OnePlus annonce son OnePlus Nord 2 qui vise le bon rapport qualité-prix

Félix Cattafesta |

OnePlus a présenté le OnePlus Nord 2, un téléphone au tarif abordable conçu pour offrir des tout de même des performances haut de gamme. Nous avions testé le premier modèle, qui nous avait impressionné par sa puissance et ses finitions pour un smartphone vendu seulement 400 €. Son successeur vient logiquement jouer sur le même terrain.

Le OnePlus Nord 2 dispose d'un nouveau processeur plus rapide (MediaTek Dimensity 1200-AI), qui devrait donner des performances CPU 65 % plus rapides et des performances GPU 125 % supérieures à celles du OnePlus Nord. La partie photo, un point faible de la première version, a été corrigée par un nouveau capteur Sony de 50 MP qui devrait être plus efficace pour les clichés de nuit. La batterie gonfle un peu, passant de 4 115 mAh à 4 500 mAh, et OnePlus annonce une recharge de 0 à 100 % en moins de 30 minutes.

Comme son prédécesseur, le OnePlus Nord 2 est 5G et dispose de 2 emplacements pour carte SIM. L'écran garde sa capacité « Always on display » (écran toujours allumé), et on retrouvera la même dalle de 6,4 pouces 90 Hz. Il tourne toujours avec la surcouche OxygenOS, et comme promis, le téléphone bénéficiera des mises à jour majeures d’Android pendant deux ans ainsi que des mises à jour de sécurité pendant trois ans. Deux couleurs seront proposées, baptisées Blue Haze et Gray Sierra.

Le OnePlus Nord 2 5G sera disponible sur le site web de OnePlus et chez Orange, Sosh, la Fnac et Darty à partir du 28 juillet 2021. Le prix de lancement est de 399 € pour la version 128 Go et 499€ pour la version 256 Go. Cette dernière dispose également de plus de RAM (12 contre seulement 8 pour l'entrée de gamme). Si vous l'achetez chez un partenaire de OnePlus entre le 22 et le 27 juillet, le constructeur offre une paire d'écouteurs sans fils OnePlus Buds Z.

Lire les commentaires →

Déjà 10 % de réduction sur l'Apple TV 4K 2021

Stéphane Moussie |

Amazon propose déjà une remise de 10 % sur l'Apple TV 4K 2021 dans sa version 32 Go. Le boîtier est ainsi vendu 179 € au lieu de 199 €. Cette réduction si soudaine a de quoi surprendre, car l'Apple TV fait partie des produits de Cupertino qui sont très rarement en promotion.

Rappelons que les abonnés de Free ont encore une meilleure offre à leur disposition depuis cette semaine : ils peuvent acheter une Apple TV 4K dernière génération, qui leur servira de box TV avec l'app OQEE, pour seulement 96 € (le produit est livré avec une télécommande différente de celle d'Apple).

Si c'est simplement la nouvelle télécommande qui vous intéresse (elle est compatible avec l'Apple TV HD et l'Apple TV 4K 1re génération), elle est à 58 € au lieu de 65 € sur Amazon et chez Cdiscount.

Lire les commentaires →

Apple va forcer iDOS à quitter encore une fois l’App Store

Nicolas Furno |

La validation aléatoire de l’App Store a encore frappé. Le développeur d’iDOS 2, un émulateur DOS pour iPhone et iPad, a reçu un ultimatum de la boutique en soumettant une mise à jour mineure. S’il ne retire pas la possibilité de lancer n’importe quel programme DOS sous deux semaines, son app sera retirée de l’App Store. Comme c’est le principal argument de cette app, iDOS devrait bel et bien disparaître à nouveau.

À nouveau, car c’est loin d’être une app nouvelle et elle a déjà subi les foudres de la validation de l’App Store. La première version avait été autorisée puis refusée en 2010, cela ne nous rajeunit pas. Onze ans plus tard, Apple a refait le même coup, en autorisant dans un premier temps l’app, puis en la refusant au détour d’une mise à jour mineure.

iDOS 2 permet même de faire tourner Windows 3.1 et toutes ses apps.

