Test de l'iPod touch 4G

Christophe Laporte |

L’iPod touch a toujours suivi de près les évolutions de l’iPhone. Lors de la présentation de ce nouveau modèle, Steve Jobs insistait sur le fait qu’il s’agissait d’un iPhone 4 sans forfait. Tout comme ce dernier, le nouvel iPod touch 4G est probablement l’évolution la plus importante qu’ait connu de ce baladeur polyvalent. C’est d’autant plus vrai que son prédécesseur avait été amputé à la dernière minute de son appareil photo.

Prise en main

L’iPod touch 4G a fait un régime. Alors que le poids de l’iPhone n’a pratiquement jamais évolué au fil des versions, le baladeur d’Apple a eu le droit à une cure d’amaigrissement à chaque révision. Le nouveau modèle pèse 101 grammes, soit 14 grammes de moins que son prédécesseur, qui déjà ne se faisait pas pesant dans la poche. La différence est suffisamment importante pour que cela se ressente lorsqu’on a les deux dernières versions en main.

Le précédent modèle n’était déjà pas très épais, mais avec ce nouveau modèle, on se demande sincèrement comment Apple va réussir à faire mieux à l’avenir. La finesse de l’iPod touch est d’ailleurs en train de devenir un problème pour le connecteur Dock. Le baladeur d’Apple est tellement fin, qu’il y a à peine ce qu’il faut comme place pour l’enficher correctement.

Si les deux modèles se ressemblent, on constate un certain nombre de différences lorsqu’on les observe de près. Outre l’apparition des deux webcams, on notera une petite grille pour le haut-parleur à proximité du connecteur Dock. D’autre part, le bouton de mise en veille est désormais situé à droite de l’appareil.

Dernier détail très subjectif : si l’iPhone 4 peut donner l’impression d’une certaine fragilité, ce n’est pas le cas de cet iPod touch (hormis le dos, véritable attrape rayures).

Sans surprise, l’iPod touch est accompagné d’iOS 4.1 et de son Game Center. Il s’agit de la même build qui est livrée avec l’iPhone.

Sur les traces de l'iPhone 4

Comme nous le faisions remarquer en introduction, Steve Jobs a présenté cet iPod touch comme un iPhone 4 sans forfait. Alors qu’un iPhone 4 32 Go non subventionné est vendu 739 €, son équivalent coûte 309 €, soit 430 € de moins. Pour en arriver là, outre la partie téléphone, Apple a dû comme toujours faire un certain nombre de compromis.

À regarder de près, il y a des dizaines et des dizaines de petites différences. Cela va de la quantité de mémoire vive (256 Mo sur l’iPod touch, contre 512 Mo pour l’iPhone 4) à l’absence de GPS ou de vibreur, en passant par l’écran qui n’utilise pas la technologie IPS contrairement à son grand frère…

Une chose est certaine, le nouvel iPod touch contient deux des ingrédients les plus importants qui ont fait le succès de l’iPhone 4 : le processeur A4 et le Retina Display.

Apple n’a donné que peu de détails sur les caractéristiques précises des processeurs embarqués dans ces deux appareils. Elle n’a pas même donné leur fréquence d’horloge.

D’après nos tests, les performances brutes des deux appareils sont très proches. Avec Geekbench qui mesure les performances brutes d’un processeur, on arrive à des scores relativement similaires : l’iPod touch obtient un score de 375, contre 360 pour l’iPhone 4. À noter que le modèle de la génération précédente réalise un score de 283.

On a l’impression que le processeur A4 tourne légèrement plus vite sur le baladeur d’Apple, afin de compenser le fait d’avoir moins de mémoire vive.

Nous avons également soumis l'iPhone 4 et l'iPod touch 4G à GLBenchmark. À travers plus de 30 tests, cet outil teste les performances graphiques des terminaux mobiles. Dans bien des tests, l'iPod touch devance son compère. C'est particulièrement criant sur les tests relatifs à OpenGL ES 1.1.

A gauche les résultats de l'iPod touch / à droite ceux de l'iPhone

Ce ne serait pas la première fois que le baladeur d'Apple en a un peu plus sous la pédale que son équivalent iPhone. Il ne faut pas perdre de vue que la marque fruitière présente de plus en plus son baladeur comme une console de jeux.

Mais lors d'une utilisation courante, sur ce point, on a l'impression d'utiliser le même appareil.

Un écran en net progrès

On ne reviendra pas en détail sur les bienfaits du Retina Display. On constate les mêmes améliorations sur l’iPod touch 4G que sur l’iPhone 4 : les textes sont plus nets et plus lisibles.

Par contre, la différence est assez nette avec l’iPhone 4 en ce qui concerne l’angle de visualisation nettement plus élevé sur ce dernier. Quand on tient les deux appareils de biais, l’écran de l’iPhone 4 reste d’une netteté absolue, alors qu’il est n’est pas évident de déchiffrer ce qui est écrit sur l’écran du baladeur d’Apple.

Mais ne faisons pas la fine de bouche, l’écran est d’excellente qualité et représente un vrai progrès par rapport à la version précédente. Si l’écran de l’iPhone 4 est excellent, celui de l’iPod touch est juste «très bon».

FaceTime débarque sur l'iPod touch

Lorsque l’on allume son iPod touch 4G, la première chose que l’on remarque, c’est cette petite icône de caméra en haut à gauche de l’écran. Lorsque vous la lancez, vous avez un peu l’impression d’être dans l’application téléphone de l’iPhone. À votre disposition : vos favoris, votre journal d’appel ainsi que la liste de vos contacts.

La configuration de FaceTime se fait dans les réglages. Sur l’iPod touch, votre identifiant n’est pas (forcément) votre numéro de téléphone, mais votre adresse email. Vous pouvez gérer plusieurs comptes à la fois. Il est possible d’associer certaines informations à votre compte FaceTime, telle que la région dans laquelle vous vous situez.

Concernant le fonctionnement, pas de surprise. Cela marche très bien. Nous avons effectué plusieurs conférences, la qualité est identique à celle offerte par l’iPhone 4.

Tout comme avec la version iPhone, il est possible de basculer d’une webcam à l’autre en un tapotement ou de passer uniquement en mode audio en basculant sur une autre application.

À noter à ce sujet que la version 4.1 d’iOS pour iPod touch comprend une fonctionnalité que l’on aimerait bien avoir sur l’iPhone. Elle permet de dissocier le volume de la sonnerie et des alertes. Une telle fonctionnalité sur l’iPhone permettrait d’éviter de perdre bien des appels.

Autre petit détail qui a son importance avec FaceTime, le haut-parleur intégré de l’iPod touch 4G est de meilleure facture que celui de son prédécesseur. Par contre, on regrettera qu’Apple n’ait pas livré un casque doté d’un micro comme elle le fait avec son téléphone. S'agissant des performances sonores (avec la sortie audio), nous n’avons pas constaté de franches différences avec le précédent modèle.

Un dernier petit mot pour tordre une dernière fois le coup à la rumeur : contrairement à ce que clamait le site d’Apple, l’iPod touch 4G est incapable de vibrer lorsque vous recevez un appel.

Photo : le gros point noir

La grosse déception de ce modèle, c’est l’appareil photo d’une piètre qualité. Pour obtenir une photo de bonne qualité, il faut que les conditions soient optimales. Contrairement à l’iPhone 4, l’iPod touch ne dispose ni de flash, ni d’auto-focus. Il permet de faire des photos en 720*960. Ne comptez pas faire des photos en HDR avec ce modèle. Bref, on a vraiment l’impression d’avoir une fonction photo au rabais avec ce modèle. Et c’est bien dommage, car cela aurait été un vrai plus.

