5G : l'ANFR publie ses premières mesures d'exposition du public aux ondes électromagnétiques

Florian Innocente |

L'ANFR a publié les conclusions d'une première étude d'impact de l'exposition du public aux ondes d'antennes 5G. Il n'en ressort aucune augmentation notable comparé à ce que donnaient les installations 3G et 4G. Cependant, ces mesures continuent d'être collectées puisque les installations 5G sont encore peu sollicitées.

Ce premier programme de mesure de l'exposition aux ondes électromagnétiques a été conduit entre octobre 2020 et octobre 2021, avec un mix d'antennes fonctionnant sur les bandes des 700 MHz et 2 100 MHz (déjà exploitées par la 3G et la 4G) et celle des 3 500 MHz, plus puissante.

Les relevés ont été effectués sur 1 650 sites à travers l'Hexagone — avant et après la mise en service des communications en 5G — dont 1 360 utilisaient la bande des 3 500 MHz.

L’Agence nationale des fréquences rappelle qu'un décret de 2002 fixe les limites basse et haute de l'exposition aux champs électromagnétiques. Elles sont comprises entre 28 V/m et 87 V/m (volt par mètre). Un compteur Linky atteint le maximum quand une radio FM plafonne à un peu moins de 30 V/m et qu'un portable oscille entre 36 et 61 V/m.

À l'issue des tests réalisés dans les deux premières bandes "basses", l'ANFR a constaté une infime augmentation de l'exposition, lorqu'il y en a une. Ce niveau d'exposition aux ondes est globalement du même ordre que celui d'avant l'activation de l'émission en 5G. La différence réside même parfois dans la marge d'erreur de la sensibilité de la sonde (0,38 V/m).

Les premiers résultats montrent que l’exposition reste très comparable après l’activation de la 5G sur les bandes basses, qui continuent de servir également aux générations précédentes 3G et 4G. En majeure partie, la variation est inférieure à 0,3 V/m avec une valeur moyenne très proche de 0 V/m.

Pour la bande des 3 500 MHz, exploitée uniquement pour les connexions 5G, le constat n'est guère différent : « Dans près de 93 % des cas, la variation ne dépasse pas +/- 0,4 V/m, proche de la sensibilité de la sonde ». Avant et après la mise en service de cette fréquence, les premiers résultats montrent que l’exposition n'augmente que très légèrement, poursuit l'ANFR : « La contribution supplémentaire de cette nouvelle bande pouvant être évaluée à 0,11 V/m ».

L'ANFR explique ensuite avoir créé artificiellement du trafic sur 369 sites à 3 500 MHz, via le téléchargement d'un fichier de 1 Go, pour simuler une utilisation plus importante. Du fait que ces antennes purement 5G restent encore peu sollicitées par les clients des opérateurs.

L'exposition globale moyenne en plein téléchargement était comprise entre 1,22 et 1,34 V/m. L'augmentation moyenne de l'exposition, résultant de ce téléchargement, a été comprise entre 14 et 16 % et elle pourrait atteindre 20 % pronostique l'ANFR.

« À mettre en rapport avec les 50 % de capacité supplémentaire que cette nouvelle bande procure aux réseaux mobiles ouverts au public » conclut l'agence qui va poursuivre ces mesures pour observer les conséquences de l'augmentation progressive du trafic en 5G.


Tags
#5G #anfr
avatar fousfous | 

Cool, encore de l'argent publique gaspillé pour faire plaisir à des illuminés sur quelque chose qu'on savait déjà (et que de toute façon ils vont dire que les résultats sont truqués).

avatar Lu Canneberges | 

@fousfous

Oui mais ça reste utile de le faire avec des outils scientifiques sur des situations empiriques « de terrain » en France et pas juste de laboratoire ou d’un autre pays. Pas la peine d’y passer 15 ans avec 700 agents, mais c’est intéressant et utile de le réaliser quand même, surtout qu’un changement de génération se fait tous les 10 ans, et pour rassurer le public raisonnable. Il y a toujours une énorme part entre les personnes conspis/paranos absolues et les personnes sans aucun questionnement, et cette part qui n’est qu’inquiète/suspicieuse de l’inconnu est gagnable avec des moyens intelligents et raisonnables.