La version actuelle d’iDOS et sa capacité à charger n’importe quelle application DOS remonte en effet à septembre 2020. Et comme son développeur l’explique, il n’avait pas essayé de cacher la fonction comme d’autres ont tenté de le faire. Il a soumis l’app en indiquant ce qu’elle faisait exactement et en détaillant son mode de fonctionnement pour s’assurer de ne pas avoir de problème avec la validation. Puisque l’app a été validée et toutes les mises à jour suivantes avec, il pensait qu’Apple avait assoupli les règles et acceptait qu’une app puisse charger une autre app.

Il avait tort et ce qui s’est passé est probablement que son app n’a jamais été contrôlée par un humain en un an. Ce n’est que maintenant, au détour d’une mise à jour mineure et suite à une exposition médiatique importante au début du mois qui n’a sans doute pas aidé, que son app est rejetée. La règle 2.5.2 qui précise qu’une app ne peut pas compiler ou exécuter du code arbitraire est évoquée comme raison du refus et il y a peu d’espoir qu’Apple change d’avis.

Si l’idée d’émuler des apps DOS sur un iPhone ou un iPad vous intéresse, vous pouvez encore acheter l’app iDOS 2 à 5,49 € et en profiter tant qu’elle sera fonctionnelle.

Lire les commentaires →

Le démontage confirme qu’il y a bien deux batteries dans la batterie externe MagSafe

Nicolas Furno |

La nouvelle batterie externe MagSafe d’Apple contient bien deux batteries, ou plutôt deux cellules de batterie. Ses caractéristiques techniques semblaient déjà l’indiquer, mais ce démontage réalisé par le youtubeur Charger Lab vient le confirmer. Sous le plastique blanc, on retrouve deux modules posés l’un à côté de l’autre.

Les deux batteries à l’intérieur de la batterie MagSafe (capture Charger Lab).

Ces deux modules fournis par ATL sont montés en série pour offrir une capacité totale de 11,13 Wh. La batterie MagSafe fonctionne à une tension de 7,62 V, si bien que la capacité affichée de 1 480 mAh correspond en fait à une capacité de charge (à 5 V) d’environ 2 220 mAh. Nos tests sont toujours en cours, mais charger entièrement un iPhone 12 ne devrait pas être possible malgré tout avec cet accessoire, la faute aux pertes occasionnées par la charge induction.

Pour le reste, le démontage confirme que la batterie MagSafe n’est pas pensée pour être ouverte. Il faut détruire la couche qui vient se coller au smartphone pour accéder à ses composants et il n’y a pas de moyen offert pour refermer le tout proprement. Ce n’est pas une surprise face aux anciennes coques avec batteries pour iPhone, mais autant que ce soit dit.

On note aussi une grande utilisation du métal à l’intérieur, avec notamment une plaque qui maintient tous les composants. Ce n’est pas tant pour assurer la rigidité de l’ensemble, que pour assurer une bonne dissipation thermique, la recharge par induction pouvant entraîner une surchauffe. D’après les premiers retours, c’est efficace et la batterie MagSafe ne chauffe pas trop à l’usage.

La vidéo détaille aussi les nombreux composants nécessaires au bon fonctionnement de la batterie, avec un processeur ARM et plusieurs puces spécialisées qui gèrent les batteries et la charge. D’autres composants se chargent de convertir le courant entre le câble Lightning qui viendra recharger la batterie MagSafe, et cette dernière et le smartphone sur lequel elle est posée. Comme toujours avec Apple, c’est un produit plus complexe qu’il en a l’air, avec plus d’éléments sous le capot qu’on pourrait le croire.

Lire les commentaires →

Des hauts-parleurs d'iPhone et d'iPad ne sont plus présentés comme compatibles avec l'audio spatial

Félix Cattafesta |

Apple fait son mea-culpa et annonce que seuls les hauts-parleurs des iPhone XS ou supérieurs, des iPad Pro 11", des iPad Pro 12,9 pouces (3e génération au moins) et du dernier iPad Air sont compatibles avec l'audio spatial d'Apple Music. Jusqu'alors, la firme expliquait que l'iPhone XR, l'iPad mini 5 et d'autres iPad plus anciens (iPad Air 3 et iPad 6, 7 et 8) étaient eux aussi compatibles.

Image Chris Wong (Unsplash).

MacRumors rapporte que le document officiel d'Apple a été récemment mis à jour pour refléter ces modifications. Le document français n'a lui pas encore bougé, et les informations données sont actuellement contradictoires selon les langues et les pages. En bas de la page américaine d'Apple Music il est toujours indiqué une comptabilité à partir de l'iPhone XR, tandis que la version française évoque l'iPhone 7. Apple devrait sans doute uniformiser cela rapidement, mais il faut donc retenir la dernière information en date : iPhone XS ou supérieurs, iPad Pro 11 et 12,9 pouces (3e génération au moins), et iPad Air 4.

L'audio spatial reste disponible sur d'anciens appareils pour peu que vous disposiez d'écouteurs compatibles. Sur Mac, il vous faudra un MacBook Pro (modèle 2018 ou ultérieur), un MacBook Air (modèle 2018 ou ultérieur) ou un iMac (modèle 2021) pour en profiter sur hauts-parleurs.

Lire les commentaires →

Le Lossless et l'audio spatial sont disponibles sur la version Android d'Apple Music

Félix Cattafesta |

La version Android d'Apple Music était un peu à la traîne par rapport à sa grande sœur sur iOS. Elle restait jusqu'à présent privée de Lossless et de morceaux en audio spatial. Cupertino corrige le tir avec la version 3.6 de son application, qui est sortie aujourd'hui.

Trois niveaux de qualité audio sont proposés : supérieure (AAC 256 kbit/s), sans perte (ALAC jusqu'à 24 bits, 48 kHz) et sans perte haute qualité (ALAC jusqu'à 24 bits, 192 kHz). Comme sur iOS, cette nouveauté est gratuite mais il faudra être équipé d'écouteurs ou d'enceintes spécifiques pour en profiter. Quant à l'audio spatial sur Android, Apple indique qu'il faut un appareil compatible Dolby Atmos.

Cette mise à jour apporte d'autres petites nouveautés, par exemple un mode de fondu enchaîné automatique qui complète le fondu enchaîné manuel.

Lire les commentaires →

Corning veut mieux protéger les appareils photo des smartphones

Anthony Nelzin-Santos |

Avec ses fameux verres renforcés chimiquement, Corning protège les écrans des smartphones, mais aussi les optiques de leurs blocs photographiques. Le verrier américain présente de nouveaux composites Gorilla Glass résistants aux rayures comme aux reflets. Une fois n’est pas coutume, Samsung en aura la primeur.

Image Corning.

« Les revêtements antireflets sont utilisés de longue date », explique Jaymin Amin, vice-président en charge de la conception des matériaux chez Corning, « mais ils ont tendance à se rayer facilement ». Les matériaux plus résistants sont généralement moins transparents, mais le verrier américain possède désormais l’expérience d’une décennie de travail sur les couches supérieures des écrans.

Alors que les revêtements antireflets sont traditionnellement appliqués à l’arrière de l’élément protégeant le bloc optique, Corning applique son revêtement DX à l’avant d’une couche de verre renforcé Gorilla Glass. Seulement 2 % des rayons lumineux sont reflétés, deux fois moins qu’avec un traitement conventionnel, qui serait plus fragile.

Le revêtement DX+ résiste encore mieux aux rayures : sa dureté, mesurée sur l’échelle de Mohs, approche celle du saphir. Apple privilégie justement le saphir, au prix d’une transparence légèrement moindre, mais Samsung compte adopter le revêtement DX/DX+. L’appareil photo compte tellement aujourd’hui que les gains les plus marginaux deviennent de fantastiques arguments commerciaux.

Lire les commentaires →

Pages