Les États-Unis lâchent la grappe à Xiaomi

Stéphane Moussie |

Les États-Unis ont officiellement retiré Xiaomi de leur liste noire économique. Un tribunal américain a annulé hier la désignation du fabricant comme « société militaire communiste chinoise » synonyme d'interdiction d'investissements de la part des entreprises américaines.

Placé au début de l'année sur cette liste par le Département de la Défense, Xiaomi avait démenti être détenu, contrôlé ou affilié à l'armée chinoise. « Nous réaffirmons être ouverts, transparents, cotés en bourse et gérés de manière indépendante. Nous continuerons de fournir des services et produits fiables aux utilisateurs », a déclaré Xiaomi, satisfait de ce dénouement, à The Verge.

Son compatriote Huawei reste sous le coup des sanctions américaines qui ont brisé son ascension. Pour se sortir de cette situation qui dure, le fabricant veut changer de stratégie et s'orienter vers le développement de logiciels, selon une note interne du fondateur Ren Zhengfei rapportée par Reuters.


avatar bonnepoire | 

La bonne blague...

avatar morpheusz63 | 

@bonnepoire

Vous pensez tout haut tout seul?

avatar Insomnia | 

@bonnepoire

C’est pas ton commentaire là bonne blague 🤭

avatar Amaczing | 

@Insomnia

Bah non c’est la bonnepoire 🙂

avatar Insomnia | 

@Amaczing

😱🤣🤣🤣

avatar wataru | 

SHAME

avatar Smoky | 

Qui va lancer la théorie du complot ??

😂

Vive Xiaomi !

avatar IsaPain | 

c'est Xi Jingping qui est tout Joyce ! 🥳🍾🥳🍾🥳🍾

CONNEXION UTILISATEUR