Transports à Lyon : Internet dans le métro et open data sur les rails

Sylvain |

Promise par le maire actuel Gérard Collomb, l’arrivée d’une couverture mobile au sein des stations de métro lyonnaises a été confirmée par le nouveau plan de mandat du Sytral.

Sans donner de date précise — il faut se contenter d’un vague « en cours de mandat 2015-2020 » —, l’organisme qui gère les transports en commun à Lyon indique qu’il « souhaite équiper les stations de métro de connexion internet ». La couverture sera en Wi-Fi ou en 4G. À l’heure actuelle, il est la plupart du temps impossible de capter dans les stations du réseau TCL. L'investissement est estimé à 6,7 millions d'euros.

L'application mobile TCL et la mise en place d’un service client sur Twitter sont dans cette optique d’accessibilité aux nouveaux usages en mobilité. Une étude en concertation avec les différents opérateurs mobiles est prévue d’ici la fin 2016.

Une des campagnes d’affichage de TCL (Monplaisir est une station).

Par ailleurs, à l’instar de la RATP et d'autres sociétés de transport, le Sytral va enfin libérer les principales données du réseau. Cela concernera les données géographiques avec la localisation des stations, arrêts, parcs relais, agences commerciales, ainsi que les horaires théoriques et la disponibilité en temps réel des équipements, ou bien encore les temps d’attente des prochains passages, ainsi que les perturbations.

Des développeurs tiers pourront ainsi exploiter ces données pour créer des applications de transport ou enrichir celles déjà existantes (comme l'excellent Transit App). Ces données seront accessibles dans le courant du mois sur Data Grand Lyon.


Tags
avatar jb18v | 

Super, encore plus de crétins vont discuter au tél, maintenant sous terre ><'

avatar violonisme | 

@jb18v :
Je ne te le fais pas dire...

Allez, un peu de misanthropie :
"
Les bribes de leur vie pathétique qu'ils hurlent
Au travers de leur téléphone portable me donnent envie
De me trancher la jugulaire en criant : « Buvez mon sang, il est contaminé »"

Klub des loosers

avatar yorick | 

J'en vois a Paris, dans le metro.
Peut etre que si il captait mieux, on les entenderait pas.
Certain n'ont pas compris que meme si tu cris, cela ne change rien.

Mais les autres usage seront interressant. Savoir l'heure de sa correspondance, prendre un place de ciné sur le trajet, lire deux ou trois info(le monde, liberation Igén....).

on peut aussi prévenir d'un retard via sms, whatapp,BBM.
Bref il y a du positif aussi a capter un peu de reseau

avatar adriii | 

Quand on voit ce que proposent des applications tierces dans certaines villes (comme les génialissimes CityMapper et Capitaine Train), l'open data est à accueillir à bras ouverts !

avatar frankm | 

Transit est une excellente app. Et Lyon pourra en apprécier son efficacité

avatar Ali Baba | 

Vivement la même chose à Lille !

avatar simnico971 | 

L'open data est une super nouvelle, pour les lyonnais comme pour les touristes !
À quand le tour de la RTM (Marseille) ?!

avatar nicoboon | 

Cool pour mon emménagement ce week end :)

avatar rabbyn | 

Espérons que l'intégration Google Maps (Transit) se fera également (grâce à Open Data)

avatar enzo0511 | 

Et dire que même en augmentant ses prix chaque année la SNCF est infoutue de proposer internet dans ses trains
Guillaume Pepy avait avoué avoir gâché plusieurs dizaines de millions d'euros dans des projets avortés

CONNEXION UTILISATEUR