Donald Trump ne fait pas de zèle pour la sécurité de ses iPhone

Florian Innocente |

Citant des questions de confort personnel, le président Trump ne s'astreint guère aux consignes de sécurités prévues pour ses deux téléphones. Politico raconte que le président américain utilise quotidiennement au moins deux iPhone.

L'un ne contient que l'application Twitter ainsi qu'une sélection de sites d'actualité. Le second est dévolu uniquement aux appels, son microphone et sa caméra sont fonctionnels mais la fonction GPS a été désactivée.

Crédit : Shealah Craighead/Official White House. Janvier 2017

En comparaison, le téléphone sécurisé utilisé par son prédécesseur ne pouvait pas prendre de photos, ni envoyer de SMS ou même lire de musique. Un téléphone pour bébé, comme le décrivait Barack Obama.

Le protocole de sécurité pour les téléphones de Donald Trump implique qu'ils soient remplacés tous les mois, le temps de vérifier qu'ils n'ont pas fait l'objet d'un piratage.

Le risque existe. Comme le rappelle Politico, John Kelly, le secrétaire général de la Maison Blanche, avait eu son téléphone compromis au moment où il dirigeait la sécurité intérieure et peu avant d'occuper ses nouvelles responsabilités.

D'après les sources de Politico, le président américain a passé jusqu'à 5 mois sans soumettre son téléphone "Twitter" aux inspections de ses services. Sa justification est simple : « Ce n'est pas commode ». Sans démentir l'information, un responsable de la Maison Blanche a rétorqué au site que le téléphone dévolu aux appels téléphoniques était « remplacé sans problème de façon régulière à l'occasion de procédures de routine. Du fait des contrôles de sécurité sur le téléphone Twitter ainsi que sur le compte Twitter (du président, ndlr), il n'est pas nécessaire de le remplacer fréquemment ».

avatar simnico971 | 

Faudrait quand même pas que quelqu'un puisse écrire quelque chose d'intelligent et réfléchi sur son compte Twitter, imaginez l'angoisse.

avatar C1rc3@0rc | 

On va d'abord rappeler que le risque de piratage commence par l'interet de pirater...

Qui a intérêt a pirater le téléphone de Donald?
C'est de Donald dont il sagit, on sait qu'il est capable de tout et n'importe quoi, donc ses messages mêmes les plus aberrants sont déjà automatiquement pondérer de facto.

Personne ne va y chercher de photo licencieuses... tout le monde redoute que Trump les publies... Personne ne va y chercher de message provoquant, tout le monde redoute que Trump les publie...

Le seul piratage possible qui aurait du sens serait de bloquer définitivement l’expédition des messages, mais alors Donald changerait de smartphone et publierait a double pour récupérer le temps perdu.

Et il serait techniquement plus simple de pirater le compte Twitter de Trump, mais on peut se douter qu'il y ait des proposés au contrôle du compte en poste 24/7 et fournis par une agence de sécurité nationale...

Et puis si on sait que les iPhones sont des passoires ouverts aux 4 vents, il faut encore y avoir acces. Physiquement c'est pas possible, Donald le lache jamais et l'utilise en permanence. Acces a distance, oui, mais la faut d'abord rentrer sur le réseau de la WH, qui lui est securisé (enfin on l'espere)

Et puis les questions de securités electroniques des politiques, comment dire. Qui se souvient du serveur qu'Hillary avait installé dans son sous-sol parce qu'elle avait ete envoyé sur les roses apres avoir demandé un smartphone aussi securisé que celui d'Obama...

avatar GtnDns | 

@C1rc3@0rc

Un si long message pour si peu, 🤦🏼‍♂️

avatar IPICH | 

@GtnDns

Un si court message pour tout aussi peu🤦‍♂️

avatar iVador | 

C’est pas grave, il est aux ordres de Poutine de toute façon

avatar Bigdidou | 

Ça me fait moyennement rire, quand même, pour rester dans la litote.

avatar pim | 

Ils savent qu'en l'occurence, le plus gros virus est entre le téléphone et la chaise, donc pas besoin de le remplacer !

avatar lepoulpebaleine | 

Si quelqu’un pirate le compte Twitter de notre cher Potus45 et raconte n’importe quoi, à vrai dire, personne ne s’en rendrait compte 😂

CONNEXION UTILISATEUR