Google plus strict sur l'utilisation d'Android

Florian Innocente |
Android reste un système ouvert, mais il est davantage réglementé”, c'est le constat dressé par BusinessWeek qui a reçu les doléances de différents acteurs de la planète Android. Une douzaine de cadres travaillant pour d'importants partenaires de Google a exprimé - anonymement - le même sentiment, Google est de plus en plus exigeant sur ce qui peut être fait avec son OS et sur les partenariats noués entre les protagonistes “La récréation est terminée en terre Android. Ces deux derniers mois, Google a adressé un message aux plus importants opérateurs et aux fabricants de mobiles qui se sont engagés derrière son système d'exploitation. Il n'y aura plus de bricolages à tort et à travers du logiciel. Plus de partenariats scellés sans consultation de Google. À partir de maintenant, les entreprises qui espèrent accéder en avance aux dernières mises à jour logicielles devront faire valider leurs plans. Et cet assentiment sera donné par Andy Rubin, le patron d'Android chez Google.” écrit BusinessWeek. http://static.igen.fr/img/2011/3/Back-Droids-20110331-145821.jpg LG, Toshiba, Samsung mais aussi Facebook qui aurait essayé de concevoir son propre terminal Android sont parmi les victimes désignées de cette politique plus stricte. Au point que d'aucuns s'en seraient émus auprès du Département de la Justice américaine, affirme une autre source. Sans que cela ait pu être confirmé. Ce contrôle plus étroit toucherait également les entreprises qui souhaitent utiliser les services de Google, tandis que les fabricants de processeurs et de terminaux sont invités à s'y conformer s'ils souhaitent avoir les infos nécessaires pour lancer plus tôt leurs produits. Interrogé sur le sujet, Google rétorque que ces procédures sont de l'ordre du contrôle de qualité, qu'elles permettent de corriger des bugs en avance et qu'il s'agit d'aller vers une expérience avec un dénominateur commun "Après cela, la personnalisation peut commencer”. Les limites de cette personnalisation seraient toutefois bien plus définies depuis quelques mois affirment d'autres contacts de BusinessWeek. Les titulaires d'une licence d'Android doivent se ranger derrière des “clauses de non-fragmentation” qui donnent à Google un droit de veto sur certains aménagements du code - lorsqu'il s'agit par exemple d'ajouter des services ou de modifier l'interface - et dans certains cas sur les partenariats qui peuvent être, ou non, noués. À cela Andy Rubin répond que ces clauses ont toujours existé dans la licence d'Android, mais selon les interlocuteurs de BusinessWeek, Google a récemment serré la vis. Facebook qui a travaillé sur sa propre déclinaison d'Android se serait montré agacé de la supervision de Google. Autre exemple cité, celui de l'opérateur mobile Verizon, le plus important aux États-Unis. Google aurait essayé de retarder la sortie de terminaux Android qui utilisaient Bing, le moteur de recherche de Microsoft. Une évolution par rapport aux débuts d'Android qui a fait dire à Stephen Elop, le patron de Nokia, récemment allié à Microsoft pour Windows Phone “Android a peut-être démarré sur la promesse d'une vraie plateforme logicielle ouverte, mais ce n'est pas la direction qui est prise aujourd'hui”. Ce à quoi un analyste ajoute “Microsoft a souvent été critiqué sur le fait qu'il traitait tous ses partenaires de manière égale, qu'ils fassent du bon boulot ou du boulot médiocre. Google semble avoir le même problème en jouant la carte de quelques privilégiés”. Etape ultime de ce verrouillage : Google devrait à l'avenir proposer une plateforme matérielle de référence, au moins pour les tablettes. Microsoft fonctionne de cette manière pour les smartphones Windows Phone 7 : ils sont tous conçus autour d'un SoC Qualcomm Snapdragon. La plupart des tablettes Honeycomb utilisent une puce Nvidia Tegra 2, mais Google aimerait aller jusqu'à l'instauration d'une plateforme matérielle obligatoire, de manière à optimiser au maximum Android. Matias Duarte, le nouveau patron du design d'Android, avait déjà donné des informations dans ce sens. La fin de la récréation a bien été sifflée. Sur le même sujet : - Honeycomb : Google bloque la publication des sources
Tags
avatar jarno24 | 
Est-ce suprenant ? Un OS mobile puissant et optimisé ne peut exister qu'avec un contrôle strict et sans fragmentation excessive. Apple l'a compris.
