Test de l’étui-clavier Belkin Qode Ultimate Lite pour iPad

Audrey Couleau |

À la fois étui rigide et clavier complet, Belkin propose un accessoire 2-en–1 pour les utilisateurs d’iPad. Même s’il est spécialement conçu pour l’iPad 2018 (6e génération), le fabricant de la cité des Anges confirme qu’il est également compatible avec l’iPad 2017 (5e génération) et l’iPad Air de première génération. Dès l’ouverture du Qode Ultimate Lite (référence F5L904), Belkin nous met sur la piste avec un premier indice : le couvercle de la boîte est doté d’un aimant. Rien d’inédit, mais vous le verrez à travers ce test, les aimants ont un rôle assez malin dans l’utilisation de ce produit.

Au-delà de ce clin d’œil, l’emballage reste classique, illustré, en carton léger. Le produit étant garanti deux ans, conservez sa boîte en cas de retour. Dans le cas contraire, si vous préférez jeter l’emballage, n’oubliez pas de récupérer au préalable le câble de recharge USB vers Micro USB, si bien rangé que l’on a d’abord cru à un oubli.

L'étui-clavier Belkin Qode Ultimate Lite (F5L904) pour iPad et son câble de recharge.
L'étui-clavier Belkin Qode Ultimate Lite (F5L904) pour iPad et son câble de recharge.

Hop, à l’abri !

Positionnez l’iPad dans l’étui en vérifiant que les ports, haut-parleurs et autres boutons de la tablette correspondent aux emplacements prévus par le constructeur. N’ayez pas peur de bien appuyer sur les bords et les angles pour que l’iPad et la coque ne fassent plus qu’un. Avant toute utilisation, il est recommandé de charger le clavier via le câble fourni pendant 2h30 minimum. Un conseil à suivre puisque vous le verrez, le clavier ne dispose d’aucun contrôle continu du niveau de charge…

L'iPad est en place dans son étui.
L'iPad est en place dans son étui.

Fermés, l’iPad et le clavier font corps. L’ensemble est maintenu clos grâce à des aimants suffisamment puissants pour éviter tout risque de mauvaise prise en main ou d’ouverture involontaire.

Les espaces dédiés aux différents boutons, micros et appareil photo de l'iPad sont larges et permettent un accès facile et sans obstruction.
Les espaces dédiés aux différents boutons, micros et appareil photo de l'iPad sont larges et permettent un accès facile et sans obstruction.

Trois positions disponibles… et un loupé

Deux positions en orientation paysage sont disponibles pour écrire. Elles sont symbolisées au-dessus du clavier par des traits blancs. Trouvez votre position idéale en fonction de votre taille ou de votre vue.

Si le fabricant indique si précisément ces deux positions, c’est parce qu’il y a également placé des aimants, comme autour de la solide coque. Le contact aimanté ainsi établi entre le contour de la coque et le dessus du clavier ordonne sa mise en marche, ou, en cas de déconnexion, son extinction. Un système ingénieux qui vous libère de cette préoccupation, via un traditionnel commutateur ON/OFF. Comme attendu, l’étui dispose des mêmes avantages que la Smart Cover d’Apple et utilise également des aimants en bordure pour sortir ou mettre en veille l’iPad.

Avec la position la plus proche du clavier, j’ai tendance à taper dans le bas de l’iPad lors de la saisie des chiffres ou touches dédiées.

L’orientation paysage est très pratique lorsque vous saisissez du texte car grâce à un clavier externe vous profitez de toute la surface d’affichage disponible. Mais il vous arrivera certainement d’avoir envie d’utiliser l’iPad en mode portrait, ne serait-ce que dans certaines apps qui n’offrent pas d’autre mode. Il suffira alors de glisser l’iPad vers vous : le contact aimanté étant rompu, le clavier n’est plus actif et il n’y a donc aucun risque de saisie involontaire. On regrette toutefois que l’on ne puisse pas continuer à utiliser le clavier tout en ayant l’iPad à la verticale comme le propose Belkin sur son modèle américain du Qode Ultimate Pro Keyboard Case (pour iPad Air 2) :

La version Pro du Qode Ultimate permet de faire pivoter l’iPad… réservée au public américain.

