Test de la télécommande Logitech Harmony Ultimate

Nicolas Furno |

Logitech, spécialiste des télécommandes universelles, a totalement revu sa gamme ces derniers mois. Ses produits sont désormais reliés au réseau local de votre domicile et on peut contrôler télévision et lecteur Blu-Ray avec une télécommande traditionnelle, certes, mais aussi avec un smartphone !

Une bonne idée sur le papier, mais que vaut-elle au fond de son canapé ? C’est ce que nous avons voulu savoir en essayant la Logitech Harmony Ultimate, la télécommande haut de gamme de Logitech.

Des télécommandes universelles et modernes

Les télécommandes ont tendance à rapidement se multiplier dans le salon. Il y a celle de la télévision, celle qui contrôle la box fournie par votre fournisseur d’accès à internet ou par un autre service, souvent celle d’un lecteur DVD ou Blu-Ray, celle d’un Apple TV, parfois celle d’un amplificateur… Bref, on se retrouve vite avec une demi-douzaine de télécommandes à gérer au quotidien, ce qui peut vite devenir compliqué, surtout avec des enfants par exemple.

Pour passer de ça…

Le principe d’une télécommande universelle est simple : remplacer toutes ces télécommandes par une seule, capable de contrôler tous vos appareils. Logitech en commercialise depuis de nombreuses années, mais la dernière génération est la plus avancée en terme de fonctionnalités. C’est aussi la première qui tient compte de l’essor des smartphones en proposant de transformer son téléphone intelligent également en télécommande.

… à ça !

La gamme Harmony est composée de trois modèles : nous avons testé le produit le plus haut de gamme, nommé Ultimate qui intègre une télécommande dotée d’un écran tactile et qui est vendue autour de 280 €. Vous pouvez aussi opter pour la Harmony Smart Control vendue 100 € environ et qui n’a qu’une télécommande sans écran. Cet été, l’entrée de gamme sera constituée d’un produit supplémentaire, sans télécommande physique et vendue environ 80 €.

Le modèle d’entrée de gamme, identique à celui testé ici, sauf pour sa télécommande sans écran tactile.

Quel que soit le modèle choisi, la pièce maîtresse de l’ensemble n’est pas la télécommande éventuellement fournie, mais la base qui envoie les commandes infrarouges aux appareils. Cette base est aussi dotée de puces WiFi et Bluetooth pour faire le lien avec les smartphones et… avec votre routeur. Comme on le verra, Logitech a choisi de centraliser les informations sur son site internet, d’où la nécessité d’une connexion, au moins temporaire.

Logitech fournit ainsi une télécommande, une base qui fait le relais avec les appareils à contrôler, mais aussi deux petits modules qui transmettent eux aussi en infrarouge et, pour le modèle ultime testé ici, une base qui sert à charger la télécommande. Les relais sont utiles pour atteindre les appareils les plus éloignés et ceux qui sont dans des zones exiguës. Ajoutons que la puce WiFi est aussi là pour gérer les ampoules Hue de Philips avec cette télécommande, si vous en avez chez vous.

Une télécommande pour les contrôler tous

Le principe de la Logitech Harmony Ultimate est de contrôler trois ou quatre appareils différents sans avoir à les gérer individuellement. Le constructeur propose ainsi préalablement d’enregistrer chaque appareil présent dans votre salon ou dans votre salle home-cinéma, puis de créer des configurations types en fonction de l’activité désirée.

Dans notre cas, il y avait six appareils différents à configurer : un téléviseur, un amplificateur home-cinema, la Box de Numericable, un lecteur DVD et Blu-Ray, un Mac mini et un Apple TV. Tous ces appareils sont connectés ainsi :

  • le téléviseur ne sert qu’à afficher l’image, il est relié uniquement à l’ampli par un câble HDMI ;
  • l’amplificateur est relié en entrée à tous les appareils capables d’afficher une image (box Numericable, lecteur BR, Mac mini et Apple TV) ; en sortie, il est relié aux enceintes et au téléviseur. Tous les appareils sont reliés en HDMI à l’amplificateur, qui est lui-même relié en HDMI au téléviseur.

Cette configuration est un petit peu particulière : la télévision est simplement allumée et éteinte, c’est l’amplificateur qui gère autant le son (volume sonore) que le choix de la source. Une configuration qui ne fait pas peur à Logitech : le constructeur propose une très grande souplesse pour répondre à tous les besoins.

La configuration de votre télécommande se fait… dans un navigateur. Il faut en effet se connecter sur un site dédié pour créer un compte, choisir sa télécommande parmi tous les produits vendus par Logitech et enregistrer sa configuration.