avatar STi_wings | 
Changement de cap pour Google. A coup sûr, certains trouveront ça fantastique.
avatar Florian1293 | 
à la bonne heure!
avatar JackOne | 
Je suis impatient de lire les Android lovers qui nous étalaient sans vraiment comprendre la situation réelle, la GRANDE OUVERTURE de Google et son OS. En fait Google ne le dit pas clairement mais ils veulent/font faire du Apple. Je me souvient du comique l'année dernière au machin développeur organisé par Google qui vantait l'ouverture d'Android et dénigrait la supposée fermeture de l'iPhone.
avatar adrianweatherly | 
Jusqu'à preuve du contraire, sur Android : - l'installation d'application n'est pas contrôler par Google ; - on peut choisir son constructeur ; - la gestion des fichiers n'est pas bridée ; - on ne t'oblige pas à installer un logicielle Google sur son PC/Mac pour activer son smartphone ; - on en te demande pas ta carte bancaire ; - on ne t'oblige pas à avoir de compte Google ; - Google n'a pas intégrer nativement d'outil de collecte de données ; - les développeurs ne sont pas obligés de passer par les outils développés par Google (Market, In-App, ...) ; - ... Bref, on est TRES loin du modèle Apple. Il ne faut pas confondre open source et système ouvert ! iOs n'est ni l'un ni l'autre.
avatar iguan | 
Oui mais Android est censé être ouvert ET open source.
avatar m_enfin | 
héhé, très intéressant :D perso le libre j'aime bien, c'est pas non plus quelque chose que j'irai défendre à tout prix. Faut voir que certains font n'importe quoi avec Android, c'est donc vraiment pas plus mal s'ils peuvent resserrer la vis surtout vis à vis des opérateurs.
avatar winstonsmith | 
Android va s'améliorer, et les seuls qui vont crier seront les fanboys et les amoureux du libre. Ah, je vois que les fanboys ont déjà commencé !
avatar marcplemay | 
Il ne s'agit pas de trouver ca fantastique, mais effectivement, la recréation est finie. Google n'a pas l'expérience des OS comme Apple, ils sont partis la fleur au fusil avec pas mal de naiveté et se sont aperçu que les fabriquant et FAI démolissent l'expérience utilisateur, bloquent les mises à jours etc , bref font d'android une plateforme bordélique. Les critiques de Stephen Elop sont un pur régal par contre :-)
avatar m_enfin | 
C'est un peu ça, je pense que Google ne devait pas s'attendre à ce qu'Android explose aussi rapidement, ils ont été un peu dépassé par les évènements.
avatar 2fast | 
Google, avec naïveté ? J'ai du mal à y croire. Ils savent très bien ce qu'ils font et l'ont toujours su. Le but du jeu désormais, après s'être cultivé une belle image de gentils libristes, c'est d'avoir une plateforme plus contrôlée, et de le faire en douce. Autant la démarche d'avoir une plateforme plus contrôlée est tout à fait saine et normale (je ne vais pas me mettre à critiquer chez Google ce qui me plaît chez Apple), autant la façon de le faire, en catimini, est franchement discutable. Encore une fois, s'ils s'étaient lancés "avec naïveté" au départ, aujourd'hui ils expliqueraient leurs nouveaux choix et les assumeraient, on n'en entendrait pas parler en bruits de couloir de la part des développeurs et fabricants. Bref, je n'aime pas cette façon de procéder. Faites ce que vous voulez de votre plateforme, mais assumez-le et soyez clairs, n'essayez pas de jouer sur deux tableaux.
avatar jarno24 | 
Ça plus l'Android Market avec sa nouvel règle d'achats in-App unifiée... iOS a décidément montré la voie.
avatar m_enfin | 
Les développeurs ont harcelé Google depuis un moment pour qu'ils mettent en place l'achat in-App comme Apple l'a inauguré. Si tu veux répondre positivement aux développeurs c'est ce qu'il faut faire. Par contre, le "ça" de ta phrase, je vois pas la comparaison entre cet article et apple pour le coup :)
avatar jarno24 | 
@ tap : Le "Ça" reprenait mon premier message au sujet du retour de Google vers un OS plus contrôlé, un peu comme peut l'être iOS. Ce que je veux dire c'est que même en tant que concurrent d'Apple, Google doit s'appuyer sur certains principes de base établis par iOS afin de garantir une bonne expérience à l'utilisateur.
avatar marcplemay | 
Google voyait d'un bon œil les surcouches graphiques comme sense au moment ou, avouons le, android pêchait pas mal en la matière. Mais au plus Android va gagner en maturité avec une experience utilisateur et une interface amelioré, au plus Google tentera d'empêcher ça. D'autant plus que c'est le frein principal cité par les fabriquant pour refuser les mises à jours de l'OS.
avatar an3k | 
Je pense qu'au contraire les surcouches graphiques sont un des plus d'Android. . Elles permettent aux constructeurs de se différencier et quelque part de créer un écosystème pour espérer fidéliser une clientèle. . Elles ne changent _rien_ à la sois-disant fragmentation car le noyau d'exécution reste le même. . Google semble maintenant aussi l'accepter sur Honeycomb . Il existe des lanceurs alternatifs de qualité sur le market Maintenant il est vrai que cela retarde les mises à jour.
avatar boccob | 
Ben la, on va avoir: 1) Les constructeurs qui brident leur portable avec un bootloader maisons (autant dire qu'il faudra un crack par marque). 2) les opérateurs qui bride au niveau réseau pour éviter qu'on utilise ce qu'ils font payer une fortune. 3) un bridage sur le marquet de la part de google, pour "améliorer son image" auprés de ces partenaire. 4) Un bridage d'Android pour qu'il ne fonctionne que sur certaine plate-forme (celle ou il est le plus à l'aise) pour museler la critique qui voir les vieux androphone ramer. Bref, c'est la méthode apple, on y vient.
avatar Apical-informatique | 
C'est pour ca que je préfère Apple, au moins les choses sont claires des le début...
avatar marcplemay | 
"C'est pour ca que je préfère Apple, au moins les choses sont claires des le début..." Quelle règle ? Que tu ne peux bouger une oreille que quand Apple te l'autorise ?
avatar boccob | 
Je ne sais pas ce que tu fais avec tes téléphones, mais moi. Je telephone, Je surfe, Je joue Je prends des photos/video J'ecoute de la musique J'utilise le GPS Est-ce que mon iPhone me permet de le faire ? oui, est ce qu'il le fait bien ? oui, même trés bien. Que demander de plus ? Faut pas confondre ce qu'on fait, ce qu'on va faire, et ce qu'on pourrait éventuellement faire et qu'on ne fera probablement jamais. Quand à iTunes, je sais pas non plus ce que vous faites avec, mais perso, mis à part pour la mise a jours firmware, il n'est jamais branché dessus (et pourtant mon iphone est plein a 80% appli/musique/video)
avatar PachaColbert | 
Attention de ne pas tout confondre. Ce que je critique chez Apple, c'est : - le bluetooth bridé - La visio 3G impossible - L'absence de Finder - Le passage obligé par Itunes - Le dépot des coordonnées de sa carte bancaire (Cf Yoa) Cela n'a rien à voir avec l'objet de la news. N'importe quel mobile Android permettra l'échange de fichiers via Bluetooth, la Visio 3G, l'organisation de ses fichiers et dossiers comme on l'entend, Et j'en passe d'autres. On est très loin du dictat d'Apple.
avatar boccob | 
Bluetooth bridé: C'est à moitié vrai, et ça depend de ce qu'on veux faire. Visio 3G impossible: heu non, y a au moins une 20 aines d'appli pour le faire et plusieur excellente gratuite. Absence de finder ? lol pkoi faire ? Passage obligé par itunes: pour l'activation et la mise a jours FW, sinon non, ce n'est pas obligatoire, et je ne vois pas, dans ces cas la, en quoi c'est un "bridage" ??? Depot des coordonnée CB: Faux tout simplement.
avatar denisbook | 
Pour la carte bleu c'est faux.
avatar iguan | 
Quasiment tout ce que tu as listé est faut, sauf pour le Bluetooth, qui est cependant beaucoup plus complet qu'au début. En effet: - Pour la visio 3G il y a destonnes d'applis, tel que Tango, ou Skype. - Pour le Finder, y'a aussi des tonnes d'applis, tel que GoodReader ou iFiles. - Pour remplir son iPhone sans passer par iTunes, il y a tout ce qu'il faut, notamment GoodReader (encore lui), iTunes, l'AppStore, iBooks, FnacBook, Kindle, Beezik...etc, et je ne parle que du remplissage directement depuis le téléphone sans passer l'ordinateur. Car meme pour la synchro l'ordinateur, y'a des tas d'alternative, tel que Banshee ou WinAmp. - Pour les coordonees bancaires, ça n'a rien d'obligatoire, tu peux créer un compte iTunes sans donner aucune coordonnées bancaires, mais tu ne pourras télécharger que ce qui est gratuit, sauf a recharger ton compte en crédit avec une carte iTunes acheté dans le commerce. Cela est d'ailleurs exactement pareil avec l'Android Market, sauf peut être pour les cartes cadeaux, je sais pas si ca exist, et en tous cas, c'est plus difficile a trouver dans le commerce qu'une carte iTunes. Comme le dit Eric Schmidt, PDG de Google, "Apple is pretty open today".
avatar PachaColbert | 
@ elamapi Dépot des coordonnées carte bleu : j'explique. Obligatoire si tu passes par l'App Store pour créer ton compte. Non si tu passes par le Mac App Store pour créer ton compte. Donc pour les utilisateurs de PC sous windows, c'est obligatoire puisque le mac App Store n'existe évidemment que pour la plate forme mac.
avatar iguan | 
Faux.
avatar PachaColbert | 
@ elamapi le bluetooth ne permet pas l'échange de fichiers. Impossible par exemple d'échanger une photo avec un autre mobile avec son Iphone. Pour la visio, je parle de la Visio 3G qui est gratuite avec beaucoup de forfaits pour smartphone et qu'on ne peut utiliser avec son iphone. Pas de Face time ou de Skype. On paie un forfait fort cher avec une option donc non utilisable avec son Iphone. Quant au classement des fichiers à partir de l'application qui a servi à les créer ou les importer, beaucoup ne s'en contentent pas et aimeraient avoir plus de liberté.
avatar denisbook | 
Apple ne gère pas l'echange de fichier Bluetooth. Aux développeurs d'applications de le faire. - Pour la visio, voyez du coté des opérateurs. Oui ils font de la discrimination selon les marques, applications, protocoles, forfaits, phase de la lune. C'est ainsi. - Finder, seul les geeks en rêvent. Gerer ses fichiers est une corvée Il est certains qu'à terme Apple imposera des pratiques d'organisation via leurs apps iwork ,mais ce jour n'est pas encore venu. - Globalement vous parlez de défauts qui n'ont pas gêné les ventes d'iphone. Pour le Bluetooth, par exemple, je vous dirai que je vis dans un monde quasi wifi. Le Bluetooth me servirait qu'en mode modem avec l'ipad. Il est donc peu probable qu'Apple finisse par répondre à vos attentes : achetez un appareil android s'il il vous convient mieux.
avatar jewan | 
Pour le blutooth ce n'est pas aux développeurs de le faire mais a Apple de le "debrider". Cela me parait logique. Gérer ses fichiers n'est pas une corvée. Un bon gestionnaire et cela facilite grandement les choses.
avatar iguan | 
La visio 3G plus personne ne l'utilise, et meme sur les feature phones cela a disparu et sur Android c'est pas non plus utilisé, c'est GTalk qui est utilisé pour la visio sur les Android phone tel que le Nexus S. La visio 3G a été un échec cuisant, normal, elle offrait une pietre qualité pour un prix exhorbitant, qui en voudrait! Ceci qui explique qu'elle plus implementé par quasiment personne et que les constructeurs lui préfèrent des solutions basé sur internet tel que GTalk, FaceTime ou Skype, qui elles passent par le forfait Data souvent illimité des smartphones et est de bien meilleur qualité.
