Test des intra-auriculaires Jays t-Jays Four

Anthony Nelzin-Santos |

Le fabricant suédois Jays s'est taillé en quelques années une bonne réputation dans le domaine des casques de bonne qualité à un prix raisonnable. Les t-Jays Four veulent continuer sur cette lancée : ils se présentent comme de bons intra-auriculaires pour iPod et iPhone à moins de 100 €.

Les t-Jays Four reprennent l'apparence plutôt sobre du reste de la gamme, le plastique brillant des t-Jays d'entrée de gamme ayant laissé place à un plastique mat et légèrement texturé, relevé par un accent chromé à l'arrière. Ceux qui connaissent les q-Jays trouveront les t-Jays particulièrement imposants, alors qu'ils ne possèdent qu'un seul haut-parleur 10 mm — mais leur forme est étudiée.

20120512_Jays-T-Jays_%201

Les t-Jays peuvent en effet être portés « normalement » ou par-dessus l'oreille : ils sont suffisamment larges pour être bien positionnés et pour « remplir » l'oreille. Jays a le bon goût de fournir suffisamment d'embouts silicones (cinq paires de quatre tailles) pour que l'on puisse trouver un ensemble permettant d'atteindre une bonne isolation et une bonne tenue. Le tout est plutôt confortable : après un temps d'adaptation, on ne sent plus du tout les t-Jays, une sensation très agréable, d'autant qu'ils sont très légers (10 grammes) et que les bruits de frottement du câble sont modérés.

skitched

Une fois l'oreillette en place, elle ne dépasse pas de l'oreille : cela permet de les porter discrètement, mais aussi de pouvoir s'allonger avec de la musique dans les oreilles. Mais — car il fallait bien qu'il y ait un mais — il suffit d'ajouter le câble d'extension pour que ce bel équilibre soit rompu : alors que le Y est léger, le jack femelle de connexion est lourd, et quels que soient les embouts et la position choisis, il est alors difficile d'obtenir une bonne isolation. C'est d'autant plus dommage que ce câble d'extension (70 cm) est quasiment obligatoire tant le câble est court par défaut (60 cm) — tout le monde ne met pas son iPhone ou son iPod dans une poche à hauteur de poitrine.

20120512_Jays-T-Jays_%204

Autre problème de ce câble, son jack droit : il est certes bien gainé, mais certains modèles Jays ont connu de nombreux problèmes de fiabilité de leur prise, et les jacks coudés sont de manière générale préférables. Jays n'a ici même pas l'excuse du dégagement : la prise des t-Jays est très fine, mais on a trouvé au moins deux housses pour lesquelles elle était trop large. Les t-Jays compensent néanmoins par leur excellente télécommande, grosse et donc facile à trouver, mais légère, pratique, et dotée d'un microphone de bonne qualité. Elle est bien entendue parfaitement compatible avec les commandes standards des appareils Apple.

20120512_Jays-T-Jays_%203

Les boutons de réglage du volume sont plats, celui de la mise en pause est bombé. Un détail, mais un détail apprécié.

Le son des t-Jays est typique de la marque suédoise : entraînant, un peu chaud, et surtout facile à écouter — pendant des heures, sans jamais aucune fatigue. On retrouve ici des aigus clairs et détaillés, avec des basses légèrement plus en avant que d'habitude, pour coller à l'air du temps. Elles restent néanmoins contrôlées, sans distorsion notable, sauf à très fort volume. Les médiums sont un peu en retrait, notamment en terme de texture : les voix des podcasts sont ainsi légèrement lissées et moins agressives, mais certains morceaux complexes perdent aussi un peu en attaque. Selon les morceaux, le chant peu parfois apparaître un peu étouffé.

On pourrait ainsi décrire le son des t-Jays comme un son « rond » : ce ne sont pas les intra-auriculaires les plus analytiques du marché, ce qui leur permet d'être tolérant avec les défauts de la musique compressée, tout en étant de bonne qualité générale. Ils sont surtout très agréables à écouter : mettez votre baladeur à mi-volume, et vous pourrez alors écouter votre musique pendant des heures sans jamais ressentir le besoin d'une pause.

20120512_Jays-T-Jays_%205

À 89,99 €, les t-Jays laissent sur place les écouteurs Apple In-Ear, qui sont certes ingénieux dans la forme, mais laissent à désirer sur le plan sonore. Pour le même prix, les Shure SE 215 sont plus neutres et plus pêchus, mais aussi moins agréables à écouter. Bref, les t-Jays sont de très bons intra-auriculaires à moins de 100 €, fournis avec un étui de rangement rigide et de nombreux embouts, pratiques et agréables. Contrat rempli donc.


avatar takahashi751 | 
A l'heure où la pizza est à 72 Francs, rien d'étonnant ? non ?
avatar napuconcture | 
@Francis Kuntz Tout dépend de ce que tu écoutes. J'ai des UE dont le son est totalement analytique, c'est bien agréable pour le rock acoustique pour le vieux rock des année 50-70 à la limite jusqu'à 90. Ils vont bien aussi pour certains style de classique, lorsqu'il n'y à pas trop de cuivre. Mais sinon ils sont horribles, le son fait mal aux oreilles. J'ai deux casques partout dont un Jays et un Phillips qui n'execellent dans aucun domaine mais dont le rendu est toujours très très agréable, même si effectivement le son manque un peu de basse (ce qui se rattrape facilement avec un équialiser). Et pour les sons chauds : Bossa nova, Jazz... j'utilise plutôt un Bose QC3 (qui me sert aussi en cas d'environnement bruillant). Et sur celui-ci le rock passe très très mal.
avatar sblochet | 
@ Francis Kuntz Effectivement, on n'a pas les même oreilles. Les a-Jays Four à 50€ offre un son presque analytique certes les médiums sont un peu faiblards mais ça reste honnête. Je l'ai dit et je le pense toujours les Bowers & Wilkins P5 crachent un son vraiment merdiques, ça ne devraient pas coûter plus de 80€. Quand à Bose, c'est à bannir.
avatar Founs | 
On stagne dans le concept de l'intra-auriculaire. Pourquoi pas l'adjonction d'un caisson de basse anal ou d'un vribrateur vaginal ?
avatar cigol | 
J'ai récemment acheté les a-JAYS Four avec un câble plat et la télécommande iPhone. Les bruits de frottements du câble sont insupportables. Pourtant le test lesnumeriques était excellent. Même si la qualité sonore est sans aucune comparaison avec les écouteurs honteux qu'Apple ose nous livrer avec l'iPhone, cette qualité audio supérieure est gâchée par ces bruits parasites liés au frottements du câble qui créent des résonances fortes dans les oreilles. Je déconseille donc ces écouteurs. Peut être que ces Jays t-Jays Four sont moins sensibles à cette pollution sonore liée au câble (qui n'est pas plat), si la pollution sonore est comparable avec celle des a-JAYS Four, fuyez en courant. Peut être que Anthony peut nous en dire plus à ce sujet, car si les écouteurs de cette marque sont excellents par ailleurs, le problème du bruit lié au câbles sera rédhibitoire pour de très nombreux utilisateurs. Les Jays a-Jays Four : http://www.fnac.com/Jays-a-Jays-Four-noir/a3803504/w-4
avatar Nathansatva | 
Y a quelques années j'ai voulu m'acheter des intra, parce que je prends beaucoup le train et les transports en commun. J'avais voulu éviter de faire mon bon fanboy en me jetant directement sur les In Ear, et j'avais largement étudié les conseils d'achat du site Les numériques. Il s'avère qu'ils donnent une note atroce aux In Ear et que les D-Jays s'étaient pris 4 ou 5 étoiles. J'ai donc acheté des D-Jays blanches, et je crois que j'ai compris la leçon. La boite est blindée d'accessoires qu'Apple ne fournit pas avec ses In Ear, ce que Les numériques avait largement mis en avant. Au final je ne me suis servi d'aucun de ces accessoires. L'étui était trop petit pour ranger les oreillettes avec leur câble d'extension, mais le câble de base est bien trop court pour être utilisé seul. Bon début... Impensable sur un produit Apple. Ensuite les oreillettes me faisaient mal, le petit plastique protégeant le départ du câble me piquant l'oreille. Et c'est aussi à cet endroit que s'est très vite posé LE problème de ces oreillettes : un faux contact dans le fil est apparu en un mois. Trois mois après l'achat, l'oreillette droite cessait de fonctionner. J'ai par la suite cherché sur le net, et de nombreuses personnes se plaignaient du même défaut. J'aurais dû aller plus loin que Les numériques pour faire mon choix. Ces T-jays ont la même forme que les D-Jays. Je ne suis pas convaincu que le problème ait disparu. Moi en tout cas, c'est réglé. Les oreillettes ont fini en échange sous garantie contre des In Ear. Ok le son des In Ear est moins bon, et le volume d'écoute plus faible. Mais je les ai depuis plus d'un an, elles sont passées en machine à laver, mais elles marchent encore parfaitement. Et le câble est de la bonne longueur, et elles sont très agréables à porter.
avatar cigol | 
Merci de ta réponse. ;')
avatar macniamor | 
@kinky Aucun problème de frottement chez moi avec les a-jays mais il faut dire que je fais toujours passer les câbles sous le tee shirt ou la chemise ! Sinon, j'apprécie vraiment de ne plus avoir de nœuds avec les cables plats.

CONNEXION UTILISATEUR