Test de l'iPod nano 6G

Anthony Nelzin-Santos |

On imagine bien les équipes d'Apple, à l'heure de la définition de la gamme 2010 d'iPod, se dire que puisque l'iPod nano est entre l'iPod shuffle et l'iPod touch, il n'y a qu'à lui donner un peu des deux pour en tirer un nouveau modèle. De l'iPod shuffle, l'iPod nano 6G reprend en effet le format compact et carré doté d'une pince. De l'iPod touch, cette nouvelle génération d'iPod nano hérite un écran tactile multitouch. Le tout redéfinit le concept même de l'iPod nano.

20100914_iPod-2010-18

Design
L'iPod nano 6G, donc, adopte un design radicalement différent de celui de ses prédécesseurs : la molette tactile, symbole même de l'iPod, disparaît au profit de contrôles tactiles sur un écran 1,6" 240x240 pixels (220 pixels par pouce). Avec des dimensions de 3,75x4,1x0,9 cm, l'iPod nano ne pèse que 21,1 grammes : il est 60 % moins encombrant que son prédécesseur, et pèse 15 grammes de moins.

20100914_iPod-2010-21

Fin et léger, l'iPod nano 6G semble pourtant solide : son boîtier métallique d'un seul tenant est recouvert d'un vernis laqué ni particulièrement mat ni particulièrement brillant. Il faut noter que les photos fournies par Apple ne permettent pas de réellement juger de la couleur de ce vernis : le bleu tire un peu sur le gris et est plutôt froid, alors que le modèle orangé se pare de reflets cuivrés. Le design est épuré : seul le logo d'Apple est visible, les différentes certifications étant cachées derrière le clip. L'écran, cerclé de noir, affleure à la surface : le doigt a tendance à accrocher un peu.

Contrairement à l'iPod shuffle, l'iPod nano conserve une prise dock 30 broches classique, à côté de laquelle on trouve une prise casque. Sur la tranche supérieure figurent les boutons de réglage du volume, des versions rétrécies de ceux de l'iPhone 4, et un bouton permettant d'éteindre/d'allumer l'écran. L'écran a une petite tendance à tirer sur le jaune, tendance qui s'accentue avec l'angle de vision.

La musique, encore la musique…
Ce n'est pas le plus important : abandonnant la vidéo, aussi bien en lecture qu'en enregistrement, cet iPod nano se recentre sur la musique. On contrôle la lecture par le biais de l'écran tactile : à ce titre, on regrette qu'Apple fournisse un casque classique sans micro ni contrôles, alors même que la présence d'un micro active la fonction « Mémos vocaux », et que les contrôles déportés permettent de piloter l'iPod sans le regarder, aptitude qu'a perdu ce nano du fait de la disparition de sa molette. Heureusement, cet écran est très lisible, y compris en plein soleil.

design_multi_custom20100901design_multi_home20100901design_multi_touch20100901

L'interface ne dépaysera pas un habitué de l'iPhone, de l'iPad ou de l'iPod touch. Si certains pensent que cet iPod nano tourne toujours sous Pixo (l'OS basé sur Linux qui équipe tous les iPod depuis 2001), d'après nos informations, il utilise une version d'iOS expurgée de toute fonction superflue. On retrouve tous les gestes habituels pour passer d'un écran à l'autre, déplacer les icônes (on peut utiliser jusqu'à 10 écrans), ou défiler dans les listes (on retrouve le geste consistant à taper sur la barre de titre pour revenir en haut, ou les ascenseurs pour défiler plus vite dans les longues listes). On trouve dans les préférences des interrupteurs ou même des boîtes de dialogues qui font furieusement penser à ceux de l'iPhone.

20100914_iPod-2010-24

L'iPod nano étant dépourvu d'un bouton permettant de retourner à l'accueil, Apple a ajouté deux nouveaux gestes correspondant à cette fonction. Le premier consiste à poser son doigt sur l'écran et à maintenir appuyé, un geste un peu long et qui est parfois déroutant (par exemple dans une liste). L'autre geste consiste à revenir en arrière par un glissement vers le droite (comme si on tournait une page). Celui-ci vient un peu plus naturellement.

