La guerre de la drogue aux Philippines s'invite sur l'App Store

Florian Innocente | | 15:25 |  43

Des jeux sur l'App Store mettant en scène le président philippin Rodrigo Duterte et son chef de la police Ronald Bato dela Rosa sont dans le collimateur de l'association ANPUD (Asian Network of People who Use Drugs).

Cliquer pour agrandir
Cette dernière, qui milite pour un usage raisonné et contrôlé des opiacés, en a appelé à Tim Cook le 10 octobre pour qu'il fasse retirer plusieurs jeux d'action de sa plateforme.

"Fighting Crime 2", "Duterte knows Kung Fu", "Duterte Running Man Challenge", "Tsip Bato" ou encore "Duterte Vs Zombies" sont disponibles partout — même en France — et suivent plus ou moins la même trame. L'une ou l'autre de ces deux personnalités doivent abattre toutes sortes d'adversaires.

Sur le fond, rien qui ne soit très différent de centaines d'autres jeux disponibles par ailleurs. Mais cette mise en scène de Rodrigo Duterte interpelle. Son mandat à la tête du pays s'est déjà traduit par des milliers d'assassinats de trafiquants de drogue ou supposés tels, avec une police disposant des coudées franches.

Dans l'un de ces jeux, la sorcière ennemie paraît avoir les traits de Leila de Lima, sénatrice et l'une des opposantes à Rodrigo Duterte Cliquer pour agrandir

« Ces jeux valorisent et normalisent la tyrannie émergente de la présidence de Duarte et le désintérêt de son gouvernement pour les principes des droits de l'Homme. », écrit l'ANPUD dans une lettre à Tim Cook. Elle demande à Apple des excuses et le retrait de ces jeux.

Le jeu Tsip Bato et ses messages anti-drogue. Le héros est le chef de la police aux Philippines qui jouit d'une large impunité Cliquer pour agrandir

L'un des éditeurs de ces jeux — "Tsip Bato" — se défend de chercher à promouvoir la violence, il en veut pour preuve des éléments graphiques dans son titre qui encouragent à éviter la consommation de drogue. Il se dit prêt néanmoins à revoir certains contenus pour répondre à cette polémique.

Source : Reuters

Catégorie : 

Les derniers dossiers sur iGeneration

Ailleurs sur le Web


43 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar loupsolitaire97 13/10/2017 - 15:33 via iGeneration pour iOS

A quand une mise en scène de Macron décapitant des employées et dirigeants de Goldman Sachs, Rothschild, et compagnies ?

avatar zoubi2 13/10/2017 - 15:37

Franchement... Dans le genre commentaire à la con (sur un site Mac)... :-(

avatar Link1993 13/10/2017 - 18:21 via iGeneration pour iOS

@loupsolitaire97

Le pire, c’est que ça pourrai marcher !
Ou alors Melanchon qui décapite Macron et tous ces capitalistes de m*rde ! 😬
En fait, peu importe le bord, on pourrai carrément faire des jeux très politisés ! Ça me surprends que ça ne soit pas passé dans la tête des parties, surtout des extrêmes... 🤔

avatar watatzor 13/10/2017 - 17:38 via iGeneration pour iOS

Je suis plutôt d’accord avec la politique du président philippin contre la drogue. Quand on voit les ravages de la drogue et la brutalité des dealers, on comprend tout. Espérons juste qu’il n’y ait pas d’abus de la part des forces de l’ordre...

avatar Bigdidou 13/10/2017 - 18:59 via iGeneration pour iOS

@watatzor

« Je suis plutôt d’accord avec la politique du président philippin contre la drogue »
Bien sûr.
L’assassinat est toujours une excellente politique, comment ne pas être d’accord ?

« Quand on voit les ravages de la drogue »
Ben oui, c’est pas comme les assassinats qui ne font aucun ravage, eux.

