12 universités américaines vont ouvrir leurs portes avec l'iPhone et l'Apple Watch

Florian Innocente |

L'iPhone peut devenir une clef — au sens quasi littéral du terme — pour quelques 100 000 étudiants américains qui pourront s'en servir partout sur leur campus dès la rentrée.

Apple a annoncé un partenariat avec 12 universités américaines pour que la carte d'étudiant soit transformée en une version dématérialisée stockée dans l'app Wallet. Partant de là, l'étudiant se servira de son iPhone ou de son Apple Watch pour entrer dans sa chambre, dans sa salle de gym ou pour payer au self-service du campus et dans les boutiques.

La carte dans Wallet sert alors autant de sésame pour ouvrir les portes que de cagnotte pour les dépenses journalières. L'initiative avait été rodée avec un nombre réduit d'établissements. Apple donne comme bilan un chiffre de 1,25 million de repas payés par ce biais, et un autre ordre de grandeur inédit… le nombre de portes ouvertes avec iOS et watchOS : 4 millions.

avatar Depret Lucas | 

La chance 🍀😂

avatar p@t72 | 

Et si l'étudiant a autre chose qu'un iPhone ?

avatar Rifilou | 

@p@t72

Bah il utilise sa carte plastique

avatar anonx | 

Ça changera de l’AR-15...

avatar fte | 

Tu tombes en panne de batterie, tu ne peux pas rentrer dans ta chambre... où se trouve le chargeur.

avatar mattcastel | 

@fte Si c’est comme pour les transports, ça marche même sans batterie.

https://www.cultofmac.com/577293/phone-xs-nfc-express-card-dead-battery/
« This works for both Express Transit cards and Student ID cards with Express Mode turned on. »

avatar Maxmad68 | 

@mattcastel

Ça marche avec les derniers iPhones (meme sans batterie/téléphone éteint). À partir de quel modèle exactement je sais pas.

avatar RemyW | 

@fte

Les gens auront une carte plastique standard également.
L’iPhone est juste un moyen supplémentaire d’accès.

avatar Spinnozza | 

On n’est pas prêt de voir ça dans nos universités archaïques françaises...

avatar Cafefroid | 

Peut-être, en effet.
Ne pas oublier non plus que les frais d’inscription dans les universites françaises sont nanometriques comparés aux masses d’argent (prêt étudiant obligatoire) que demandent les universités US.
Les moyens matériels ne sont tout simplement pas comparables, encore moins l’idéologie qui sous-tend cette différence.
Bref, n’empruntez pas le nom d’un philosophe comme pseudo, même déformé, vous le déconsidérez.
Il y a pourtant le choix : « aigreur du soir », « vdm », « usine à trolls ».

CONNEXION UTILISATEUR