WhatsApp partiellement bloqué en Chine

Stéphane Moussie |

Depuis hier, mardi 18 juillet, la plupart des utilisateurs de WhatsApp en Chine ne peuvent plus envoyer de photos, de vidéos et même de messages pour certains. D’après une source du New York Times et des chercheurs en sécurité, il s’agit d’une mesure de censure prise par le gouvernement chinois.

WhatsApp était le dernier service de Facebook à ne pas être censuré dans le pays. Le réseau social a été bloqué dès 2009 à la suite de troubles ethniques dans l’ouest de la Chine, et Instagram a été mis à l’index en 2014 au moment de la « révolution des parapluies » à Hong Kong.

Cette nouvelle extension du « Great Firewall » intervient peu de temps après un coup de vis sur les VPN qui permettent justement de contourner la censure. Le blocage de WhatsApp fait partie de démarches effectuées par les ministères pour être bien vus lors du congrès du Parti communiste chinois, qui aura lieu cet automne, selon un conseiller politique qui s’est confié au New York Times.


avatar Hoppy | 

J'utilise beaucoup iMessage, hier j'ai passé un appel en WhatsApp pour un correspondant en France et je n'ai pas eu de problème.

avatar Le Gognol | 

Bah si tous les services de Facebook pouvaient être bloqués partout, ça ne serait pas plus mal !

avatar victoireviclaux | 

@Le Gognol

Ne parles pas que pour ton nombril.

avatar Le Gognol | 

@victoireviclaux

Non, je pense à ces millions de personnes quasi prisonnières d'une entreprise unique dont le monopole et l'influence dépasse de loin tout ce que l'humanité a pu connaître. Cette situation est délirante et il serait infiniment plus sain que des alternatives naissent, et que le pouvoir de ce réseau dans le réseau soit totalement remis en cause.

avatar Powerdom | 

@Le Gognol

Et ben désabonne toi et laisses ces millions de personnes adultes faire ce qui leur plait.

avatar charlie105 | 

@Powerdom

Et ceux qui ne sont pas adultes?

avatar pommedor | 

Tu te désabonnes comment du tracking ?

avatar alan1bangkok | 

@Le Gognol

Personne ne vous oblige à l'utiliser

avatar Bigdidou | 

@alan1bangkok

« Personne ne vous oblige à l'utiliser »

Si, ma fille qui trouve que c’est « plus facile de récupérer les trucs » ;)
J’ai pas encore décrypté...
Et plus globalement mes correspondants qui ne jurent que par WhatsApp, j’ignore pourquoi.
Mais c’est pas un drame, je suis d’accord.

avatar alan1bangkok | 

@Bigdidou

J'aime bien WhatsApp aussi
Et pareil, je ne saurais dire pourquoi même si j'ai depuis longtemps dépassé les 60 piges
Et iMessage m'emmerde , je ne saurais dire pourquoi non plus .

avatar Bigdidou | 

@alan1bangkok

Il faut admettre que l’interface de WhatsApp est très légère. Simple, très efficace, mais pas très jolie (ce dont on se fout un peu).
J’aime bien iMessage parce que j’y ai mes habitudes, et que si mon correspondant n’a pas iMessage, je sais que ça lui arrivera en sms.
Cette app a été hélas inutilement alourdie au fil des ans, et je comprends qu’on ne l’aime pas.
Ma fille me dit qu’ouvrir cette usine à gaz juste pour me dire qu’elle est bien arrivée et qu ‘elle va bien, ça la dépasse. Et si elle me dit ça, ben, elle a sûrement pas tort, forcément ;)

avatar Tatooland | 

C'est vraiment relou. C'est un des derniers service de messagerie "universel" qu'on pouvais avoir en Chine vers l'extérieur.

avatar Vincentimes60 | 

@Tatooland

Non clairement pas. Les chinois préfèrent largement WeChat ou QQ. Mon beau-frère est en Chine et là-bas WeChat est une institution, ils font leur vie sur cette application, dès qu’ils dévérouillent le smartphone.

avatar fte | 

@Vincentimes60

Il a dit de Chine *vers l’extérieur*.

avatar Vincentimes60 | 

@fte

Et je répète que les chinois utilisent WeChat même vers l’extérieur :)

avatar fte | 

@Vincentimes60

Pas quand ils causent avec des occidentaux, indiens, japonais, thailandais...

avatar debione | 

Pour être actuellement en Asie du Sud est, j'en suis presque à devenir raciste anti chinois... Atroce ces censures qui amènent à tant d'aculturation....

CONNEXION UTILISATEUR