Traqueurs : du nouveau chez Fitbit et Nike

Nicolas Furno |

Le marché des traqueurs d'activité, ces appareils qui enregistrent en permanence vos mouvements et vous incitent à améliorer vos habitudes, n'a jamais été aussi florissant. En témoignent ces deux annonces de nouveaux produits à quelques jours d'intervalle…

Nike Fuelband SE

Nike a présenté une nouvelle version de son traqueur, le Fuelband SE. Extérieurement, très peu de changements à signaler sur cet appareil qui prend toujours la forme d’un bracelet avec un écran constitué de plusieurs LED pour afficher votre progression ou encore l’heure.

Il y a quelques différences entre cette nouvelle version et la précédente, mais elles sont surtout internes. Le Fuelband SE synchronise ses données en Bluetooth 4.0 et il suit mieux vos mouvements pour enregistrer plus efficacement vos activités. Un rappel peut sonner de temps en temps pour vous inciter à bouger — une idée piquée chez Jawbone —, le bracelet devrait mieux résister à l’humidité et on peut appuyer deux fois sur le bouton pour afficher l’heure.

L’application Nike+ FuelBand [1.5.2 – Français – Gratuit – 160 Mo – Nike, Inc.] qui accompagne le bracelet va être mise à jour elle aussi. Outre la prise en charge du coprocesseur M7 sur l’iPhone 5s, elle intégrera de nouveaux graphiques avec une vue plus précise par heure ou encore la possibilité de marquer des activités — comme le Shine cette fois ?

La plus grosse nouveauté finalement est peut-être à chercher ailleurs. Pour la première fois, le Fuelband SE sera disponible dès le lancement en France. On peut d’ailleurs précommander un exemplaire pour 139 € sur le site du constructeur. Les livraisons auront lieu en novembre.

Fitbit Force

La rumeur avait vu juste : l’accessoiriste fitbit a bien ajouté à sa gamme de traqueurs un nouveau modèle, le Force. Annoncé uniquement aux États-Unis pour le moment, ce bracelet est une version plus évoluée du Flex que nous avions eu l’occasion de tester (lire : Test du bracelet Fitbit Flex).

Annoncé à 130 $, soit trente de plus que son petit frère, le Force intègre en contrepartie un vrai écran pour afficher la progression ou encore l’heure. Ces traqueurs que l’on garde autour du poignet peuvent ainsi servir de montre et être plus utiles au quotidien et celui-ci a l’avantage d’être aussi simple et précis que n’importe quelle autre montre. Autre avantage, la mesure du nombre de marches empruntées, une fonction spécifique à ce constructeur.

Pour le reste, c’est du très classique : un bouton pour changer l’affichage, du Bluetooth 4 pour synchroniser les données avec un smartphone ou un ordinateur (une clé USB est fournie), un vibreur pour les alarmes et une batterie interne. Notons à ce sujet que le Force corrige, au moins sur le papier, l’un des plus gros points faibles du Flex : son autonomie. Le constructeur annonce ainsi jusqu’à 10 jours avec une recharge, soit l’équivalent du UP de Jawbone.

Impossible, pour le moment, de commander ce nouveau venu hors des États-Unis ou du Canada. On imagine toutefois qu’on retrouvera rapidement le Force en Europe.


avatar DarkHorse | 
Chouette j'ai cassé mon fuelband il y a quelques jours ! Par-contre ils n'ont pas les jolies couleur du premier ice &smoke pour le moment :(
avatar fredroy | 
Dans le nom "Nike Fuelband SE", "SE" doit signifier second edition, mais mon premier reflex a été e penser à un vieux machin qui nous rajeuni pas : Windows 95 SE
avatar iguan | 
Le Fitbit Force et le FuelBand SE analysent aussi le sommeil.
avatar dvd | 
@poulpe63 Non mais le Polar Loop oui...
avatar dvd | 
@MichaelBD Steve Balmer, sors de ce corps !
avatar methos1435 | 
C'est amusant. D'un côté on fait une montre avec plein de trucs inutiles et de l'autre un truc utile qui peut - aussi - donner l'heure.

CONNEXION UTILISATEUR