants, c’est selon.

Rétrospectivement, que pouvait-on reprocher à ces trois modèles ? Petit retour en arrière sur les cancres dans la famille iPhone !

L’iPhone 3G et son plastique craquant

L’iPhone 3G est le premier téléphone Apple qui a dépassé le cercle des premiers fans et qui a connu un vrai succès. Sorti un an après l’iPhone EDGE, en 2008, il optait pour une construction simplifiée, avec un dos entièrement en plastique, et il corrigeait l’un des plus gros défauts de son prédécesseur en intégrant une puce 3G. C’est aussi avec cette génération qu’Apple a intégré un GPS et proposé deux coloris, le blanc en plus du noir.

Un iPhone 3G blanc
Un iPhone 3G blanc

Cette génération a contribué à la réussite d’Apple et alors que le premier iPhone n’était vendu que dans une poignée de pays, il a été commercialisé un petit peu partout dans le monde dès son lancement. Le constructeur a vendu un million d’iPhone 3G dès le premier week-end de vente, un record pour l’époque. Un beau succès, incontestablement, alors pourquoi le retrouver dans ce classement des mal-aimés ?

Le plastique utilisé au dos de l’iPhone était agréable, notamment parce qu’on le prenait bien en main. De l’avis de certains, c’est même le dos le plus confortable jamais conçu par Apple : aucun risque de le lâcher et il épousait parfaitement la forme de la main. Un sentiment renforcé, il faut le dire, par sa petite taille. Mais ce plastique avait un gros défaut : il cassait beaucoup trop facilement.

Sur cette photo, les marques sont profondes et il faut reconnaître que cet iPhone 3G a bien servi. Néanmoins, il n’était pas rare d’avoir de telles fissures dès la première année, souvent autour des connecteurs ou des boutons de volume. On connaît certains malchanceux qui ont eu trois modèles différents en un an, les deux premiers ayant été changés par Apple suite à l’apparition de fissures au niveau des boutons de volume.

Un iPhone 3G qui a bien vécu, et qui porte les traces de cette utilisation. Cette fissure est la plus profonde et la plus visible, mais il y en a de multiples autres, notamment au niveau des connecteurs et ports.
Un iPhone 3G qui a bien vécu, et qui porte les traces de cette utilisation. Cette fissure est la plus profonde et la plus visible, mais il y en a de multiples autres, notamment au niveau des connecteurs et ports.

Et quand ce n’était pas ici, c’était autour des vis ou du connecteur Dock 30 broches en dessous, ou bien du jack sur le dessus. Quand ce n’était pas carrément au dos, comme sur notre exemplaire. Apple a eu du mal avec le plastique utilisé à la fin des années 2000 et l’iPhone 3G n’est pas le seul concerné. On se souvient que les MacBook de l’époque souffraient aussi de plastique craqué. Avec le 3GS, le constructeur avait manifestement trouvé une solution et ce nouveau modèle tenait bien mieux le choc.

Ce plastique craquant était sans conteste le plus gros défaut de l’iPhone 3G, mais l’ajout d’une puce 3G et du GPS a aussi amené certaines critiques autour de l’autonomie. Pour un téléphone 3G en 2008, il s’en sortait pourtant assez bien (il avait une autonomie en 3G meilleure que ses concurrents), mais à en juger ces témoignages de l’époque, on était surtout surpris d’avoir à charger un téléphone tous les jours.

Je possède mon iPhone 3G depuis deux semaines à présent et je dois dire qu’être tombé sur ce fil me rassure… En effet, je commençais à être inquiet de devoir le charger tous les jours et je suis “rassuré” de voir que c’est “normal”.

D’autres, comme ced68, avaient bien compris ce qui se passait en fait :

Et niveau autonomie, si je l’utilisais comme j’utilisais mon ancien téléphone (juste pour téléphoner donc), je tiendrais facilement 3–4 jours avec. Sauf que mes habitudes d’utilisation d’un téléphone ont radicalement changé du jour en lendemain grâce à (ou à cause) de l’iPhone.

Pour aller plus loin :

L’iPhone 4 et le fameux Antennagate

L’iPhone 4 est le premier produit Apple à intégrer un écran Retina. Un concept nouveau pour désigner la définition quatre fois supérieure de son écran, qui reste à 3,5 pouces, mais affiche des graphismes bien mieux définis. C’est utile pour les photos, mais aussi pour le texte que Steve Jobs vantait comme étant aussi précis que sur du papier.

Ce modèle introduisait aussi le premier changement de design majeur et c’est peut-être le téléphone le plus « précieux » du constructeur. Avec ses deux faces en verre, son contour en acier, mais aussi avec sa caméra cerclée de métal à l’arrière, l’iPhone 4 avait un côté luxueux. Le créateur d’Apple avait cité le nom de Leica et c’est vrai que l’appareil rappelait les produits du constructeur allemand.

Un bel objet, certes, mais un objet fragile. Les deux faces en verre réputées indestructibles cassaient plus souvent qu’Apple voulait le dire. À tel point que les « bumpers », ces protections minimales que le constructeur vendait une fortune et qui se contentaient d’ajouter une couche de caoutchouc au-dessus de l’acier, se sont vite avérés indispensables. Et pas seulement pour protéger le verre un peu trop fragile en cas de chute, mais aussi pour maintenir la qualité de réception.

L’iPhone 4 est en effet synonyme d’Antennagate, sans conteste la plus grande polémique affrontée par le constructeur depuis le retour de Steve Jobs. Petit rappel des faits : sur ce modèle, les antennes cellulaires sont placées autour de l’appareil. Le contour en acier n’est pas seulement esthétique, il est aussi pratique : le métal sert en fait d’antennes. Une bonne idée sur le papier… mais qui a un inconvénient majeur : quand on tient le téléphone dans la main, on peut très facilement atténuer, voire bloquer, la réception.

Le téléphone est sorti au mois de juin 2010 et le scandale s’est construit très rapidement pendant les premières semaines de commercialisation et au cœur de l’été. Des milliers de vidéos montraient comment, en tenant simplement l’iPhone 4 dans la paume de sa main, on pouvait perdre l’accès au réseau, y compris en plein appel. Il y avait manifestement un problème, mais le vrai scandale, ce fut le silence d’Apple puis sa réponse déplacée.

Il a fallu attendre le milieu de l’été pour que le constructeur réagisse enfin. Steve Jobs a interrompu ses vacances en famille à Hawaï pour inviter quelques journalistes à une conférence qui a eu lieu le 16 juillet 2010. Une demi-heure, sans véritables excuses, mais avec quelques justifications techniques et surtout un doigt accusateur contre la concurrence qui ne faisait pas mieux. Ce qui était vrai, mais ce n’était pas une défense très futée et même si le problème de l’Antennagate a probablement été exagéré, cette arrogance de la part d’Apple n’a jamais vraiment quitté l’entreprise.

Steve Jobs, sur la scène du keynote organisé en catastrophe suite au scandale. Le patron d’Apple avait alors détaillé le fonctionnement des antennes sur l’iPhone 4 et tenté de justifier les choix de l’entreprise.
Steve Jobs, sur la scène du keynote organisé en catastrophe suite à la polémique. Le patron d’Apple avait alors détaillé le fonctionnement des antennes sur l’iPhone 4 et tenté de justifier les choix de l’entreprise.

À l’époque, la seule solution trouvée par Apple pour se sauver la face a été de distribuer des bumpers gratuitement. En ajoutant une couche de plastique, les antennes étaient mieux protégées et on évitait le problème. Un an plus tard, l’iPhone 4s sortait avec la vraie solution : des séparateurs supplémentaires qui évitaient le court-circuit des antennes provoqué en plaçant le téléphone dans le creux de la main.

Comme quoi, Apple avait bien fini par trouver un moyen de contourner les lois de la physique… Et depuis cet incident de parcours, la réception des iPhone a été irréprochable, quitte à susciter quelques critiques sur les antennes trop visibles au dos des téléphones, mais ça, c’est une autre histoire...

