Logiciels Apple : 3,6 milliards de dollars de recettes en 2012

Stéphane Moussie |

Apple a enregistré 3,6 milliards de dollars de recettes l'année dernière avec ses propres logiciels, selon les estimations d'Horace Dediu d'Asymco.

L'analyste récapitule l'ensemble des logiciels édités par Apple : la suite iWork, avec des apps vendues 18 € sur le Mac App Store et 9 € sur l'App Store ; iLife, dont les programmes sont commercialisés de 4,50 € à 14 € selon la plateforme ; iOS et OS X, dont OS X Server à 18 € ; les logiciels professionnels, avec entre autres Final Cut Pro et Aperture ; et enfin les outils de développement et d'administration que sont Xcode et Apple Remote Desktop.

Les logiciels d'Apple, avec une marge opérationnelle d'environ 50 %, sont les produits les plus profitables de l'écosystème iTunes (App Store, Mac App Store, iBookstore et iTunes Store réunis). Ils représentent environ 1,8 milliard de dollars de bénéfices. iTunes a enregistré un chiffre d'affaires de 13,5 milliards de dollars en 2012. Horace Dediu estime que le bénéfice s'établit à 2 milliards de dollars au total. Une activité bien rentable donc pour Apple, mais surtout grâce à ses logiciels maison.

Sur le même sujet :
- iBookstore : des recettes estimées à 1,8 milliard de dollars
- Les revenus de l'iTunes Store toujours supérieurs à ceux de l'App Store


avatar Oh la belle Pomme | 
@ chabodmathieu : Certainement celui qui rapporte le plus. --- Moi ce qui m'a toujours fait rire c'est que les logiciels Apple sont toujours dans les premières places dans le classement. A croire que les gens achètent Pages une fois par semaine.
avatar eliss | 
@iSc0tty et @leckto : +1 chacun !
avatar edbattistini | 
@nayals @iSc0tty et @leckto : +1 chacun ! Pareil, et +1 aussi pour Rudeboyfred Hallucinant la "fréquence" de mise à jour des applis Apple. Bien sûr, Logic est un logiciel Pro (quoique à ce tarif...), mais une remise au goût du jour serait la bienvenue. Idem pour Numbers, dont la saisie de formules est particulièrement malaisée.
avatar eipem | 
@bugman : Dans le classement des apps les plus rentables oui, mais pas dans le classement général. Le problème c'est que le classement lui-même est établi sur le nombre de téléchargements, donc plus t'es téléchargé, plus tu reste dans le classement et plus t'es visible donc téléchargé... Mais Apple tente quand même des trucs, avec par exemple la sélection editor's choice, qui va mettre en avant des apps intéressantes, comme un libraire conseillerai un bouquin. Mais sur des centaines de milliers d'Apps c'est impossible d'avoir une visibilité sur l'appstore. Le développeur doit faire une promo en amont pour atteindre une masse critique et atteindre la "tête de gondole". C'est problématique évidemment, mais indépassable. Y a bien le Genius des apps, mais à quoi ça sert de se faire conseiller un traitement de texte quand on en a déjà 2 ou 3 ? Maintenant j'aimerai bien pouvoir comparer le CA de la suite iWork par rapport à MS Office, rapporté au nombre de machines en circulation, pour voir si la position tarifaire de Apple est la bonne pour faire de gros profits, sachant qu'Office reste beaucoup plus cher.
avatar Cl-21 | 
XCode?? Mais c'est gratuit!!
avatar Orpioo | 
Avec un tel succès et de telles marges, on aurait pu espérer une mise à jour significative de iWork depuis 2009... Et des efforts logiciels autour de la suite iLife (Mail/iPhoto) avec Lion/Mountain Lion...
avatar Oh la belle Pomme | 
"Numbers enterre Excel" L'autre mou du genou ? S't'une blague ? (bon, c'est vrai cela fait un moment que je n'ai pas utilisé pour pouvoir juger... mais comment je doute !) (d'ailleurs j'aurais dû le choisir plutôt que Pages un peu plus haut) --- @ iSc0tty : Effectivement +1 @ joneskind : +1 aussi (tu as dû mettre le doigt dessus (editor's choice)).
avatar gamac | 
j'ai bien ri, et pourtant je déteste Excel, ou plutôt, l'usage incompétent qui est fait d'Excel la plupart du temps (comme Tableur, et non comme feuille de calcul). Ouvrir Excel pour un fichier sans calcul m'exaspère, et c'est pourtant la majorité des fichiers Excel que je reçois. Mais de là à dire que Numbers enterre Excel; tente le tableau croisé dynamique avec Numbers, pour voir :-)
avatar gamac | 
Word pour la mise en page, c'est quand même pas terrible; en revanche, ça marche bien pour les index, table des matières et bibliographie. Pages, c'est plutôt entre word et publisher; on peut faire des choses proches d'un logiciel de P.A.0 avec assez de précision (ce n'est pas InDesign, non plus, soyons clair, mais on peut assez facilement tomber une plaquette, un livret, une carte un peu élaborée). Ils sont donc comparables, mais leurs usages ne se superposent pas. Je rêve d'un logiciel intégrant le multimarkdown et des possibilités avancées de mise en page (en html et CSS enfouis); on pourrait alors avoir un logiciel Print et Web, ce qui aujourd'hui me paraît être le plus utile, même pour l'utilisateur lambda, dès lors qu'il a quelque chose à publier…
avatar jarno24 | 
J'utilise Pages pour des mises en page simple mais LibreOffice pour des mises en page exigeantes.
avatar jb07 | 
Meilleure suite Mac Office*** Pages Excel Keynote *** "Meilleure" pour les usages les plus fréquents de la majorité des utilisateurs.### ### n'étant pas moi-même dans ces catégories, il m'arrive fréquemment d'utiliser d'autres logiciels afin de profiter de leurs spécificités. N'empêche qu'avec ces trois-là le gros du boulot est accompli comme il faut !

CONNEXION UTILISATEUR