Le capteur est moins sensible et est nettement moins à l’aise que celui de l’iPhone 4 lorsque les conditions d’éclairage sont mauvaises. Voici deux photos prises dans des conditions similaires. Sur l'iPhone, elle a été prise sans flash et sans HDR.

La photo sur l'iPhone 4 (ci-dessus)
La même (enfin presque) sur l'iPod touch
Dans de bonnes conditions, l'iPod touch ne s'en sort pas trop mal

C’est également dans ce genre de cas que l’on regrette l’absence de GPS dans l’iPod touch. Si par moment, grâce au système de triangulation de bornes Wi-Fi, l’iPod touch parvient à géolocaliser avec précision l’endroit où vous avez pris une photo, il arrive que ce soit une vraie catastrophe. Des photos prises dans un parc ont été géolocalisées à plus de 400 kilomètres de l’endroit en question.

La fonction vidéo marche bien mieux. Là encore, elle est un ton en dessous de ce que propose l'iPhone 4, mais le résultat demeure satisfaisant. Voici une petite vidéo prise avec un iPod touch.

Autonomie : de mieux en mieux…

Cela fait partie des petites différences que l’on note entre un iPhone et un iPod touch. Si pour le premier, iOS propose en option un indicateur numérique pour connaître exactement l’état de la charge de son téléphone, cette fonctionnalité n’est pas proposée pour le second. Pourquoi ? Peut-être tout simplement parce que les problèmes d’autonomie sont nettement moins marqués sur l’iPod touch.

Nous avons fait fonctionner une vidéo pendant plus de 8 heures avec la luminosité à 50 % et le Wi-Fi activé. Sur son site, Apple avance une autonomie de 7 heures en lecture vidéo et de 40 heures en mode audio. Bref, sur cet appareil, l’autonomie n’est pas un problème. Elle est d’ailleurs en progrès par rapport au modèle précédent pour lequel la marque à la pomme promettait seulement six heures d’autonomie.

Le mot de la fin

Indéniablement, cette nouvelle version est une belle évolution. L’iPod touch progresse dans tous les domaines et embarque de nouvelles fonctionnalités de choix comme le Retina Display ou FaceTime. Par contre, quoi qu’en dise Steve Jobs, cet iPod touch n’est pas tout à fait un iPhone 4. Pour vendre un iPod touch à 300 €, soit 400 € de moins qu’un iPhone 4, Apple a dû faire des choix, la plupart sont assez compréhensibles, mais quelques-uns le sont beaucoup moins. On a du mal à comprendre comment Apple a pu doter son baladeur d’un appareil photo aussi médiocre. Cela reste le point noir de ce terminal…

Rappelons que trois modèles sont disponibles à la vente : le 8 Go à 239 €, le 32 Go à 309 € et le 64 Go à 419 €. Avec seulement 8 Go d’espace de stockage, le premier modèle nous semble avoir un moins bon rapport qualité/prix que ses deux grands frères.


avatar personagrata | 
Belle évolution (mais indispensable pour rester attractif, surtout vis-à-vis des futures « mini-tablettes » Archos sous Androïd). Allez, j’avais rêvé d’une puce 3G (avec micro-SIM) pour le transformer en mini-iPad…mais ça aurait tué l'iPhone je pense. Sinon, « Quand on tient les deux appareils de biais, l’écran de l’iPhone 4 reste d’une netteté absolue, alors qu’il est n’est pas évident de déchiffrer ce qui est écrit sur l’écran du baladeur d’Apple. » euh… en général on regarde un écran directement en face de soi, ou alors c’est que l’on observe par-dessus l’épaule de son voisin, et ce n’est pas bien !
avatar Florian1293 | 
il n'y avait pas de casque-micro-télécommande sur le précédent??? il me semble que si, non?
avatar boulawan37 | 
Nicolas : J'ai un ipod touch 3g et je confirme, le casque a bien un micro et une télécommande. Mais comme sa qualité audio est très médiocre, je ne l'utilise pas de toute façon...
avatar Middlesky | 
J'ai le iPod touch 4g et il a la même vitesse que mon 3G... Dans les applications standard il set même plus rapids que le 4g
avatar Middlesky | 
J'ai le iPod touch 4g et il a la même vitesse que mon 3G... Dans les applications standard il set même plus rapids que le 4g
avatar phm123 | 
Ça y est Apple prévoit une livraison le 23 sept. C'est pour mon fils. J'ai l iphone 4 et j'espère vraiment qu'on peut faire du face Time sans problème. J'en ai marre qu'il m'appelle au bureau sur mon iPhone et que cela me coûte un max sur mon fixe de chez moi. C'est vraiment un super produit.
avatar Felisse | 
Je voudrais savoir si on peut téléphoner avec cet iPod. Via wifi en SIP ?
avatar popo69 | 
oui avec Fring notamment cela doit être possible
avatar Wozniak | 
Si l'on achète séparément le casque télécommande, fonctionnera t il sur cette ipod touch 4G ?
avatar popo69 | 
oui ca marche parfaitement avec un casque d'iphone
avatar Zark | 
Très bon test ; je suis du même avis, le seul point noir est l'appareil photo. Un point très très positif cependant c'est le fait que l'ipod touch reste connecté à internet même en veille (très pratique pour les notification push et autres appel via skype par exemple) ; quand je rentre chez moi et que je sors l'ipod de ma poche je suis déja connecté.
avatar Matsuto | 
Y-a-t-il une solution vraiment efficace pour éviter les rayures à l'arrière? (certaines protections rayent même l'alu à l'arrière). Apple devrais vraiment faire comme pour le nouveau Nano qui est laqué (pour la première fois aussi sur la gravure en pomme à l'arrière). C'est vraiment mon seul frein d'achat.
avatar schwartzfp | 
je trouve ça mesquin pour le casque...je pars 6 mois la semaine prochaine, j'espère que la FNAC recevra ma résa d'ici la j'ai mis en vente mon classic mais je me tate à garder les 2 au final pour les rayures il n'y a rien a faire, j'ai tout essayé également, et puis un jour je me suis dit "merde c'est qu'un objet, je ne vais pas etre esclave de lui, et en fait, une fois rayé, il y a un moment ou ça se stoppe tout seul et tu t'en fous des rayures
avatar alouette22 | 
C'est tout de même vachement copié sur l'iphone.
avatar Magnificent_8th | 
C'est iPod donc a la base pour écouter de la musique (j'ai un classic 160go de merde qui sert a ça en fait), mais dans le test on ne parle pas de : L'équaliseur, modifiable ou pas ? Le son toujours aussi pourri ? Possibilité de copier des mp3 direct via un pc ou un mac sans soft ? Pas de tuner FM ? Les formats des codecs ? Un comparaison rapport qualité prix avec la concurrence ? Bref test approximatif pour moi....
avatar morbius | 
Ça a été dit à maintes reprises au fil du temps, malheureusement la rédaction n'en tient pas compte. Je le regrette d'autant plus après avoir vu le complément d'informations fourni par Anthony Nelzin sur le test récent de l'iPod nano 6G, qui semble tout à fait apte à fournir une critique constructive sur l'aspect sonore des appareils. Je cite l'article : « On a du mal à comprendre comment Apple a pu doter son baladeur d’un appareil photo aussi médiocre. » Heureusement que le mot baladeur est répété tout au long de l'article, sans ça, on aurait tendance à oublier qu'il s'agit originellement d'un appareil destiné à la musique (même s'il propose bien plus) quand on voit des paragraphes sur OpenGL alors que rien n'est dit sur le baladeur à proprement parlé. J'apprécie les articles d'iGeneration, je les apprécierai encore plus si je ne devais pas aller chercher des compléments pourtant essentiels chez la concurrence. Dommage, encore et toujours... :/
avatar popo69 | 
Pour moi, l'ipod touch tout comme l'iphone est un petit ordinateur qu'on a dans la poche. Concernant les performances audio, je ne suis pas spécialiste de la question, j'ai l'honnêteté de le reconnaître, mais de toute manière je pense que c'est un faux débat... Quel que soit le baladeur, pour avoir un son de qualité, le principal goulot d'étranglement, c'est le casque. Il faut s'orienter vers des casques haut de gamme. Les écouteurs Apple n'ont pas cette vocation.
avatar fifimacbook | 
On peut enfin bloquer le volume de la sonnerie pour qu'on ne la modifie plus sans faire attention ?!? Mais ils attendent quoi pour intégrer ça dans l'iPhone !?! Pour certaines choses y'a pas à dire Apple a dix ans d'avance, mais pour d'autre ils ont en quinze de retard. Les déviations si occupé, hors réseau ou éteint c'est pour quand ?
avatar morbius | 
C'est vraiment plus un regret qu'un reproche. Justement d'ailleurs, vos articles sont bien rédigés et agréables à lire, c'est bien pour ça qu'on en demande plus. :) Entièrement d'accord sur les écouteurs fournis par Apple néanmoins. Ce qui serait justement intéressant, c'est de tester les baladeurs avec différents modèles d'écouteurs et casques portatifs dignes de ce nom.
avatar popo69 | 
@Disia on va en discuter entre nous. Je pense pas qu'une énorme partie entièrement consacrée à l'audio ait un intérêt vital dans un test sur un appareil comme sur un ipod touch. C'est comme si je m'amusais à faire cinq pages sur le haut parleur du macbook dans un test… mais puisqu'il y a un véritable intérêt, je me demande si on ne va pas faire un papier spécial 'iPod et l'audio…' on test des casques de temps à autre… on va voir comment tourner cela. si vous avez des idées ou des suggestions…
avatar palm snipe | 
I pod touch est avant tout ... un I pod, donc un baladeur. Pour moi la qualité sonore est important. Suffit de changer sa paire d'écouteurs d'origine contre de bons écouteurs ou casque et on apprécie la différence (en tout cas j'y suis assez sensible). Sans faire de pub voici quelques lignes de textes intéressantes : http://www.lesnumeriques.com/comparatif-casques-ecouteurs-usage-nomade-article-259.html Qu'en est-il de la FM, equalizer, sortie audio du Ipod touch ?
avatar SuperConsult | 
Je voudrai savoir si sur cet ipod 4g on peut utiliser le cable Radio FM, télécommande filaire et écouteur stéréo pour Apple iPod classic 3g. Car j'ai beau regarder les différents test sur le web, aucun ne parlent d'une solution possible pour écouter la radio hors zone de couverture wifi. Merci pour votre test.
avatar thEV4Nne | 
Tu parle de l'iPod touch ? La compatibilité avec la télécommande est complète pour le 3. La radio FM, j'ignorais que cette fonction était proposée !?
avatar thEV4Nne | 
Les premiers iPods étaient fournis avec un casque confortable, tenant tout seul dans les oreilles, avec une télécommande et une excellente qualité d'écoute. Désormais effectivement le casque est le point faible. Une question que je me pose : quel est le meilleur iPod pour une écoute de grande qualité ? Les enceintes pour iPod de grande qualité (Bose, Bower & Wilkins, etc) et les casques HiFi sont légion, mais quel iPod préférer : le shuffle, le nano touch, le touch, l'iPhone, l'iPad ?!
avatar ipaforalcus | 
Le médiocre appareil photo est pour moi, le plus gros défaut de cet appareil. Sans cet énorme défaut, j'aurais surement craqué, mais là.... ça sera sans moi.

CONNEXION UTILISATEUR