Pour aller plus loin :

L’iPhone 5 et son chanfrein trop fragile

Le troisième téléphone Apple qui ressort du sondage est l’iPhone 5, un modèle sorti en 2012 et qui souffre d’une mauvaise réputation esthétique. Là encore, c’est un modèle significatif à plusieurs égards, le principal étant probablement le changement de taille d’écran. Le constructeur a longtemps été timide dans ce domaine, mais après cinq générations bloquées sur les 3,5 pouces de l’iPhone Edge, on passait à un écran de 4 pouces.

L’iPhone 5 était un joli téléphone… mais même en faisant très attention, on finissait toujours par l’abîmer, surtout sur les côtés.
L’iPhone 5 était un joli téléphone… mais même en faisant très attention, on finissait toujours par l’abîmer, surtout sur les côtés.

Le design a aussi changé et après le plastique et l’acier, c’est l’aluminium qui fait son retour, mais cette fois sur la tranche et au dos. En la matière, chacun se fera son opinion, mais le design de l’iPhone 5 est très plaisant, peut-être encore plus ce modèle « ardoise » beaucoup plus foncé que le « gris sidéral » de l’iPhone 5s. Encore aujourd’hui, ce monobloc complètement sombre fait son effet… mais un effet gâché par une finition fragile, beaucoup trop fragile.

Quoi que vous fassiez, même en laissant le téléphone en permanence dans une coque de protection, le chanfrein noir si élégant tout autour de l’iPhone 5 prenait des coups. Au fil du temps, le noir s’estompait et laissait place au métal brillant assez disgracieux. Le modèle blanc était moins touché, mais dans tous les cas, cette génération est peut-être la plus sensible aux petits chocs du quotidien. Et là encore, la solution a été trouvée l’année suivante, avec des iPhone 5s qui ne perdaient pas si facilement leurs couleurs.

Cette photo prise quelques mois après la sortie montre déjà les traces sur le chanfrein… alors que cet iPhone avait été conservé essentiellement dans un étui !
Cette photo prise quelques mois après la sortie montre déjà les traces sur le chanfrein… alors que cet iPhone avait été conservé essentiellement dans un étui !

L’appareil photo de l’iPhone 5 souffrait aussi d’un défaut parfois pénible : on pouvait assez facilement afficher des artefacts lumineux. Un halo violet apparaissait plutôt vite, puisqu’il suffisait d’avoir une source lumineuse forte dans un coin de l’image pour l’obtenir. On pouvait facilement l’éviter en changeant très légèrement le cadre, mais c’était quand même gênant au quotidien. Même s’il faut reconnaître que l’iPhone 4s souffrait du même problème, en moins accentué toutefois.

L’appareil photo de l’iPhone 5 (gauche) affichait de temps en temps un halo violet. Celui de l’iPhone 5s (droite) corrigeait ce défaut.
L’appareil photo de l’iPhone 5 (gauche) affichait de temps en temps un halo violet. Celui de l’iPhone 5s (droite) corrigeait ce défaut.

Pour aller plus loin :

Un conseil ? Privilégier les générations S…

Nous avions publié le sondage en ayant une idée des résultats attendus, mais on ne pensait pas avoir une sélection aussi franche. Les trois iPhone les moins appréciés sont tous les premiers modèles avec un nouveau design, des générations qui changent profondément le téléphone et non pas les générations « S » qui suivent l’année d’après. L’iPhone 6 n’est pas dans la liste, probablement parce qu’il n’est pas aussi courant, mais il mériterait sa place, surtout le 6 Plus qui pliait trop facilement…

Les mal-aimés : iPhone 3G en blanc en bas, iPhone 4 au premier plan et iPhone 5 derrière.
Les mal-aimés : iPhone 3G en blanc en bas, iPhone 4 au premier plan et iPhone 5 derrière.

Ainsi, s’il fallait tirer une conclusion de ce retour en arrière, ce serait bien d’éviter les premières générations. Le choix le plus raisonnable est d’attendre la version améliorée l’année suivante, qui est débarrassée de la majorité des défauts et par ailleurs beaucoup plus rapide, surtout ces dernières années.