Comme on y est habitué avec Apple, la sensibilité de l'écran est excellente, et le système suit : le défilement dans les listes se fait sans à-coups, et peut être très lent et précis, ou au contraire plus rapide, selon l'amplitude du geste que l'on utilise. Les seuls ralentissements notés l'ont été au défilement des imposantes mentions légales, c'est dire…

…et rien que la musique
Il y a plusieurs manières d'accéder à sa musique : par défaut, on y accède par le biais d'une vue par artistes. Une fois l'artiste, puis l'album, et enfin le morceau sélectionné, la lecture commence : la jaquette de l'album s'affiche en plein écran, ce qui fait son petit effet. Taper une fois permet d'afficher les contrôles de base (artiste, titre du morceau et de l'album, lecture/pause, avancer/reculer) et un bouton « (i) » permettant d'accéder à la notation et à la liste des morceaux. Une barre pour régler le volume à l'écran aurait été un petit plus, le passage par les boutons à ce stade obligeant à tenir l'iPod différemment. Un défilement vers la droite permet d'afficher d'autres contrôles : mode lecture continue ou aléatoire, liste Genius, et barre de défilement. Si les paroles ont été ajoutées aux informations du morceau, un nouveau défilement vers la droite permet de les afficher.

20100914_iPod-2010-25

De retour sur l'écran d'accueil, un bouton « A l'écoute » permet d'accéder au morceau en cours. Il suffit néanmoins d'attendre quelques secondes sans rien toucher pour que la jaquette revienne au premier plan, et avec elle les contrôles de lecture. Un peu plus loin sur l'écran d'accueil, on trouve des boutons permettant d'accéder à d'autres modes d'accès aux morceaux : par morceau, par genre, par album ou par compositeur, deux boutons supplémentaires permettant d'accéder aux éventuelles listes de lecture ou listes Mix Genius. Selon vos préférences, vous pourrez déplacer ces boutons. Les podcasts disposent de leur propre « application », dont le fonctionnement est identique.

Comme son prédécesseur, l'iPod nano embarque un tuner FM. Pour recevoir la radio, il faut brancher un casque / des écouteurs (peu importe leur fabricant), qui feront office d'antenne. La réception est plutôt bonne, y compris dans le métro par exemple. Le fonctionnement de la radio n'a pas changé : l'iPod peut découvrir les stations automatiquement, peut les scanner et enregistrer la liste, et on peut mettre des stations en favori. Enfin, on peut mettre en pause le direct : l'iPod nano dispose alors d'une mémoire tampon de 15 minutes.

20100914_iPod-2010-20

Le nano est compatible RDS : il reconnaît donc le nom des stations, mais aussi des morceaux qui passent s’ils ont été tagués. Malheureusement, peu de stations indiquent ces informations. Lors de nos tests, nous n'avons pas réussi à enregistrer le nom d'un morceau passant à la radio pour ensuite pouvoir le retrouver dans l'iTunes Store et l'acheter : le logiciel de l'iPod nano demande d'appuyer sur un bouton central pour activer cette fonction, bouton central qui n'existe pas…

Un iPod à porter
Avec 136 pixels verticaux de moins que l'iPod nano 5G et un format carré, la version de 2010 ne lit plus les vidéos (il accepte par contre les podcasts vidéo, mais n'en lira que la piste audio). Ce n'est pas la seule fonction qui est perdue : il n'y a plus de petit haut-parleur (il faudra donc brancher un casque pour profiter de VoiceOver, un mauvais point pour les utilisateurs malvoyants), et les jeux pour molette tactile ont disparu… comme la molette tactile.

20100914_iPod-2010-19

Cet iPod nano gagne cependant cette fameuse pince héritée de l'iPod shuffle : elle permet de porter cet iPod nano comme un accessoire. Certains n'ont pas hésité à le transformer en montre : il suffit pour cela d'activer l'affichage de l'heure dans Réglages > Général > Date et heure. Dans le même section, catégorie Cadran de l'horloge, on peut choisir un fond blanc ou noir. Désormais, une pression sur le bouton de mise en veille affichera l'heure, derrière laquelle se cachent les contrôles de lecture.

Contrairement à son prédécesseur ou à l'iPhone, l'iPod nano 6G ne fait pas pivoter son écran quand il est retourné. Il est pourtant doté d'un accéléromètre, qui sert notamment à la fonction podomètre, toujours aussi peu précise, mais qui a son petit côté ludique, surtout lorsqu'elle est utilisée en conjonction avec le site de Nike Plus. Il est aussi utilisé par la « Secouer pour mélanger » : il faut utiliser un geste assez ferme pour la déclencher, ce qui évitera le changement de morceau fantôme qui touchait l'iPod nano 5G, qui était quant à lui assez sensible. C'est d'autant plus important que cet iPod nano risque d'être souvent utilisé par les coureurs.

20100914_iPod-2010-45

L'iPod nano 6G étant d'un format carré, on perd assez facilement son orientation : utiliser l'accéléromètre pour pivoter l'affichage aurait peu de sens. Il faut à la place utiliser un geste de pivotement à deux doigts, geste naturel, mais pas forcément simple à réaliser sur ce petit écran si l'on a de gros doigts. Il suffit cependant de faire légèrement tourner l'iPod dans le sens contraire de la rotation des doigts pour réussir à coup sûr.

Ce geste est d'ailleurs le seul geste multitouch disponible sur l'iPod nano : il est par exemple impossible de zoomer dans les photos avec le pincer-pour-zoomer. On peut cependant taper deux fois rapidement pour zoomer. On ne passera pas des heures devant les photos sur l'iPod nano, même si l'effet Ken Burns appliqué au diaporama est toujours aussi agréable.

Pour finir, nous avons mesuré l'autonomie de ce baladeur : annoncée à 24 heures par Apple, elle a été mesurée à 30 heures avec le volume à 75 %. En utilisant la radio, l'autonomie tombe à 8 heures.

Pour conclure
Tout est plus petit sauf le prix, tel pourrait être le slogan de ce nouvel iPod nano : il a pris 20 € à 169 € pour le modèle 8 Go et 209 € pour le modèle 16 Go. Apple indique en gros le poids des taxes dans ce prix : on sait que la firme de Cupertino a toujours la taxe sur la copie privée en travers de la gorge. Malgré la perte de quelques fonctions qui n'avaient pas prouvé leur utilité, ce nouvel iPod nano est assurément un bon cru, réinventant le concept même de l'iPod : le silence de Steve Jobs sur l'iPod classic montre que la molette n'a plus sa place chez Apple, et que la tactile est clairement le futur.

Reste que certains pourront trouver cet écran un peu petit, d'autant plus qu'Apple ne fournit pas de casque à contrôles intégrés, et oblige à passer par l'écran pour les manipulations les plus basiques. L'interface est cependant très agréable à regarder et à utiliser : le tactile étant plus adapté au défilement dans de longues listes ou des menus que la molette, l'iPod nano fait moins de choses qu'avant, mais les fait globalement mieux. Et finalement, c'est tout ce qui compte.