« Espérons juste qu’il n’y ait pas d’abus de la part des forces de l’ordre »
Aucun danger.
Une police qu’on laisse assassiner tranquillement les gens ne commet jamais d’abus.

avatar watatzor 14/10/2017 - 01:02 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou et Wantonsmith
Parler d’assassinats c’est assez fort ! Vision occidentalisée du monde...

avatar Bigdidou 14/10/2017 - 08:46 via iGeneration pour iOS

@watatzor

« Vision occidentalisée du monde.. »
Ah, oui, j’oubliais, quand on est asiatique, c’est normal d’assassiner et de faire assassiner.
Ces barbares n’ont naturellement pas le même respect pour la vie humaine, il est normal qu’ils s’entretuent, nous, les occidentaux aux valeurs évoluées, on peut pas comprendre ça, normal. On occidentalise, on anthropomorphise, quasiment.
Ça s’appelle une vision raciste du monde, pour le coup.

avatar marc_os 15/10/2017 - 12:58

@ Bigdidou
Ce qui justifie après coup la colonisation.
Finalement, le grand Général De Gaulle avait bien raison de vouloir récupérer "ses" colonies après la 2nde guerre mondiale. Les américains ont été un peu interloqués, après avoir libéré la France ils devaient soutenir la France et surtout ne pas libérer le peuple vietnamien, mais oui, De Gaulle avait raison, il fallait éduquer ces sauvages et leur "apporter la civilisation". Et voler leurs richesses accessoirement, un colon reste un colon.
(Achtung, cynisme inside).

avatar Bigdidou 15/10/2017 - 13:21 via iGeneration pour iOS

@marc_os

« Ce qui justifie après coup la colonisation.’
Le « racisme scientifique » tel qu’il a été théorisé par Gobineau puis par d’autres et la colonisation sont effectivement des choses intimement liées.
C’est une chose d’être inquiet pour un peuple et de lui souhaiter le meilleur de notre point de vue, de façon projective, c’en est une autre de penser qu’il est incapable de s’autodéterminer et de savoir ce qui est bon pour lui.
Je conçois que la démocratie puisse etre un modèle sui ne convient pas à tous, je ne conçois pas qu’on prétende qu’il ne puisse pas être mis en place par tout ceux qui le désirent.
Les Philippins semblent aspirer à cette démocratie, on a mal pour eux de voir à quel point elle est en train d’etre mise à mal par une homme qui les a trompé.
Ça ne va durer, il semble qu’il y ait de la destitution dans l’air, et que les contre pouvoir commencent à s’affirmer aux Philippines.
Par contre, on peut-être surpris de voir se multiplier les jeux qui font l’apologie de ce type et de ses horreurs sur un store au règles si strictes dès qu’il s’agit de politique (ou de nichons, mais c’est un autre débat).

avatar stefann 15/10/2017 - 13:38 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Ba non. Il ne les a pas trompé. Il a été élu sur cette promesse notamment.

avatar Bigdidou 15/10/2017 - 22:33 via iGeneration pour iOS

@stefann

Je te renvoie à mon lien.
Tu penses que les gens s’attendaient à ça ?

avatar stefann 17/10/2017 - 00:31 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou
Ils s’attendaient pas forcément à ça spécifiquement mais les mesures sécuritaires de leur président ont l’air de les convenir.

http://m.todayonline.com/world/asia/philippine-survey-shows-overwhelming...

https://www.rappler.com/newsbreak/iq/185271-majority-filipinos-support-d...

avatar Average Joe 14/10/2017 - 22:18

Euh, tu vis sur quelle planète, mec ?

avatar winstonsmith 13/10/2017 - 21:12 (edité)

@watatzor

Alors là, il faudrait voir à ne pas pousser le bouchon trop loin.
Contrairement à ce qu'indique l'article d'iGen, la politique d'assassinats de Duterte ne concerne pas seulement les dealers, mais aussi les consommateurs, y compris certains parmi ceux qui s'étaient rendus à la police, de crainte justement d'être pris pour cible.

Un peu de lecture (même si tu ne lis pas l'anglais, les images suffisent ; c'est un reportage photo du NYTimes) :
https://www.nytimes.com/interactive/2016/12/07/world/asia/rodrigo-dutert...