avatar tpromis | 
@ yoa "- l'installation d'application n'est pas contrôler par Google ;" C'est plutôt un mal. Il n'y a pas de trojan sur iOS. "- on peut choisir son constructeur ;" Ce qui crée de la fragmentation en général même si ça a son plus. " on ne t'oblige pas à installer un logicielle Google sur son PC/Mac pour activer son smartphone ;" Ce qui a le mérite de rendre l'installation calamiteuse. "- on en te demande pas ta carte bancaire ;" Sur iPhone ça n'a rien d'obligatoire. "- on ne t'oblige pas à avoir de compte Google ;" D'accord. Mais est-ce vraiment un défaut ? "- Google n'a pas intégrer nativement d'outil de collecte de données ;" Mais toutes les apps l'utilisent sans qu'il n'y ai l'ombre d'un filtre SIMPLE a utilisé (si il y en a 1). "- les développeurs ne sont pas obligés de passer par les outils développés par Google (Market, In-App, ...) ;" Ce qui complique largement l'achat des apps.
avatar m_enfin | 
Par défaut, on ne peut pas installer d'app autre qu'Android Market, il faut désactiver une protection. Donc toute personne qui désactive cette protection est déjà d'une: une personne avancée, et deux sait très bien ce qui peut lui arriver. Désolé, mais pouvoir installer une app sur son Android sans passer par le Market, c'est juste excellent et je le fais souvent car il y a des apps faites par des particuliers qui sont très bonnes et qu'ils ont pas envie de mettre sur le Market juste parce qu'ils l'ont développé pour eux à la base, mais ils la donnent dans des forums, histoire de. Si Google se met à censurer toutes les apps de son Market il va se passer quoi ? Genre quand Apple a bloqué pendant je ne sais combien de temps un Google Voice ? En JB on peut installer des apps tierces sur iOS, et sur Android, il faut décocher une case dans les paramètres de sécurité, c'est juste plus simple. Critiquer la possibilité, et la liberté de chacun à pouvoir faire ce choix, c'est gonflé. Sinon, quelle installation calamiteuse ? C'est quoi le rapport entre ça et l'obligation d'avoir un logiciel sur un PC ? Exemple typique, HTC fait les MAJ OTA et ça se passe toujours bien, exemple typique Samsung oblige a utiliser Kies, et honnêtement c'est tout sauf rassurant. Mais au final, moi ce que je kiffe dans Android, c'est si je veux changer de clavier virtuel, de lanceur d'applications, obtenir plein de widgets, changer l'aspect général (et de LOIN), et bien je peux, c'est tout. Qu'on m'enlève pas ce choix pour des raisons miteuses de sécurité ou de je ne sais quoi. Celui qui veut pas custom, il le fait pas. T'achètes par exemple un HTC désolé mais c'est pleinement fonctionnel sur tous les points. Et tout ça, ça va pas changer. Tout ce que ça peut faire, cette nouvelle politique (si elle est vraie), c'est juste réglementer le n'importe quoi. Cherche pas, de toute façon tu pourras convaincre personne avec les arguments que t'avances, il y a des vrais avantages sur iOS, et ce ne sont pas ceux là.
avatar denisbook | 
Public et attentes totalement différents.
avatar iguan | 
Le tableau que tu dépeind sur les MAJ OTA et via logiciels est tout sauf réaliste. Moi meme et des amis avons connus bon nombre de problème avec le mise a jour OTA, pourtant sur des HTC (Magic et Desire). Il y en a aussi évidement avec Kies ou iTunes. La réalité est donc qu'il n'y a pas de solution idéale qui permettrait de faire des MAJ sans aucun soucis jamais. Que cela soit OTA ou via un logiciel sur PC/Mac, il y a toujours des personnes qui ont des problèmes. Ça c'est la réalité. Et la MAJ OTA n'est pas techniquement une solution significativement meilleure a la MAJ via logiciel sur PC, et inversement.
avatar m_enfin | 
Je suis d'accord
avatar RaZieL54 | 
Je le redis, Google petit à petit, adopte le modèle d'Apple. Il va bientôt falloir trouver un autre candidat à opposer à Apple en la matière, parce que la en terme de validation de modèle Google fait très fort. Reste donc plus que l'Opensource (le vrai) pour relever le défi d'un OS mobile libre et ouvert (et userfriendly sinon ca restera un concept)...
avatar jewan | 
Android est bien Open Source. Mais il est vrai que sans un.certain contrôle il y a de la casse.
avatar Abudah237 | 
@ Mikawelll : Un système dont le source n'est plus disponible, et pour lequel il y a des conditions pour avoir le droit de l'utiliser n'est pas open source. Pas la peine de chercher des arguments tordus...