avatar personagrata | 
Personnellement, je ne suis pas convaincu : moins de fonctions (les lectures vidéos notamment) + augmentation de tarif = je fonce acheter un des derniers 5G !
avatar jcoulais | 
tout à fait d'accord ça a d'ailleurs été la réaction de ma nièce qui a un problème de son avec son nano 4G "mais ils sont nuls pourquoi il ont fait ça". donc à priori j'attends aussi de voir les ventes de ce bidule trop petit et moche. mais j'ai profité du refurb pour lui prendre un 5G pour noël .
avatar meego | 
Merci Christophe Laporte pour ce petit test, presque aussi petit que ce nano 6G :) J'aime bien ce nouveau nano recentré sur la musique. "la jaquette de l'album s'affiche en plein écran, ce qui fait son petit effet." Voila qui doit être bien mimi pour mes belles pochettes de vieux 33T easy listening ! (marre des effets de perspective ou de reflets sur les pochettes !) En fait il n'y a que 2 points qui me retienne d'acheter ce iPod nano 6G : Trop petit et surtout son prix si près (pour le 16 Go) du premier iPod touch !?
avatar morbius | 
Chouette... comme d'hab, vous n'abordez que le design et l'ergonomie. On pourrait pourtant croire que la qualité sonore occupe un rôle important dans l'utilisation d'un baladeur numérique ?! Oh pardon, « Qualité audio très correcte » dans les points positifs. Nous sommes sauvés. Quand on sait que les iPod ont toujours été en retrait sur ce point précis, il serait intéressant de savoir où se situe ce nouveau modèle par rapport aux différents produits de la gamme Apple et même celles des concurrents. Mais je suppose que tripoter l'engin est plus pertinent qu'écouter de la musique...
avatar JackSim | 
on teste un ipod ici, pas des ecouteurs! la qualité avec les ecouteurs by apple on sait ce que c'est....! et avec les memes ecouteurs la qualité sera la meme sur tous les ipods! par contre lergonomie, la prise en main, l'OS, le design, cest ca qui est interessant!
avatar re12 | 
l'ergonomie, le casque en fait partie! Je trouve que les fonctions "morceau suivant", "+ fort" "-fort", "morceau précédent", "pause", disponibles sur les Touch sont un vrai plus, on ne sort plus l'ipod de sa poche pour naviguer dans sa musique (voice over idem, même si je n'ai jamais testé), bref, si celui-ci ne le permet pas, c'est VRAIMENT un problème d'ergonomie.
avatar Shyrka | 
@idann006: Eh bien non justement, certes la qualité des écouteur Apple à fait ses - mauvaises - preuves, mais il n'y a pas que les écouteurs qui rentrent en compte dans la qualité de rendu sonore, le lecteur a lui-même beaucoup d'importance, et là Apple a toujours été à la ramasse par rapport à ses concurrents que se soit Sony, Samsung et surtout Cowon. C'est d'autant plus dommage que les iPods enterrent ces mêmes concurrents en terme de facilité d'utilisation... Comme tu n'as sans doute pas de Cowon sous la main, fait un test, branche n'importe quel paire d'écouteurs sur ton iPod, et puis ensuite écoute la même chanson avec la même compression sur la prise casque de ton mac. Y'a énormément de différence parce que sur l'ordi Apple est moins pingre sur ses composants là (ou peut-être qu'ils n'en existe tout simplement pas de mauvaise qualité ^^). Tu verras que la sortie physique ainsi que le processeur qui s'occupe de la décompression sont très important dans la qualité sonore d'un ensemble...
avatar Latweed | 
Nan mais attend, t'as pas bien compris là : c'est un iPod, donc un matériel Apple ! Il perd en fonctionnalités mais coûte plus cher ? Pas grave ! Il n'a toujours pas progressé en terme de qualité audio mais coûte plus cher ? Pas grave ! Les écouteurs fournis sont toujours pitoyables mais il coûte quand même plus cher ? Pas grave ! Il est joli, plein de couleurs et possède un écran tactile ? Impeccable, 8/10 !!! Un concurrent aurait pondu un appareil strictement identique, donc avec autant de lacunes intrinsèques, des pertes de fonctionnalités par rapport à la génération précédente et une augmentation de tarif, qu'il se serait fait massacrer. Mais là, c'est Apple.
avatar BM-Mac | 
ah bon l'as tu essayé pour conclure que la qualité sonore n'est pas au rendez vous ? pff
avatar BM-Mac | 
Ah bon la qualité sonore des ipod n'est pas bonne ? franchement il faut arrêter de prendre les gens pour des idiots j'ai utilisé un ipod pendant plus de 5 at ay contraire j'ai toujours trouvé que la qualité sonore était très bonne et pourtant à lépoque je n'utilisais que les écouteurs Apple j'ose même pas imaginer le résultat avec de meilleurs écouteur arrêter de prendre les utilisateur mac pour des idiots
avatar Ellipse | 
@chenzo57 "j'ai toujours trouvé que la qualité sonore était très bonne et pourtant à lépoque je n'utilisais que les écouteurs Apple" C'est sûr qu'en utilisant les écouteurs de daube d'Apple, t'es vachement bien placé pour donner ton avis (ou alors tu es pas du tout exigeant). Quand tu auras touché une fois dans ta vie des UE ou des Westone sur du Cowon, tu changera peut-être d'avis.
avatar LeVieuxGildas | 
Tu ne peux pas juger de la qualité audio d'un baladeur avec des écouteurs pourris. La qualité sonore dans un ensemble audio est déterminée par l'élément le plus mauvais. Teste plusieurs baladeurs avec des intras de bonne gamme (phonak, UE, earsonics, etc) et là tu pourras vraiment entendre (ou pas) les différences entre les baladeurs. Par contre, je peux attester que la qualité sonore des précédentes générations est plutot bonne. Depuis 2009, nano, touch et classic (ou au moins les deux premiers) partagent le même ampli OP, qui se révèle d'excellente qualité. On est un peut en dessous de d'un Cowon S9.
avatar iceteax | 
Je n'aime pas du tout. Mes jeux à molette cliquable, visiblement je peux me les foutre dans le c**, de même que les clips que j'ai acheté sur itunes. Apple n'est même pas foutu d'assurer un suivi de gamme convenable pour leurs produits, si ils voulaient lancer une gamme de shuffle tactiles libre à eux, mais qu'ils continuent à faire un vrai nano. Je ne dis pas que ce truc est mauvais, je dis juste qu'il ne remplace absolument pas l'ancien nano. Il y aurait du y avoir deux gammes, l'ipod touch nano (comme celui-ci) et l'ipod classic nano (l'ancien). Remarquez ils vont peut-être se planter magistralement comme avec le shuffle sans bouton, et ils vont peut-être nous ressortir l'an prochain un "ipod mini" qui remplacera en réalité le nano 5. J'en ai marre des choix techniques stupides du dictateur Jobs, de ses lubies et ses limitations en baladeurs comme en informatique. J'ai découvert la musique dématérialisée avec les ipods mais si ils ne sont pas foutus de faire un suivi de gamme cohérent j'irai voir ailleurs, j'aurai juste plus de choix. Ils feraient bien de faire gaffe d'ailleurs, je ne suis peut-être pas le seul à le penser, le nano est l'ipod le plus vendu et si le coeur de la clientèle est déçu ça va leur coûter cher. Se planter sur le shuffle, c'était rattrapable, mais sur le nano, ils peuvent y laisser des plumes ! Voilà c'était le coup de gueule du jour (qui n'engage que moi bien entendu).
avatar Shyrka | 
@xatigrou: Les choix stupides de Jobs ? C'est le même qui a imposé la molette cliquable qui maintenant tourne vers le multitouch. De toute façon il faut bien renouvelé la gamme, sinon on ne suscitera pas la renouvellement de la demande. En plus il serait intéressant de voir jusqu'à quand la propriété intellectuelle d'Apple court sur la molette cliquable... L'ancien nano était arrivé à maturité, fallait bien changer la recette au delà des simples augmentation de capacité. Tu ne parles pas d'ailleurs de la vidéo, qui est sans doute le plus gros risque qu'Apple prend sur le coup: notamment auprès des collégiens qui n'ont pas encore de portable qui sont les seuls à qui pourrait servir la fonctionnalité. Mais rien ne dit pas que la chose ne revienne pas sur la prochaine génération, quand la miniaturisation le permettra... Partir à la concurrence pour le suivi de gamme ? Il n'y a pas de gamme à la concurrence, mais des modèles qui sont conçus indépendamment les uns des autres sans aucune continuité sur les form factor, le software etc....
avatar Latweed | 
Merci pour ce test très instructif
avatar BM-Mac | 
ah oui c'est vrai rajouter un écran tactil c'est une régression ... attends je réfléchie pour voir si il existe des baladeurs aussi petit avec un tel écran...
avatar khaliel | 
Rassurez moi, les écouteurs de mon iPhone 4 avec les commandes sur le fil marcheront sur le nouveau nano? J'aime bien pouvoir changer la musique sans sortir le baladeur de la poche.
avatar Kahouane | 
après quelques jours d'utilisation, je ne regrette vraiment pas l'absence de molette. l'écran tactile est super fonctionnel, et le casque avec télécommande de l'iphone le pilote parfaitement, avec même le voice over. mon seul regret est qu'il ne sache pas lire un podcast video, mais heureusement il est capable d'en extraire le son. la camera video du nano était un jouet anecdotique et inutile... ici, c'est place à la musique.
avatar estebane94 | 
Le dernier est toujours mieux... mais je trouve que l'esthétique du 5G est la plus réussie de tous les ipods (ever).
avatar morbius | 
@Anthony : Merci pour ce complément. :)
avatar LeVieuxGildas | 
L'augmentation du prix est le point qui à lui seul est révoltant. On peut adorer le nouveau look, la compacité (je trouve ça d'ailleurs plus pertinent, je considere le nano comme un lecteur MUSICAL et c'est tout). Mais on ne peut pas décemment le mettre à ce prix. Vraiment abusé. Retour aux sources, un baladeur plus "essentiel", oui, mais avec le prix qui va avec. Là c'est vraiment abusé...
avatar popo69 | 
deux choses : j'ai fait un tour concernant la note élevée que l'on met à l'iPod. techradar : 4/5 - Engadget 8/10 - T3 4/5 - CNET 3,5/5 donc bon... concernant le prix, il ne faut pas oublier qu'en un an, le dollar s'est apprécié de 12 %. Après Apple a pris le risque de faire évoluer le concept. Certains v ont aimer d'autres non. c'est comme ca. En ce qui nous concerne, on apprécie.
avatar Mr_Jak | 
j'ai reçu mon ipod aujourd'hui . tests rapidements fait : très pratique à utiliser, mieux que le 5g d'un point de vue ergonomie. Le recentrage sur la musique (pas de jeux, video, ...) à mon sens une bonne chose avec un casque bose, le son est très bon voir un peu meilleur que le précédent un bogue important cependant : il ne semble pas prendre les listes de lecture intelligente
avatar LeVieuxGildas | 
Un casque Bose...
avatar thiathias | 
Moi je ne me suis jamais adapté aux écrans tactiles car on ne peux voir l'écran en entier puisque notre doigt est devant, c'est pour ça que j'adorais le nano et le classic. j'espère que le classic ne changera pas.
avatar milouf_83 | 
Esthétiquement ce nano est très réussi; la pince arrière est non seulement pratique mais j'imagine qu'elle sera utilisé également pour transformer le nano en broche bijou nouveauté par rapport aux précédentes version on peut éditer les listes de lectures la navigation avec l'écran tactile est franchement très simple et la qualité de l'écran largement supérieure au nano précédent. question son (ben le nano c'est surtout un lecteur mp3 ) c'est kif kif pareil que le nano 5G donc très correct même si cowon samsung ou sony peuvent prétendre à un peu mieux indispensable selon moi : changer les oreillettes bouton pour des intras. dommage qu'apple n'est pas livré ce joli, mais cher lecteur avec. Tant qu'à faire avec télécommande type klipsch image S4I. ceci étant dit ce nano tactile est à mes yeux une réussite esthétique et ergonomique qui donne un sacré coup de vieux à la molette
avatar benouwa | 
Je suis scotché par le nombre de mélomane qui critiquent la qualité des écouteurs Apple. S’il y a tant d’ « oreilles » expertes parmi nous, c’est à ce demander pourquoi des produits comme le SACD ont fait un bide commercial et que les formats compressés type MP3 ont connu tant de succès ??? Personnellement j’écoute mon iPhone dans la rue et dans le métro. C’est pas les meilleurs endroits pour profiter pleinement de la qualité de musique, mais ce qu’on recherche avant tout d’un baladeur, c’est son coté pratique et transportable. Quand on est autant attentif à la qualité de la musique, on l’écoute chez soi, non ? sur du matériel hifi plutôt qu’un petit baladeur ? C’est un peu comme si des pilotes de courses comparaient la tenue de route d’une twingo sur un circuit par rapport à une formule 1… ce sont deux véhicules motorisés mais qui ne sont pas utilisés dans le même but et ni dans les mêmes conditions. Pour revenir sur l’ipod, même si je ne suis pas client du nano, je le trouve moins bien que le précédent. Ce que je trouve dommage, c’est surtout cette obligation que se fait Apple de sortir un appareil tous les ans. J’ai l’impression d’un produit qu’ils se sont efforcés de faire différent du précédent (pour justifier le coté « brand new for christmas !!!») alors que le précédent modèle ne méritait peut-être pas d’évoluer cette année. Finalement, cette révision de gamme à fréquence annuelle, en septembre, ca sent le « forcé » pour satisfaire les actionnaires plutôt qu’apporter une vraie amélioration au client (je prends les paris qu’on reviendra à un modèle rectangulaire l’année prochaine, le nano ne donne pas l’impression d’avoir une « ligne directrice » cohérente sur plusieurs années, au contraire des autres produits Apple)
avatar len73 | 
C'est perfect pour moi, enfin un baladeur pour allez courir un peu plus évolué que le shuffle ! Reste le prix, qui est difficilement décoinssable de ma gorge :p
avatar Bob87 | 
question : comment fait on pour le mettre en veille lorsque l'on n'utilise pas l'Ipod car je le retrouve totalement décharger ?

CONNEXION UTILISATEUR