Ose nous dire franchement que tu cautionnes cette politique après ça.

avatar PierreBondurant 14/10/2017 - 00:04 via iGeneration pour iOS (edité)

@winstonsmith

Le NYT est un des journaux les plus biaisés des US.
C’est la compassion très ciblée, généralement au bénéfice des soi-disant victimes de leurs ennemis.
Jamais un article sur le Yémen car les saoudiens sont de bons clients (100 bn$) des industriels de défense US...
Le seul moyen de vraiment se faire une opinion est d’aller sur place. C’est d’ailleurs très beau et les sites de plongées sont magnifiques

avatar winstonsmith 14/10/2017 - 00:31

@PierreBondurant

J'ai un ami. Il s'appelle Google.

The Photos the U.S. and Saudi Arabia Don’t Want You to See
https://www.nytimes.com/interactive/2017/08/31/opinion/columnists/yemen-...

Stop the Unconstitutional War in Yemen :
https://www.nytimes.com/2017/10/10/opinion/yemen-war-unconstitutional.html

The Slaughter of Children in Yemen :
https://www.nytimes.com/2017/08/25/opinion/the-slaughter-of-children-in-...

Saudi Arabia Resists Independent Inquiry on Yemen Atrocities :
https://www.nytimes.com/2017/09/26/world/middleeast/saudi-yemen-atrociti...

‘It’s a Slow Death’: The World’s Worst Humanitarian Crisis :
https://www.nytimes.com/interactive/2017/08/23/world/middleeast/yemen-ch...

avatar PierreBondurant 14/10/2017 - 00:43 via iGeneration pour iOS

@winstonsmith

Ouais, ils s’y sont mis quand ça devenait un peu trop voyant mais ça leur a mis le temps.
Il y a de nombreux autres exemples comme les centaines de pages sur les réfugiés syriens et les quelques lignes sur les palestiniens...

avatar winstonsmith 14/10/2017 - 01:03 (edité)

@PierreBondurant

Ce qui est fantastique avec les complotistes, c'est qu'ils ont réponse à tout. Ca s'appelle la pensée circulaire.
Bien sûr, tous les grands journaux américains et européens ne sont que des dispenseurs de Fake News, au service du Nouvel Ordre Mondial. Heureusement que l'on a RT et Breitbart pour nous fournir des informations de qualité.
Je suis au regret de te laisser pour aller dormir. Je te souhaite par avances de belles vacances de plongée aux Philippines, aux premières loges pour assister aux exécutions extra-judicaires. Le rêve de tout démocrate qui se respecte et a les mains propres.

avatar TyrellWellick 14/10/2017 - 13:42 via iGeneration pour iOS

@winstonsmith

La où PierreBondurant a raison, c’est que énormément de journaux ont un avis biaisés par des intérêts ou tout simplement par les convictions de leurs journalistes.
Certains font également de la propagande mensongères au niveau économique pour leurs propre pays/ville, comme le Financial Time britannique.
Les journaux sont à prendre avec des pincettes et différents points de vue doivent être recoupés.

avatar marc_os 15/10/2017 - 13:02

@ TyrellWellick
Trop fort !
Vous découvrez que les journalistes ont une opinion et que vouloir rapporter des nouvelles de manière totalement neutre n'est qu'illusion ! Mais le problème existe et est connu depuis les débuts du journalisme même !
Pas besoin de sites complotistes d'illustres inconnus pour le savoir ! Mais vous sortez d'où ? De la maternelle ?

avatar harisson 14/10/2017 - 09:40

@winstonsmith

C'est une vraie boucherie /o\ Heureusement qu'il existe des pays, type Portugal, qui traitent ce genre de problème de façon plus respectueuse de la vie humaine.

avatar Bigdidou 14/10/2017 - 12:03 via iGeneration pour iOS

@harisson

« Heureusement qu'il existe des pays, type Portugal, qui traitent ce genre de problème de façon plus respectueuse de la vie humaine. »
Heu, sans aller très loin, en France on est plutôt pas mal.

avatar harisson 14/10/2017 - 13:22 (edité)

@Bigdidou

Le volet répressif français est limite et l'information préventive est insuffisante. Le modèle portugais est, selon moi, optimal (ainsi que le modèle Suisse).

avatar Bigdidou 14/10/2017 - 16:29 via iGeneration pour iOS (edité)

@harisson

« Le volet répressif français est limite »
Limite en quoi ? C’est un des plus répressifs en Europe. C’est étrange de dire ça par rapport au Portugal qui a choisi (avec raison) la voie de la décriminalisation du consommateur.
Un chantier important en France reste celui de la dépénalisation du consommateur, en particulier en ce qui concerne le cannabis, tout en nous donnant plus de moyen pour le soin et la réduction des risques.

« 'information préventive est insuffisante »
Genre la drogue, c’est dangereux ? ;)
Ce sont les dispositifs de prévention (réglementations, consultations jeune consommateurs, campagnes d’éducation dans les écoles, l’s facs…) puis de soins primaires qui sont importants. Le système français n’a rien à envier au système portugais dont les budget sont encore plus anémiques face à une problématique beaucoup plus sévère qu’en France.
Le réseau de soin en addictologie en France a d’énormes qualités (même s’il s’écroule faute de financement et face à la difficulté de recrutement de personnels formés et compétents) et je n’envie pas grand chose au modèle suisse (dont je nie ni la qualité, ni l’excellence de certains de mes collègues et amis addictologue suisses, ni la vivacité de la recherche clinique, mais c’est le cas aussi en France) et alors vraiment rien du tout aux Portugais qui sont quasi inexistants.
Sans compter les programmes d’échange de seringues qui semblent rencontrer bien des obstacles culturels et un accès aux traitements de substitution aux opiacés très loin d’être satisfaisant.

Pour info, en France, on estime que 60% des utilisateurs d’opiacés sont traités par substitution contre une moyenne européenne de 30%, avec un effondrement des nouvelles contaminations par le vih dans cette population et une révolution du pronostic somatique, psychiatrique et social.
Notre modèle de soins en addictologie est reconnu partout. Venir nous sous évaluer par rapport au système de soins portugais qui est complètement à la ramasse, je trouve ça un peu fort, quand même.

avatar harisson 14/10/2017 - 20:24

@Bigdidou

"Notre modèle de soins en addictologie est reconnu partout. Venir nous sous évaluer par rapport au système de soins portugais qui est complètement à la ramasse, je trouve ça un peu fort, quand même."

Je ne remets pas en cause le système de soins français mais l'approche sociétale (absence de décriminalisation de l'usager et politique préventive insuffisante : " tu prends cette drogue, il va t'arriver ça, ça et ça et si tu trafiques tu auras telle peine").

Tu parles d'opiacés mais il y a aussi toutes celles qui sont à la mode : les drogues de synthèse (MDMA/métaamphétamines, kétamines/méthoxétamine, etc).

Bon, Duterte va, apparemment, migrer vers un service spécialisé (PDEA) plutôt que la police (il y aura peut-être moins de bavures mais bon il manquera toujours une politique de prévention et une approche judiciaire intelligente).

avatar Bigdidou 14/10/2017 - 20:33 via iGeneration pour iOS (edité)

@harisson

« Je ne remets pas en cause le système de soins français mais l'approche sociétale (absence de décriminalisation de l'usager »
Oui, l’approche sociétale reste compliquée.
On l’a vu dans la tentative récente de mise en place d’un débat sur le cannabis. Ca a frémi, j’ai cru que ça allait prendre mais non.
Il y a d’autres indicateurs inquiétants, d’ailleurs.
Par exemple le très fléchissement du ressenti positif des traitements de substitution aux opiacés parmi la population générale.

« Tu parles d'opiacés mais il y a aussi toutes celles qui sont à la mode : les drogues de synthèse (MDMA/métaamphétamines, kétamines/méthoxétamine, etc). »
Pour celles-là, tout le monde est la masse.
Il faut admettre qu’on est tous dépassés par le phénomène.
Heureusement, il reste, contrairement aux fantasmes véhiculés, très circonscrit en dehors des usages très ponctuels, et encore, de certaines drogues uniquement.
Par exemple, le chem-sex dont on fait toute une histoire reste un tout petit milieu.
Toutefois, le phénomène associé à toutes ces nouvelles drogues de synthèse, leurs nouveau usages et modes de consommation, d’achat et de vente, reste inquiétant et sous haute surveillance, les rapports et synthèses à ce sujet de l’ofdt sont passionnants.

Mais restons concentrés sur les vrais problèmes : ce qui tue comme drogues, en Europe, c’est l’alcool, puis le tabac.
Loin, loin derrière, l’héroïne et la cocaïne.
Le reste, c’est, par rapport à tout ça totalement anecdotique, pour le moment.
Je te revoie sur le cout social des drogues en France…

avatar naas 14/10/2017 - 07:52 via iGeneration pour iOS

Hormis ces jeux (sur j’ai chargé et semblent bien nazes remplis de pubs fait avec les pieds...) le cas duterte est intéressant
De mon point de vue français c’est un fou
Du point de vue d’un très bon copain qui vit la bas c’est exactement en dont le pays a besoin.

La drogue est une vraie plaie la bas, duterte dans sa ville dont il était maire a appliqué les mêmes méthodes avec succès qu’il applique maintenant au pays.

La peur des habitants de dénoncer les dealers ou notables à disparue, c’est maintenant l’inverse même !

Donc oui comme dit plus haut il faut amha se faire une idée sur place et pas lors d’un voyage touristique de 3 jours.

D’ailleurs le copain français en question après avoir passé 25 ans dans le bush australien organise des tours haut de gamme aux Philippines

avatar Bigdidou 14/10/2017 - 08:49 via iGeneration pour iOS (edité)

@naas

« Du point de vue d’un très bon copain qui vit la bas c’est exactement en dont le pays a besoin. »
Aucun pays n’a besoin d’absence de justice et de violences et d’exécutions policières, c’est à dire administratives arbitraires.
Un etat qui légitime la violence et l’assassinat pour lui même les légitime de facto pour ses adversaires.
Au delà de l’aspect éthique et philosophique insupportable, la solution est court termiste et ne peut produire qu’une escalade dramatique.

avatar PierreBondurant 14/10/2017 - 09:20 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

D’un point de vue théorique (et culturaliste), c’est comme ça que devrait être organisée la société idéale, la justice dans le calme et le temps long de la réflexion, loin des réactions impulsives à chaud.
D’un point de vue pratique et extra-europeen, quand ça part trop en sucette, faut parfois aller d’un extrême a l’autre pour rétablir l’équilibre.
Le Mexique est l’autre triste exemple où les narco trafiquant ont mis en danger la paix sociale et les institutions étatiques.
Je vis au U.K. ou les policiers ne port(ai)ent pas d’armes et les exécutions sommaires me paraissent barbares mais si je vivais au Mexique, j’aurais peut être un autre point de vue. En tout cas un autre point de vue que le NYT qui se drape dans les droits de l’homme quand ça l’arrange mais regarde de l’autre côté quand il s’agit des intérêts de ses sponsors.
Sans tomber dans la grandiloquence complotiste bien pratique pour faire taire ceux d’avis différents, si tu as un prof d’histoire de fac dans ton entourage, demande lui quelques livres sur l’utilisation du traffic de stupéfiants par les armées en guerre pour se financer, l’utilisation et le commerce des stupéfiants par les « nouveaux » terroristes (Mali, Lybie, Sinaï, Afghanistan, Iraq, Syrie...) et l’introduction de nouvelles drogues pour déstabiliser des structures sociales fragiles dans des sociétés non-occidentales. A lire avec modération bien sur

avatar Bigdidou 14/10/2017 - 09:42 via iGeneration pour iOS (edité)

@PierreBondurant

« Le Mexique est l’autre triste exemple où les narco trafiquant ont mis en danger la paix sociale et les institutions étatiques. »
Et alors ?
Un réponse policière énergique, violente, même, si elle nécessaire n’en sera pas moins efficace si elle se fait dans le respect du droit, des conventions, et sous contrôle des juges.
Au contraire, sa légitimité ne pourra du coup être mise en doute, ou beaucoup plus difficilement et elle n’en aura que plus d’impact.
Par ailleurs, ça limite les risques de corruption et de conflits d’intérêt.
La complexité de la situation mexicaine est aussi associée à la corruption par les narco-trafiquants de cette police sensée les combattre.

« je vivais au Mexique, j’aurais peut être un autre point de vue. »
Oui, tu aurais peur de la police et de son arbitraire.

« si tu as un prof d’histoire de fac dans ton entourage, demande lui quelques livres sur l’utilisation du traffic de stupéfiants par les armées en guerre pour se financer, l’utilisation et le commerce des stupéfiants par les « nouveaux » terroristes (Mali, Lybie, Sinaï, Afghanistan, Iraq, Syrie...) et l’introduction de nouvelles drogues pour déstabiliser des structures sociales fragiles dans des sociétés non-occidentales. A lire avec modération bien sur »
C’est un autre sujet, et que je connais mieux, comme l’histoire des drogues en général, que n’importe quel prof d’histoire non spécialisé dans le domaine. C’est un peu étrange à dire, mais la drogue, c’est mon métier ;)
Le sujet ici, c’est peut-on combattre de fa violence et le crime en devenant un etat hors la loinet en utilisant une police criminelle qui assassine et confond les pouvoirs de police, de justice et sanction, avec tout ce qu’on imagine en terme de confusion, corruption, d’arbitraire associés) ?
Sur le plan conceptuel et philosophique, c’est un horreur.
Sur le plan concret, si on se réfère aux précédent historiques ou même aux situations similaires actuelle, par exemple le Mexique que tu cites, ça n’aboutit qu’à des catastrophe sociales, économiques, politique et même humanitaires.

avatar watatzor 14/10/2017 - 12:16 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Le doux rêveur qui voit le monde dans son idéal doux et tranquille ! Mon cher la vie n’est pas aussi rose que tu crois. Tel que l’a dit Bondurant, il faut parfois voir les choses d’une autre manière , selon un angle de vue différent !

avatar Bigdidou 14/10/2017 - 12:36 via iGeneration pour iOS (edité)

@watatzor

« Le doux rêveur qui voit le monde dans son idéal doux et tranquille »
La condescendance, c’est bien, mais faut assurer derrière.
Et le problème de bien des condescendants, c’est que le côté con- les empêche de comprendre un texte de plus de quelques ligne et un enchaînement d’idées assez simples, et le côté -descendant qui les empêchent s’élever un peu dans la réflexion.
Forcément, ça bloque.
Expliquer que la violence d’état lorsqu’elle devient incontrôlée au point que le pouvoir judiciaire s’effondre n’a jamais rétabli aucune paix civile et aboutit à l’effondrement et de l’état et de la société, c’est être un doux rêveur ?
Les Etats démocratiques le savent bien, et lorsqu’ils exercent de la violence extrajudiciaire, elle est toujours ultra controlée, très ciblée et généralement très discrète.
Tu comprends seulement de quoi tu parles ?
Dans quelle action politique concrète es-tu engagé ?
Bon, retourne à tes fantasmes de Rambo, il vaut peut-être mieux effectivement que tu te tiennes éloigné de toute réflexion, surtout politique.

avatar stefann 14/10/2017 - 18:24 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Le résultat aux Philippine c’est que les méchants ont peur et les gentils ont moins de crainte. Comme dit plus haut il a appliqué avec succès ses méthodes dans la localité dans laquelle il était maire.
D’ailleurs Duterte a été élu surtout en mettant en avant cette politique.

En outre, Je rejoins les autres intervenants, il ne faut pas voir les choses à travers le prisme de son confort, de la sécurité dont jouis un occidental par rapport au reste du monde. Des gens vivent, subissent au quotidien les exactions des trafiquants, il faut y mettre fin et c’est ce que le ga il essaie de faire.

Je conspue la violence gratuite contre des personnes innocentes, par contre j’applaudis des deux mains la violence envers les narcos, les assassins. Celle là je la trouve légitime.

avatar Bigdidou 14/10/2017 - 18:47 via iGeneration pour iOS (edité)

@stefann

« il ne faut pas voir les choses à travers le prisme de son confort, de la sécurité dont jouis un occidental par rapport au reste du monde »
C’est extrêmement étrange, comme raisonnement.
Les principes de la démocratie, de la séparation des pouvoirs, du respect des droits de l’homme ne sont pas des principes de confort et à géométrie variable selon les lieux ou les circonstances. Ils ne sont pas plus occidentaux qu’orientaux, ils sont universels (tu te souviens ?).
La force et la sécurité d’une démocratie c’est que ses principes s’appliquent quoi qu’il arrive. Une démocratie conditionnelle n’est pas une démocratie et elle est condamnée à s’effondrer, en général dans la guerre civile et c’est ce qui est en train d’arriver à toute vitesse aux Philippines, avec les militaires progressistes qui tolèrent de plus en plus mal ce massacre et le désordre civil (c’est un comble).

avatar Bigdidou 14/10/2017 - 18:50 via iGeneration pour iOS (edité)

@stefann

« j’applaudis des deux mains la violence envers les narcos, les assassins »
Oui, de loin, dans ton confort d’occidental bien en sécurité, comme tu dis toi même.
Qui ne risque pas du jour au lendemain d’être dénoncé comme trafiquant à cause d’un conflit de voisinage…
L’histoire n’apprend décidément rien.
Et sinon, pour les applaudissements, tu es vraiment certain : https://www.vice.com/fr/article/8qez53/guerre-contre-la-drogue-philippines ?

avatar stefann 14/10/2017 - 19:18 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

« Oui, de loin, dans ton confort d’occidental bien en sécurité, comme tu dis toi même.
Qui ne risque pas du jour au lendemain d’être dénoncé comme trafiquant à cause d’un conflit de voisinage…
L’histoire n’apprend décidément rien. »

Non justement je suis Africain et je vis en Afrique. Je suis Web développeur pour une PME Française.

Je partage absolument les valeurs que tu viens de citer: de droits de l’homme, démocratie. Mais je pense avoir une vision plus pragmatique.
- Assurer la sécurité des populations avec une politique répressive(populaire je rappelle) ça participe du respect des droits de ces populations, notamment le droit à la sécurité.
- Appliquer une politique pour laquelle on a été élu au suffrage universel c’est l’essence même de la démocratie.

Je pense pas que des gens qui ont délibérément choisi d’être des criminels soient à plaindre.

avatar stefann 14/10/2017 - 19:32 via iGeneration pour iOS

@Bigdidou

Je viens de lire l’article du lien. Assez instructif. Il y a visiblement des abus et c’est triste. Je cherche des statistiques officielles, que je partagerai bien sur, sur le taux de ses abus.

Par contre j’évite d’appeler meurtre le fait que des forces de l’ordre abattent un trafiquant de drogue.

avatar Bigdidou 14/10/2017 - 20:18 via iGeneration pour iOS (edité)

@stefann

« Par contre j’évite d’appeler meurtre le fait que des forces de l’ordre abattent un trafiquant de drogue. »
Techniquement, ce n’est pas autre chose, ce sont même des assassinats (homicides volontaires prémédités).
Tout le monde est perdant : les victimes à qui on ne fait pas justice, les familles, la société toute entière.
Ce qui se passe aux Philippine, c’est un gigantesque règlement de compte, des actes de vengeance, en aucun cas de la justice ni du rétablissement de l’ordre ou d’une quelconque sécurité.
Je suis prêt à parier ma fortune (une dizaine d’euros, donc, puisque je viens de me décider à racheter finalement un mac) que les policiers tueurs assassins d’aujourd’hui sont les trafiquants de demain.

« Je pense pas que des gens qui ont délibérément choisi d’être des criminels soient à plaindre. »
Personne ne les plaint, simplement, une démocratie dont se réclame les Philippines, suppose qu’ils ont le droit à un jugement équitable, sans exception possible. Sinon, c’est la démocratie elle-même qui se met en danger, et, finalement, les criminels qui ont gagné en imposant leur absence de règles.
Qu’on les écartèle ensuite est un autre débat.

avatar Average Joe 14/10/2017 - 22:26

Sauf, Stefann, que les victimes sont des consommateurs de drogues, pas les gros méchants dealers qui s'en tirent toujours. Quant à ceux comme duchnouk qui estiment que la politique que Duterte mène est juste, ils n'ont qu'à proposer leurs bras là-bas. La police leur donnera une arme et exigera d'eux qu'ils tuent un certain quota de gens. Et s'ils ne le font pas, ce sont eux qui tomberont sous les balles de la police. Il y a des témoignages là-dessus, ça ne manque pas.

avatar winstonsmith 15/10/2017 - 04:07

Je vis dans un pays du Tiers Monde. En fait, l'un des plus pauvres au monde. Et vous savez quoi ? Ici aussi, les gens sont scandalisés et ont honte de leur pays quand les forces de sécurité tirent sans discernement dans la foule ! Dingue, non ? C'est sûr que ça fait bizarre à tous les imbéciles qui, sous couvert de diversité des cultures, pensent que seules les vies des occidentaux valent quelque chose.

avatar Bigdidou 15/10/2017 - 09:16 via iGeneration pour iOS (edité)

@winstonsmith

« C'est sûr que ça fait bizarre à tous les imbéciles qui, sous couvert de diversité des cultures, pensent que seules les vies des occidentaux valent quelque chose. « 
Oui, ça s’appelle du racisme, tel qu’il a été théorisé auXIXe puis au XXe.
Considérer qu’il y des sous peuples, des sous cultures inaccessibles aux valeurs pourtant universelles et applicables partout de la démocratie et des droits de l’homme et qui sont juste bon à s’entretuer, de faire massacrer ou asservir.
Encore une fois au nom de quoi, selon quels principes ou quels éléments concrets, le socle d’une démocratie et les principes des droits de l’homme serait-ils moins applicables et pas adaptés aux Philippines ?
Qu’est ce que vient faire ici cette histoire d’occidental confortable et quel est le rapport ? Je vis confortablement et en sécurité parce que la démocratie existe autour de moi, pas l’inverse.

avatar duchnouk 14/10/2017 - 22:00

J'ai lu avec grand intérêt cette discussion. Cela faisait longtemps que cela ne m'était pas arrivé, dans les commentaires d'un site web. Merci beaucoup à tous.
Sur le fond, je suis hésitant. J'ai visité Yaoundé qui a vécu un épisode comparable où les voleurs pris sur le fait étaient lapidés par une foule qui n'en pouvait plus de voir fuir les touristes. Le résultat a été probant.
Ce n'est pas bien, on est d'accord. La difficulté est que le pays est tellement gangréné par la corruption que les forces de l'ordre, la magistrature, les jugements peuvent s'acheter assez facilement. Quand la culture de la corruption est reine, quand les policiers rackettent les citoyens, et que les juges penchent vers le plus offrant alors la notion de séparation des pouvoirs est utopique, sans parler d'indépendance de la justice.
Dans un tel contexte, une justice expéditive peut donner de meilleurs résultats concrets qu'un parcours judiciaire où tout s'achète.
Faut-il favoriser les résultats où les principes ? Je ne suis pas sur, mais pour les Philippines, je vois mal comment une société apaisée où l'on a confiance dans les forces de l'ordre pourrait naitre de ce chaos.
En fait cette violence policière pourrait s'inscrire dans un code de procédure d'exception avec des règles d'engagement claires. Ce no mans land juridique est préjudiciable dans tous les cas.

Conclusion, notre modèle démocratique est formidable, et je suis très heureux de vivre en France plutôt qu'aux Philippines. Cependant, projeter notre modèle démocratique sur des sociétés qui n'ont pas les mêmes balises éthiques, les mêmes rapports sociaux (ethnies, clans...) n'a amené qu'un vernis de démocratie dans des sociétés qui n'y sont pas forcément prêtes. Il faut croire à l'Universalité de ces valeurs et en faire la promotion, tout en étant lucide sur l'état du monde.
Bon, maintenant pour justifier mon commentaire sur la news : nulles ces apps...

avatar Bigdidou 14/10/2017 - 22:39 via iGeneration pour iOS (edité)

@duchnouk

« En fait cette violence policière pourrait s'inscrire dans un code de procédure d'exception avec des règles d'engagement claires. Ce no mans land juridique est préjudiciable dans tous les cas. »
Là dessus, on peut tomber d’accord. Pourquoi pas, par exemple, pour réinvestir une zone du territoire de non droit manifeste ?
L’état d’urgence n’est rien d’autre.
Mais à condition qu’on ait à tendre compte ensuite à la représentation populaire et/ou à la justice.
Et comme tu le dis avec des règles d’engagement très contrainte.