Ce choix a un inconvénient, surtout pour l’utilisateur de produits Apple : la solution de Logitech exploite en effet Silverlight, le concurrent de Flash conçu par Microsoft et qui est plus ou moins abandonné par l’éditeur. Pour configurer votre télécommande, il faudra d’abord télécharger et installer Silverlight si vous ne l’avez pas (c’est probable), puis télécharger et installer le module du constructeur. C’est un peu lourd et on aurait autant aimé une vraie application dédiée.

Quoi qu’il en soit, l’interface de configuration développée par le constructeur est assez simple à utiliser et plutôt intuitive. On ajoute d’abord ses appareils en puisant dans l’énorme base de données de Logitech, l’occasion de rappeler qu’il s’agit incontestablement du point fort de ses télécommandes universelles. Le constructeur a stocké les références de tant d’appareils qu’il y a de fortes de chance qu’ils reconnaissent tous vos produits, même la box de votre FAI.

Dans notre cas, le plus difficile a été de retrouver le nom de modèle de chaque appareil : malheureusement, tout le monde ne fait pas les choses aussi facilement qu’Apple sur ce point… Une fois le bon modèle trouvé, la Logitech Harmony Ultimate a su le gérer sans aucune autre opération : simple et efficace !

Quand tous vos appareils électroniques ont été enregistrés, Logitech vous propose de créer des activités. Là encore, on est guidé et tout se fait très simplement. Pour utiliser l’Apple TV par exemple, il faut la télévision, l’amplificateur et le boîtier d’Apple : on indique donc quels sont les éléments utilisés et la télécommande les allumera tous au lancement de l’activité.

Par la suite, on indique l’entrée sur la télévision (dans notre cas, HDMI 1 pour toutes les activités) et la source sur l’amplificateur. Quand tout ceci est effectué, vous pouvez lancer l’activité à n’importe quel moment : la Logitech Harmony Ultimate allume et configure chaque appareil comme vous l’avez défini et vous pouvez profiter de l’Apple TV, de la télévision ou bien de votre console de jeu. À ce propos, une puce Bluetooth a été intégrée à la base pour gérer certaines consoles qui ne disposent pas de récepteur infrarouge.

À l’usage, cette solution est vraiment très simple à mettre en œuvre et elle fonctionne sans trop de problèmes. Puisqu’il s’agit d’infrarouge — une technologie ancienne et assez rudimentaire pour contrôler à distance un appareil —, il y a parfois des petits bugs. Imaginez par exemple qu’un objet bloque temporairement le récepteur infrarouge d’un appareil : la télécommande ne peut non seulement pas l’activer, mais elle ne peut même pas savoir qu’il n’a pas été allumé. Il faudra alors soit tout éteindre et relancer, soit allumer à la main l’appareil en question.

Ajoutons que l’infrarouge est aussi assez lent : il faut compter une quinzaine de secondes pour lancer une activité. Cela paraît beaucoup, mais c’est toujours mieux que le temps nécessaire pour le faire manuellement : entre la recherche de la bonne télécommande et du bon bouton, 15 secondes ne suffisent pas à allumer et configurer trois appareils.

Ces problèmes sont pénibles au quotidien, mais ils sont suffisamment rares pour ne pas annuler l’intérêt d’une télécommande universelle. Au quotidien, la Logitech Harmony Ultimate permet réellement de gagner du temps, mais surtout de simplifier l’utilisation des appareils et de désencombrer la table du salon. Ajoutons que la plupart des problèmes rencontrés étaient liés aux appareils eux-mêmes, et non à la télécommande : amplificateur qui s’éteint automatiquement trop rapidement, HDMI CEC qui perturbe les opérations, etc.

Télécommande ou smartphone ?

La configuration effectuée, vous pouvez ranger toutes les télécommandes dans un tiroir et profiter de celle, unique, de Logitech. Unique, ce n’est en fait pas tout à fait le mot : toute la gamme Harmony peut être aussi contrôlée avec des smartphones.

Dans notre cas, une grande télécommande dotée d’un écran couleur et tactile est disponible et c’est assez naturellement celle qu’on emploie le plus souvent. Assez imposante par rapport à celle d’un Apple TV par exemple, la télécommande de la Logitech Harmony Ultimate est néanmoins très bien construite. Elle respire la solidité, les touches ne souffrent d’aucun jeu particulier et elle est ergonomique, avec son dos rebondi qui tombe bien dans la paume de la main.

Les touches sont peu nombreuses grâce à l’écran tactile qui les remplace partiellement, elles sont suffisamment séparées et distinctes pour tomber sous la main sans nécessairement regarder, un bon point. Les amateurs de films d’horreur regardés dans l’obscurité seront heureux de pouvoir malgré tout trouver la bonne touche grâce au rétroéclairage intégré par le constructeur.

Le petit écran n’est pas qu’un gadget, comme on aurait pu le croire. Avec ses 2,4 pouces de diagonales, il permet d’afficher un pavé numérique de bonne taille, une grille de chaînes ou encore quelques menus. Les pixels sont bien visibles, mais qu’importe, il ne s’agit après tout que d’une télécommande et avoir une grille de chaînes avec leur logo est agréable.

Cet écran est aussi tactile et sur ce point, la Logitech Harmony Ultimate montre vite des signes de faiblesse. Quand on est habitué aux appareils tactiles modernes, l’écran de la télécommande semble médiocre. Ni très réactif, ni très précis, il suffit pour le peu que l’on aura à s’en servir. Notons qu’un petit vibreur peut fournir une réponse physique lors de l’utilisation de l’écran tactile. Cette option est finalement plutôt utile pour ne pas appuyer plusieurs fois sur un même bouton, le temps de réaction des appareils étant toujours de quelques secondes.

Pour alimenter cet écran et les touches rétroéclairées, la télécommande ne fonctionne pas avec quelques piles comme c’est en général le cas, mais avec une batterie rechargeable. Le constructeur fournit un socle assez discret qui ne sert qu’à la recharge, mais qui s’avère très pratique au quotidien. Comme un téléphone sans-fil, il suffit de poser la télécommande sur son socle après avoir éteint les appareils et on n’est jamais à court de batterie. Notons toutefois que l’on tient sans problème un jour ou deux sans recharge.

Pour clore ce tour du propriétaire, signalons à l’arrière, une trappe qui cache une prise micro-USB. Logitech fournit aussi un câble et l’ensemble permet en fait de synchroniser la télécommande la première fois et de la mettre à jour quand le constructeur sort une nouvelle version du logiciel interne.

À l’arrière, on trouve les connecteurs de recharge et la trappe pour le câble USB.

La télécommande communique avec la base non pas en infrarouge, mais par les ondes WiFi. Vous n’avez pas à viser précisément la base qui peut ainsi être située à l’intérieur d’un meuble fermé, un bon point. Mieux, vous pouvez même quitter la pièce et toujours contrôler la télévision à distance. Pour plus de souplesse encore, vous pouvez également utiliser un appareil iOS ou Android pour contrôler votre installation.

Pour télécommander avec un iPhone, rien de plus simple : installez sur votre appareil l’application Harmony® Control [2.1.1 – Français – Gratuit – Logitech Inc.] et à condition d’être sur le même réseau WiFi que la borne, vous avez votre installation prête à l’emploi sur votre téléphone. L’application charge la liste d’appareils et d’activités et l’interface reprend presque à l’identique celle que l’on a sur la télécommande.

À l’ouverture, l’application présente toutes les activités configurées. Un tap et vous activez l’activité en question, tandis que l’interface est remplacée par celle qui permet de contrôler les appareils. À droite au-dessus, on a la liste des chaînes avec l’ordre personnalisé que vous avez défini au moment de la configuration. Ci-dessous, on a les contrôles spécifiques à l’amplificateur et des contrôles génériques qui fonctionnent avec le Mac (contrôle de la lecture).

L’application Harmony Control, mais aussi l’écran de la télécommande, proposent aussi un mode de contrôle complètement tactile. Un tap met en pause ou lance la lecture, un glissement à la verticale change le volume, à l’horizontale passe à la piste suivante ou précédente ou modifie la position de lecture. Assez gadget, cette fonction peut même gêner sur la télécommande : il suffit d’effleurer la Logitech Harmony Ultimate pour intervenir sur la lecture en cours, ce qui est pénible sur un canapé.

Bizarrement, cette application est réservée aux iPhone et iPod touch (ou aux smartphones Android), Logitech n’en a pas fait une application universelle. Sur l’iPad, on peut toutefois utiliser Harmony pour Télé 7 [1.1 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – Logitech Inc.]. Cette application universelle offre des contrôles complets et adaptés à l’iPad, mais aussi le guide TV de Télé 7 jours. Une bonne idée, même si l’interface de l’application n’est pas toujours des plus élégantes.

L’intégration des appareils mobiles est une bonne idée, notamment parce qu’il permet d’avoir non plus une seule télécommande, mais autant qu’il y a de smartphones dans un foyer. On peut aussi utiliser cette télécommande d’un nouveau genre dans toute la maison (tant que l’on reste dans le périmètre du réseau sans-fil) et il est vrai que l’écran de meilleure qualité que celui de la télécommande est agréable.

Reste qu’au quotidien, on a plutôt tendance à utiliser la télécommande physique fournie avec la Logitech Harmony Ultimate. Parce qu’une télécommande dédiée est plus confortable au quotidien, parce que changer le volume ou la chaîne est beaucoup plus rapide avec deux boutons dédiés, parce que le smartphone peut servir à autre chose. Si vous achetez ce produit, l’application iOS ou Android sera sans aucun doute un peu gadget, même si on apprécie l’intégration du programme TV avec Harmony pour Télé 7.

Pour conclure…

La Logitech Harmony Ultimate est sans conteste la télécommande universelle à recommander à l’heure actuelle. Il existe d’autres produits similaires, mais aucun n’atteint le niveau d’intégration de celui-ci. Au fil des années, le constructeur a su constituer une base de connaissances si importante qu’on peut la considérer aujourd’hui comme exhaustive.

Ainsi, vous n’aurez pas à passer par une fastidieuse configuration manuelle de chaque touche, un gain de temps appréciable au démarrage. Dans le même temps, l’outil de configuration de cette télécommande est suffisamment puissant pour vous permettre de le faire, si l’envie vous vient. Chaque touche peut servir à deux actions (appui court et long), si bien que l’on peut vraiment configurer la télécommande comme on veut.

Est-ce pour autant la solution parfaite pour mettre ses télécommandes au placard ? Pas tout à fait… il y a tout d’abord le problème du prix : le constructeur demande 280 € pour sa télécommande et si on reconnaît sans problème que la Logitech Harmony Ultimate est un produit de qualité, on trouve aussi que c’est trop cher pour une télécommande. À ce tarif-là, mieux vaut avoir une dizaine d’appareils à contrôler, sinon ce n’est pas rentable. Si vous avez aussi des ampoules Philips Hue et une console compatible, c’est peut-être une solution à envisager.

Dans la grande majorité des cas, on recommandera plutôt le modèle en dessous, la Logitech Harmony Smart Control qui bénéficie de la même base de données de produits que le modèle testé ici, mais qui est doté d’une télécommande beaucoup plus rudimentaire. Alimentée par des piles, elle n’a pas d’écran et ne peut contrôler que six appareils, c’est-à-dire six activités différentes.

Si vous ne gérez pas plus de six sources au quotidien, et on imagine que c’est le cas pour la majorité, alors ce produit vendu 100 € est un choix bien plus raisonnable, sachant que l’on a toujours accès aux applications mobiles et donc au même confort que pour le modèle vendu près de trois fois plus cher. Outre l’écran, notons que l’on perd aussi la télécommande WiFi (il faudra pointer la base) et un seul relais infrarouge est livré, ce qui pourra gêner selon la configuration.

Le constructeur sortira cet été un modèle encore moins cher et sans télécommande : il faudra absolument un smartphone pour contrôler les appareils de son salon. Sur le papier, c’est une bonne solution, mais nous ne la recommandons pas. Les contrôles physiques d’une vraie télécommande sont bien plus confortables qu’un écran tactile, ne serait-ce que pour baisser rapidement le son par exemple.

Quel que soit le modèle choisi, ces télécommandes de Logitech sont indéniablement une bonne solution pour tous ceux qui gèrent au quotidien plus de trois télécommandes. La technologie est fiable, même si elle n’est pas parfaite et Logitech a mis à profit ses années d’expérience dans le domaine, et cela se voit…


avatar Ellipse | 
La Smart Control et l'Ultimate sont quand même assez déconseillées sur les forums spé (genre HCFR): - Le hub n'est pas utilisable sans connexion active au net, ce qui est absurde. Surtout que Logitech ne sait pas quoi faire de son activité Harmony. Un jour, elle est à vendre, l'autre non, ça promet pour les serveurs. - RF proprio et pas d'apprentissage possible. - Et il n'y a plus de séquence (macro) par rapport à l'ancienne gamme. J'ai donc fini avec une Harmony One+ dont je suis assez content, malgré la configuration assez peu ergonomique. Quand je vais devoir la changer, ça va être compliqué.
avatar Aliouete | 
+ 1 pour Brunno ! C'est pas clair... En fait et si j'ai bien compris (le descriptif du produit par Logitech et non le test qui me semble erroné sur ce point) l'Harmony Ultimate c'est une Harmony Touch (modèle du haut de la gamme) couplée au Hub. Cependant, la télécommande en question est indépendante du hub (pas d'interaction wifi entre les 2). Le hub permet de se passer de la télécommande et d'utiliser en lieu et place un IPhone, IPod (cette fois via le wifi). La question que je me pose est le hub peut il être couplé en Bluetooth avec l'Iphone (histoire d'épargner la batterie). Logitech n'y fait(sait) pas allusion.

CONNEXION UTILISATEUR