Test de manettes iOS 7 : Moga Ace Power vs Logitech PowerShell

monsieursapin |

Avec iOS 7, Apple a enfin répondu à une attente importante des joueurs : la prise en charge en standard des manettes. Les deux premiers modèles disponibles sont vendus chacun 100 €, mais ils ont des profils bien différents. D'un coté la Moga Ace Power, à la fabrication cheap, mais ayant une bonne ergonomie. De l'autre la Logitech PowerShell, mieux fini, mais avec moins de boutons.

Que valent ces périphériques ? Sont-ils deux gadgets de plus ou proposent-ils une vraie valeur ajoutée ? La réponse dans notre test comparatif...

Moga Ace Power

Moga propose un accessoire qui reprend les formes et la prise en main des manettes console, comme celle de Xbox 360, dans un format un peu plus compact. Le constructeur a fait le choix d'utiliser essentiellement un plastique brillant (quelques parties sont mats). Celui-ci n'est pas très dense et sonne creux. Les marques et les rayures arrivent rapidement et le jeu entre les différentes parties de la manette est trop important. La Ace Power est fragile en main et on a vite peur de l'esquinter en la manipulant.

La finition est mauvaise : les boutons font un bruit assourdissant et les sticks analogiques sont trop fermes. Pour placer le téléphone dans son emplacement, il faudra forcer. Le système est certes fonctionnel, mais on se demande s'il va tenir à la longue. Des cales sont fournies dans l'emballage si vous voulez utiliser un iPod touch ou un iPhone 5c. La manette possède un bouton de verrouillage dans son dos... qui ne fonctionne pas. Quand le système de verrouillage est enclenché, il est toujours aussi facile d'étendre les deux parties de la manette.

Une fois l'iPhone inséré dans la manette, la situation s'arrange. Le téléphone est bien maintenu et le poids de l'ensemble des deux appareils est acceptable. La manette est reconnue immédiatement et vous pourrez tout de suite en profiter. Une batterie de 1800 mAh est aussi intégrée pour recharger l'iPhone, au cas où. Elle possède une autonomie de 2 à 3 heures avant de basculer sur la batterie du téléphone. Si celle-ci est vide, la manette fonctionne toujours. Le bouton d'activation est placé en dessous du stick analogique gauche. Des ouvertures laissent passer le son et un bouton est réservé au (dé)verrouillage du téléphone.

C'est quand une partie commence que Moga démontre toute son expérience dans le domaine de l'accessoire pour mobile. L'accès aux gâchettes est facile et la position des doigts sur les boutons est optimale. En jeu, on retrouve le même confort qu'avec une console portable. Les contrôles répondent bien, sans latence, et la course des boutons est satisfaisante. Comme dit auparavant, seuls les sticks analogiques souffrent d'une trop grande fermeté. Peut-être qu'avec le temps, ils se montreront un peu plus lâches.

En résumé, la Moga Ace Power ne brille pas par son aspect et sa médiocre finition qui pose des questions sur sa durabilité. Dans les points positifs, elle est compatible avec trois modèles d'iPhone (5, 5c, 5s) et l'iPod touch 5G, et dispose d'autant de boutons que les manettes de console. C'est pratique pour les portages de titres Xbox ou PlayStation qui sont de plus en plus fréquents. Mais à 100 €, la qualité de fabrication est indigne.

Note : 3/10

Logitech PowerShell

La Logitech PowerShell est un accessoire tout en longueur qui suit les lignes de l'iPhone. Le constructeur a habillé son produit d'un plastique brillant sur la tranche et d'une matière "soft" sur les faces. En résulte une bonne impression de solidité. Rien ne craque, rien ne bouge, c'est agréable. Les boutons sont silencieux, la croix directionnelle de même. À première vue, il est difficile de reprocher quelques choses à cette manette. La fabrication semble réfléchie et la compacité de l'appareil est un bon point.

Coté finition, rien n’à redire. Les découpes sont là où elles devraient être, le dos ne risque pas de trop se rayer vu son revêtement et le logo lumineux est un petit plus appréciable. L'insertion de l'iPhone se fait en pivotant le port Lightning. Celui-ci risque toutefois de fatiguer à la longue. L'iPhone 5s rentre sans trop de soucis, mais on regrettera la non-compatibilité avec l'iPhone 5c. Pour ce qui est de l'iPod touch 5G, une cale est fournie.

Une fois l'iPhone inséré, la sensation reste la même. Le téléphone est bien à sa place et ne risque pas de tomber, même si on renverse la manette. Comme avec la Moga, la PowerShell est directement reconnue par l'OS, sans action de la part de l'utilisateur. Une batterie de 1500 mAh est aussi intégrée à la manette, en cas de panne sèche. Elle possède une autonomie d'1 à 2 heures avant de basculer sur la batterie du téléphone. Si celle-ci est vide, la manette fonctionne toujours. Le bouton pour l'activer est placé sur le côté gauche. Par contre, il n'est pas possible de connaître sa charge restante. Deux grilles sont présentes à la base de l'iPhone, pour ne pas obstruer la sortie audio. Cependant un dernier bouton pose problème, le contrôle du verrouillage/déverrouillage. Il est petit, difficile à actionner et très mal pensé. On se demande même si Logitech l'a testé avant de l'intégrer. Autre accessoire étrange, la rallonge jack. Au lieu d'utiliser un système similaire à la MOGA, Logitech a préféré fournir un câble de plus...

En jeu, plusieurs problèmes apparaissent. Tout d'abord, le manque de contrôles supplémentaires. Les deux gâchettes arrière manquent cruellement au dos de la manette dans certains jeux (GTA San Andreas, Tomb Raider...). La croix directionnelle est aussi beaucoup trop sensible et son emplacement peut gêner certains joueurs. Elle nécessite de plier fortement le pouce ce qui est fatiguant à la longue. Plus vous passerez du temps avec le dispositif en main, plus vous souhaiterez utiliser les contrôles tactiles de votre iPhone. Un point noir rendant l'intérêt de l'accessoire à néant.

En résumé, la Logitech PowerShell est bien finie, mais l'absence de plusieurs boutons (sticks analogiques, gâchettes) lui fait perdre toute son utilité dans certains jeux. À 100 €, c'est très cher payé. À éviter donc.

Note : 2/10

Note

Les plus :

Moga Ace Power :
- Plein de boutons
- Bonne prise en main

Logitech PowerShell :
- Finition

Les moins :

Moga Ace Power :
- Finition digne d'un jouet cheap pour enfants
- Prix
- Durée de vie

Logitech PowerShell :
- Boutons manquants
- Prix
- Ergonomie discutable
- Pas de compatibilité iPhone 5c
avatar Ganzolo | 
C'est vrai qu'au niveau prix c'est un peu abusé. Une manette Xbox ou PS4 coute environ 60€. Une manette bas de gamme moins de 10€ je pense (Free propose sa manette à 9.99€). Je pense qu'il est urgent d'attendre qu'il y ait un peu plus de concurrence. Cela étant dit, l'idéal, pour l'instant, serait d'avoir les fonctions de la Moga avec la qualité de la Logitech ;)
avatar Tibimac | 
Pour la moga, les boutons qui font un bruit "assourdissant", forcer pour insérer l'iPhone... Vous avez fumé quoi ? Vous l'aimez pas, c'est votre droit, de là à écrire n'importe quoi... J'en dispose depuis une semaine, point de bruits de réacteur, pas la peine de forcer pour y mettre l'iPhone (vous l'avez utilisée ? Sérieux ?), tout est parfaitement ajusté, et elle se porte comme un charme après le test ultime d'une utilisation intensive par les gamins. La seule chose exacte de votre test est une impression de fragilité des boutons R2 et L2. Note du test : 2/20. Je possède rarement les produits que vous "testez", mais je prendrai dorénavant vos avis avec un recul certain.

CONNEXION UTILISATEUR