Cf la différence de personne voulant se faire vacciner avant même les premiers vaccins et la proportion qui l’a fait aujourd’hui volontairement (contraintes mises à part).

avatar Le Gognol | 

@fousfous

C'est la logique folle du principe de précaution qui envahit progressivement nos vies depuis une trentaine d'années, et qui a conduit notamment à des mesures sanitaires de plus en plus délirantes (nombreuses étant celles qui ont prouvé objectivement leur inutilité)...

avatar MarcMame | 

@Le Gognol

"C'est la logique folle du principe de précaution qui envahit progressivement nos vies "

Le principe de précaution envahissant est à mettre en parallèle à la folie des industriels qui ne prennent aucune précaution eux, autres que celles de leurs chiffre d’affaires.

avatar Rogntudju | 

@Le Gognol

"C'est la logique folle du principe de précaution…"

C’est peu dire que j’hallucine en lisant ça. 🤦🏻

avatar Seb42 | 

@Rogntudju

Oui j’avoue … j’ai pas de mot.

avatar Korell | 

@Le Gognol

Dommage qu’il n’y est pas eu de « folles » logiques de précautions pour le Téflon, les peintures cancérigènes, l’amiante….

Pourtant non, c’est un principe « fou » excusez nous du peu !

avatar Le Gognol | 

@Korell

Logique folle car elle s’est emballée. On part d’une bonne intention et on arrive à vouloir tout blinder pour éviter les attaques en justice, dans un monde qui supporte de moins en moins l’idée même de risque. À vouloir trop faire le « bien », on peut arriver aux pires excès.

avatar Korell | 

@Le Gognol

Je suis complètement d’accord avec vous pour dire qu’en effet, aujourd’hui, tout le monde se blinde en petits caractères vis à vis de la justice pour éviter procès, ou mauvaise publicité. Les entrepreneurs ne misent plus que sur des valeurs sûres et en général, la balance risque/bénéfice disparaît dans notre société … Ou que par exemple dans la « pandémie » qu’on traverse on arrive à des logiques folles de précautions.

Par contre, je ne suis pas d’accord pour dire que des études indépendantes sur un thème sensible comme l’exposition aux ondes est une logique « folle » de précaution, surtout qu’elle n’empêche en rien l’utilisation de la 5G finalement ou ne la remet en cause au vu des conclusions données.

avatar Le Gognol | 

@Korell

Et bien pour revenir à la 5G, il y a eu un fatras de procédures entraînant des retards et concessions bien inutiles et coûteuses. Tout cela pour satisfaire des considérations bien éloignées d’un pragmatisme scientifique… Exemple rapide :

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/nouveau-monde/nouveau-monde-avec-quatre-mois-de-retard-paris-allume-la-5g-vendredi-19-mars_4320799.html

avatar Korell | 

@Le Gognol

Complètement d’accord. Il faut dire merci à l’administration Française qu’on aime tant 😅

avatar Nesus | 

@Korell

Et voilà, encore un avis basé sur une ignorance totale. Je vous laisse chercher onde tellurique sur l’encyclopédie de votre choix. Vous cherchez la fréquence. En suite vous regardez à soleil et vous cherchez rayonnement. Et ensuite, vous arrêtez définitivement de nous gonfler avec : le risque aux expositions des ondes. Parce que toute personne qui s’est un jour un tant soit peu intéressé à la science sait que l’exposition aux ondes possiblement néfaste, c’est juste exactement comme croire en Dieu. C’est censé réchauffer l’hiver, mais heureusement qu’il y a le chauffage.
C’est bien de l’argent public jeté par la fenêtre pour faire plaisir à 3 ignares qui tirent des conclusions sur le vide abyssal de leur ignorance, mais qui sont sûrs de leur fait.

avatar Korell | 

@Nesus

Pardon pardon !!
Décidément quel malchance de ne pas être aussi intelligent et un puit de savoir comme vous !

