Xavier Niel investit personnellement dans le groupe anglais Vodafone

Nicolas Furno |

Xavier Niel a investi personnellement dans le groupe Vodafone, par le biais d’Atlas Investissement, un fonds d’investissement qu’il détient et contrôle. Le propriétaire d’Iliad, qui gère notamment Free et Free mobile en France, devient ainsi actionnaire à hauteur de 2,5 % de l’entreprise britannique, une opération qui devrait lui coûter environ 750 millions de livres (858 millions d’euros) d’après Le Figaro.

Voilà qui devrait lui permettre d’influencer les décisions de Vodafone, ce qui n’est pas innocent quand on se rappelle l’échec d’Iliad en début d’année. La firme française avait proposé d’acheter la filiale italienne de Vodafone et ses 8,5 millions d’abonnés, mais avait reçu un refus de la part de son homologue britannique. Même s’il ne le dit pas explicitement, Xavier Niel compte sans doute sur ce nouvel investissement pour peser sur les orientations de Vodafone. De quoi relancer l’idée d’un achat en Italie ?

On ne sait pas encore si c’est son intention, mais le communiqué de presse d’Atlas Investissement relève que le patron français apprécie la stratégie de Vodafone, qui compte notamment se séparer de son infrastructure mobile pour améliorer sa rentabilité. Xavier Niel espère également peser dans les décisions du groupe pour accélérer cette stratégie, réduire ses coûts et améliorer sa rentabilité. L’Allemagne est par ailleurs évoquée par le communiqué, comme l’un des pays où Vodafone devrait accélérer le déploiement du haut débit.


avatar rua negundo | 

Le partenaire traditionnel de Vodafone en France était SFR

avatar FrenchMan | 

@rua negundo

Est toujours. Et je sais de quoi je parle…

avatar Rigby | 

@FrenchMan

En dehors des contrats de roaming, où les clients SFR accrochent effectivement en priorité les réseaux de Vodafone là où il est présent, quels liens unissent encore les deux opérateurs ? 🤔

avatar Marius_K | 

Avec 2,5% il va influencer que dalle...

avatar MSpock | 

@Marius_K

C’est le 4ème plus gros actionnaire 😉 et les 3 plus gros sont des fonds d’investissement. Donc si il va peser dans les décisions…
Et puis tu dépenses pas 1 milliard sans objectif derrière.

avatar MachuPicchu | 

Dommage qu’ils décident de réduire les dépenses, ils auraient pu racheter free et investir dans l’infrastructure à la place, afin de l’amener à un niveau correct. Mon expérience avec Vodafone à l’étranger a été bien meilleure qu’avec free en France.

avatar Gerrer | 

@MachuPicchu

Free marche très bien chez moi. Bien mieux qu’orange , sfr etc…rien as signalé, aucuns problèmes 👍

avatar Rigby | 

@MachuPicchu

En même temps Vodafone n’a jamais eu de positionnement « low-price/low-cost » comme Free, heureusement qu’ils déploient des réseaux (en général) de meilleure qualité.

avatar MarcMame | 

@Rigby

Une news Free, ça te manquait hein petit hater de bistrot ?

CONNEXION UTILISATEUR