5G : Bouygues Telecom veut éviter d'avoir à démonter 3 000 antennes Huawei

Stéphane Moussie |

Bouygues Telecom a saisi le Conseil d'État pour faire annuler le décret « anti-Huawei » qui l'obligerait à remplacer une partie de ses antennes, rapporte L'Express.

Les équipements réseaux de Huawei, suspecté d'espionnage pour le compte de la Chine, ne sont pas complètement bannis en France, mais la législation est ainsi faite qu'ils ne sont pas autorisés partout non plus…

Image Huawei

Chaque projet de déploiement 5G doit en effet être soumis à l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information, qui dépend de Matignon. Or, les arbitrages principaux ne sont pas favorables à Huawei, comme l'a révélé Bouygues Telecom la semaine dernière lors de ses résultats financiers.

L'opérateur, dont un peu moins de la moitié du parc 3G et 4G est constitué d'antennes Huawei, a indiqué qu'il allait devoir démonter 3 000 antennes Huawei dans les zones denses d'ici 2028 en raison de la réglementation. Une opération pour laquelle il veut avoir une compensation de la part de l'État.

L'équipementier chinois est d'ores et déjà exclu de quatre zones comprenant des installations stratégiques (Brest, Rennes, Toulouse et Strasbourg). Bouygues Telecom devra remplacer ses antennes Huawei dans quatre villes supplémentaires d'ici 2023 et encore neuf autres d'ici 2025 (les noms n'ont pas été précisés). En 2028, ce seront toutes les zones denses qui devront avoir des antennes fournies par un autre équipementier. Sauf si Bouygues Telecom arrive à faire annuler le fameux décret.

avatar victoireviclaux | 

Pas sûr qu'ils y arrivent à annuler ce décret

avatar fousfous | 

On a un constructeur européen mais bien sûr nos opérateurs préfèrent aller chez un concurrent chinois qui est soutenu par le parti (donc moins chère) pour augmenter leurs marges...
Dans ce genre d'installation sensibles mieux vaut éviter que ça vienne d'un endroit qu'on ne peut pas contrôler. Y en a qui ont eu des problèmes en ayant des installations militaires "sécurisées" installé par les américains, alors avec les chinois c'est pas mieux.

avatar julien74 | 

@fousfous

C’est de notoriété « publique » qu’il y a des backdoor pour la NSA dans les équipements réseaux Cisco.

avatar fousfous | 

@julien74

Oui c'est bien ce que je dis.
Et de toute façon mieux vaut que les backdoor soient possédés par des "alliés" plutôt que par des ennemis.

avatar julien74 | 

@fousfous

Oui enfin « allié » avec Trump aux manettes..... voilà quoi.

avatar Fego007 | 

@julien74

Je ris ... les allies ... bla-bla-bla .... un allié aujourd’hui peut se retourner demain ....

avatar Salapeche | 

Le fameux "allié" qui se range du côté de la turquie pour emmerder la France. :)

Avec un allié comme ça, pas besoin d'ennemi. :)

avatar pilipe | 

@julien74

Vous connaissez des routeurs français ?

avatar Link1993 | 

@pilipe

Sagem ? 😇

avatar pilipe | 

@Link1993

J’ai un peu recherché mais je ne vois pas de gros routeur Sagem pour entreprise ou pour le backbone d’un opérateur. Ça a l’air plus d’être du grand public, genre les box des operateurs.

avatar cecemf | 

@pilipe

C’est pas des routeurs déjà c’est des antennes LOL

avatar seb5454 | 

@fousfous

Après avec des forfaits à 5/10/15€ (dont je fais parti) il faut pas s’étonner que les opérateurs essayer de grappiller partout ou c’est possible...

avatar laurent.koehl@gmail.com | 

Constructeur européen ? Qui ?

avatar AhRiMaN | 

Nokia?

avatar carabat | 

@ laurent.koehl@gmail.com

Ces deux équipementiers européens que sont Nokia et Ericsson.

En fait, il n'y a pas énormément de concurrence, sur ce secteur.

avatar Hideyasu | 

@laurent.koehl@gmail.com

Nokia, Ericsson.
Les américains ne savent pas faire d’antennes réseaux si je ne me trompe pas, il y a les chinois et européens
Donc autant forcer à prendre européen, c’est pas plus con

avatar quetzal | 

@Hideyasu

C’est contre les règles de l’Organisation Mondiale du Commerce que d’imposer une origine aux équipementiers,

avatar MarcMame | 

@quetzal

"C’est contre les règles de l’Organisation Mondiale du Commerce que d’imposer une origine aux équipementiers,"

Interdire et imposer ne sont pas synonymes.
Sinon, comment se battre avec des règles dont se fiche bien la concurrence (Chine) ?

avatar laurent.koehl@gmail.com | 

Nokia mobile appartient à foxconn

avatar fallherpe | 

@laurent.koehl@gmail.com

On ne parle pas de la marque de smartphone mais de l’équipementier qui lui est bien européen (finlandais notamment)

avatar Furious Angel | 

Je n’arrive pas à comprendre ce décret. Soit il y a un souci avec Huawei et il ne faut aucune antenne, soit il n’y a pas de souci et les antennes peuvent aussi être près des lieux sensibles.