Laissez donc votre tête collée sur un poste haute tension électrique, ou une box wifi ! peut être que les ondes seront bénéfiques à votre cerveau pour donner encore quelque réflexion pertinente de cet acabit.

avatar Nesus | 

@Korell

Quel rapport entre l’intelligence et l’érudition ?
Décidément l’amalgame c’est un truc classique chez vous.
Vite chassez votre box wifi, elle va tuer tout le monde ! Continuez à raconter n’importe quoi, comme vous venez de le faire…

avatar Korell | 

@Nesus

Restez dans votre délire. Je n’ai jamais dis qu’une onde était dangereuse à ce point là !
Évidemment que la puissance des box wifis ou des téléphones ne tuent pas, car bien trop faibles. D’ailleurs, c’est grâce à ça que des expérimentations comme celles menées par l’ANFR qui permettent de définir d’ailleurs un encadrement pour des valeurs limités à ne pas dépasser.

Toutefois, vous serait d’accord pour dire que les ultra violets, ou les rayons X, à fortes doses peuvent être un véritable danger, c’est reconnu.
Pourquoi ? Car à fortes intensités.

Pour autant, on pense que les ondes à faibles intensités comme le Wifi, 4G, 5G (26 GHz) ne peuvent pas provoquer de dommages. Certes des dommages immédiats. Mais il est prouvé que ces ondes provoquent un échauffement des tissus sur des temps d’expositions longs. Hors, c’est cet échauffement qui semble accentuer des dégâts cellulaires déjà existants, pouvant mener par exemple à un début de cancer ou autres… et avec la 5G , le Wifi, nos téléphones portables et objets connectés… le risque d’être exposés continuellement ne fait qu’augmenter.

Voilà ma réponse.
J’espérai avoir un dialogue un peu plus constructif que d’être traité d’ignare. Mais ça ne semble pas le cas.
Bonne journée.

