Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

L'iPhone 7 Plus talonne le MacBook Pro 13" "Skylake"

Florian Innocente

Tuesday 01 November 2016 à 18:00 • 69

iPhone

Lancez Geekbench sur le nouveau MacBook Pro d’entrée de gamme et sur un iPhone 7 Plus, et l’on pourrait quasiment confondre les deux au vu (d’une partie) des résultats.

Tout cela doit être nuancé car les écarts ne sont pas homogènes, mais ces comparaisons sont toujours intéressantes à chaque renouvellement profond des gammes.

Sur les tests bruts exécutés avec un seul cœur, le portable équipé d’un Intel “Skylake” Core i5 de sixième génération est devant l’A10 d’Apple d’une courte tête. Il obtient un score de 3 689 contre 3 503 pour l’iPhone. Par contre, en multi-core, le chiffre est nettement à l’avantage du MacBook Pro avec 7 190 contre 5 683.

Dans les deux cas, ce sont des processeurs double cœur, un 2 GHz pour le Mac et un 2,34 GHz pour l’iPhone (dans les faits l’A10 en a quatre, deux principaux et deux plus petits qui ne sont utilisés que pour des tâches plus légères et ils ne fonctionnent jamais les quatre ensembles).

Les autres MacBook Pro 13“, ceux équipés d’une Touch Bar, utiliseront un processeur dual core cadencé à 2,9 GHz (options à 3,1 ou 3,3 GHz), ce qui devrait rebattre les cartes. Sans oublier les 15” qui auront des Core i7 Quad à 2,6/2,7 et 2,9 GHz.

Dans les tests simple cœur, l’exécution de quelques fonctions mathématiques en particulier donne l’avantage au portable, de même que la bande passante de la mémoire vive. Mais ailleurs, les deux architectures semblent marcher sur une même ligne et les différences entre elles sont ténues.

On rétorquera, à raison, que des processeurs Intel, comme ceux que l’on trouve dans les Mac Pro, restent plus performants et endurants sur des tâches lourdes ou capables d’être distribuées entre plusieurs processeurs. C’est une chose d’être excellent en sprint, c’en est une autre d’être aussi très rapide et régulier sur plusieurs tours de piste.

Néanmoins, dans l’environnement Apple, ce ne sont plus les Mac Pro qui font office de mètre étalon. On peut aller jusqu’à dire que le nouveau MacBook Pro 15" est en quelque sorte le successeur de la station de travail (en attendant d’être démenti, qui sait, par un renouvellement de la gamme des cylindres tombé du ciel).

Source : Apple

On a pris l’habitude depuis quelques générations de processeurs Intel pour les portables, à ce que les performances ne progressent que modérément. Tout l’inverse des processeurs Ax d’Apple qui bondissent toujours plus loin à chaque renouvellement annuel, sans sacrifier pour autant l’autonomie sur l’autel de la vitesse. Entre l’A8 de l’iPhone 6 qui n’est pas si vieux et l’A10 d’aujourd’hui, le pic de vitesse a été multiplié par 2.

Si l’avenir du Mac passe par les portables — et qui en doute aujourd’hui ? — on peut vraiment se demander jusqu’à quand Apple acceptera d’avoir la feuille de route de ses portables dépendante des sauts de puce d’Intel.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner