L'app Apple Store prend en charge Apple Pay aux États-Unis

Stéphane Moussie |

L'application Apple Store est logiquement la première à prendre en charge Apple Pay, et cette nouveauté est logiquement réservée aux utilisateurs américains [3.1 – Français – Gratuit – iPhone/iPad – Apple]. Ils pourront acheter des produits en payant avec le service introduit aujourd'hui par iOS 8.1.

Apple s'attend à ce que la majorité des transactions se déroulent dans un premier temps au travers de la fonction de micro-paiement dans les boutiques en ligne, en attendant que les magasins en dur s'équipent et que les habitudes des consommateurs changent (lire : Apple Pay : d'abord pour les boutiques en ligne). Apple Pay devrait arriver en Europe l'année prochaine.


avatar trarzopir | 

Vite !

avatar benouit2a | 

Ok a vu le résultat avec itunes Radio bref on est pas prêt de le voir arriver se service en France!

avatar juliencavanagh | 

Je vis à New York.
À noter: la région États-Unis doit être choisie dans les réglages internationaux pour faire apparaître l'onglet carte de crédit dans PassBook (c'est un peu embêtant car ça oblige à utliser les miles et les livres dans l'application Health).
J'ai pu ensuite ajouter sans problème mon American Express Delta Air Lines. L'appareil photo a reconnu le numéro de la carte, le nom et la date d'expiration sans problème. Il y a ensuite une étape de vérification de la carte par un code envoyé par SMS. Une fois ajoutée, la carte apparaît dans la partie supérieure de passbook. Le visuel de la carte est conservé mais son numéro est masqué. Même facilité avec ma carte à débit immédiat de Bank of America mais le visuel est générique. Moins simple avec ma Visa Hilton (Citibank) qui a généré un message d'erreur au départ puis à finie par être acceptée mais bloque encore à l'étape de la vérification; un visuel plutôt joli mais différent de la carte physique apparaît. Ma carte HSBC US, elle, est refusée. La banque "partout dans le monde" n'est pas encore compatible ApplePay. Prochaine étape, un premier paiement, peut être chez Wallgreens tout à l'heure.
PS: j'ai un nombre de cartes de crédit et de paiement tout à fait ordinaire pour un américain !

avatar John Maynard Keynes | 

@juliencavanagh

Merci pour ce retour d'expérience, cela semble effectivement fort simple à mettre en oeuvre.

avatar Henri_MTL | 

@John Maynard Keynes: C'est sans doute fort simple à mettre en oeuvre mais est-ce que ça marche ? :)

Les premiers paiements vont générer un certain stress, surtout s'il y a du monde dans la file derrière :)

avatar Stéphane Moussie | 
@juliencavanagh : merci pour le retour ! N'hésitez pas à nous partager des photos et des captures d'écran à redaction@mgig.fr, nous les publierons.
avatar creatix | 

@juliencavanagh

Pour la banque HSBC ça ne m'étonne pas du tout et vu les réponses sur Twitter ils ne semblent pas être informer de l'existence d'ApplePay...
J'ai HSBC en France, alors que de plus en plus de banques fournissent des carte avec paiement sans contact HSBC ne prévoit pas de déploiement non plus...

Enfin bon j'espère que pour ApplePay il y aura quelque chose quand même. Mais je trouve cette banque assez décevante du point de vue des moyens de paiement.

avatar John Maynard Keynes | 

@creatix

J'ai HSBC en France, alors que de plus en plus de banques fournissent des carte avec paiement sans contact HSBC ne prévoit pas de déploiement non plus...

ça c'est plutôt une bonne chose ;-)

avatar Mme Michu | 

hors sujet
Un article mal fagoté sur Le Monde (comme à l'accoutumée) où le journaliste dés-informe :
"la capacité à analyser les comportements des consommateurs par le biais des données récoltées. Ce que Apple, en dépit de ses dénégations, ne manquera pas de faire."

Sauf erreur de ma part, techniquement, Apple ne peut pas collecter des informations d'achats (faits en dehors de ses boutiques)
On est à l'opposé de la proposition Google :
"When paying with Google Wallet, consumers aren't paying directly. Google actually foots the bill and then charges the customers' card on file. In this way, Google gains access to all of the customer's purchase history, a major concern for those worried about privacy."

avatar Mme Michu | 

apple insider :
How Apple Pay is designed to avoid the pitfalls of traditional payment systems
http://appleinsider.com/articles/14/10/20/how-apple-designed-apple-pay-to-avoid-the-pitfalls-of-traditional-payment-systems

Le Monde :
Apple Pay séduit et inquiète la profession bancaire
http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/10/20/apple-pay-seduit-et-inquiete-la-profession-bancaire_4508985_3234.html

avatar fr33lance | 

Est ce compatible iPhone 5s pour le paiement sur les stores virtuels?

avatar General13 | 

@juliencavagna

Pareil, j'habite à New York et j'ai pu rentrer mon Amex platinum, Amex Delta Airline, Visa United et Chase Freedom.

Je viens de quitter HSBC Premier qui est la pire banque quand on vit à l'international. La pub HSBC est classe mais la banque et le service client minable. Un conseil, va chez Chase et tu auras une excellente app iPhone, ils te fileront un bonus de $150 à l'ouverture $100 si tu prends une carte Chase Freedom.

avatar Manao | 

Désolé du HS mais si je peux piquer une info au passage pour ma culture personnelle… pourquoi vous avez autant de cartes aux EE. UU. ?
C'est culturel ou purement lié aux fonctions offertes par les différentes banques ?

avatar John Maynard Keynes | 

@Manao

Les système est très différent du notre.

Il y a des cartes de débit, des cartes de retrait, des cartes de crédit (revolving) , elles peuvent être opérées par des banques mais aussi des organismes de crédit, chaine commerciales ...

Pour schématiser nos cartes sont plus universelles quant-à leur usages alors que les leurs sont plus spécialisée : retrait d'argent, paiement au comptant, paiement à crédit ...

Les opérateurs ayant tendance à offrir divers avantages spécifiques pour attirer des clientèles il est assez intéressant de jongler intelligemment avec plusieurs cartes de crédit et aussi de décuplé sa capacité de consommation à crédit. Ils offre de plus des systèmes de fidélisation, des invitations diverses ...

Bref c'est un rapport assez différent à ce mode de paiement que nous appelons assez abusivement carte de crédit chez nous quand au mieux il s'agit d'un paiement mensuel différé pour nous.

avatar Manao | 

@John Maynard Keynes : Je vois c'est clair en effet.
Je comprends aussi mieux la pub/teasing de la Keynote avec la femme qui montre une kyrielle de cartes. Et surtout l'intérêt de tout recentrer ou regrouper dans une application comme celle-là.
Ça a beaucoup plus de sens où tout du moins d'utilité que par chez nous.
Merci encore.

avatar General13 | 

@Manao: Je dirais les deux. Tout d'abord ça vient du bonus. Quand tu prends une carte Visa Marriott ou Hilton par exemple, quand tu dépenses $1,000 dans les premiers mois, la carte t'offre l'équivalent d'une ou deux nuits gratuites en miles (points). Ensuite, chaque carte est généralement gratuite, au moins la première année, et offre beaucoup d'avantages, paiement différé, doublement des points, bagage gratuit pour les cartes des compagnies aériennes, transactions international gratuites... Ensuite, la plupart des cartes offrent des assurances vols annulés, retard des bagages... Donc tu accumules vite les cartes de crédits vu que c'est gratuit et que ça offre plein d'avantages. Enfin c'est aussi culturel, car en Amérique tu as beaucoup de consultants qui utilisent les même compagnies aériennes et les mêmes hôtels (delta/United/AA/Jetblue/Marriott/Hilton...). Tout le monde veut donc des points et avantages plus vite.
Enfin, c'est culturel, le rapport à l'argent ici est différent. Les gens n'hésite pas à "lâcher" de l'argent pour tout, professionnellement, vacances, familles, shopping... Voici mon avis basé sur mon expérience de la société de consommation américaine.

avatar Manao | 

@General13 : On ne peut plus clair. Merci pour ces précisions. Efficace.

avatar John Maynard Keynes | 

@General13

Enfin, c'est culturel, le rapport à l'argent ici est différent. Les gens n'hésite pas à "lâcher" de l'argent pour tout, professionnellement, vacances, familles, shopping...

Attention NYC ce n'est pas vraiment ce qu'il y a de plus représentatif des USA ;-)

avatar dje49230 | 

Je me vois déjà à payer avec mon iPhone mais j espère qu on pourras le faire des 1 euros je n es jamais de monnaie sur moi Mais quand on voit a la vitesse que ces developper le sans contact pour les carte bancaire je me vois plus payer avec un iphone 12 que 6

avatar juliencavanagh | 

HSBC vient justement d'annoncer à ses clients que toutes ces cartes seront progressivement remplacées par des cartes équipées de puces sans contact. C'est sûrement cela qui entre en conflit avec Apple Pay.

avatar juliencavanagh | 

Aux USA toutes les institutions financières dont quelqu'un est client alimentent et partagent les informartions relatives à ses crédits en cours (cartes de crédit mais aussi prêt immobiliers, crédit auto, etc). Des sociétés spécialisées comme Equifax, Ficos, etc s'en charge. De façon intéressante les revenus n'y figurent pas.
De ces informations est calculé un score: le credit score.
Ce score est très prédictif du comportement d'un individu à rembourser ses dettes. Est déterminé, à l'aide de ce score et d'algorithmes, le montant de la ligne de crédit accordée à l'ouverture d'un compte-carte, par exemple.
Comme dit par d'autres, les nouvelles cartes présentent plein d'avantages. De plus la société de crédit annonce au client à grand renfort d'emphase qu'il est spécial et qu'on lui fait confiance à hauteur de 10, 12, 20k$.
L'intérêt du client est évidemment de rembourser l'encours tous les mois pour éviter de payer des intérêts (comme en France). Mais une dépense imprévue et ça semble indolore de laisser une dette courir sur la carte à la fin du mois. Mais là les intérêts commencent à être calculés et ça va très vite. L'engrenage est infernal...

CONNEXION UTILISATEUR