Pour finir, on remarque aussi que sur les trois modèles relevés ici, deux ont souffert de problèmes esthétiques. Même l’Antennagate, plus grave, n’a pas suffi à nuire réellement à l'iPhone 4 dans le sondage. Au fond, le bilan est plutôt positif pour Apple : depuis bientôt neuf ans, ses téléphones ont maintenu un niveau de qualité élevé. Ce qui contribue aussi à notre exigence…

Et d’ailleurs, quel iPhone au contraire vous a laissé le meilleur souvenir ? C’est l’objet de notre nouveau sondage !

avatar Lz | 

Rien ne vaut les versions "S" ! Ce sont les versions les + abouties, et dont les défauts (de finition, de peinture notamment) sont corrigés.

avatar Welcomex | 

@Lz :
Tout à fait d'accord avec toi,d ailleurs mon prochain tel sera le fiture 7(s)

avatar NORMAN49 | 

Pas d'accord... l'iPhone 4 était un vrai bijou avec (pour l'époque) un écran extraordinaire.
L'antennagate... pouf pouf pouf pas plus que les autres (les autres portables étaient même pires...).

J'en ai toujours un... qui tourne ;-)

avatar ibric | 

D'accord avec toi ! Mon iPhone 4 est toujours mon téléphone favori et je ne vais pas le changer de si tôt.

avatar spoutnik | 

Pas d'accord, j'ai toujours refusé d'acheter daté d'un an.
Je préfère pour ma part les versions rondes (4,5,6..) que les versions à virgule (4S (4.5) 5S (5,5) ..)

avatar loupsolitaire97 | 

Je vais voter iPhone 5S bien que je ne possède pas car pour moi le meilleur iPhone c'est le 5 mais avec Touch ID, un meilleur appareil photo et une puce plus puissante et une nouvelle couleur, le 5S est le meilleur.

avatar daxr1der | 

@loupsolitaire97 :
Et angulaire, donc en main c'est à l'encontre de l'ergonomie. A moins que tu es des mains carré, type lego ou playmobile

avatar loupsolitaire97 | 

@daxr1der :
Effectivement j'ai des mains playmobile, d'ailleurs je vais bientôt me prendre la nouvelle finition or rose.

avatar WaTy | 

Sérieusement MacG vous faites des articles vraiment très intéressant ! Toujours un plaisir de vous lire.

Pour moi le pire iPhone reste l'iPhone 5, plus exactement le mode gris sidéral. La couleur qui disparaissait en quelques semaines, le bouton power qui lâchait aussi. Trop de soucis

avatar Vanton | 

@iBoy84 :
C'était ardoise sur le 5 :-) Le gris sidéral est apparu sur le 5S.

Mais je partage ton point de vue, le 5 était catastrophique niveau fiabilité... Rappels pour le bouton, pour la batterie, coque affreusement sensible aux chocs, poussières dans l'appareil photo, écran qui se décolle de la vitre, etc. etc.

avatar WaTy | 

@Vanton :

Ah oui merci ! J'avais un doute sur le gris sidéral, merci :)

avatar Nitneuqq | 

L'iPhone 6 a le même problème que l'iPhone 5 pour le châssis... Le miens est dans une coque et la couleur s'en va, il a 3 mois.

avatar madaniso | 

On voit bien que les versions S sont bien plus fiables.

avatar kinou_ | 

"Jamais de rev A", cet adage vaut pour tout produit estampillé d'une pomme...

avatar patrick86 | 

""Jamais de rev A", cet adage vaut pour tout produit estampillé d'une pomme..."

