Ouvrir le menu principal

iGeneration

Recherche

Test du casque Bluetooth Solo2 Wireless de Beats

Nicolas Furno

Thursday 26 February 2015 à 16:00 • 29

Accessoire

L’an dernier, nous testions le Solo2 de Beats, le dernier modèle du constructeur qui est désormais la propriété d’Apple. Ce modèle, qui constitue l’entrée de gamme de Beats, nous avait séduit par un son typé, certes, mais pas aussi caricatural qu’on le pensait, ainsi que par une très bonne conception générale. C’était un casque confortable et agréable, quoi qu’un peu cher (200 €).

Le constructeur a sorti depuis le Solo2 Wireless qui, comme son nom l’indique très bien, est le même modèle, mais avec une puce Bluetooth pour se passer du fil. Sur le papier, même s’il faut encore ajouter 100 € à la note, on a le même son typé Beats, la même qualité de fabrication, mais le fil en moins en option. Pari réussi pour cette déclinaison sans fil ? Réponse dans notre test !

Le même, avec ou sans le fil

Si vous avez déjà vu ou utilisé le Solo2, vous ne serez vraiment pas dépaysé avec ce nouveau modèle. De fait, il est facile de ne pas remarquer la différence et de prendre la déclinaison Bluetooth pour le modèle standard. Visuellement, la différence la plus notable, c’est le mot « Wireless » inscrit sur le côté droit.

Pour le reste, on retrouve le même casque fermé de type supra-auriculaire, c'est-à-dire que les deux écouteurs viennent se positionner sur les oreilles. Sa fermeture permet d’isoler l’auditeur et même s’il ne fait pas un aussi bon travail sur ce point que les modèles avec isolation sonore active, le Solo2 Wireless s’en sort plutôt bien sur ce critère. L’isolation est suffisante pour ne pas avoir à trop monter le volume dans la rue, mais si vous poussez le volume sonore justement, vos voisins entendront distinctement ce que vous écoutez.

Beats a réussi à conserver la taille réduite de son Solo2 sur cette déclinaison Bluetooth et les caractéristiques techniques des deux casques sont d’ailleurs étonnamment proches. La taille est exactement la même, les Wireless sont simplement plus lourds d’environ 10 g. Autant dire que la différence est insensible à l’usage, un point positif par rapport à d’autres casques Bluetooth qui sont nettement alourdis par leur batterie et les composants associés.

On retrouve aussi le même confort qui est, à notre avis, assez surprenant étant donnée la conception générale du casque. Les modèles supra-aural s’appuient sur les oreilles pour mieux isoler l’utilisateur, mais ils génèrent aussi souvent de la gêne, voire des douleurs après une longue utilisation. Alors que nous avons les oreilles plutôt sensibles, nous avons trouvé le Solo2 Wireless très confortable. On ne l’utilisera pas toute une journée sans interruption, mais c’est le lot de tous les casques similaires.

Pour des sessions d’écoute de quelques dizaines minutes à une heure ou deux, le casque est très bien conçu et il tient bien en place sur la tête. Naturellement, l’absence de câble est un gros avantage en situation de mobilité, mais on reviendra sur les aspects techniques dans la partie suivante. En attendant, on peut également saluer la compacité du Solo2 Wireless pour le ranger. Le constructeur fournit toujours un petit étui qui ne protégera pas des chocs et de la pression, mais son produit paraît suffisamment solide pour que cela ne pose pas de problème dans la majorité des cas.

Un casque sans fil quasiment sans faute

Un casque sans fil offre un avantage évident par rapport aux modèles filaires, surtout quand on doit l’utiliser en déplacement. C’est une évidence, mais elle mérite d’être rappelée : utiliser un casque sans aucun fil à gérer, sans bruits de glissement, est tellement agréable que l’on ne voudrait jamais revenir en arrière.

Malheureusement, ce confort incontestable a quelques contreparties. D’une part, il faut gérer une deuxième batterie pour son casque, on y reviendra, mais le problème qui se pose souvent est plutôt ergonomique. La batterie justement prend de la place et peut alourdir le casque, ce qui n’est pas toujours pratique pour un bon maintien en place. Mais il faut aussi prévoir de nombreux contrôles supplémentaires pour gérer la connexion, contrôler la lecture et le volume, ou encore gérer l’autonomie restante.

Sur tous ces points, le Solo2 Wireless fait quasiment un sans faute. C’est bien simple, c’est le meilleur casque Bluetooth que nous avons testé à ce jour, du moins en ce qui concerne la partie connexion et contrôles. La grande réussite de ce modèle, c’est précisément qu’il ne ressemble pas à un casque sans fil et que, de loin, rien ne le distingue de la version filaire. Il n’y a aucun contrôle visible et il n’a pas des LED — si souvent bleues — pour éclairer tous vos voisins en permanence.

Pour contrôler la lecture, les ingénieurs de Beats ont transformé les écouteurs de la version standard pour leur ajouter des boutons invisibles à l’œil nu. Ainsi, on clique sur le logo du constructeur à gauche pour mettre en pause ou relancer la lecture ; au-dessus du logo, un bouton invisible permet d’augmenter le volume, en-dessous on le diminue. Ainsi, le Solo2 Wireless ne multiplie pas les boutons et utiliser ces grosses zones bien définies est très agréable quand on est en déplacement.

Le bouton d’allumage, au-dessus des cinq LED qui ne s’activent qu’à l’allumage et à l’extinction.

Il y a malgré tout un bouton en plus, pour allumer et éteindre le casque. Mais là encore, l’intégration est aussi discrète que possible : le bouton est situé sous l’écouteur, il est petit et quasiment invisible sitôt que l’on pose le Solo2 Wireless sur la tête. Quand il est actif, le casque l’indique avec une LED de chaque côté, mais Beats fait dans la discrétion : chaque lumière blanche est suffisamment discrète pour ne pas gêner, mais suffisamment présente pour que l’on sache en permanence si l’appareil est allumé et connecté ou non.

Les cinq lumières pour l’autonomie sont du même acabit. Elles s’allument et s’éteignent progressivement à chaque fois qu’on (dés)active le casque. C’est à la fois esthétique et pratique : on a ainsi une idée assez précise sur l’autonomie restante. Pendant l’utilisation, une pression sur le bouton d’allumage permet de retrouver l’information… mais ce n’est pas vraiment nécessaire. L’autonomie restante est aussi affichée en permanence sur l’iPhone, juste à côté de la batterie du smartphone : c’est très pratique.

Le Solo2 Wireless a beau être un casque Bluetooth, vous avez un Plan B si la batterie est à plat. Un câble jack est fourni, le modèle rouge si caractéristique des Beats, et il suffit de le brancher pour couper immédiatement le Bluetooth : c’est agréable. Autre bonne surprise, ce n’est pas un câble au rabais, c’est exactement le même que dans la version standard du casque. On bénéficie donc des contrôles sur le câble, un bon point d’autant que les boutons sur le casque ne fonctionnent plus.

On fera malgré tout deux critiques sur le plan ergonomique, à commencer par la réactivité des commandes. Ce n’est pas vraiment la faute de Beats, le Bluetooth impose une certaine latence, mais il n’en reste pas moins que le bouton qui gère la lecture n’est pas très fiable si on sort de la simple pause/lecture. Pour passer à la piste suivante (deux pressions) ou revenir à la précédente (trois pressions), il faut souvent s’y reprendre plus d’une fois, c’est assez gênant.

L’autre problème est plus surprenant encore : on ne peut pas utiliser Siri avec le casque, du moins pas en mode Bluetooth. Le bouton dédié à la lecture devrait permettre d’activer l’assistant vocal d’iOS en prolongeant la pression, mais pour une raison qui nous échappe totalement, cette action est associée à… couper la connexion entre le casque et l’appareil en cours. Le Solo2 Wireless peut être mis à jour avec le câble USB et un ordinateur, donc on espère qu’Apple — à qui appartient Beats, rappelons-le — corrigera cette erreur, mais en attendant, c’est un désagrément si vous comptez sur Siri.

Un son typé, mais agréable

Beats a toujours aussi mauvaise réputation auprès des audiophiles avertis, mais le constructeur a fait de gros progrès avec cette génération. Certes, le son du constructeur est toujours aussi typé, avec un accent très net sur les basses fréquences, mais il n’est plus aussi caricatural que par le passé. Même s’il a des genres de prédilection, ce casque s’adapte à n’importe quelle musique et il parvient même à être agréable en toute circonstance, à quelques exceptions près.

La bonne nouvelle, c’est que le Solo2 Wireless est aussi bon que le modèle filaire. Tout ce que l’on disait dans notre précédent test donc encore valable, si bien que nous ne répéterons pas ce que nous avions écrit l’an dernier. C’est un casque dynamique, avec de bonnes attaques même à faible volume, sans être trop agressif au quotidien. Bref, ce n’est plus un casque aussi spécialisé que par le passé et c’est un assez bon équilibre dans l’ensemble.

Ce qui est frappant, c’est que le son n’est pas vraiment pire, ou meilleur, en Bluetooth. Nous avons testé le casque avec ou sans fil, et la seule différence sensible est un volume légèrement plus élevé avec le câble. Si vous n’écoutez que de la musique compressée, le Bluetooth fait très bien l’affaire ; avec des fichiers sans perte, le câble permet de conserver la bonne qualité de base… mais les oreilles les plus attentives entendront plus facilement les limites du casque.

Au total, le Solo2 Wireless n’est pas un mauvais casque en matière de qualité sonore, mais c’est un casque typé. Beats ne cherche pas de neutralité, mais plutôt d’offrir un son qui passe partout et qui est toujours agréable. À cet égard, c’est une réussite, mais c’est à vous de décider si vous acceptez cette signature sonore, ou non. Le mieux reste encore de tester pour se faire sa propre opinion sur le sujet…

Pour conclure

Écartons un instant la question de la qualité sonore : le Solo2 Wireless est un excellent casque Bluetooth, indéniablement. Tous les composants nécessaires à la connexion sans fil, y compris la batterie, ont été si bien intégrés, que ce modèle est quasiment identique à la version standard. Un excellent point, d’autant que le constructeur a fait quelques choix vraiment bien vus, comme la fusion des boutons avec les éléments déjà présents sur le casque (logo et contour).

Reste l’épineuse question du son : à notre avis, Beats a fait des progrès sur ce point, et on recommande plus facilement les deux modèles de Solo2 que d’autres casques plus anciens. Le son produit par ce casque n’est pas du tout neutre, mais il n’est pas trop caricatural, en tout cas pas au point d’être insupportable dès que l’on sort du rap et du hip-hop. C’est un point fort si vous aimez ce type de son, mais un point faible dans le cas contraire : in fine, ce sera à vous de décider.

Plus encore que le Solo2 classique, le plus gros problème de ce casque est son prix. Beats facture le Bluetooth cent euros de plus, ce qui porte la facture totale à 300 €. C’est cher, d’autant qu’à ce prix-là, on peut trouver beaucoup mieux en matière de qualité sonore, ou bien bénéficier de fonctions en plus, comme l’isolation active chez Bose. Si le Bluetooth est important pour vous, on peut aussi recommander le Sony MDR-10RBT à moins de 200 € ou bien le MDR-1RBT à légèrement plus de 200 €. Nous avions testé, et bien apprécié, le premier qui propose une bonne qualité sonore, même si ses contrôles sont moins bons.

Le confort du Bluetooth et la conception vraiment impeccable du produit restent indéniables, mais on retrouve bien la facturation un peu exagérée que l’on connait bien chez Apple : on paye avant tout une marque. Pour autant, le Solo2 Wireless n’est vraiment pas un mauvais casque, et si vous cherchez un modèle sans fil et fermé, c’est une très bonne option.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner