Test du clavier Belkin FastFit pour iPad mini

Nicolas Furno |

L’iPad a beau avoir été pensé pour son écran tactile, les claviers externes ont toujours eu la côte et tous les accessoiristes proposent souvent plusieurs modèles. Si la première tablette d’Apple était suffisamment large pour un clavier de bonne taille, c’est une autre histoire avec l’iPad mini.

Difficile en effet de caser un clavier complet et confortable sur une vingtaine de centimètres. Logitech s’y est cassé les dents avec son Ultrathin Keyboard Mini qui modifiait trop la disposition habituelle des touches pour être utilisable (lire : Test du clavier iPad mini Logitech Ultrathin Keyboard mini). Belkin s’y risque aussi avec le FastFit pour iPad mini. La promesse est la même, mais le constructeur tente d’autres compromis pour son clavier. Sont-ils payants ? Réponse dans ce test…

Dans les grandes lignes, le produit de Belkin ressemble comme deux gouttes d’eau à celui de Logitech. Nonobstant les différences esthétiques (noir contre blanc), on a encore un clavier Bluetooth de la même taille qu’un iPad mini et qui fait office de protection pour la tablette.

Une protection tout aussi minimale que chez l’accessoiriste d’origine suisse : on ne fera pas confiance au FastFit pour iPad mini pour protéger l’appareil mobile. Seul l’écran de l’iPad mini est protégé par l’accessoire, le reste est à la merci des chocs.

Lorsqu'on déballe pour la première fois le FastFit pour iPad mini, on est frappé par la finesse de l’emballage. De fait, ce clavier pour iPad mini est vraiment fin et léger, plus que son concurrent que l’on testait précédemment. Inutile de le nier toutefois : même s’il est fin, cet accessoire épaissit et alourdit quand même la tablette si fine et légère en temps normal. Le produit de Belkin est en fait aussi épais que l’iPad (il est juste très légèrement plus fin : 7 mm contre 7,2 mm), mais il est plus léger.

Au total, on peut envisager de garder le clavier en permanence avec la tablette, même si c’est sacrifier, en partie au moins, sa portabilité extrême. L’accessoire est bien conçu et avec sa coque en aluminium, il donne plutôt confiance. L’autonomie ne sera pas un problème : Belkin annonce jusqu’à 155 heures d’utilisation, autant dire que vous n’aurez pas à garder le câble de recharge en permanence avec vous.

On achète toutefois un clavier pour écrire plus vite : qu’en est-il avec ce FastFit pour iPad mini ? Pour rentrer toutes les touches, Belkin a été contraint de faire des choix et de modifier l’organisation générale du clavier. Contrairement à Logitech, l’accessoiriste a fait le bon pari de maintenir des touches tabulation et majuscule dédiées, non pas qu’elles soient importantes, mais les autres touches ne sont ainsi pas décalées.

Les touches sont aussi séparées, comme sur les claviers Apple, mais elles sont aussi vraiment petites (environ 1,2 cm de côté). Il faudra s’habituer à cette disposition et il n’est pas sûr que vous finissiez par taper plus vite avec ce clavier physique. Les résultats dépendront naturellement de la taille de vos mains : dans notre cas, même après quelques minutes pour s’habituer, on préfère encore le clavier virtuel d’iOS.

Pour ne pas réduire encore plus la taille de ses touches, Belkin a opéré quelques changements. La touche M n’est plus placée à droite de la deuxième rangée, mais à droite de la troisième, à côté du N donc. Le FastFit pour iPad mini a surtout modifié les caractères de ponctuation : il n’y a pas de touche pour les virgules par exemple, il faut taper Fn M. Les tirets sont fusionnés avec les touches O et P, le @ est logé avec le F, l’astérisque avec le U, etc.

Dans l’ensemble, cette disposition nous a plus convaincus que celle du Logitech, à défaut de nous satisfaire totalement. L’idée de sacrifier les ponctuations et caractères spéciaux est bonne, puisqu’ils sont en moyenne moins utilisés par les utilisateurs. On aurait aimé toutefois garder une touche dédiée à la virgule, très utilisée en français : pourquoi accéder si simplement au point-virgule qui n’est quasiment plus utilisé ?

Belkin aurait pu faire de meilleurs choix, certes, mais il faut reconnaître que cette disposition est meilleure et qu’il aurait été sans doute difficile de faire mieux sur une surface aussi réduite. Déplacer la touche M n’était peut-être pas utile (la touche Entrée a-t-elle besoin d’être aussi grande ?), par exemple, mais l’ensemble fonctionne après un temps d’adaptation.

Nous n’en avons pas parlé jusque-là, mais c’est une évidence : le FastFit pour iPad mini contient toutes les touches spéciales adaptées à l’iPad. On peut ainsi facilement activer le bouton d’accueil, changer le volume, contrôler la lecture ou même lancer Siri du clavier. L'accessoire est aussi équipé d’aimants pour réveiller la tablette, mais rien n’est prévu pour allumer ou éteindre automatiquement le clavier lui-même, il faut passer par le bouton en haut à droite.

Si vous tenez absolument à accompagner votre iPad mini d’un clavier, le FastFit pour iPad mini est peut-être le meilleur choix à l’heure actuelle. Du moins si vous tenez à rester dans une taille proche de celle de la tablette, sinon le clavier sans-fil d’Apple reste, à nos yeux, une solution plus logique. Plus confortable, ce clavier permet vraiment d’accélérer la saisie de texte sur un iPad et il est vendu moins cher. Sans oublier que, si vous avez une connexion internet, le mode dictée d'iOS est beaucoup plus efficace et permet de saisir du texte rapidement et sans clavier…

Vendu environ 80 €, le clavier de Belkin n’est pas donné, mais il est maintenu sur la tablette par des aimants, sa batterie rechargeable lui offre une autonomie exceptionnelle et il fait office de support pour l’iPad mini. Ce n’est pas un mauvais choix, mais avez-vous vraiment besoin d’alourdir votre iPad mini à cause d’un clavier externe ? À vous de voir…


avatar Mollaret | 
J'ai acheté un clavier peu cher (Sharon 29,99€) pour voir justement ce que donnait un clavier sur un iPad. C'est pratique avec Pages ou Numbers. Mais le vrai avantage que je vois vient de l'impossibilité d'utiliser une souris avec l'iPad : l'utilisation des flèches fait gagner un temps précieux. Un jour Apple se rendra compte qu'iOS est vraiment trop limité surtout depuis l'apparition de tablettes HD, de même poids (dans les 600 g) sous windows 8 (qui d'un autre côté n'a pas les applis de l'AppleStore !)
avatar imkl | 
@diegue : " Un jour Apple se rendra compte qu'iOS est vraiment trop limité surtout depuis l'apparition de tablettes HD, de même poids (dans les 600 g) sous windows 8 " Mais l'ipad dont parle l'article ne pèse que 308g, et non 600g ! Si tu veux "une machine à écrire", regarde du coté du MacBook air 11"; On en trouve pour 759€ sur le refurb ;-) http://store.apple.com/fr/product/FD223F/A/macbook%C2%A0air-116%C2%A0pouces-reconditionné-avec-processeur-bicœur-intel-core-i5-à-17%C2%A0ghz

CONNEXION UTILISATEUR