Moi, je préfère manger les meilleures pommes avant que les merles ne les prennent.

avatar heret | 

Je te présenterai mon Mac Pro de 2006 Rev A, et en plus premier modèle à processeur Intel. Il fonctionne mieux qu'au premier jour.

avatar tothecrazyones | 

J'ai toujours été halluciné de l'état calamiteux du matériel de la rédaction (coques, téléphones etc). Vous y allez comme des BOURRINS les mecs. J'ai eu un 3G pendant 3 ans et jamais aucune craquelure.

avatar Vanton | 

Ce que l'article ne dit pas en revanche et c'est dommage, c'est que les vieux modèles ont vécu pendant deux, trois, quatre ans aux côtés de leur propriétaire. Avec de nombreuses mises à jour d'iOS, de nombreux problèmes de vieillissement (boutons qui arrêtent de fonctionner...) et forcément de nombreux accidents avec des réparations coûteuses à la clé... Plus le tel est vieux, plus il a vécu et s'est dégradé. Ça biaise très certainement le résultat. Les nouveaux modèles sont épargnés parce qu'ils n'ont pas encore assez souffert pour en devenir désagréables à utiliser.

avatar CrW | 

J'étais persuadé que la couleur blanche était apparue avec le 3GS justement, j'ai eu tout les modèles d'iPhone hors génération S et honnêtement j'ai jamais eu tout les problèmes qui sont décrit ici..... Je me demande si honnêtement le problème ne viens pas plutôt des utilisateurs.

avatar Vanton | 

@CrW :
Sur le 3G le blanc était réservé au modèle haut de gamme. Sur le 3GS les deux capacités en disposaient

avatar nova313 | 

Personnellement, le 3G reste le meilleur iPhone à prendre en main. Je m'amusais à le faire tourner dans la paume de ma main, il était très agréable à toucher, et épousé parfaitement le creux de la main.

avatar arnaudducouret | 

L'iPhone que j'ai le moins apprécié était l'iPhone 6, notamment à cause de sa qualité d'assemblage. L'écran est souvent mal collé au châssis et des poussières disgracieuses viennent s'y mettre, c'est surtout désagréable sur le modèle Argent.

avatar enzo0511 | 

Mon 6 n'a toujours pas bougé depuis sa sortie

avatar heret | 

Tu l'as laissé dans sa boîte ?

avatar thebarty | 

+1
Mon iPhone 6 est intact.

avatar Espcustom | 

Aucun iPhone n'aura plus ce statut si particulier qu'à eu le tout 1er, le edge. Des défauts certes mais le pionnier.

Pour moi c'est celui que je garde le plus en mémoire.

avatar michelyellow2 | 

Je continue à utiliser mon iPhone 4, qui, au fil des années, vieillit plutôt bien, sans fracture.
Il est lourd, mais reste à mon gout un bel objet.
Son défaut d'antenne est gênant en milieu non urbain, au quotidien, non.
La batterie tient encore 4 jours.
Les photos sont néanmoins médiocres.

Mon prochain ? Le 5se, s'il se nomme ainsi…

avatar lmouillart | 

Le EDGE était une pouillerie tant au niveau matériel que logiciel, j'ai du le garder quelques mois, vite remplacer et repris par Orange contre un 3G.

Les 3G(s) et 6(s) sont super agréables en main, par contre je n'aime pas du tout les 4(s) et 5(s) qui ont des arêtes vraiment pas agréables.

avatar moivince06 | 

hallucinant de voir tous ces iphones "pourri" merde les mecs protegez les! mettez une coque! moi ca m'fend l'coeur!

avatar enzo0511 | 

@moivince06 :
Sur le coup tout le monde adore le nouvel iPhone puis quand un nouveau arrive, l'ancien est décrié, détesté

avatar docdav | 

Tout le monde n'a pas le même avis, pour moi une coque, c'est un peu comme mettre des bouts de mousse autour d'une ferrari.
Elle roule aussi bien, mais en moche.

avatar Vanton | 

@docdav :
Cela dit, une Ferrari c'est pas toujours un peu moche... ? ;-)

À part quelques mythes des années 60 qui ont encore de la gueule...