avatar fallherpe | 

@Furious Angel

Évidemment mais retirer toutes les antennes 4G nécessite par la même de bannir Huawei de France...ce qui risquerait d’entraîner des mesures de rétorsions chinoises...

avatar Furious Angel | 

@fallherpe

Donc on accepte de se faire espionner à moitié ?

avatar pilipe | 

@Furious Angel

Exactement. La France petit joueur.

avatar fallherpe | 

@Furious Angel

Je sais pas mais ça n’a pas vraiment de sens pour moi non plus 🤷‍♂️

avatar Ali Baba | 

@Furious Angel

On accepte de laisser espionner ce qui a peu d’enjeu pour mieux protéger ce qui en a.

avatar carabat | 

@ Furious Angel

Il s'agit bel et bien de bannir Huawei de France, progressivement (on ne peut pas démonter toutes les antennes du jour au lendemain). Les Anglais ont pris la même décision. Il est fort probable que d'autres pays européens suivent. Actuellement, les diplomates chinois font le tour des capitales européennes pour tenter d'éviter ça.

avatar Hideyasu | 

@Furious Angel

Perso j’avais déjà entendu, dans une conférence d’un ancien directeur de la DGSE, que les équipements Huawei était déjà proscrit dans certaines zones bien avant l’alerte officielle des americains.
Notamment Orange, qui fait tout les services de l’état, qui était officieusement contraint de ne pas en installer dans certaines zones
Après ça a été rendu public, mais disons que tout le monde avait déjà de gros doutes

avatar Beaubarre | 

La solution n'est pas de bannir Huawei, mais d'établir une architecture, des tests, des protocoles de sécurité qui réduisent fortement le risque et qui sont dynamiques.

Par ailleurs ces tests permettraient aussi de prouver que Huawei est moins sécurisé que les autres.

Mais bien sûr développer de tels protocoles vont aussi rendre l'espionnage américain ou français de nos concitoyens plus difficile ... et c'est tellement plus simple de dire chinois = méchant, pas besoin de preuves.

avatar Fego007 | 

@Beaubarre

Enfin un commentaire censé ....

avatar carabat | 

@ Beaubarre |

Il n'y a pas que cet aspect là.

Huawei joue à fond la carte du dumping (avec l'Etat chinois qui arrose derrière) pour affaiblir ses concurrents et ensuite s'imposer.
Lorsqu'il n'y aura plus que des grosses entreprises extra-européennes (notamment chinoises) pour gérer nos infrastructures réseaux, on se sera créé une dangereuse dépendance qui nous mettra en position de faiblesse, ce serait vraiment une énorme imbécillité d'en arriver là.

avatar Salapeche | 

Et de nôte côté on arrose des entreprises européenne ou nationale avec des aides en veux-tu en voila. :)

avatar mercucio | 

@Beaubarre

avatar LeFilsDeTimCook | 

Tout le monde était prévenu que huawei était sous le coup de sanctions américaines: certaines sociétés irresponsables se sont entêtées, résultat: elle doivent retirer les antennes; bien sûr personne n’est responsable

avatar carabat | 

@ LeFilsDeTimCook

Ces antennes étaient là bien avant les sanctions américaines, et elles ont été installées avec l'autorisation des autorités françaises. La décision des autorités françaises de retirer toutes les antennes Huawei est récente.

avatar MarcMame | 

@carabat

"Ces antennes étaient là bien avant les sanctions américaines, et elles ont été installées avec l'autorisation des autorités françaises."

—————-
Les autorités valident des lieux, imposent des fréquences et des puissances d’émission.
A aucun moment elles ne valident ou invalident le choix d’un prestataire (jusqu’à Huawey).
Tu es en plein fantasme.

avatar marenostrum | 

selon quelqu'uns Huawei a été écarté parce que la 5G va se coupler avec les nano-particules qui vont se trouver dans les corps humains.

avatar DG33 | 

Si BOUYGUES peine à mettre 7 ans à remplacer 3.000 antennes (soit 3 à 4 antennes chaque jour) ils devraient recruter quelques anti-ondes pour leur prêter main-forte (sans leur dire que c’est pour poser d’autres antennes à la place).

avatar MarcMame | 

« Une opération pour laquelle il veut avoir une compensation de la part de l'État. »
———————
Il me semble avoir lu quelque part que Bouygues souhaitait également obtenir une pipe et un mars en bonus.
Qui ne tente rien...

avatar Salapeche | 

Il a raison pourtant, c'est l'état qui l'oblige à changer du matériel déjà payé et qu'il doit remplacer en rachetant la même chose ailleurs sans que son fournisseur de départ ne soit légalement banni du territoire. A l'Etat de payer pour avoir le cul ente 2 chaises. :)

CONNEXION UTILISATEUR