avatar jewan | 
Aucun argument tordu. Android est bien Open Source. C'est un fait pas un argument. Point.
avatar iguan | 
Pas HoneyComb.
avatar jewan | 
Pour le moment.
avatar Paul78 | 
On peut _parfaitement_ avoir un compte iTunes sans avoir donné son numéro de carte bleue. Demande à Google. D'ailleurs tu peux même avoir un compte US.
avatar Muse_WTF | 
Quelle déception, si Google rejoint les pratiques calamiteuses d'Apple. L'avantage certain d'Android face à iOS, c'est la liberté, le choix. D'accord, cela comporte des risques, mais ça responsabilise aussi l'utilisateur. Je l'ai dit et répété : je préfère un utilisateur qui a du mal à comprendre, mais qui apprend par lui-même, plutôt que ce soit un système - un acteur unique - qui lui prenne la main pour lui dire où aller. Ok piour plus de controle, à condition aussi que l'installation d'applications soit toujours possible sans passer par le market. C'est aussi ça la liberté : choisir sa boutique, et pouvoir en changer quand le gérant devient un bon gros puritain, censurant des applications ou validant d'autres à caractère homophobe. Car ce qui me dégoute le plus chez Apple, ce n'est pas son excellent système d'exploitation, mais bien cet "acteur unique', omniscient, indispensable, omnipotent... qui a droit de vie ou de mort sur les applications, sans possiblité d'être contourné. Mais bon, visiblement, vivre dans un système totalitaire ne gène pas grand monde, pourvu que ce soit joli et simple...
avatar m_enfin | 
@Zep: Aucune raison que tout ça ne change.
avatar denisbook | 
Je préfère un utilisateur qui possède un ordinateur par plaisir, qui crée avec, communique, gère ses affaire et comble du bonheur décide d'apprendre à programmer parce que les machines sont de belles choses digne d'etre comprises. Je préfère cela plutôt que les gens qui galerent, pestent, détestent ces machines abscons qui leur imposent des connaissances farfelues et qui les rendent dépendants de moi et des informaticiens. Je préfère des gens qui créent avec les machines ce qui les passionnent vraiment plutôt que des gens perdus qui me disent 5 fois d'affilée combien ils comprennent rien à leur propre ordinateur, combien ça les effraie de devoir se démerder et de me remercier en boucle de faire le travail pour lequel on me PAIE (entre autre): les aider. Je ne veux pas de cette informatique pour les gens. Je veux leur émancipation. L'opensource, le logiciel libre, c'est l'émancipation pour les ingénieurs. Ce n'est pas la finalité pour les utilisateurs. Les ingénieurs créent grâce entre autre Linux, bsd, GNU et les décennies de développement des outils pour aider les gens. Aider les utilisateurs. Pas les enfermer dans la technique abscons. Libérez les gens de la technique et ils utilisent les machines pour faire de belles choses (arts, outils, pédagogie, partage et... De nouveaux ordinateurs)
avatar pr0de | 
Mais mais mais... Plus facile d'ouvrir un système fermé (Apple) que de fermer un système ouvert (Google) ! Allez dire aux néerlandais qu'ils n'ont plus le droit de fumer du cannabis, ça ne marchera jamais.
avatar Abudah237 | 
Bon que les choses soient claires: après avoir pompé des millions de lignes de code Open Source, Google décide qu'il ne veut plus partager, et qu'il limite l'utilisation de son système à ses partenaires. C'est assez risible qu'ils aillent dans cette direction avec leur discours marketing sur l'ouverture. Mais au moins maintenant les choses sont claires.
avatar denisbook | 
Google ne peut pas fermer ni le noyau linux. Ni le,projet webkit. Tout va bien. Après, Google fait ce qu'elle veut avec sa propriété. C'est de bonne guerre. Et punaise, bon nombre de gens avaient prévenus les "petits constructeurs".
avatar Abudah237 | 
@ oomu : La probabilité que Google aie modifié le kernel Linux, qui ne leur appartient pas, pour Honeycomb, est de 100%. Ils sont certainement dans l'illegalité la plus totale, mais comme personne ne peut voir le code...
avatar jewan | 
Tu raccourcis beaucoup les choses.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR