HP : une nouvelle tablette sous Chrome OS

Mickaël Bazoge |

Après avoir échoué à faire d'Android un système d'exploitation de tablette, Google retente sa chance avec Chrome OS. On assiste ces dernières semaines à une petite floraison de tablettes dotées de l'OS « dans le nuage »1 du moteur de recherche. Nous avons d'abord eu droit à des tablettes d'Acer destinées au monde de l'éducation, le terreau le plus fertile pour Chrome OS. HP se lance à son tour avec un produit plus haut de gamme, le Chromebook x2.

La tablette embarque un écran de 12,3 pouces (2 400 x 1 600), une puce Core m3 (Kaby Lake), de 4 à 8 Go de RAM, 32 Go de stockage, des haut-parleurs stéréo, deux appareils photo (un à l'avant de 5 mégapixels, l'autre à l'arrière de 13 mégapixels). L'appareil comprend aussi deux ports USB-C, un slot microSD, un port jack, et une batterie bonne pour 10,5 heures d'autonomie.

Pas le mauvais bougre donc, ce d'autant que HP glisse dans la boîte non seulement le clavier détachable, mais aussi un stylet, le tout à partir de 599 $. Bien sûr, il serait hasardeux de comparer un tel produit avec l'iPad ou la Surface Pro, Chrome OS n'étant ni iOS, ni Windows 10. Le lancement de cet appareil est programmé pour le mois de juin, et malheureusement il est peu probable de le voir débarquer ailleurs qu'aux États-Unis, mais qui sait.


  1. C'est de moins en moins vrai : Chrome OS peut aussi être utilisé hors connexion. ↩︎


Source
avatar lmouillart | 

"Après avoir échoué à faire d'Android un système d'exploitation de tablette" ce n'est pas un échec à proprement parler, c'est plus un abandon au profit de ChromeOS. ChromeOS héritant au passage de tout un tas d'amélioration ergonomique venant d'Android, ainsi que pour tous les nouveaux modèles d'une compatibilité avec les applications Android, mais aussi GNU/Linux via le projet Crostini.

Perso, c'est exactement le type de matériel que j'attends, comme indiqué c'est très dommage que cela ne perce pas plus que ça en France et que le matériel soit souvent cantonné à l'entrée et moyenne gamme (notamment en termes de stockage interne surtout depuis le support d'Android).

avatar C1rc3@0rc | 

@lmouillart
«ce n'est pas un échec à proprement parler, c'est plus un abandon au profit de ChromeOS.»

Ce n'est pas un abandon, ni un echec, on parle de produits differents, paralleles, ciblant des usages differents.

On peut se poser la question de la pertinence des tablettes Android, mais il faut se souvenir que Google a du se presser pour adapter Android face a la pression des constructeurs de netbook qui voyaient dans les clones de l'iPad un moyen de recycler les netbook agonisants en 2010. Or un iPad n'est pas un netbook et la majorité des constructeurs de tablettes Android les vendaient comme des remplaçant de PC... et en plus ils n'arrivaient pas a faire suffisament moins cher qu'Apple...

ChromeOS lui est typiquement un OS de netbook, le plus abouti aujourd'hui. Et les 2-in-1 sont sans conteste un revival de netbook. Le Core M etant le processeur des netbook.

ChromeOS est en concurrence frontal avec Windows, pas avec Android...

Maintenant, il faut se poser la question de la pertinence de ces netbook et de leur veritable marché.
Tu indiques que c'est un type de produit qui t'es utile, mais sans decrire l'usage que tu en as, c'est dommage.

avatar lmouillart | 

La description correspond à celle de ChromeOS à ses débuts, or cela a bien changé.
La tablette Android Pixel C est sortie avec Android en place de ChromeOS car le runtime Android n'était pas encore assez au point. Elle a été succédé par le Pixelbook (convertible) qui lui fonctionne avec ChromeOS et qui est aussi compatible avec les applications Android.

Le runtime Android pour tablette n'est pas mort puisqu'il va encore évoluer au sein de ChromeOS, et dans les quelques tablettes Android encore disponibles. Par contre en l'état actuel des choses, il y a plus que fort à parier que les tablettes Android sont vouées à totalement disparaitre au profit de tablettes ChromeOS. Permettant ainsi d'avoir un OS uniforme entre tablettes, convertibles et laptop, ainsi que des runtimes commun progressives web apps, et apps Android entre ces derniers et les smartphones/tv/box.

Concernant mon utilisation, c'est pour avoir une machine légère, pas bruyante, et assez polyvalente pour faire tourner mes applications GNU/Linux et Android, en laptop la plupart du temps et en tablettes pour lire des BD/Comics ou dessiner, donc quelque chose de relativement basique pour un ordinateur ou une tablette, mais un peu au-dessus de ce a quoi les Chromebook étaient initialement destinés : uniquement faire de la navigation web.

Comme maintenant il faut stocker et faire tourner : runtime GNU/Linux, runtime Android ainsi que les applications, la nécessité de plus d'espace de stockage, de mémoire de travail, ainsi que de puissance va vite et se fait vite sentir.

Reste à voir si le marché répondra présent à cette nouvelle orientation.

avatar C1rc3@0rc | 

@lmouillart

L'histoire de l'informatique a toujours demontré que le netbook est une impasse - quelle que soit l'apparence qu'ils prennent.

Le netbook reviens dans 2 phases systematiques:
- stagnation de la puissance des machines
- cout d'acces a la puissance hors de portée

La precedente iteration a eu lieu juste avant la depression economique provoquée par les subprimes. Aujourd'hui les netbook sont la par rapport a la stagnation des x86... et comme tentative une fois de plus de compenser le ralentissement des ventes de PC classiques.

Autant je considere la tablette comme une evolution durable mais qui s'adresse a un public qui n'a pas l'usage du PC, autant les 2-in-1 sont a mez yeux les revival des Eeepc.

Apres il y a un marché de niche pour les netbook comme pour les TabletPC. Mais ça couvre des usages et besoins tres specifiques et limité.
A l'inverse je pense que les grandes tablettes et grand smartphone ont encore plusieurs annees devant eux, dans des usages de consultation tres general. Par contre, ce que je vois clairement c'est un rejet de la tablette, et plus encore du 2-in-1, face a un besoin de PC.

Je sais pas comment va evoluer ChromeOS, mais ce dont je suis certain c'est qu'Android va continuer a se developper, tout comme iOS.

avatar Rigby | 

Très bonne initiative cette hybridation avec Android, il faut avouer que Chrome OS est efficace pour les petites tâches et l'autonomie des ordis qui tournent sous cet OS est hallucinante

avatar toto_tutute | 

"Après avoir échoué à faire d'Android un système d'exploitation de tablette, Google retente sa chance avec Chrome OS".

Euh, c'est quoi cette affirmation trollesque à souhait ?

J'utilise quotidiennement deux tablettes Android (Samsung Galaxy Tab S3 et Galaxy Tab S2 7,9") et elles vont très bien merci.

Android sied aussi bien aux tablettes que iOS. Après tout, une tablette, ce n'est rien d'autre qu'un écran tactile plus grand qu'un smartphone. Alors pourquoi reprochez-vous à Android sur tablette d'être juste une version en grand ? iOS se contente peu ou prou de proposer la même expérience sur iPad que celle sur iPhone.

avatar Ghaleon111 | 

Justement non, les apps iOS ont une ergonomie optimiser tablette sans parler de iOS qui a aussi une ergonomie spécifique pour tablette alors que android, les apps et l’os c’est juste la version smartphone en plus gros.

avatar ovea | 

À voir : les possibilités d'installer un UniKernel sur tout smartphone/tablette, afin de n'utiliser que des systèmes d'exploitation bibliothèques.

Déjà pour remplacer androïde, et ensuite pour iOS !!!

CONNEXION UTILISATEUR