Jumelage sans entrave

Le clavier se connecte à l’iPad en Bluetooth. Une fois le premier jumelage — aisément — établi, il se connectera et se déconnectera dès que le lien aimanté aura lieu. Si vous ne refermez pas l’étui et une fois l’iPad en veille, le clavier s’éteindra au bout de dix minutes d’inactivité. Il se réveillera et réactivera l’iPad sous la pression d’une seule touche, comme la barre ESPACE. D’ailleurs, il vous suffira d’appuyer deux fois sur la même touche pour saisir directement votre code de déverrouillage au clavier, si vous n’êtes pas fan de Touch ID. Pour jumeler le clavier avec un autre appareil, relancez le processus en appuyant sur les touches fn Pair.

Côté balance, côté look

L’étui-clavier affiche 365 grammes sur la balance. L’iPad 9,7 pouces de 6e génération, 469 grammes. On arrive donc à un poids total de 834 grammes. Même si cet étui a la réputation d’être lourd, comparons-le - à encombrement égal - avec ce que propose Apple. Soit l’iPad Pro 11 pouces et son Smart Keyboard Folio.

Après un bref calcul, il n’y a que 72 grammes de différence entre les deux ensembles. Pas de quoi râler, même s’il est indéniable qu’Apple a l’avantage du design, la protection de l’iPad sera supérieure chez Belkin. On est encore loin du 1,25 kg d’un MacBook Air ou du 1,37 kg d’un MacBook Pro 13 pouces, cela reste vraiment raisonnable et facilement transportable.

iPad Pro 11 pouces : 247,6 mm x 178,5 mm : 468 g.  
iPad 2018 9,7 pouces : 240 mm x 169, 5 mm : 469 g.

Smart Keyboard Folio 11 pouces : 294 g.  
Belkin Qode Ultimate Lite : 365 g.
iPad Pro 11 pouces : 247,6 mm x 178,5 mm : 468 g.
iPad 2018 9,7 pouces : 240 mm x 169, 5 mm : 469 g. Smart Keyboard Folio 11 pouces : 294 g.
Belkin Qode Ultimate Lite : 365 g.

Côté matière, le Qode Ultimate Lite est composé d’aluminium, de polycarbonate et de polyuréthane (aucune matière animale, donc). Vraiment rigide, il est tout à fait possible de l’utiliser sur les genoux dans votre canapé et de saisir du texte sans déstabiliser l’ensemble. Grâce aux puissants aimants, l’iPad ne bouge pas et de tombera ni en avant, ni en arrière.

Esthétiquement, c’est sobre mais ça n’arrive pas à la cheville du côté « épuré » qu’on aime tant chez Apple. À l’extérieur, le logo de Belkin est à peine visible, ça reste très - trop ? - classique à mon goût. J’aurais aimé que d’autres couleurs soient disponibles. Sortez les stickers.

Si on veut éviter la déprime cet automne, il va falloir égayer tout ça avec des beaux stickers orange de MacGénération !
Si on veut éviter la déprime cet automne, il va falloir égayer tout ça avec des beaux stickers orange de MacGeneration !

Recharge & autonomie

Contrairement aux claviers d’Apple pour iPad Pro et iPad Air qui s'alimentent via le Smart Connector de la tablette, il faudra recharger le clavier Belkin à l’aide du câble USB vers micro-USB fourni. L’autonomie annoncée est de six mois pour deux heures d’utilisation quotidienne. À côté du port micro-USB, une petite LED, habituellement bleue, clignotera en orange quand il sera temps de recharger le clavier.

Si comme moi, vous aimez connaître l’autonomie de vos appareils, vous allez être déçu car ici, il n’y aucun moyen de connaître le niveau de charge du clavier et le périphérique reste invisible dans le widget Batteries mis à la disposition des fabricants par Apple. À défaut, on aurait aimé que Belkin propose une app pour contrôler l’autonomie, choisir le délai de mise en veille, voire personnaliser certaines touches.

Un clavier bien pensé

Le clavier intégré à l’étui s’aligne sur la longueur de l’iPad, et ainsi, mesure (de touches à touches) 4,6 centimètres de moins que le Magic Keyboard d’Apple ou le clavier de votre MacBook. Il y aura donc forcément un temps d’adaptation et lors des premières heures, vous aurez pas mal de corrections à effectuer : la touche n’aura plus de secret pour vous 😀.

Forcément plus étroites, les touches restent malgré tout confortables. Le ressenti lors de la frappe est doux et au final, plus discret que le clavier de bureau d’Apple. Il manque toutefois une petite LED indiquant le verrouillage des majuscules. Les touches du clavier n’étant pas rétro-éclairées - contrairement à son cousin américain… - dès qu’il fait sombre, la saisie devient difficile.