avatar Nesus | 

@Korell

Vous mélangez beaucoup de choses.
Les ultraviolets, s’ils sont bien une onde électrique, on parle de quelque chose de tellement différent que c’est incomparable.
Les rayons X également. Dans les deux cas, il y’a de de l’atome à la base et c’est la radiation qui pose problème, pas l’onde.
Regardez ici : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Micro-onde le schéma est extrêmement bien fait vous comprendrez.
Les ondes pourraient effectivement créer des échauffements des tissus. Sauf que pour réussir ça, il faut des conditions identiques à votre micro-ondes, pour faire simple (mais vrai). Sortez vous de la tête qu’un fréquence haute égale plus de dégâts. C’est absurde et ça vient de gens qui ne comprennent absolument rien et qui se disent que 5 c’est plus fort que 2,5 et donc que ça va poser plus de problème.
Une bande C n’est pas plus dangereuse qu’une bande S. D’ailleurs, le four à micro-onde, c’est 2,45Ghz. Ce qui fait l’échauffement des particules d’eau (puisque c’est ça que fait un micro-onde et rien d’autre, CA NE TOUCHE PAS la matière organique, tout comme les rayons X que vous citiez, parce que ce qui est cool dans la science, c’est qu’un fait ne change jamais).
Donc votre magnétron envoie des ondes (vraiment beaucoup et c’est ça l’important) et pour que ces dernières excitent les molécules d’eau, un, elles sont balayées (c’est le petit élément qui ressemble à des pales de ventilateur en haut, puis après elle vont rebondir dans l’ensemble de la cage et c’est ça qui va créer la polarisation et donc le mouvement qui va échauffer l’atome d’oxygène et d’hydrogène, qui n’arriveront pas à circuler aussi vite que l’onde et donc l’ensemble des freinages créeront de la chaleur, comme vos plaquettes de freins chauffent quand vous freinez.
Comprenant le fonctionnement, vous vous doutez bien que pour que cela est un impact sur un corps humain, il faut des conditions qui sont quasi impossibles à reproduire dans un espace plus vaste qu’un four à micro ondes.
Quand vous tenez votre téléphone à l’oreille, ce n’est pas l’onde qui échauffe votre oreille, c’est la batterie ! Bon en vrai, l’onde y participe, mais c’est tellement faible qu’il faut vraiment des très longs appels dans des zones qui captent mal pour pourvoir le sentir. Et quand vous courez vous échauffez votre eau corporelle.
Donc non, l’échauffement de l’eau que vous avez dans votre corps ne crée pas de cancer. Les éléments que parfois les ondes transportent oui, mais pas l’onde en elle-même.
Donc être exposé continuellement, n’a aussi aucune incidence. Avant que nous nous mettions à jouer avec les ondes, l’humanité était déjà balayée continuellement par des ondes, le soleil, la terre et son champs magnétiques qui nous donne le nord magnétique de la boussole, le courant telluriques (que Tesla rêvait de domestiquer pour donner de l’électricité gratuite à tout le monde et inépuisable), la terre de nos réseaux domestiques…
Ce qu’on rajoute par dessus est infime en proportion de celles dans lesquelles nous baignons déjà. L’humanité était déjà continuellement baignés d’ondes avant même que l’idée de la création du feu nous vienne à l’esprit.
Il n’y a donc pas de risque à être plus exposé. Il n’existe pas une pause, où l’organisme va enfin pouvoir se reposer et se ressourcer, ou le monde des sans ondes va libérer votre corps et votre esprit. Cette croyance, nous l’avions déjà en 1900 dans les journaux. Quand l’homme s’est mis à mettre des antennes radio partout pour se lancer dans la radio diffusion.
Il n’y a bien que pendant la deuxième guerre mondiale et la mise en place massive des radars que personne n’a rien dit (ça évitait de se prendre de bombes sur la tronches). Ils sont toujours là pour info.
Bref, retenez que pour qu’il y ait dommage, il faut qu’une onde puisse aller et venir dans un petit espace car elle doit se déplacer très vite, qu’elle ne fait qu’échauffer l’eau et rien d’autre. Et qu’en extérieur, c’est impossible à reproduire. Même en baignant dedans.

Et surtout, ne me croyez pas sur parole, cherchez à comprendre le fonctionnement de l’ensemble (et nous vivons dans un monde merveilleux où le savoir n’a jamais été facile d’accès) et vous verrez que c’est totalement absurde comme croyance. C’est comme croire aux sorcières…

avatar mapiolca | 

@Le Gognol

Je suis d’accord, mais les scandales technologiques récents ont montré que faire confiance à des entreprises privées sur des marchés à plusieurs millions ou milliards est quelque chose à faire avec prudence, j’ai encore le dieselgate en tête, donc si quelqu’un estime qu’il serait bon de vérifié le travail fait par les sous-traitants pour s’assurer qu’ils sont conformes à la règlementation, je ne vois pas de problème, mais plutôt une conscience des potentielles dérives…

avatar MarcMame | 

@fousfous

"Cool, encore de l'argent publique gaspillé pour faire plaisir à des illuminés sur quelque chose qu'on savait déjà (et que de toute façon ils vont dire que les résultats sont truqués)."

Il est extrêmement important de le faire et c’est le rôle de l’ANFR de contrôler que les opérateurs suivent les règles édictées.
Sinon, c’est le grand n’importe quoi assuré.
La communication publique des résultats n’a que peu d’importance même si elle est utile.

Il FAUT de la régulation. Et pour qu’il y ait régulation il doit y avoir contrôles.
C’est normalement facile à comprendre.

avatar fousfous | 

@MarcMame

Le problème c'est qu'on connaissait à l'avance le résultat, c'est pas comme si on connaissait les ondes radios depuis plus de 100 ans...

avatar marenostrum | 

ton adresse mac tu le connais aussi ?

avatar raoolito | 

@fousfous

disons qu'avec des chiffres precis, un protocole rigoureux et un éventail large de points de tesy et de situations on peut eviter les discussions steriles pour ou contre.
cafe du commerce quoi

avatar Korell | 

@fousfous

Heureusement qu’on n’est pas rester sur des protocoles similaires s’il y a 100 ans.
Sinon les avions aussi pourquoi faire des tests, il y a 100 ans ça existait déjà.
Les automobiles pareils ?
Les médicaments pareils ?

avatar MarcMame | 

@fousfous

"Le problème c'est qu'on connaissait à l'avance le résultat, c'est pas comme si on connaissait les ondes radios depuis plus de 100 ans..."

C’est dommage que tu ne comprennes pas

avatar Faabb | 

@MarcMame

Je suis tout à fait d’accord.
👍👍

avatar vsi | 

@fousfous

Ah vous le saviez déjà ?

Si cette étude se fait après l’installation des antennes c’est bien que la motivation pour la 5G est avant tout économique. Alors oui, je trouve que c’est une bonne chose d’avoir un avis “extérieur”. Même si on se doute bien que les antennes ne seront pas démontées si les conclusions de l’ANFR étaient différentes…

avatar MarcMame | 

@vsi

"Même si on se doute bien que les antennes ne seront pas démontées si les conclusions étaient alarmantes…"

Démontées non. Arrêtées jusqu’à la remise aux normes: oui.
C’est un des pouvoirs de l’ANFR.
Et ce n’est pas parce que il n’existe pas de communication là dessus que ça n’existe pas.

avatar wadecoxy | 

@MarcMame

Il faut savoir que l’ANFR utilise un seuil atypique de 6 V/m bien plus bas que le premier seuil réglementaire pour lancer des actions. Si ce seuil atypique est atteint, l’ANFR peut faire réduire la puissance de l’antenne, changer sa directivité ou simplement l’arrêter. Cela arrive rarement mais quand il est dépassé il y a véritablement action.

avatar Insomnia | 

@fousfous

Sauf qu’il existe des règles et certains opérateurs pourraient y déroger, même si cela n’est jamais arrivé, ça permet de surveiller

avatar iPop | 

@fousfous

Non ils ne vont rien dire du tout, c’est plus simple.

Quand tu as un ministre qui dit qu’il ne sait pas, tu te demande à quoi ça sert d’être ministre.

avatar Lu Canneberges | 

Par contre le fait de simuler l’usage avec juste 1 fichier de 1 Go me semble un peu ridicule et largement sous-estimé.

La technologie permettant de nouveaux usages elle en entraîne mécaniquement, et si on promet de regarder de la 4K en streaming ou de télécharger sa bibliothèque, et qu’on se rend compte qu’on peut le faire, il va finir par y avoir, dans quelques années, des milliers de connexions pour des palanquées de Go en permanence…

Du coup faire le même test avec 100 smartphones en streaming 4K + téléchargements, plus synchronisation de bibliothèque photo, là ça aurait plus de sens.

Et vu qu’un seul Go change beaucoup les résultats, ce n’est pas insignifiant que de s’approcher davantage de la réalité possible.

avatar Lu Canneberges | 

Et Linky c’est pour quoi un tel niveau ? C’est un test à 1cm du boîtier, ou lors de l’envoi de quelques secondes par jour/semaine ? Parce que là il y a de quoi inquiéter à priori et c’est bizarre de mettre ça sans explication (surtout quand on sait la tension que ce sujet procure).

Ce n’est pas la même chose si c’est 5 secondes par jour uniquement à l’intérieur du placard, ou si c’est partout dans l’appart tout le temps…

Quoi qu’il en soit Linky est surtout extrêmement utile et intéressant pour la maîtrise de l’énergie (local et globale), la transition écologique, l’adaptation en temps réel et l’information qu’il procure. Ce qui n’empêche qu’il faut bien comprendre et faire comprendre son fonctionnement aussi.

avatar MarcMame | 

@Lu Canneberges

"Quoi qu’il en soit Linky est surtout extrêmement utile et intéressant pour la maîtrise de l’énergie (local et globale), la transition écologique, l’adaptation en temps réel et l’information qu’il procure."

Y’en a bon les plaquettes marketing d’EDF. Miam.
Bonne digestion.

avatar Rogntudju | 

@Lu Canneberges

"Quoi qu’il en soit Linky est surtout extrêmement utile et intéressant pour la maîtrise de l’énergie (local et globale), la transition écologique, l’adaptation en temps réel et l’information qu’il procure."

Hahahahahaha, la meilleure de la semaine.

Linky extrêmement utile… j’en pleure de rire tellement c’est absurde.

avatar fousfous | 

@Rogntudju

Il est pas tord sur le fait que ça peut être très utile, notamment sur les réseaux ou l'énergie n'est pas "illimités".
En Afrique par exemple il y a pleins de petits réseaux qui sont tous indépendants. Et si tu peux pas contrôler la consommation tu te retrouves facilement avec un black out. Bien évidement en Afrique ils utilisent des systèmes bien moins complexe que le linky.

avatar TheUMan | 

Le doigt mouillé c'est ça ?
Pfffff..... je suis déjà loin.

avatar Faabb | 

@Rogntudju

Les nouveaux compteurs simplifient les relevés pour facture et permettent un suivi au mois/au jour/a la demi-heure de sa consommation électrique pour le client. Chacun règle son choix dans son espace client.

Personnellement, ça me permet réellement de comprendre notre consommation à la maison et de mettre des euros en face de nos habitudes familiales.

C’est le but de ces nouveaux compteurs et ils le font bien. 👍

avatar Furious Angel | 

@Lu Canneberges

Je me pousse la même question, pourquoi un niveau si élevé ? Et je dit sans sans aucun complotisme débile, je sais que le Linky n’est pas dangereux. Mais je vois pas ce qui peut provoquer ces ondes

avatar Korell | 

@Furious Angel

Sans aucuns doute que comme tout élément électrique (le Linky est en amont dans un système électrique domestique après tout) il génère un bon paquet d’ondes naturellement.

Je veux dire Le courant électrique naturellement émet des ondes, plus le voltage / intensité sont élevés , plus l’émission est forte.
Donc j’imagine qu’un compteur de 12 , 16 A émet suffisamment… d’où les mesures.

avatar AlexG | 

@Furious Angel

Il me semble que le compteur Linky a des pics d'émission lorsqu'il communique les chiffres de consommation ?

avatar BluRod | 

@Lu Canneberges

Très utile et surtout il me met au chômage à la fin de l’année après 14 ans de relève de compteurs ! 🥲

avatar Shaman | 

@BluRod

Désolé pour vous…, ça devait être pourtant passionnant de relever des compteurs !

avatar beteldor | 

@Lu Canneberges

Le Linky sert uniquement pour arrêter les relevés de compteurs. Le reste c’est du bullshit. Comment on faisait avant pour superviser le réseau électrique ?

