L'iPhone 4S compatible avec le GPS russe

Nicolas Furno |

L'iPhone 4S est un téléphone mondial non seulement pour l'accès aux réseaux (normes GSM et CDMA), mais aussi pour la géolocalisation. Le dernier téléphone d'Apple est ainsi compatible non seulement avec le réseau de satellites GPS, mais aussi avec GLONASS, l'équivalent russe. L'information est présente sur le site américain d'Apple, mais pas sur la version française.

iPhone 4S Glonass

Dans les faits, cet ajout ne devrait pas changer beaucoup de choses côté utilisateurs. Le GPS comme le GLONASS disposent d'une couverture globale, c'est-à-dire qu'ils sont théoriquement accessibles depuis n'importe quel point de la planète. La précision des deux systèmes est comparable, mais l'utilisation conjointe du GPS et de GLONASS peut améliorer la précision du positionnement. C'est particulièrement le cas en milieux urbains, où les satellites sont souvent cachés par des bâtiments ou autres obstacles : la combinaison GPS/GLONASS permet à l'iPhone 4S d'accéder à 55 satellites et ainsi de limiter les zones blanches (source).

Apple a peut-être amélioré la précision et la rapidité de la géolocalisation de ses iPhone par ce biais, même si l'entreprise utilise à cet effet les réseaux WiFi et GSM. La puce Qualcomm présente dans l'iPhone 4S est elle-même compatible avec GLONASS : la compatibilité avec le réseau de satellites russes s'est peut-être faite d'elle-même.

[Via : TNW]


avatar snark | 
Donc l'iPhone 5 ou 6 supportera Galileo ? Ça serait top pour nous européens...
avatar vspatrick | 
Et comme dirait Poutine à sa femme: "rends-moi mon iPhone, espèce de glonasse !" :B
avatar Judge MANSON | 
@iDanny : pause café recrachée sur mes documents, merci pour ce petit fou rire !
avatar vspatrick | 
@Nicolas_D : Yep j'ai vu ça... et Plans sur iPad prend déjà en compte le trafic ! Pas sur iPhone ? ^_°
avatar aldayo | 
oui, on veut galileo et ses 2 satellites !
avatar Ced75 | 
oui, comme ça on saura dans quel hémisphère on est !!!!
avatar hellhasnofury | 
Galileo ? Il y a quatre ingénieurs qui travaillent dessus et avec la crise ..... Les états n ont plus de pépettes .
avatar lgda | 
Le but de Galileo n'est pas de proposer un GPS bis grand public (même si dans les faits il s'agit de ça) juste pour dire "moi je me geolocalise européen Môôssieur" mais de s'émanciper stratégiquement du système GPS qui est sous le contrôle de l'armée US qui peut à loisir détériorer le signal reçu pour des raisons de défense ou autre. Galileo est un système civil qui assurera aux européens une indépendance vis-à-vis des USA et de la Russie tant dans les domaines civiles que militaires.
avatar pombour | 
@Biking Dutch Man Eh bien non. En fait les industriels ont insisté pour avoir la main sur Galileo et ils n'ont pas fait grand chose à part empocher l'argent. L'UE a dû reprendre le projet pour le faire avancer. @Philactere Pour la détérioration du signal, c'est ce qu'on dit toujours, mais dans les faits, les USA se sont engagés à ne pas le faire (pour tuer dans l'oeuf Galileo). A ma connaissance, le brouillage ne s'est fait qu'en temps de guerre et dans une zone précise.

CONNEXION UTILISATEUR