Sans tactile… ou presque !

Pour certains, il paraît totalement incongru de coupler un iPad et un clavier physique. Pourtant, utiliser un clavier externe avec un iPad offre un avantage immédiat et incontestable : le gain de place à l’écran, tant le clavier virtuel occupe quasiment la moitié de la surface disponible en mode paysage.

Grâce aux touches dédiées proposées par Belkin, vous quitterez le clavier pour utiliser votre doigt autant que vous le feriez sur votre Mac pour utiliser la souris. Prenez de bonnes habitudes dès le début en adoptant les touches spéciales et autres raccourcis clavier. Maintenez la touche fn et appuyez sur les fonctions dédiées (disponibles au niveau des chiffres) : 

  • fn1 pour verrouiller l’iPad ;
  • fn2 pour lancer Spotlight ;
  • fn3 pour accéder au multi-tâches ;
  • fn4, pour réaliser une capture d’écran ;
  • fn5 pour basculer entre le clavier de l’iPad virtuel et physique ;
  • fn6 fn7 fn8 pour écouter de la musique ;
  • fn9 pour couper le son ;
  • ou encore fn0 et fn° pour régler le volume.

En supplément des nombreux raccourcis clavier disponibles sur iOS, vous éviterez ainsi au maximum de toucher l’écran. L’accès direct aux chiffres est très confortable par rapport au clavier virtuel de l’iPad. Concernant la disposition des touches, le @ est assez mal placé, tout comme le dièse (#) et le signe plus (+).

Pour qui, pour quoi ?

Ce produit est idéal pour tous ceux qui aiment écrire et qui saisissent régulièrement du texte sur leur iPad, tout en rejetant l’idée d’utiliser un clavier totalement externe (et toutes les connexions et déconnexions manuelles que cela exige). Si la tablette d’Apple est votre ordinateur principal, vous apprécierez de naviguer au sein de votre iPad grâce aux touches dédiées. Si vous n’êtes pas pressé, il peut être malin d’attendre la rentrée 2019 et l’arrivée d’iPadOS 13 pour voir si Belkin propose une nouvelle version de son Qode Ultime Lite.

Affiché à 99 €, cela reste un investissement mais on le trouve régulièrement en promotion pendant la période des soldes aux alentours de 75 €. Sans oublier qu’il s’agit ici d’un vrai étui de protection et d’un clavier de qualité. Ces avantages mis bout à bout, son tarif semble plus raisonnable.

Note test clavier
avatar elesse | 

Pas trouvé mieux que le Logitech. Et celui-ci semble en dessous niveau qualité.

avatar guymauve | 

@elesse

Quel logitech ?

avatar elesse | 

@guymauve

Logitech 920-009019 Clavier/Etui pour iPad Noir (Clavier Français) https://www.amazon.fr/dp/B07F9X4DFX/ref=cm_sw_r_cp_api_i_46fnDbF898F2E

avatar NickOlas | 

@elesse

+1

avatar bonnepoire | 

@ elesse
J'ai un Logitech et un Qode Pro et y'a pas photo, le Logitech se fait laminer en confort d'utilisation.

avatar giuseppe.fr | 

Je préfère la Smart Keyboard d’Apple. Top qualité pas de connexion sans fils et batterie. Léger et jolie

avatar Sgt. Pepper | 

@giuseppe.fr

👌
Et s’enlève super facilement 👍

avatar Fouzzzz | 

Revue complète et claire. M
Ok avec les + et les - .
J’ajouterai qu’il est dommage de ne pas avoir de prise lightning pour recharger le clavier...
Cerise sur le gâteau aurait été la possibilité de recharger l’ipad avec la batterie du clavier.

avatar YSO | 

Compatible iPad Pro 9,7 ?

avatar Audrey Couleau | 

Pour l'iPad Pro / iPad Air 2, il existe le modèle F5L192edBLK, toujours de chez Belkin.

avatar YSO | 

@Audrey Couleau

Merci

avatar JimmyDrn | 

Ba oui mais maintenant je veux un trackpad ... 😅

avatar armandgz123 | 

@JimmyDrn

Moi aussi !

avatar sachouba | 

J'ai du mal à comprendre l'intérêt d'un "étui-clavier" par rapport à l'achat séparé d'un étui et d'un clavier Bluetooth...
- Ca limite (beaucoup) le choix tant de l'étui que du clavier. On ne peut pas, par exemple, s'équiper d'un clavier légèrement plus large que la tablette pour un plus grand confort de frappe.
- C'est généralement beaucoup plus cher, et parfois plus lourd.
- On n'a pas toujours envie de transporter ou de voir un clavier en dessous de sa tablette (quand on regarde un fillm, joue à des jeux, lit, etc.).
- On ne peut pas utiliser le clavier avec d'autres appareils, et celui-ci devient complètement inutile aussitôt qu'on change de tablette ou d'étui.
- On ne peut pas faire évoluer uniquement son clavier quand des nouveautés logicielles arrivent sur la tablette. Par exemple, certains acheteurs de ce clavier voudront certainement un trackpad (aussi mauvaise que soit la gestion des souris par iPadOS...) dès que cette nouveauté sera disponible, sans pour autant changer d'étui.
- On ne peut pas utiliser son clavier à une distance plus grande de sa tablette (en cas de manque d'espace, si on veut taper sur ses genoux, etc.).

Les avantages sont... une meilleure intégration physique pour un design plus réussi ? L'absence de risque d'oublier son clavier ?
Un tel étui semble se destiner à des utilisateurs qui souhaitent utiliser leur iPad exclusivement avec un clavier, sur une table, et seulement rarement pour un usage multimédia / mobile. Mais dans ce cas, quel est l'intérêt d'un iPad ?

avatar YSO | 

@sachouba

Oui. Un clavier Apple BT sans pavé numérique par exemple.

avatar Bigdidou | 

@sachouba

« Les avantages sont... une meilleure intégration physique »

Oui, la Smart Keyboard se fait totalement oublier et sert de protection d’écran.
C’est fait pour pouvoir utiliser un clavier physique la volée si le besoin est là, et de l’oublier le reste du temp.
Un clavier externe, ça n’a rien à voir en terme d’usage et d’encombrement.

avatar pocketalex | 

@ Bigdidou

"la Smart Keyboard se fait totalement oublier"

tu parles de cette cover clavier qui multiplie l'épaisseur d'un iPad par 3 ? On a pas la même notion de se faire "totalement oublier"

Je suis vraiment, mais vraiment pas copains avec les surface Pro de Microsoft, mais leur système de béquille et de cover qui ne recouvre QUE l'écran, et donc qui reste modérément fine est 10x mieux pensé que la cover de l'iPad qui, devant jouer le rôle de la béquille, se doit d'être présente devant, au dos, et avec des moyens de caler tout ça en diagonale, avec le résultat que l'on connait : on passe d'une tablette ultra fine à un bousin de 1cm d'épaisseur.

Au pays de la finesse ultime et à tout prix, ça fait tache...

avatar Bigdidou | 

@pocketalex

« et donc qui reste modérément fine est 10x mieux pensé que la cover de l'iPad »

Non. Elle est pensée pour des usages qui te correspondent mieux, mais la béquille est aussi un parti pris qui a ses limites. C’est quelque chose qui ne me convient pas du tout.

Pour le reste, difficile de faire des généralités comme tu le fais : j’imagine que tout dépend du modèle d’iPad.
Sur un iPad Pro 12’ (2e génération), je confirme que la Smart Cover se fait complètement oublier et est même un accessoire quasi indispensable pour utiliser l’iPad à plat correctement. Pliée sur elle-même, elle double l’épaisseur de l’ensemble (et ne le triple pas), et quand on en dispose, on imagine mal comment elle pourrait être plus fine.
Bref, à recommander absolument pour cet iPad.

Concernant la Surface, je ne sais pas pour les autres modèles, mais pour la book 2, ce n’est pas forcément une mauvaise idée de la protéger d’une coque : je la constate sensible au rayures et surtout au petits chocs...

avatar pocketalex | 

@Bigdidou

C'est pas une généralité, je ne détient pas la vérité ... c'est juste mon pointe de vue 😙

avatar Bigdidou | 

@pocketalex

« tu parles de cette cover clavier qui multiplie l'épaisseur d'un iPad par 3 ? »

C’est un point de vue ?
Comme tu dirais, on n’a pas la même notion du point de vue... ;)

Par contre je suis d’accord avec toi pour dire que ce n’est effectivement pas la vérité.

avatar pocketalex | 

@ Bigdidou

Oui

C'est pareil pour le poids, d'ailleurs

Si dans un commentaire je dis que 2kg c'est trop lourd, ce ne sera que mon point de vue, mes envies, ma vision. On trouvera surement plein d'utilisateur, surtout ici, prêt à avoir plus lourd, plus gros, mais plus évolutif, par exemple

La cover clavier des ipad, je la trouve vraiment trop épaisse, mais selon mes envies

J'ai un iPad Air 2 avec la Smart Cover qui ne recouvre que l'écran, pas besoin de plus, surtout pas, l'appareil reste relativement fin et sans surpoids notable

La même qui se plie pas en 4, avec un clavier et un trackpad, je suis le plus heureux du monde. Mais pour cela, il faudrait que l'iPad dispose d'une béquille, il n'en aura jamais, donc c'est mort pour moi

Rien de dramatique au final, par ailleurs

avatar Bigdidou | 

@pocketalex

« Rien de dramatique au final, par ailleurs »

Pas vraiment, non.

avatar Audrey Couleau | 

Bien sûr, chacun y verra les avantages et les inconvénients en fonction de sa propre utilisation. À titre de comparaison, un iPad + étui-clavier coûte deux fois moins cher qu'un MacBook Air. Ce n'est pas négligeable 😉.

avatar bonnepoire | 

@ sachouba
L'avantage c'est de ne pas se balader avec plusieurs devices. Tout est intégré, comme pour un portable. Après, on y perd en design et poids. C'est pour ça que le choix est toujours complexe.

avatar pocketalex | 

@bonnepoire

Autant acheter un portable non ?

avatar bonnepoire | 

Non.

avatar pocketalex | 

@bonnepoire

Si tu ajoute un carénage de moto 250 cm3 à un vélo, ça ressemblera à une moto 250 cm3, mais ça restera un vélo

J'aime bien faire mon vieux sage 😙 ... ou mon vieux singe ... 🐵

avatar billouteman60 | 

Sa a rien à voir mais j'aime bien le fond d'écran 😂

avatar Audrey Couleau | 

C'est une image tirée du "Château ambulant" (Ghibli) 😍

avatar misterbrown | 

Tiens un MacBook sans trackpad

avatar pocketalex | 

@misterbrown

"Tiens un MacBook sans trackpad"

tout à fait, c'est le Macbook ... de 2006 ... sans trackpad. Je suis content que tu l'aies reconnu, je me sentais seul

avatar Marcos Ickx | 

Ce que je reproche à ce étui clavier, ce sont les choses suivantes :

1)Cet étui-clavier a été pensé pour l’iPad 2017 et l’iPad Air.
Il n’a pas été pensé pour l’iPad 2018 d’où le fait qu’il n’y ait pas d’emplacement pour ranger l’Apple Pencil. Ce qui est fort dommage.

2) le clavier n’est pas amovible. D’autres vendeurs proposent des solutions où le clavier est amovible (il est fixé à l’étui par des aimants)
On doit donc supporter le poids du clavier tout le temps.

3) la disposition des touches. Comme dit dans l’article, les touches @ et # sont placées à des endroits déroutants.

4) pas de touche d’échappement (ou Escape), ce qui est pour moi un vrai manquement.

avatar Audrey Couleau | 

Le vrai problème de l'Apple Pencil 1 a été corrigé avec la version 2 (son rangement aimanté). C'est très difficile d'imaginer l'étui-clavier idéal qui répondrait aux attentes de tous. L'important est d'avoir du choix pour que chacun y trouve son compte 😉.

avatar pocketalex | 

J'adore le design, on navigue entre le haut du panier dune foire emmaüs et le top des poubelles d'un camp de ROMs

ça permet par exemple d'intégrer l'iPad dans un environnement "caravane sur moellons" alors que sans, forcément, il dénotait

avatar Alias | 

Que c’est laid !

avatar Amelie7588 | 

Hello merci pour ce test complet, je trouve ça pratique moi, je vois pas pourquoi tout le monde trouve ça nul ... Je pense à l'acheter pour compléter les PC que j'ai sur mon entreprise de reprise de plan d'activité après sinistre (solution pra ou pra informatique) http://www.solution-pra.com/ pour que les usagers puissent déjà reprendre un poste (en deuxième écran seulement on est d'accord)

CONNEXION UTILISATEUR