avatar Nesus | 

@beteldor

On produisait beaucoup plus que ce que le réseau avait besoin et on ballastait un max. Le problème c’est qu’on va inexorablement vers un manque énergétique (pour faire simple, le charbon va être exclu, le gaz va devenir horriblement cher, le pétrole manque déjà et le nucléaire à mauvaise presse).
On a juste la chance d’avoir eu des hivers cléments ses dernières années (enfin, la chance…).
La gestion très fine de l’énergie va être un très grand sujet dans les quelques années à venir. Quoi qu’il en soit on arrivera à un moment où on devra couper l’électricité à certaines personnes, sauf changement de politique brutale, mais j’ai un gros doute là-dessus. Vous verrez qu’à ce moment linky sera utile. En attendant, ça enlaidit votre maison ;-).

avatar Selestex | 

Mais si les ondes électromagnétiques étaient dangereuses alors on devrait observer une épidémie de cancers avec toutes les ondes qui nous bombardent depuis des années non ?

avatar AlexG | 

@Selestex

Tout dépend de l'intensité des ondes, justement.

avatar Gadgetboy99 | 

« L’Agence nationale des fréquences rappelle qu'un décret de 2002 fixe les limites basse et haute de l'exposition aux champs électromagnétiques. »

Je pense que la phrase n’est pas correctement écrite : l’agence ne fixe qu’une limite haute mais la valeur de cette limite dépend de la fréquence et varie entre 28 et 87 V/m

avatar Kensei68 | 

Sujet fort intéressant.
Je serai assez curieux de connaitre l'avis des experts de l'ANFR quant aux WiFi de nos box mais aussi et surtout quant aux effets des radars aéronautiques civils et militaires qui balaient h24 l'intégralité du territoire et qui eux, développent des puissances à griller des cervelles...

avatar Bigdidou | 

@Kensei68

« surtout quant aux effets des radars aéronautiques civils et militaires »

Il y a beaucoup de choses sur le sujet.
Le danger essentiel documenté et bien établi que j’avais retenu lors de mes cours sur le sujet (qui commencent à dater…) est ophtalmologique (cataractes).
Il existe même des observations de cataractes assez brutale après exposition à certains faisceaux.
Donc, faut quand même faire un peu attention avec les faisceaux puissants d’ondes ultra courtes.

Pour le reste… rien de démontré, et c’est pas faute d’études ;)

avatar Woaha | 

En attendant les études sur l’effet de “brain entrainment” de certaines fréquences sont publiées mais les imbéciles que nous sommes nous concentrons à la place sur des données sans intérêt alors qu’on sait depuis longtemps que ce n’est pas l’échauffement de la matière biologique qui pourrait poser problème (car de toutes façons ça ne chauffe pas ou tellement peu) mais bien l’effet de “brain entrainment” qui a un effet perturbateur sur le cerveau et le système nerveux.

avatar Nesus | 

@Woaha

Non mais sérieux… le niveau d’ignorance. Vous pensez que si on pouvait perturber un cerveau avec des ondes, il n’y a pas déjà quelqu’un qui en aurait fait un arme ? Vous avez vécu où ses 100 dernières années ? Vous pensez qu’émettre sur 5Ghz, c’est nouveau ?
Même si la 5G, c’est une nouvelle technologie, c’est basé sur un très vieux principe avec une très vieille technologie.
Rassurez-vous que ce soit la Gestapo, la CIA ou le KGB ou encore via toutes cellules militaires, tout le monde a essayé de tuer un cerveau à distance. Ou juste de pouvoir le perturber. Imaginez un dictateur qui déraille complètement en direct, ça simplifierait tellement les guerres…
La psychiatrie a essayé pendant des années. Il en est sorti des ouvrages assez incroyables sur la guérison par l’électrochoc (spoiler : ça ne fonctionne pas, les patients souffraient atrocement, mais c’était hyper prometteur… j’ai une vraie passion pour l’ECT, ou comment barbarisme et bêtise se mélange joyeusement). Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles. Mais surtout commencer à vous renseigner et arrêter vos peurs absurdes. Tout vraiment tout à déjà été testé, le fait que vous l’ignorez ne veut pas dire que ça n’existe pas pour autant.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR