Prise en main de Pixelmator pour iPad

Mickaël Bazoge |

L’arrivée de Pixelmator [1.0 – Français – 4,49 € – iPad – iOS 8 – 120 Mo - Pixelmator Team] sur iPad marque une nouvelle étape dans la carrière de cette application d’édition graphique qui n’a jamais masqué son ambition : devenir au moins aussi indispensable que Photoshop… voire remplacer le logiciel phare d’Adobe. Sur OS X, et malgré d’évidentes qualités, Pixelmator est encore un peu loin du compte. Mais sur iOS, l’application se hisse immédiatement au sommet des meilleurs logiciels graphiques pour iPad, aux côtés de Photogene ⁴, Photoshop Touch ou encore le défunt iPhoto.

Cliquer pour agrandir

Sur l’iPad, l’équipe de développeurs de Pixelmator a complètement revu l’interface du logiciel : exit les envahissantes barres d’outils bardées d’icônes à la Photoshop, place au design discret issu des canons esthétiques d’iOS, dont l’intérêt est de mettre en avant l’image elle-même. À cet égard, le bouton d’aide n’est pas inutile, ne serait-ce que pour savoir comment afficher les calques (cachés dans un tiroir à gauche de l’écran, que l’on peut ouvrir en glissant le doigt depuis la gauche de l’image).

Cliquer pour agrandir

Au démarrage, l’application propose d’ouvrir un thème (collage, carte, poster, photo avec effet…), une image stockée dans le presse-papiers, ou simplement une photo conservée dans Photos ou iCloud Drive. À noter : les différents thèmes proposés (complètement personnalisables au passage) ne sont pas présents dans l’application; ils seront donc téléchargeables « à la demande », ce qui limite le poids de Pixelmator (120 Mo seulement). Une fois l’image sélectionnée, la batterie d’outils d’édition classique est proposée : rotation, rognage, sélection d’une portion de l’image (sélection libre ou forcée), … mais également ajustement de taille et affichage de règles. Sans oublier le travail sur la colorimétrie, avec des outils classiques mais toujours pratiques (luminosité, contraste, balance des blancs, courbes, etc.)

Cliquer pour agrandir

L’outil peindre comporte de nombreux pinceaux répartis entre catégories (encre, bombe, doigt, crayon…) et proposant pour chacune une liste de formes. La taille des pinceaux est évidemment ajustable, tout comme la couleur. Le tiroir des effets en comprend 14 variés, certains plus originaux que d’autres (kaléidoscope ou bokeh sont plutôt sympathiques, par exemple).

Cliquer pour agrandir

Ce sont surtout les outils de retouche, et tout particulièrement Réparer, qui sont ici intéressants. Cette fonction permet de supprimer un élément non désiré, que l’on aura signalé grossièrement sur l’écran. Charge ensuite au logiciel de retourner le résultat le plus réussi possible; évidemment, l’effet fonctionnera d’autant mieux si l’objet est posé sur un fond uni ou aux couleurs proches (dans notre exemple, la feuille du logo d’Apple a disparu comme par magie). Avec un fond plus complexe (la disparition d’une tranche de pastèque), le résultat ne pourra qu’être un peu décevant mais il ne fallait pas s’attendre à des miracles.

Pour fignoler l’effacement d’un objet, on pourra affiner avec les autres outils proposés : éclaircir ou obscurcir une zone de l’image, améliorer la netteté ou au contraire flouter, saturer/désaturer ou étaler une tâche de peinture au doigt. La gestion des calques est on ne peut plus simple, en les maintenant et en les glissant avec le doigt (une réglette dans le menu Outils > Format > Arranger offrira la même possibilité).

Cliquer pour agrandir

Les fonctions d’exportation couvrent une large palette de besoins. On pourra ainsi partager une image dans les formats PNG, JPEG, Photoshop et Pixelmator grâce au panneau de partage qui évidemment, comprend les extensions vers d’autres logiciels, pour peu qu’elles en possèdent une. Il est d’ailleurs possible d’ouvrir une photo directement dans une autre application, toujours après avoir sélectionné le format d’exportation (étrangement, le format PSD de Photoshop n’est pas encore pris en charge par Photoshop Touch). Enfin, on pourra conserver l’image dans la bibliothèque photo de l’iPad, ou dans iCloud Drive.

Pixelmator fait un grand usage des technologies Apple comme Handoff : on peut reprendre sur le Mac une image commencée sur iPad. En dehors d’iCloud Drive, le moteur du logiciel tire profit de Core Animation, Core Image, de l’OpenGL ES ainsi que des 64 bits des processeurs mobiles d’Apple. Sur un iPad Air 2 (processeur A8X), l’outil de retouche nécessite quelques secondes de calcul… mais il faut le double à un iPad Air (A7) pour accomplir la même tâche. Sur la tablette de l’an dernier, on sent également un léger lag lors de la manipulation d’un calque dans une image bien encombrée, alors que sur l’iPad Air 2, tout est fluide. Étonnament, Pixelmator se révèle relativement utilisable sur un iPad mini première génération (2012, processeur A5), mais l’outil Retouche pointe aux abonnés absents. Enfin, la localisation en français est parfois un peu chancelante, mais au moins est-elle présente.

Enfin, on ne pourra s’empêcher de penser que l’icône de Pixelmator est très proche d’iPhoto ! D’ici à penser qu’Apple voudrait faire de Pixelmator son application d’édition d’images de prédilection, il n’y a qu’un pas…


Tags
avatar philoo34 | 

Bon ben ça doit être ça la confirmation que l'iPad et ses futures itérations est bien une machine en passe de mourir de sa belle mort et que la direction ne peut être que la transformation des tablettes en simples PC tactiles ... :-))

Ha moins que je ne fasse trop confiance ici à certains de nos pseudos spécialistes :-))
Mais je m'égare ...

avatar Bruno de Malaisie | 

@philoo34 :
Que veut dire ta première phrase?

avatar philoo34 | 

@Bruno de Malaisie :

"Que veut dire ta première phrase?"

Juste une pointe d'ironie face à ceux qui nous rabâchent que l'iPad n'a pas d'avenir :-))

avatar Bruno de Malaisie | 

@philoo34 :
C'est ce que j'avais compris. Bien que ce ne soit pas réellement compréhensible.
Pense ce que tu veux sur l'utilisation de l'iPad. Ça ne changera pas la mienne.
Au plaisir

avatar Bruno de Malaisie | 

@Bruno de Malaisie :
Mais pour ma part, les différents iPad que j'ai eu de même que l'iPad Air aujourd'hui ont complètement mis à la retraite mon MBP.

avatar philoo34 | 

@Bruno de Malaisie :

"Bien que ce ne soit pas réellement compréhensible.
Pense ce que tu veux sur l'utilisation de l'iPad. Ça ne changera pas la mienne.
Au plaisir"

On ne s'est pas compris alors :-)
je suis POUR l'iPad a 100%

avatar Bruno de Malaisie | 

@philoo34 :
Mea Culpa.

avatar Kriskool | 

Très bonne appli. Pas encore su me servir des calques mais ça va venir. A quand une version iPhone ?

avatar Bruno de Malaisie | 

@Kriskool :
Peut être que l'écran de l'iPhone est trop petit pour cela.

avatar rondex8002 | 

Avec les iPhones 6 et 6+ ?
il y a moyen de faire une petite app sympa, facile et puissante de retouche.

avatar Mr. THZ | 

Apple va t'il sortir son chéquier pour s'offrir Pixelmator ? Pas impossible :O

avatar Bruno de Malaisie | 

@Mr. THZ :
Je l'espère aussi. Pour remplacer iPhoto.
C'est déjà bien intégré à iOS

avatar Jackdu59 | 

@Mr. THZ :
Je pense que ce serait une erreur. L'équipe est libre, c'est sûrement ce qui fait sa force. Mais pourquoi pas une aide financière pour continuer le développement (si besoin il y a)

avatar Malvik2 | 

Petite coquille, l'iPad air était équipé de l'A7;)

avatar poulpe63 | 

lol, il l'est toujours...

avatar Jackdu59 | 

Les devs de pixelmator sont vraiment excellents, ça force le respect.

avatar rondex8002 | 

« Enfin, on ne pourra s’empêcher de penser que l’icône de Pixelmator est très proche d’iPhoto ! D’ici à penser qu’Apple voudrait faire de Pixelmator son application d’édition d’images de prédilection, il n’y a qu’un pas… »

Je me suis dit exactement la même chose quand j'ai téléchargé l'appli. De l'icône, en passant par l'interface, jusqu'à l'aide, tout rappel un logiciel Apple. iPhoto disparait d'iOS et bientôt d'OS X. Pixelmator sur Mac ou sur iOS rappelle en tout point un logiciel Apple. Il est vraiment très performant en retouche, tout en étant très simple. Apple a-t-il comme projet le rachat de Pixelmator ? Ou dans faire un partenaire comme Nuance, ou Shazam ? Ça serait à mon avis plutôt une bonne chose pour les 2 parties.

avatar violonisme | 

Le logo de pixelmator a toujours été celui d iPhoto mis en situation,sur OS X, les couleurs étaient les mêmes.
Quoi de mieux sous Materiel Apple pour évoquer la retouche de photo que reprendre le logo de la photothèque des utilisateurs ( par défaut)

Pixelmator , pour quelqu'un comme moi c est génial, pour la majorité des personnes je pense aussi. Qui a réellement besoin de toutes les options d'un PS craqué, quand on voit le prix minime de l alternative ?

avatar Doctomac | 

"D’ici à penser qu’Apple voudrait faire de Pixelmator son application d’édition d’images de prédilection, il n’y a qu’un pas…"

C'est actuellement le cas, chez moi iPhoto ne se lance plus depuis iOS 8.

avatar Bruno de Malaisie | 

@Doctomac :
Parce que iPhoto n'existe plus sous iOS 8;(

avatar iSc0tty | 

Il manque quand même la gestion des photos et bibliothèque sur Pixelmator, j'espère qu'elle arrivera un jour pour remplacer iPhoto !

avatar rondex8002 | 

iPhoto n'existe plus sur iOS, et bientôt plus sur Mac. Je pense que Photo sera une appli avancée de gestion de la bibliothèque d'iCloud photo, avec quelques modules de retouche basique.

avatar Bruno de Malaisie | 

Photogène a l'air très bien aussi.
De surcroît, moins cher que Pixelmator

avatar Seedlers | 

Pour les professionnels, rien ne remplace le confort et la précision du stylet et d'une tablette graphique. Pixelmator amuse juste les graphistes amateur.

avatar gwen | 

@Seedlers :
Il y a des amateurs plus performants que certains pro. Certains pro sont même obtus à toute évolutions.

Pour moi, graphiste professionnel (sous entendu je gagne ma vie avec ça) c'est une excellente application. Celle qui me manquais pour certains travaux de montage graphique sur iPad.

Franchement, aujourd'hui, il ne me manquais que ça pour lâcher complètement mon MacBook. Mon iMac au bureau, mon iPad en déplacement.

avatar alan1bangkok | 

un grand classique
sous entendu ...achetez l'iPad Air

avatar rondex8002 | 

Sauf que là, ce n'est pas une appli Apple !!! Je suppose que c'est dû à la RAM insuffisante, et/ou à la puissance du proc.

avatar instantcook | 

Bonjour,
L'appli supporte t-elle les stylets "intelligents" ? (Adonit par exemple, avec niveau de pression, palm rejection...)
Merci

avatar WilliamG | 

Apple a signé la fin d aperture et a annoncé l arrêt de iPhoto.
En présentant pixelmator a leur petite réunion du mois dernier, il semblerait que ce soit un peu compliqué de présenter un logiciel interne de traitement photo pour 2015... Je pense plus que pixelmator sur osx va être encore mieux intégré et encore plus communiquant avec les autres idevices.....
Mais dans l ensemble, on est gagnant même si il faudra payer ses logiciels...

CONNEXION UTILISATEUR