Royale, une nouvelle formule pour un meilleur Transit

Anthony Nelzin-Santos |

Transit Royale : ce n’est pas le nom d’un nouveau laxatif, mais celui de l’abonnement payant qui intègre l’application de navigation urbaine. Dans la foulée de Citymapper, qui a récemment lancé son « Club », Transit présente sa propre formule payante, pour garantir son indépendance.

Jusqu’ici, Transit se finançait principalement par la vente de titres de transport dans certaines villes, dont encore une douzaine ont été ajoutées au début du mois. L’entreprise québécoise édite aussi les applications des services de transport des villes de Calgary et de St. Catharines. Mais cela « n’est pas suffisant pour veiller à la pérennité de notre travail », explique Transit.

Puisqu’elle exclut l’intégration de publicités et la monétisation des données de navigation, Transit a choisi l’abonnement. « Les fonctionnalités essentielles de Transit », comme les prochains horaires des lignes environnantes, restent gratuites. Les données en temps réel des lignes plus éloignées, ou les horaires complets sur plusieurs semaines, seront bientôt réservés aux abonnés.

Autrement dit : Transit fait payer les données qui coutent le plus cher, celles qui demandent un travail de collecte et de collation auprès des opérateurs de transport, et la conception d’algorithmes de prédiction pour chaque ville. Pour 3,99 € par mois ou 19,99 € par an, soit 10 € de moins que Citymapper, l’abonnement offre aussi des icônes supplémentaires et des fonctions de personnalisation de l’application.

Alors que Moovit s’est vendue à Intel, et qu’il se murmure que Citymapper cherche un repreneur, Transit dit vouloir « continuer à travailler pour vous, pas pour quelqu’un d’autre. » Les applications de déplacement, rendues possibles par l’intégration de puces GPS dans les smartphones, n’ont jamais su trouver un modèle pérenne. L’abonnement s’impose, donc, comme une solution de dernier recours.


avatar Link1993 | 

Aïe…. Et en même temps j’adore cette application :(

Mais sur Paris, les bus, c’est plus fiable du tout depuis 2 ans, alors qu’avant, c’était parfait ! :(

avatar Lu Canneberges | 

Ah c’est cool que ce soit une entreprise québécoise, je ne savais pas ! Oui j’imagine que c’est très dur de rendre rentables ces apps, et pourtant elles sont extrêmement pratiques ! De mon côté je suis chez CityMapper et quand la vie normale reprendra j’imagine que peut-être je m’y abonnerai… mais en même temps maintenant qu’Apple propose presque aussi bien dans Plans c’est difficile de le justifier :/

avatar TrollMan06 | 

@Lu Canneberges

En quoi c’est cool ?

avatar Lu Canneberges | 

@TrollMan06

Ben que ce ne soit pas toujours des entreprises états-uniennes ou chinoises qui prennent toute la place, soit en qualité soit en quantité

avatar Sindanárië | 

@TrollMan06

"En quoi c’est cool ?"

Arrête de toujours traumatiser ces pauvres gens avec tes questions difficiles !

😬

avatar Furious Angel | 

De loin la meilleure app de transport pour moi, présente dans plein de villes et avec une interface largement mieux faite que Citymapper.

Ça fait quelques années que je me demande si leur modèle économique est pérenne. La vente de titres ne concerne que très peu de villes et ils font aussi des apps de transport officielles de certaines villes en marque blanche.

On arrive à une période de rationalisation des start up. Cramer l’argent que l’on n’a pas en espérant un rachat par un GAFA, c’est pas viable à très long terme.

D’ailleurs je n’ai jamais compris qu’Apple n’achète pas cette app, ça aurait été un formidable moyen d’améliorer Plans (qui commence à avoir quelques villes couvertes, mais bon…)

avatar andr3 | 

J'ai d'abord cru à une pub "à la Coluche" 😂

Et puis, non!

avatar Nonome77 | 

Un très bon complément en France d'Apple Plan. Habitant à Bordeaux, les 2 services sont plutôt fiables, notamment sur les bus.
Le gros avantage de Transit est son application Apple Watch alors que je loue l'intégration d'Apple Plan.

avatar DareMac | 

Une des rares applications dont je lis les notes de mises à jour toujours délirantes.

CONNEXION UTILISATEUR