Mais je te rejoins sur les coques : c'est moche !

avatar Phoenixxu | 

@Vanton :
Et une coque En TPU transparent fine ? :-)

Ce n'est pas des plus gracieux mais au moins c'est transparent !

avatar flo3183 | 

Ce sont les 3 seuls iPhone que j'ai eu... Drôle!

avatar RomainP | 

Juste les iPhones 3G blanc, ça n'existe pas. Sauf erreur de ma part le colori blanc est apparu avec l'iPhone 3GS

avatar Nicolas Furno | 

@RomainP :
Faux, c'est un iPhone 3G sur les photos. Seuls les 16 Go étaient proposés en blanc… on s'en plaignait d'ailleurs dans notre test du téléphone. Il est en lien dans l'article, au passage.

avatar ValeRoss46 | 

@RomainP :
Faux. J'ai bien eu un 3g en blanc.

avatar pfx | 

Avant le plastique qui craque, je dirais surtout que le 3G a beaucoup souffert des dernières mises à jour qui lui avait été appliquées...
Le 4 ça serait plutôt la réception catastrophique, et dans une moindre mesure aussi les lenteurs dans la derniere MàJ dispo...

avatar Sulfate | 

"People say, “My phone sucks.” No, it doesn’t! The shittiest cellphone in the world is a miracle. Your life sucks. Around the phone."

--Louis CK

avatar foxot | 

Bizarre pour le 4, ça a été l'un de mes iPhone préférés (bon ça a aussi été le dernier modèle que j'ai pris qui n'était pas une génération "S")
Par contre pour le 3G c'est mérité, le plastique du dock avait craqué, il manquait vraiment de puissance (le passage à l'iOS 4 lui a été fatal, bien plus qu'un 4 sous iOS7 ou qu'un 4S sous iOS9).
Après ça a aussi été mon premier iPhone donc bon, c'était déjà une sacrée évolution pour moi.
Après, par contre, je crois que mon iPhone actuel, le 6s, qui a succédé au 5s pour moi ^^, je n'y arrive vraiment pas avec cette nouvelle taille d'écran et même avec la protection Apple je le trouve bien trop glissant et trop grand.
Voilà, mon avis personnel ^^

avatar Applesoft | 

Le plus agréable en main : le 3G
Le plus beau design (intemporel) : le 4
Le plus élégant, précieux : le 5
Le plus à jour : le 6S

Le plus marquant pour moi fut le 4 : Retina, finition, IOS. Apple possédait alors une sacrée longueur d'avance en imposant un nouveau standard, que la concurrence a depuis patiemment rattrapée.

Voilà :)

avatar breizh691 | 

Personnellement je n ai pas de pire iPhone ( j ai utilise le 3G, le 4, le 5 et le 6)
il manquait ce choix dans le sondage

avatar adrien1987 | 

Le 5 était superbe par son design, mais le gris sidéral pelé completement sur les contours. Échangé au moins 3 fois chez Apple. J'ai fini par prendre le 5s en argent l'année d'après.

avatar tonzman | 

Ouais après un 3G, un 4, un 5, un 5c et un 6s, celui qui m'a laissé le plus mauvais souvenir c'est le 5c. Je pense que ça n'aurait pas été le cas si je n'avais eus le 5…

avatar asproduct | 

Erreur sur les photos et descriptifs... Le blanc c'est à partir du 3GS... Comme pour les 16 go...

avatar Nicolas Furno | 
@ asproduct : encore une fois, c'est faux. Le 3G était disponible dans les deux coloris, et dans les deux capacités.
avatar ddrmysti | 

J'ai un 3G blanc 16Go qui traine dans un tiroir, donc non tout ça c'est bien à partir du 3g.

avatar barla | 

A ce jour le 5 ardoise reste le plus beau jamais sorti pour moi. Par contre fragile et effectivement plusieurs problèmes mais c'est là qu'intervient ce qui selon moi reste un avantage massif d'Apple : le sav.

avatar Vae | 

Personnellement j'ai eu ces 3 modèles et je n'ai eu aucun problèmes, sauf le 5 quicommençait à avoir des traces mais au bout de 2 ans donc je ne m'en plains pas.

Je préfère toujours prendre ces modèles plutôt que les versions S car le design "dure" 2 ans, dans le sens où le S aura le même design que la version précédente.

avatar Rapsodan2 | 

Je crois que je les autobus eu depuis le 3G et honnêtement aucun ne m'a laissé un mauvais souvenir...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR